Faire face

Faire face

Dans ce premier épisode de 2016, je vous explique le sens de l’expression « Faire face ». Merci à Dahouia de m’avoir suggéré cette expression sur la page Facebook 😉

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici la transcription de l’épisode :

Salut à tous ! Dans l’épisode d’aujourd’hui, on va parler d’une expression en Français authentique – comme d’habitude. Si vous découvrez le podcast, bienvenue à vous dans cette communauté de personnes qui sont basées dans le monde entier et qui ont comme rêve de parler le Français ; pas seulement le comprendre mais le parler. Si c’est votre rêve également, vous êtes au bon endroit et vous allez atteindre cet objectif avec moi et avec tous les autres membres de la famille Français Authentique. Si vous nous rejoignez, rendez-vous sur la page https://www.francaisauthentique.com/cours-gratuit– ça fait une longue adresse – mais il y a un lien en bas de ce podcast pour vous abonner à mon cours gratuit et obtenir du contenu en Français authentique.

Aujourd’hui, je vais vous expliquer une expression très courte qui est « Faire face ». Et je remercie notre ami Dahouia – j’espère que je prononce correctement – qui, sur Facebook, m’a demandé de vous expliquer le sens de cette expression. Cette expression, elle a un sens qui est relativement clair et qui veut dire – je vais déjà vous donner le sens de l’expression : résister, se mettre devant quelque chose. Donc, faire face, ça veut tout simplement dire : « Vous vous mettez face à quelque chose. » Si vous êtes face à quelque chose ou face à quelqu’un, eh bien, vous placez votre corps en opposition ; vous vous mettez devant quelque chose. Comme d’habitude, je vais prendre quelques contextes. Imaginez qu’il y a toute une foule, qu’il y a cent personnes qui marchent dans une direction. Si vous faites face à la foule, eh bien, vous vous mettez en face d’eux, avec votre corps, vous êtes face à toutes ces personnes, donc, vous faites face à la foule. Ça, c’est le sens propre. Faire face, c’est être en face.

Et le sens figuré de cette expression – c’est la majorité des cas d’utilisation – quand on dit : « faire face », c’est « vous résistez ». Donc, il  y a vraiment cette idée, pas seulement « je suis en face et j’attends » mais je suis face un événement et avec mon corps je résiste. La majorité des cas d’utilisation, ce sont des cas figurés : par exemple, on dit : « faire face à une maladie. » Là, vous ne vous mettez pas avec votre corps en face de la maladie, ce n’est pas possible, c’est du figuré ; faire face à une maladie, ça veut dire « vous combattez cette maladie, vous résistez à cette maladie. » Si vous êtes malade dans votre lit d’hôpital et que votre famille vous rend visite et vous dit : « Allez, il faut faire face », eh bien, ça veut dire « il faut résister, il faut combattre la maladie, il faut essayer de la vaincre, donc faire face. Prendre tout son corps, se mettre en face de la maladie et dire à la maladie : « tu n’arriveras à m’avoir, je fais face et je résister. »

En ce moment, faire face, c’est une expression qu’on utilise beaucoup face au terrorisme – il y a eu des attentats terribles, on en a parlé et je ne vais pas revenir sur ce sujet – et on dit que la population française doit faire face à ces menaces terroristes. Donc, on doit combattre le terrorisme, on doit se mettre devant le terrorisme et dire : « Non, vous ne nous aurez pas », on doit résister au terrorisme. Peut-être un dernier exemple : imaginez que vous rencontrez un ami dans la rue qui vous dit : « là, j’ai divorcé et j’ai vraiment du mal à faire face. » (Divorcer, ça veut dire qu’il était marié avec une femme et il se sépare, ils ne sont plus mariés, ils divorcent ; donc, le divorce, c’est la fin du mariage.) Et donc, s’il dit : « j’ai du mal à faire face », ça veut dire : « j’ai du mal à résister ; j’ai du mal à faire face, à résister, à combattre. J’ai du mal à ne pas me laisser envahir par la tristesse, par le stress, j’ai du mal à faire face, j’ai du mal à résister. » Donc, tu vois, Dahouia, l’expression « faire face », on l’utilise quasiment toujours au sens figuré et ça veut dire « résister, combattre, essayer de ne pas souffrir d’un problème. »

Avant de nous quitter, ce qu’on va faire, je vais vous aider – comme souvent – à pratiquer un petit peu votre prononciation, donc, comme d’habitude, vous répétez exactement ce que je dis. Vous répétez après moi et vous copiez exactement mon intonation, le ton de ma voix, la façon dont je prononce. C’est parti !

Je fais face
Tu fais face
Il fait face
Elle fait face
Nous faisons face
Vous faites face
Ils font face
Elles font face

C’est parfait ! Répétez plusieurs fois cet exercice. Je pense que là l’enchaînement deux fois le son « f », ce n’est pas très facile (à mon avis), donc, c’est une chose que… ce n’est pas facile mais c’est faisable, c’est possible pour vous de l’apprendre ; pour cela, il faut travailler et il faut pratiquer. Faire face et des fois le « f, f »… Il faut pratiquer ça. C’est peut-être des choses que vous n’avez pas l’habitude ou des sons que vous n’avez pas l’habitude de mettre en pratique dans votre langue maternelle et il faut pratiquer tout ça pour travailler un petit peu tous ces muscles de votre bouche que vous ne travaillez pas dans votre langue maternelle.

Voilà pour aujourd’hui. Continuez de me proposer des expressions sur la page Facebook de Français Authentique ; continuez de me donner votre avis, de partager avec moi, d’échanger. La page Facebook de Français Authentique, c’est le cœur de la communauté et donc, il est important que vous y alliez et que vous soyez actifs. Si vous voulez avoir plus, il faut aussi cliquer sur « J’aime ». C’est le problème et c’est pour ça que je vous recommande de plus en plus de cliquer sur « J’aime » parce que Facebook montre les publications [mais] il ne les montre pas à tout le monde. Ce n’est pas parce que vous avez cliqué sur « J’aime la page de Français Authentique » que vous allez tout voir sur votre mur parce qu’il y a tellement de contenu sur Facebook que Facebook trie. C’est pour ça qu’il faut que vous cliquiez sur « J’aime », sur chacune de mes publications ou sur la majorité : ça montre à Facebook : « Ah, moi, j’aime bien quand j’ai des nouvelles de Français Authentique sur mon mur. Donc, monsieur Facebook, montre-moi-en plus » parce que si vous ne le faites, si vous vous contentez de regarder, eh bien, au fur et à mesure des semaines, Facebook va penser (ou son algorithme) : « cette personne a cliqué sur « J’aime » mais elle n’est plus intéressée » et il ne vous en montrera plus. Donc, allez sur Facebook, partagez vos idées, échangez avec nous, cliquez sur « J’aime » et soyez actifs dans la communauté Français Authentique. Je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode.