Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 avril)
Plus d'informations
Apprendre du vocabulaire français

Apprendre du vocabulaire français (et ne plus l’oublier)

Tu as des difficultés à retenir de nouveaux mots en français ? Ça t’arrive souvent d’oublier le vocabulaire appris il y a à peine quelques mois ? C’est peut-être parce que tu n’utilises pas les bonnes méthodes d’apprentissage. Eh non, il ne suffit pas de retenir par cœur des listes de mots pour mémoriser le lexique français sur le long terme.

Découvre dans cet article les erreurs à éviter et les meilleures techniques pour apprendre du vocabulaire français durablement. Mais avant cela, il faut comprendre pourquoi ces astuces sont efficaces. Zoom sur le fonctionnement du cerveau humain et de la mémoire !

Comment fonctionne la mémoire à long terme ?

Le fonctionnement de la mémoire

À chaque fois que tu apprends un nouveau mot français, des connexions se forment entre tes neurones. Il faut savoir que ces connexions sont plus ou moins fortes et qu’elles se font et se défont. Si les liens sont forts, ça signifie qu’on a bien mémorisé l’information. Le cas contraire signifie qu’on commence à l’oublier.

C’est un peu comme si tu marches dans une forêt. Si tu parcours plusieurs fois le même sentier, un chemin va se former et tu arriveras plus facilement à destination de l’information enregistrée. En revanche, si tu empruntes rarement ce sentier, la nature va reprendre ses droits et les chemins vont disparaître. Tu ne sauras plus retrouver l’information.

Autrement dit, pour mémoriser du vocabulaire français sur le long terme, il faut augmenter le nombre de chemins entre les neurones et emprunter plusieurs fois ces mêmes chemins. Concrètement, cela signifie qu’il faut beaucoup réviser et varier les stratégies d’apprentissage.

Les erreurs à ne pas commettre pour retenir des nouveaux mots du lexique français

1. Être trop ambitieux

C’est une erreur que font souvent les débutants. Ils sont motivés et se fixent des objectifs trop ambitieux. Résultat : ils sont vite découragés par la difficulté et abandonnent. Un conseil : sois réaliste, que ce soit au niveau du vocabulaire, de la grammaire ou de la prononciation française.

Au fond, il est plus efficace d’étudier 10 mots par semaine et de les retenir à vie que d’essayer d’en mémoriser 20 par jour et de tout oublier la semaine suivante.

2. Apprendre par cœur des listes de mots

apprendre des mots de vocabulaire par coeur

D’après les scientifiques, on retient plus facilement et plus longtemps une information qui possède une charge émotionnelle positive. Or, relire en boucle des listes de mots n’apporte aucune émotion (sauf peut-être l’ennui). À la place : je te conseille d’apprendre du lexique en jouant, en regardant des films, en écoutant des chansons, etc. La charge émotionnelle liée à l’apprentissage aide à mémoriser le vocabulaire français plus efficacement.

3. Traduire le mot dans sa langue maternelle

Lorsqu’on découvre un nouveau mot, le premier réflexe est d’aller trouver sa traduction dans sa langue maternelle. Le souci, c’est que tu vas lier ce terme à un mot de ta langue maternelle au lieu d’associer directement ce terme à son sens.

Disons que ta langue maternelle est l’anglais. Le mot « casquette » se traduit par « hat » en anglais. Pour retenir le sens de « casquette », tu vas devoir penser à « hat » d’abord. Cela va te nécessiter un effort supplémentaire que si tu associais le terme français à l’image d’une casquette.

4. Apprendre sans pratiquer

Tu sais lire et comprendre le français, mais au moment de passer à l’oral, tu n’arrives pas à t’exprimer avec les mots exacts ? C’est peut-être parce que tu possèdes du vocabulaire passif. Lire des livres ou regarder des films pour acquérir du vocabulaire, c’est bien, mais tu n’apprends pas à l’utiliser dans des phrases. C’est pourquoi il est essentiel de pratiquer pour mémoriser les mots à long terme.

Pas de panique, voici tout de suite 6 techniques pour apprendre du vocabulaire français et ne plus jamais l’oublier !

Les techniques pour mémoriser du vocabulaire français sur le long terme

1. Apprendre du vocabulaire utile

Je me rappelle qu’à l’école secondaire, en cours de néerlandais, j’ai dû étudier tout le vocabulaire lié aux centrales nucléaires. Est-ce que je connais encore un seul des mots appris par cœur ? Bien sûr que non ! Notre cerveau n’a pas une capacité infinie. C’est pourquoi il se débarrasse des informations superflues. Or, trop souvent, dans les manuels scolaires ou en cours de langues, on nous apprend des mots qui ne vont pas nous être utiles.

L’idée, c’est de mémoriser du vocabulaire selon tes besoins. Tu pars bientôt en vacances en France ? Étudie le vocabulaire du voyage. Tu vas travailler dans l’immobilier au Québec ? Apprends le vocabulaire lié à la vente des immeubles. En faisant cela, tu vas pouvoir utiliser et retenir plus facilement les mots appris.

Si tu es débutant, je te conseille d’apprendre le vocabulaire de base et des termes de la vie courante :

2. Impliquer des émotions

Le rôle des émotions dans la mémoire

Comme expliqué plus haut, les émotions jouent un rôle capital dans la mémoire. En effet, les mots qui provoquent des sentiments positifs comme la joie ou l’amour se retiennent plus facilement.

Imaginons que tu regardes un film français passionnant, puis un personnage utilise un mot inconnu. Par réflexe, tu vas vérifier le sens dans le dictionnaire. Eh bien, comme tu as appris ce terme dans un contexte positif, tu as beaucoup plus de chance de t’en souvenir. De plus, ton cerveau va associer ce mot aux émotions vécues par le personnage comme si c’étaient les tiennes.

3. Retenir les mots français dans son contexte

Lorsque tu apprends un nouveau mot français, essaie toujours de le retenir dans une phrase. Un mot isolé sera plus dur à mémoriser et surtout à réutiliser. Pour cela, invente des phrases qui correspondent avec ta vie quotidienne. Le mieux, c’est d’utiliser des anecdotes personnelles pour associer le vocabulaire avec une émotion ou une image forte.

Par exemple :

  • en avoir ras-le-bol = en avoir marre

→ J’en ai ras-le-bol du mauvais temps de la Belgique !

  • pile-poil : exactement, précisément

→ Elles sont arrivées pile-poil au moment de l’arrivée de la mariée.

Pour le premier exemple, j’ai utilisé cette phrase parce que j’habite en Belgique et qu’il pleut souvent. J’associe donc « ras-le-bol » avec ma vie quotidienne pour que mon cerveau se rappelle plus facilement du sens du mot. Quant à la deuxième phrase, c’est un événement qui s’est passé réellement dans ma vie.

4. Revoir les mots régulièrement

Tu as appris une dizaine de mots et la semaine suivante, tu as tout oublié ? C’est un scénario fréquent. En fait, notre cerveau oublie les informations après un certain temps si elles ne sont pas réutilisées. D’après la courbe de l’oubli d’Ebbinghaus, on perd 50 % des informations apprises après seulement 2 jours !

La courbe de l'oubli

La courbe de l’oubli ©MosaLingua

 

La solution pour ne plus oublier ? Réviser régulièrement, et plus particulièrement, utiliser la méthode de la répétition espacée (SRS). L’idée, c’est qu’on oublie beaucoup au début de l’apprentissage, puis le rythme de l’oubli ralentit.

Pour contrer ce phénomène, il faut donc faire des rappels fréquents au début, puis espacer de plus en plus les révisions. L’idéal serait de revoir les notions apprises le jour même ou le soir même, puis 2 ou 3 jours plus tard, ensuite 2 fois la semaine suivante et enfin 2 fois dans le mois qui suit.

Pour réviser le vocabulaire français, tu peux adopter différentes techniques comme l’écriture ou l’utilisation de cartes. Les applications comme MosaLingua et Anki sont aussi efficaces, car elles s’appuient sur la répétition espacée pour t’aider à mémoriser le vocabulaire français.

5. Adapter sa méthode d’apprentissage à son type de mémoire

Lorsque nous apprenons des mots dans une langue étrangère, nous faisons appel à nos sens. C’est la mémoire dite sensorielle. Il en existe 3 :

  • la mémoire auditive : on retient une information en l’écoutant.
  • la mémoire visuelle : on mémorise une notion en la voyant.
  • la mémoire kinesthésique : on apprend avec son corps.

Pour apprendre quelque chose, nous utilisons nos 3 types de mémoire, mais chaque personne a une préférence pour l’un ou l’autre. Pour mieux retenir le vocabulaire français, fais ce qui marche le mieux pour toi. Autrement dit, adapte ta méthode d’apprentissage à ton type de mémoire.

Si tu es plutôt auditif, pourquoi ne pas répéter à voix haute les paroles des chansons ou lire oralement tes notes ? Pour une personne qui possède une mémoire visuelle, écrire, faire des dessins, surligner des mots pourrait être efficace. Quelqu’un de kinesthésique aura plutôt besoin de bouger et d’apprendre par le jeu.

6. Utiliser les mots appris en pratiquant

Dernier conseil : pratique le plus possible. C’est l’un des meilleurs moyens pour apprendre le vocabulaire français. Par exemple, tu as appris plein de mots sur le tennis, parce que c’est ta passion. Eh bien, la prochaine fois que tu discutes avec tes amis francophones, essaie de placer ces mots dans la conversation. Le fait de les utiliser dans une situation réelle va t’aider à mieux les retenir.

Tu peux pratiquer à l’oral comme à l’écrit. À l’oral, ça va te permettre de retenir la prononciation du mot et à l’écrit, ce sera plutôt l’orthographe. Dans tous les cas, en pratiquant, tu vérifies que tu as bien saisi le sens du mot et tu apprends à l’utiliser dans la vraie vie. C’est très motivant !

Apprendre du vocabulaire français durablement : la méthode de Français Authentique

Pratiquer le français

Apprendre du vocabulaire français avec la méthode de Français Authentique, c’est :

  • s’exposer à du contenu authentique ;
  • apprendre grâce à la répétition ;
  • pratiquer régulièrement.

Notre académie propose plus de 90 modules de cours. Tu as donc accès à énormément de contenus en français. Ce n’est pas tout. Nous proposons du contenu authentique, c’est-à-dire du vocabulaire utilisé par les francophones dans la vie réelle. En outre, notre méthode d’apprentissage est basée sur le système de la répétition. C’est d’ailleurs une de nos règles d’or.

Malheureusement, écouter beaucoup de français ne suffit pas pour retenir le vocabulaire, il faut passer à la pratique. C’est ce que permet de faire notre académie. Chaque semaine, nous animons des discussions sur Zoom entre des tuteurs français et les membres de l’académie. L’occasion idéale de mettre en pratique tout ce que tu as appris avec d’autres passionnés de la langue de Molière !