Vidéo “Demandez à Johan” – Episode 6

Vidéo “Demandez à Johan” – Episode 6

Dans cette vidéo, je réponds à trois de vos questions, dont deux sont liées à la prononciation :

1- Sou : Comment améliorer sa prononciation en répétant à haute voix ?
2- Andrisbel : Est-ce qu’il existe un secret pour améliorer sa prononciation ?
3- Sharon : Doit-on dire « nous » ou « On » à la première personne du pluriel ?

Retrouvez les autres épisodes de « Demandez à Johan » ici

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans cette vidéo de « Demandez à Johan », je vais répondre à trois questions que vous m’avez posées sur la page Facebook de Français Authentique.

Bonjour les amis et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de « Demandez à Johan ». Trois questions ont été sélectionnées et le focus aujourd’hui va être un petit peu sur la prononciation. Je vais répondre à la question de Sou qui me parle de prononciation, à la question d’ Andrisbel qui me parle de prononciation et ensuite, je répondrai à une question de notre ami Charonne. C’est parti pour la première question !

La première question que j’ai choisie, c’est la question de Sou qui me dit : « On dit toujours qu’il faut lire à haute voix pour s’améliorer mais, si on le fait avec des fautes de prononciation, comment on s’améliore ? » La première chose à comprendre dans ce type d’exercice de prononciation, c’est que quand je vous conseille de répéter, c’est pour deux choses, et ça, je le répète très souvent : je vous dis souvent qu’il faut répéter pour d’une part, entraîner les muscles de votre bouche que vous n’utilisez pas en temps normal. Et le deuxième point, c’est pour vous entraîner à vous entendre parler dans une langue étrangère. Si vous avez l’habitude de lire à haute voix, eh bien, au moment où vous devrez parler Français devant un francophone, vous aurez moins de stress. Et il est évident que si tu répètes toute seule, tu n’arriveras pas forcément à savoir si tu prononces bien ou pas. C’est exactement pour cette raison que je propose dans tous mes podcasts un petit exercice de prononciation rapide. C’est pour ça que dans tous mes cours, tous les cours (Pack 1, Pack 2, Pack 3), chaque module de l’académie, eh bien, il y a des fichiers « prononciation » parce que je veux vous apporter la bonne prononciation. Si tu n’as pas l’occasion de t’être procurée ces produits, concentre-toi sur le podcast et tu auras la prononciation correcte pour chacun des mots ou chacune des expressions que tu souhaiteras répéter. C’est aussi simple que ça.

Ensuite, je pense aussi personnellement qu’on accorde beaucoup trop d’importance à la  prononciation. Je le sais parce que je suis Français et en tant que Français, on a pas mal de soucis de prononciation, notamment en Anglais. Moi, quand je parle Allemand, ça va, on entend que je suis Français mais l’accent est relativement simple à avoir ; par contre, quand je parle Anglais, c’est très très difficile et j’ai tout fait pour m’améliorer mais je garderai mon accent français. C’est impossible pour moi de l’enlever. Et la clé de tout ça, c’est essayer de prononcer de façon à ce que les gens vous comprennent, c’est la seule chose à faire. Pour le reste, si on n’a pas une prononciation parfaite, ce n’est pas grave du tout. Je trouve que les étudiants de Français Authentique accordent beaucoup trop d’importance à la prononciation et aux problèmes de prononciation. Effectivement, c’est important de prononcer de façon correcte pour que les gens puissent vous comprendre, par contre, n’essayez pas d’être parfait ou d’avoir une prononciation parfaite : votre but n’est pas qu’on pense que vous soyez Français ou francophone, ce n’est pas du tout l’objectif ; l’objectif, c’est que quand vous parliez, on vous comprenne. Et ça, en général, ça ne prend pas tant d’efforts que cela à faire. Donc, je te conseille, Sou et tous les autres membres, d’utiliser mes podcasts pour répéter parce que vous avez tout le matériel pour entendre ma prononciation et lire sur le PDF et de pratiquer avec mes exercices de prononciation qu’il y a dans mes podcasts. Ou, si vous voulez aller plus loin, les exercices de prononciation qui sont dans mes packs de leçons. Voilà ce que je conseillerai de faire sur le sujet.

Deuxième question, toujours liée à la prononciation – c’est un épisode « prononciation », je vous avais prévenus. Andrisbel m’a demandé : « Est-ce qu’il existe un secret ou une technique que nous pouvons pratiquer pour améliorer la prononciation et l’intonation ? » Je suis vraiment désolé mais, il n’y a pas de secret. Vous savez, on cherche toujours – et moi, c’est pareil – le truc, le secret, la chose qui va faire que le problème qu’on a va se résoudre quasiment tout seul par magie. Et malheureusement, ça n’existe pas. Je l’ai cherché dans plein de domaines et malheureusement, ça n’existe pas. Comme je vous le disais juste avant, avant, moi-même, en tant que français, j’ai des problèmes de prononciation, notamment pour l’Anglais et je pense qu’on a tendance à vraiment y accorder beaucoup trop d’importance. Je vous l’ai déjà dit mais je voulais vraiment insister là-dessus. Ça ne sert vraiment à rien de stresser sur sa prononciation, il faut juste réussir à atteindre un niveau de prononciation qui permet d’être compris. C’est vraiment la clé. Dans le pack 2, j’ai fait tout un groupe de leçons complètes qu’on appelle Comment améliorer votre prononciation ? Là, vraiment, si tu as l’occasion de te procurer le pack 2, fais-le ne serait-ce que pour ça parce que c’est là où je délivre tous mes conseils pour améliorer sa prononciation. Si tu fais des recherches sur le site, tu verras que j’ai aussi fait des podcasts sur le sujet. Donc, encore une fois, il n’y a pas de secret miracle pour améliorer sa prononciation ; il faut, comme je l’ai dit juste avant, pratiquer, se donner l’habitude d’utiliser les muscles qu’on utilise en Français mais qu’on n’utilise pas dans sa langue maternelle. Et il faut pratiquer pour prendre l’habitude de s’entendre parler Français. C’est vraiment les deux clés ; et ensuite, pratiquer un maximum, écouter un maximum (puisque si vous m’entendez prononcer un mot correctement dix fois, eh bien, inconsciemment, votre cerveau va assimiler cela et fera en sorte que vous le prononcerez correctement.) Donc, c’est vraiment le seul conseil que je peux donner à tous ceux qui me posent cette question : pratiquez, entraînez-vous, essayez de toujours vous améliorer ; ne stressez pas trop et prenez le temps d’écouter le podcast qui traite de la prononciation. Allez sur la loupe sur le site près du menu en haut à droite : vous pouvez rechercher en tapant « prononciation » et vous recherchez le podcast. Et si vous avez l’occasion d’investir un peu, procurez-vous le pack 2 parce que là, j’ai vraiment mis l’accent sur ce sujet parce que je sais que c’est un gros problème que vous avez. J’espère, Andrisbel, avoir répondu à ta question.

Dernière question de cet épisode qui nous a été posée par Charonne. Merci, Charonne, pour ta question pertinente. Tu nous dis que quand tu étais au lycée, on a enseigné à tes amis et à toi-même que la première personne du pluriel, c’était « nous ». Et tu dis qu’à l’oral, tu entends tout le temps « on » et tu te demandes pourquoi. Et tu as vraiment raison de demander pourquoi parce que ce n’est pas logique. C’est vrai, je me souviens moi-même, en tant que francophone à l’école, c’était « Je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles », il n’y avait pas de « on », ça n’existait pas dans la conjugaison française. Et pourtant, quand les gens parlent, ils disent « on ». C’est comme ça et on ne peut rien y faire. Ici, on parle du « ON », pas « ONT » qui est la conjugaison du verbe avoir au pluriel (ils ont), et « on », ça veut dire « nous ». Je pense que tu as compris le fait que « nous » et « on », ça voulait dire la même chose. Tu retrouveras plus souvent « nous » à l’écrit et « on » à l’oral en général. Il n’y a pas de règle très très claire là-dessus mais, en général, c’est comme ça. Et on peut tout simplement dire que « nous » est utilisé à la forme soutenue, très polie et « on » à la forme orale, un peu plus familière. Ça ne veut pas dire que « on » est grossier ; si je dis : « On se voit demain. », c’est tout à fait correct et vous pouvez dire ça à une personne qui peut être votre responsable hiérarchique ou à une personne plus âgée que vous : « On se voit demain. », il n’y a aucun souci. Par contre, il faut essayer – c’est toujours du feeling et c’est difficile de tirer une règle. Il faut, en général, dans le langage soutenu (quand vous êtes avec votre chef) essayer de dire : « Nous nous voyons demain. » C’est plus poli de dire : « Nous nous voyons demain. » que de dire : « On se voit demain. » Mais, à ta place, je ne me poserai pas trop trop la question ; vois un petit peu au feeling, à l’oral, très souvent on utilise « on ». Je réfléchis en même temps à des cas où j’utiliserai « nous » à l’oral mais c’est très rarement le cas. On utilise le plus souvent « on », notamment quand on est dans des situations comme en famille ou entre amis où c’est « on » tout le temps. Il y a certains cas vraiment extrêmes où on va être très poli où on dit « nous ». Pour toi, si tu parles à l’oral et que tu es avec des amis, dis : « on … ». Si tu es à l’oral et tu es dans un cas où tu ne sais pas, tu dis : « nous … » ; et à l’écrit, tu dis : « nous … ». « On », à l’écrit, c’est très rare. En gros, tu dis « on » à l’oral et « nous » à l’écrit. Tu dis « nous » à l’oral quand tu as besoin d’être très poli et tu dis « on » à l’écrit si tu écris une lettre ou un email à quelqu’un de très proche. Voilà grosso modo comment je ferai pour faire la distinction entre « on » et « nous ».

Merci Charonne, merci Andrisbel et merci Sou pour vos questions. Continuez à me poser toutes vos questions sur Facebook, je vais mettre le paquet et essayer d’enregistrer encore plus d’épisodes de « Demandez à Johan » toujours dans ce format : trois questions – trois réponses pour être plus court, plus compact, mais le faire plus souvent. Allez sur la page Facebook de Français Authentique, cliquez sur « j’aime » et posez-moi toutes vos questions. Même si je ne peux pas répondre à tout le monde, je lis tout et je noterai les questions sur ma liste pour ces épisodes de « Demandez à Johan ». Merci de votre confiance, merci de votre fidélité et à très bientôt !