Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 janvier)
Plus d'informations

Vider son sac

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Vider son sac”

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous ! J’espère que vous allez bien. Je suis super contente de vous retrouver pour un nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Et comme chaque semaine, comme à chaque podcast, je vais tenter de t’expliquer le sens d’une expression idiomatique française que l’on utilise, les Français, très régulièrement, et qui du coup te sera utile pour la suite de ton apprentissage de notre jolie langue française. L’expression du jour, c’est « vider son sac ».

Alors avant de commencer, pense à t’inscrire au cours « 7 règles pour parler français sans bloquer ». C’est un cours que Johan a créé pour t’aider à développer une méthode d’apprentissage du français. C’est totalement gratuit. Johan avait créé ce cours il y a quelques années maintenant. Donc ça a été mis à jour, ça a été enrichi. Donc vraiment je t’invite à t’y inscrire et surtout ne loupe pas une miette de ses enseignements. Tu trouveras le lien pour t’inscrire dans la description.

Revenons-en à notre expression du jour qui est « vider son sac ». Donc on va faire un zoom sur l’explication des mots de l’expression. Comme tu peux le remarquer, elle est composée de trois mots : vider, son et sac.

Vider, c’est un verbe. Ça signifie retirer ce qui est à l’intérieur de quelque chose. Ici, on dit « vider son sac ». On peut dire : vider son portefeuille, vider son verre, vider sa valise. C’est le fait de retirer ce qui est à l’intérieur d’un contenant. Et c’est le contraire du coup du verbe « remplir ».

Ensuite, on a le mot « son ». « Son », c’est un déterminant possessif à la troisième personne du singulier : son sac, son bébé, son manteau, son chien, son pyjama etc.

Et le troisième mot, c’est le mot « sac ». Sac, c’est un contenant ouvert par le haut et qui sert à mettre des objets dedans, des accessoires, des affaires, et donc, ça sert à transporter ces objets-là ou ces affaires-là.

Concernant le sens de l’expression, il y a deux théories sur l’origine de l’expression.

La première théorie, c’est que l’expression signifie déféquer. Donc ça, c’est une théorie qui est assez ancienne. En fait, le sac représentait le ventre ou l’estomac que l’on vide. Je vous l’accorde, c’est pas très glamour.

La deuxième théorie, c’est tiré du tribunal. Donc, je vous explique. Dans les tribunaux, on utilise souvent beaucoup de documents. Les personnes qui travaillent dans les tribunaux ont souvent beaucoup de documents dans leurs sacs. Et aujourd’hui, les documents sont plats, on les place dans des chemises. Mais avant, les documents étaient conservés sous forme de rouleaux. Donc en fait, avant, on roulait les documents, on ne les mettait pas à plat. Donc les avocats, ils étaient obligés de les transporter dans un sac et puis ils vidaient le sac au fur et à mesure de leurs plaidoiries.

Donc aujourd’hui, quand on veut utiliser cette expression, ça signifie dire ce qu’on a sur le cœur, ça signifie s’épancher, dire tout ce que l’on pense, exprimer librement des sentiments longtemps refoulés. Donc ici, ça veut dire des sentiments qu’on a gardé enfouis à l’intérieur de nous, qu’on n’a pas exprimés, qu’on a accumulés et puis qu’on relâche. Lorsque l’on vide son sac, on exprime tout ce que l’on a gardé au fond de soi durant très longtemps.

Pour t’aider à mieux comprendre et à mieux visualiser cette expression, je vais te proposer trois exemples, trois contextes différents.

Le premier exemple, c’est : « Maintenant que j’ai vidé mon sac, je me sens soulagé ». Donc ici, ça signifie que maintenant que j’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur, que j’ai dit tout ce que j’avais à dire, eh bien je me sens mieux, je me sens soulagé d’une lourdeur finalement sur mes épaules.

Pour le deuxième exemple, eh bien je suis au téléphone et je dis : « Est-ce que tu as un peu de temps pour discuter ? J’ai vraiment besoin de vider mon sac. Ça ne va pas du tout au boulot ». Ici, la personne confie à son interlocuteur le fait qu’elle ait besoin de vider son sac, le fait qu’elle ne va pas bien et que du coup elle a besoin de dire ce qu’elle a sur le cœur, elle a besoin de dire ce qu’elle pense, elle a besoin de se soulager.

Et le troisième exemple : « Il vaut mieux vider son sac que réprimer ses sentiments jusqu’au point d’exploser ». Ici, ça signifie qu’il vaut mieux dire ce que l’on pense, dire ce que l’on a sur le cœur, dire ce que l’on ressent, plutôt que de garder ses sentiments enfouis à l’intérieur de soi pour, au final, exploser.

Je te propose maintenant de faire un petit exercice de prononciation. Alors en général, le « c » en fin de mot est prononcé « k », mais il est parfois muet. Par exemple, on a le mot « bac » et le mot « estomac ». Dans le mot « bac », le « c » à la fin du mot, on le prononce, tandis que dans le mot « estomac », eh bien on ne le prononce pas.

Je vais te donner une petite liste de mots dans laquelle on prononce le « c » à la fin de ces mots et une petite liste de mots avec le « c » à la fin de ces mots que l’on ne prononce pas. C’est parti. Je prononce les mots et tu répètes après moi.

Le bac

Un lac

Donc

Un mec

Un tic

L’estomac

Un escroc

Un porc

Le caoutchouc

Le tabac

Et voilà pour l’exercice de prononciation qui est terminée. J’en ai également terminé avec l’explication de l’expression. J’espère que ça t’a plu. J’espère que tu as compris le sens de l’expression. Je te remercie d’avoir suivi cet épisode. N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé et si tu as des expressions à me partager. Pense à t’inscrire au cours gratuit en t’inscrivant directement sur le lien que tu as dans la description. N’hésite pas à nous contacter si tu n’arrives pas à t’inscrire et on se fera un plaisir de t’aider.

Je te dis à très bientôt pour une nouvelle expression. Salut !

Tags: