Imparfait ou passé composé ? Quelques conseils pour choisir

Imparfait ou passé composé ? Quelques conseils pour choisir

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous donner quelques astuces pour choisir entre l’imparfait et le passé simple. Non, pas le passé simple, le passé composé. C’est vrai, mea culpa : entre l’imparfait et le passé composé.

Bonjour à tous, membres de la famille Français Authentique et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Vous avez été nombreux, suite à la vidéo que j’ai faite sur les bases de la conjugaison française, à me demander de vous parler un petit peu de l’imparfait et du passé composé. Il semble que vous ayez du mal à choisir entre les deux, à savoir quand est-ce que vous devez utiliser l’imparfait [et] quand est-ce que vous devez utiliser le passé composé. Je donnais une petite astuce dans cette vidéo – vous pouvez peut-être revoir encore une fois – mais aujourd’hui, on va se concentrer sur ce sujet, je vais vous donner quelques astuces.

Je comprends tout à fait que ça vous pose problème parce que ce n’est pas intuitif, c’est difficile de savoir exactement quand utiliser l’un ou quand utiliser l’autre. Et je tiens quand même à vous mettre en garde et à vous donner quelques conseils. La première chose : ne stressez pas, ne stressez pas là-dessus, n’essayez pas, quand vous parlez, de vous focaliser à 100% là-dessus, à tout le temps vous dire : « Là, je dois utiliser l’imparfait, là, je dois utiliser le passé composé. » parce que ça va complètement vous bloquer et ça vous empêchera de parler. Donc, ne réfléchissez pas de trop au sujet, essayez d’écouter beaucoup de Français pour développer ce qu’on appelle le feeling. Si vous demandez à un Français quand est-ce qu’on utilise l’imparfait ou le passé composé, souvent, il ne saura pas vous répondre ; souvent, il va dire : « Bah, parce que ça sonne mieux, parce que c’est logique pour moi. » Votre objectif doit être d’obtenir la même chose, de savoir, de sentir quand est-ce que vous devez utiliser l’imparfait et quand est-ce que vous devez utiliser le passé composé. Donc, ne stressez pas trop sur le sujet, mais essayez de le comprendre et on va essayer de voir ça ensemble, je vais vous donner quelques explications et quelques trucs. On y va !

Imparfait : système de forme verbal constitué d’une racine verbale et d’un affixe exprimant le passé et situant l’énoncé dans un moment indéterminé avant le moment présent ou avant le moment du récit.

Passé composé : formé avec un auxiliaire et donnant un fait pour accompli.

Je crois qu’on va faire sans lui. Commençons par l’imparfait. L’imparfait, on l’utilise  pour trois choses principales. La première chose, c’est pour faire une description de quelque chose dans le passé. Vous pouvez, par exemple, dire : « Il y avait beaucoup de monde au magasin ce weekend. » Vous décrivez quelque chose, vous décrivez une situation, vous utilisez l’imparfait. L’imparfait est également utilisé pour parler d’une habitude. Par exemple : « Il allait toujours faire ses courses dans le même magasin. » Là, on parle d’une habitude, on utilise l’imparfait. On utilise également l’imparfait pour parler d’une action secondaire. Par exemple : il dormait quand soudain son téléphone s’est mis à sonner. Donc, la vraie action, ce qui est intéressant dans ce que je viens de dire, c’est que le téléphone s’est mis à sonner. Ça, ce n’est pas à l’imparfait, par contre, l’action secondaire qui nous permet de donner du contexte et de mieux comprendre ce qui est dit (il dormait), on le met à l’imparfait. Promis, je vous donnerai quelques trucs après pour bien différencier les deux, mais regardons maintenant au passé composé et quand est-ce qu’on l’utilise.

Encore une fois, il y a trois grands cas dans lesquels on utilise le passé composé. Le premier, c’est pour décrire un événement précis ; on sait quand est-ce que ça s’est passé et l’événement est très précis. Là, on utilise le passé composé. Par exemple : « J’ai lu le livre « Le Petit Prince » le  weekend dernier. » On utilise également le passé composé  pour décrire une action ponctuelle, donc, pas l’habitude comme on l’a vu à l’imparfait, mais l’action ponctuelle qui se produit une seule fois, dont le temps est très limité et défini. Par exemple : Il est venu chez moi samedi. Donc, c’est ponctuel, c’était juste samedi, on sait quand est-ce que c’est, on utilise le passé composé.

Et enfin – on a vu avant que l’imparfait était utilisé pour décrire des actions secondaires – le passé composé est utilisé pour décrire des actions principales, donc, un événement principal qui  nous intéresse dans une phrase ; c’est vraiment le principal, on n’est pas dans la description où l’action secondaire, comme à l’imparfait, mais on parle d’une action principale qui nous intéresse. Si on reprend la phrase de tout à l’heure (il dormait quand soudain, son téléphone s’est mis à sonner), ce qui est important pour nous, c’est que le téléphone se met à sonner ; c’est pour ça qu’on est intéressé par la phrase et cette partie, on la conjugue au passé composé : le téléphone s’est mis à sonner. Par contre, pour ce qui est secondaire, descriptif, on utilise l’imparfait : il dormait. Donc, ça devient relativement simple quand vous comprenez ces petites nuances et quand vous avez l’habitude d’entendre différentes phrases au passé composé et à l’imparfait.

Et il est très important – c’est ça le vrai truc, la vraie astuce – quand vous avez une phrase et que vous ne savez pas trop si vous devez la conjuguer à l’imparfait ou au passé composé, de vous demander : « Est-ce qu’on est dans la description ? Est-ce qu’on est dans l’habitude ? Est-ce qu’on est dans une action secondaire ? » Auquel cas vous conjuguerez à l’imparfait. Ou alors, vous vous dites : « Bon, est-ce que là, c’est une action principale ? Est-ce que c’est quelque chose de ponctuel ? » Auquel cas, vous utiliserez le passé composé.

Pour vraiment être sûr que vous compreniez bien, reprenons quelques exemples proches. Il venait chez moi tous les samedis. On est dans l’habitude, ce n’est pas un événement ponctuel qui ne se produit qu’une fois, c’est tous les samedis, on est dans l’habitude, on utilise l’imparfait. Par contre : il est venu chez moi le weekend dernier. Evénement ponctuel, on n’est plus dans l’habitude, on utilise le passé composé. Je crois que je commence à comprendre ! Dans ce cas, un autre exemple ! Elle passait toutes ses vacances en France. C’est une habitude, c’est toutes ses vacances, c’est tous les ans, c’est quelque chose de répétée : on utilise donc l’imparfait,  mais si on parle de quelque chose qui ne s’est produite qu’une fois et qui est très précise – elle a passé ses dernières vacances en France – on utilise le passé composé. Si vous dites : « Il était toujours motivé, mais ce jour-là, il a eu du mal à se remettre au travail. » Vous avez les deux dans cette phrase ; vous avez l’imparfait – il était toujours motivé – et le passé composé – il a eu du mal à se mettre au travail. Le début, c’est à l’imparfait parce qu’on parle d’une habitude et d’une action secondaire. « Il était toujours motivé », c’est bien, ça nous intéresse, mais ce n’est pas le sens de la phrase. Ce que cette phrase signifie, ce qu’on veut dire dans cette phrase, c’est qu’il n’a pas eu le courage de se motiver, il n’a pas réussi à se motiver. Donc, ça, c’est l’action primaire qui est « il n’a pas réussi à se motiver, il n’a pas eu le courage de se motiver, de travailler », donc, on utilise – puisque c’est l’action primaire – le  passé composé.

Je vais même vous donner un conseil qui n’est pas académique du tout et je suis sûr que si un professeur de Français voit cette vidéo, il va dire que je suis fou, mais j’aurai tendance à dire que dans le doute, il vaut mieux utiliser le passé composé. Le passé composé, on l’utilise quand même plus à l’orale  puisqu’à l’oral on fait peu de description, on parle peu de description, on utilise peu d’événements secondaires. On peut parler d’habitude, effectivement, mais le plus souvent, à l’oral, on utilise quand même le passé composé. Donc, ce n’est peut-être pas un bon conseil que je vous donne d’un point de vue grammatical, mais parfois, il faut savoir simplifier [parce que] vous êtes là pour apprendre à parler le Français, vous avez envie de parler et pas d’être bloqués en vous posant tout le temps la question « imparfait ou passé composé ? »

Donc, essayez d’écouter beaucoup pour que ça devienne naturel, que vous obteniez un feeling, que vous compreniez, mais dans le doute utilisez le passé composé. Désolé aux professeurs de Français qui ne seront pas d’accord avec ça et qui diront que je suis fou, mais, en tout cas, même si ça vous certainement faire des erreurs – si vous utilisez le passé composé à la place de l’imparfait, ce sera une erreur forcément – mais on est là pour parler, vous êtes là pour progresser, donc, écouter beaucoup pour développer votre oreille et dans le doute, si vraiment vous ne savez pas, utilisez le passé composé.

Merci beaucoup de prendre le temps de regarder toutes mes vidéos. Si vous avez envie que j’enregistre une vidéo dans laquelle je vous aide à apprendre à conjuguer au passé composé et à l’imparfait – je fais une vidéo où je vous explique comment on conjugue – laissez un petit « J’aime », ce sera le signal que vous êtes intéressés par d’autres vidéos de grammaire/conjugaison et que vous aimeriez que je fasse une vidéo sur l’imparfait et une sur le passé composé. J’en profite pour remercier également du fond du cœur tous les donateurs du projet Patreon. Je vous suis très reconnaissant de financer Français Authentique et de participer à son développement. Si vous-mêmes, vous ne participez pas encore et que vous souhaitez devenir membre actif de Français Authentique, visitez la page du projet Patreon qu’il y aura à la fin de cette vidéo et dans la description de la vidéo.