Comment améliorer votre vocabulaire actif

Comment améliorer votre vocabulaire actif

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Effectivement, on va aujourd’hui parler de cette histoire de vocabulaire actif et passif qui constitue un gros problème que rencontrent les gens qui apprennent une langue étrangère. Je l’ai rencontré en anglais et en allemand je le rencontre encore aujourd’hui en italien. C’est vraiment cette impression parfois d’oublier des mots, de ne pas vraiment progresser en ce qui concerne le vocabulaire et ça peut être quelque chose d’assez frustrant.

On commence par le vocabulaire passif. C’est l’ensemble des mots et expressions que vous comprenez. Vous entendez un contenu en français et chaque mot ou expression que vous comprenez, eh bien, fait partie de votre vocabulaire passif. Passif parce que vous avez la bouche fermée, vous n’êtes pas actif, vous vous contentez d’entendre. Tout le vocabulaire que vous comprenez quand vous écoutez des contenus en français fait partie de votre vocabulaire passif et ce vocabulaire passif, c’est la meilleure des compétences en ce qui concerne la compréhension. Plus votre vocabulaire passif est important, plus votre niveau de compréhension est élevé. C’est tout à fait logique.

Le vocabulaire actif quant à lui, eh bien, c’est le vocabulaire que vous êtes en mesure d’utiliser. Là, vous êtes actif, vous n’êtes plus en train d’écouter quelqu’un, vous êtes en train de parler. Et il y a vraiment une grosse nuance entre les deux puisque souvent, quand on entend un mot dans une langue étrangère, on le comprend, mais on n’a pas la facilité à l’utiliser quand on parle à l’oral. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a une différence de niveau entre la compréhension et l’expression parce que le vocabulaire actif, c’est vraiment le vocabulaire, l’ensemble des mots et expressions que vous êtes capable d’utiliser.

Donc, quand on me dit : « Johan, je comprends bien le français, mais j’ai du mal à le parler/ », ça veut dire qu’on a un vocabulaire actif qui est relativement limité et qu’on a un vocabulaire passif qui est important. Et il y aura toujours un décalage entre les deux. C’est logique, c’est évident et je pense que ce sera toujours comme ça.

Le vocabulaire actif, il est, de toute façon, beaucoup plus difficile à acquérir parce qu’il nécessite un mot précis pour coller à une situation. Il faut qu’on aille chercher dans notre mémoire pour retrouver cette information, alors que le vocabulaire passif, eh bien, on peut, en fait l’utiliser grâce au contexte. Quand on nous explique quelque chose et qu’on comprend grâce au contexte, on peut développer en même temps son vocabulaire passif. Donc, il y a une différence de niveau entre le vocabulaire actif et passif et c’est tout à fait normal. Le vocabulaire actif, c’est ce qu’il y a de plus élevé en termes de mots, d’expressions. Si vous avez un mot ou une expression dans votre vocabulaire actif, elle est forcément dans votre vocabulaire passif, c’est-à-dire que vous la comprenez.

Et vous avez besoin des deux : vous avez besoin d’avoir un bon niveau de vocabulaire passif parce qu’il y a certains mots – parfois, je vous le dis : je vous enseigne cette expression, pas la peine de l’utiliser, mais c’est important de la comprendre. Donc, le vocabulaire passif, il est important parfois pour mieux comprendre mais sans avoir besoin d’utiliser ce vocabulaire. On a besoin à la fois du vocabulaire passif et du vocabulaire actif qui, lui, est là pour nous aider à nous exprimer.

Je vais vous donner trois conseils pour vous aider à améliorer votre vocabulaire actif ou à faire en sorte que du vocabulaire passif devienne du vocabulaire actif. Le premier conseil – pas de frustration, je l’ai répété des dizaines ou des centaines de fois – c’est d’écouter beaucoup parce que pour qu’un mot entre dans votre vocabulaire actif, il faut que vous l’ayez entendu 30, 50, 100 fois – ça dépend des mots, ça dépend du contexte, ça dépend de votre forme, ça dépend de votre talent. Mais il faut, pour qu’un mot soit dans votre vocabulaire actif, que vous l’ayez entendu énormément. Donc, pour ça, il faut écouter beaucoup de français qui vous intéresse et que vous comprenez afin d’améliorer votre niveau de vocabulaire actif.

Le deuxième conseil, c’est une chose que j’ai énormément utilisé en allemand : c’est d’essayer d’utiliser les mots que vous apprenez au plus vite. Moi, ce que je faisais, c’est qu’à chaque fois que j’avais besoin d’un mot et que je ne le trouvais pas, j’avais besoin de m’exprimer, j’avais besoin de vocabulaire actif, mais je ne l’avais pas, je me notais dans un petit coin sur mon carnet le mot en français, je le cherchais en allemand et ensuite, j’essayais, lors d’une de mes prochaines conversations de l’utiliser au plus vite. En effet, pour qu’un mot entre dans votre vocabulaire actif, il faut être actif, il faut l’utiliser. C’est ma petite technique : dès que vous avez besoin d’un mot, dès que vous êtes bloqué parce qu’il vous manque un mot, notez-le dans votre langue maternelle, vous cherchez le sens en français, vous le travaillez un peu seul (vous le réécoutez, vous travaillez seul) et dès que vous avez l’occasion, vous réutilisez le mot. Parfois, ça me forçait à démarrer des conversations que je n’avais pas forcément envie de démarrer, mais ce n’est pas grave. Je me forçais à utiliser les mots et croyez-moi, ça marche vraiment puisque le fait d’utiliser un mot, ça le fait entrer, ça l’ancre dans notre mémoire et ça fait que ce mot entre dans le vocabulaire actif.

Et enfin, troisième conseil, si vous souhaitez avoir plus de vocabulaire actif : pas de stress. Si vous avez besoin d’un mot à l’oral et vous ne le trouvez pas, vous êtes là : « Hmm… », vous bloquez, vous essayez, mais vous ne trouvez pas et votre interlocuteur vous donne le mot que vous cherchez et vous vous dites : « Ah, mais je le connaissais, ce mot ! Ce n’est pas possible ! Il était là, il était dans mon vocabulaire passif. » Ne soyez pas frustré ! Continuez de pratiquer et dites-vous que ça va aller. Ça m’est arrivé plein plein de fois d’être un peu bloqué, on me donne le mot et je me dis : « Ah, je le connaissais, ce mot. » Et on a tendance à vite être frustré alors que si on se frustre, ça va nous bloquer encore plus pour la prochaine fois. Donc, pas de stress. Si vous l’avez manqué, essayez de suivre le conseil numéro 2 : si vous aviez oublié un mot que vous connaissiez mais qui, vraisemblablement ne faisait pas partie de votre vocabulaire actif, essayez dès que possible de l’utiliser (c’était le conseil 2) pour vraiment l’ancrer dans votre mémoire.

Je le vois personnellement avec l’allemand. Pendant dix ans ou presque, je travaillais dans un pays germanophone où je parlais allemand chaque jour et c’était très très fluide. Quasiment l’ensemble de mon vocabulaire passif était du vocabulaire actif (ou une grande partie) et depuis que je ne le parle plus chaque jour, depuis deux ans, je m’aperçois que je n’ai pas oublié l’allemand, mais énormément de mots sont passés de mon vocabulaire actif au vocabulaire passif. Donc, quand je dois parler, je suis beaucoup plus limité en vocabulaire. Ce n’est pas que je les ai oubliés, les mots puisque quand je les entends ou je les lis, je les comprends, mais c’est juste qu’avoir du vocabulaire actif, ça demande beaucoup de pratique et beaucoup d’utilisation de la langue, comme en sport. On ne peut pas jouer super bien au foot si on ne s’entraîne pas régulièrement. C’est pareil pour les langues. On ne peut pas avoir un bon vocabulaire actif si on ne pratique pas la langue.

Donc, le mieux, c’est de ne pas stresser avec ça. Cette histoire de vocabulaire actif et passif, ça existe dans votre langue maternelle également : il y a des mots pour moi en français dans ma langue maternelle que je n’utilise pas, mais que je comprends. C’est pareil pour vous dans votre langue maternelle, donc, vraiment, ne stressez pas, écoutez beaucoup, c’est important, pratiquez dès que vous le pouvez pour essayer d’utiliser les mots que vous comprenez afin que ce soit des mots que vous sachiez utiliser à l’oral. Ne stressez pas et vous verrez que petit à petit, votre quantité ou votre nombre de mots et d’expressions que vous connaissez de façon active, votre vocabulaire actif va augmenter en flèche.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Laissez un petit commentaire si ça vous parle, si vous avez des conseils peut-être que je n’ai pas évoqués pour améliorer son vocabulaire actif. Moi, je vous retrouve très bientôt pour une nouvelle vidéo. Salut !