Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 janvier)
Plus d'informations

Liaison et enchaînement : Comment lier les mots entre eux ?

Comment s’exprimer en français avec fluidité ? Pourquoi les francophones ont-ils l’air de parler très vite ? Tout est une question de liaison et d’enchaînement. En effet, en français, on a tendance à lier les mots les uns aux autres. Cela nous permet de garder le rythme de la phrase sans faire de pause. Découvre dans cet article comment fonctionnent ces règles phonétiques et comment les appliquer au quotidien !

P.S. : télécharge la fiche PDF sur les règles de liaison et d’enchainement ici.

#top_cta_form#

Qu’est-ce que la liaison en français ?

En français, une consonne finale d’un mot n’est pas prononcée en règle générale. On appelle cela une lettre muette.

Faire la liaison, c’est prononcer cette consonne muette et la lier avec le mot suivant s’il commence par une voyelle ou un h muet.

Par exemple, dans « un enfant », « un » se termine par la consonne « n » et « enfant » commence par la voyelle « e ». On fait alors la liaison entre ces deux mots, c’est-à-dire qu’on va prononcer le son [n] : un_enfant.

Ainsi, les consonnes finales sont muettes dans les mots isolés, mais prononcées si le mot qui suit commence par une voyelle ou un h muet.

La liaison se fait principalement avec les consonnes z, t, n, p et r.

Attention, quand on fait la liaison, les lettres s et x se prononcent [z] et la lettre d se lit [t].

Quand faire la liaison ?

Trois cas sont possibles :

  • la liaison obligatoire : il faut faire la liaison, sinon c’est considéré comme une faute.
  • la liaison interdite : on ne peut pas faire la liaison.
  • la liaison facultative : on peut le faire, mais ce n’est pas obligatoire.

La liaison obligatoire

Dans un groupe nominal, la liaison est obligatoire entre le déterminant et le nom (ou avec l’adjectif qui précède ce nom) :

  • les_adultes
  • un_avion
  • deux_étrangers
  • vos_anciens meubles

Même chose entre l’adjectif et le nom :

  • un grand_éléphant
  • mon petit_ami
  • un bon_agent secret

Il faut faire la liaison après une préposition :

  • chez_eux
  • en_octobre
  • sous_une table

Dans un groupe verbal, elle est également obligatoire entre le pronom personnel (on, nous, vous, ils, elles et en) et le verbe ou entre deux pronoms qui se suivent.

Le pronom peut avoir la fonction de sujet ou de complément :

  • Elles_attendent la fin des cours.
  • Il vous_a menti.
  • On_en_a besoin.

La liaison doit se faire dans les expressions figées :

  • de plus_en plus
  • de mieux_en mieux
  • petit_à petit
  • tout_à coup

La liaison facultative

Pour parler un français plus soutenu dans un cadre formel, lors d’une conférence par exemple, tu peux faire la liaison entre certains mots. Par exemple, tu peux le faire après le verbe « être » : « Ils sont_heureux » ou « Nous sommes_en vacances ». Cela donne un côté chic à ta manière de parler la langue française.

La liaison interdite

La liaison est interdite entre un nom et l’adjectif qui le suit :

  • un garçon intelligent
  • un jouet imposant
  • un chat idiot

Même chose entre un nom et le verbe qui le suit :

  • Mes parents ont acheté une nouvelle maison.
  • L’étudiant écoute le professeur.

Elle ne doit jamais se faire après la conjonction « et » :

  • et elle ?
  • et en plus
  • un garçon et une fille

Elle ne se fait pas non plus devant un mot qui commence par un h aspiré :

  • mon héros
  • les haricots
  • en haut

👉 Avant d’aller plus loin, je te propose de télécharger notre tableau récapitulatif sur les règles de liaison et d’enchaînement.

#top_cta_form#

Qu’est-ce que l’enchaînement en français ?

En français, il existe deux types d’enchaînement : l’enchaînement consonantique et l’enchaînement vocalique. Voyons en détail ces deux cas.

L’enchaînement consonantique

Il s’agit d’associer la dernière consonne prononcée d’un mot à la voyelle initiale du mot suivant. On les prononce alors dans la même syllabe.

Par exemple : « par amitié » se lit pa / ra / mi / tié. Ainsi, la consonne « r » est prononcée comme si elle faisait partie du mot suivant.

Autres exemples :

  • pour info → pou / rin / fo
  • il est beau → i / lè / bo
  • car elle dort → ca /rèl / dor

La consonne se prononce de la même manière qu’avant, sauf pour « f ». Elle se lira « v » :

  • neuf ans → neu / van
  • neuf heures → neu / veur

Attention, ici on parle de syllabe phonétique. Cela signifie qu’il y a enchaînement si on entend une consonne à l’oral à la fin du mot, même si à l’écrit, le mot se termine par une voyelle :

  • une année → u / na / né
  • petite amie → pe / ti / ta / mi
  • toute élégante → tou / té / lé / gan / te

L’enchaînement vocalique

Lorsque deux voyelles se suivent, on prononce chaque voyelle dans un même souffle. On les lie et on ne fait pas de pause (pas d’hiatus). Il n’y a pas de coupure dans la voix : c’est l’enchaînement vocalique.

Ces voyelles peuvent se trouver dans un même mot ou dans une suite de mots.

Exemples de l’enchaînement vocalique à l’intérieur d’un mot :

  • agréable → agré◠able
  • géant→ gé◠ant
  • aéroport → a◠éroport

Exemples de suite de mots dans une phrase :

  • il a été attentif → il◠a◠été◠attentif
  • J’ai été à Paris → J’ai◠été◠à Paris

Attention, les voyelles sont liées, mais elles ne doivent pas se fondre en une seule voyelle longue. On doit chacune les entendre de manière distincte.

Par exemple, on doit faire la distinction entre :

  • j’étais → jé / tè
  • j’ai été → jé◠é / té

Comme pour l’enchaînement consonantique, on parle ici de voyelles orales, et non de voyelles écrites :

  • ahuri → a◠huri
  • brouhaha → brou◠ha◠ha
  • un hibou → un◠hibou
  • en haut → en◠haut

Différences entre liaison et enchaînement consonantique

Comme la liaison et l’enchaînement consonantique sont deux phénomènes phonétiques similaires, les apprenants du français confondent souvent ces deux notions.

Pour l’enchaînement consonantique, la consonne finale du premier mot est toujours prononcée, même lorsque le mot est isolé. Par exemple, dans « par intérêt », la consonne « r » est toujours prononcée. L’idée, c’est que la consonne va former une syllabe avec la voyelle initiale du mot suivant.

Quant à la liaison, la consonne finale du premier mot n’est pas prononcée si le mot est isolé. Par exemple, le « t » de « tout » n’est pas prononcé lorsqu’on énonce le mot seul, mais on l’entend dans l’expression « tout est bien qui finit bien ».

Lire aussi : Élision en français : règles et exemples

Pourquoi est-ce utile d’apprendre ces règles phonétiques ?

Le français oral a tendance à lier les mots les uns aux autres. Cela se présente notamment sous la forme de la liaison et de l’enchaînement. Ainsi, assimiler ces règles phonétiques t’aidera à mieux comprendre comment parlent les francophones, mais aussi à mieux t’exprimer dans la langue française. Tu vas gagner en fluidité et en aisance orale.

Apprendre la prononciation avec Français Authentique

Français Authentique académie

Il est essentiel d’assimiler des notions théoriques lors de l’apprentissage d’une langue, bien sûr. Toutefois, chez Français Authentique, nous sommes convaincus qu’arrivé à un certain niveau, la théorie doit faire place à l’oral. C’est à force d’entraînement qu’on prend des automatismes et qu’on s’améliore.

C’est pourquoi Français Authentique propose un programme axé sur la pratique et l’aide d’une communauté. Chaque semaine, viens discuter sur Zoom avec nos tuteurs et les autres membres de l’académie. Le but ? Prendre confiance en soi et parler français sans bloquer !

Reçois ta fiche PDF

Reçois ta fiche PDF en t'inscrivant à la lettre d'informations GRATUITE de Français Authentique