Vidéo « Demandez à Johan » – Episode 11

Vidéo « Demandez à Johan » – Episode 11

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je réponds à vos questions.

Bonjour les amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de Français Authentique, l’épisode 11 de Demandez à Johan dans lequel je réponds à certaines de vos questions. J’en ai choisies cinq ; comme d’habitude, je me dis : « Allez, j’en prends trois. », mais vos questions sont tellement intéressantes que je n’arrive pas à tout sélectionner. J’en ai choisies cinq sur la page Facebook de Français Authentique bien que la première, ce soit sur le groupe privé de l’académie Français Authentique. On y va !

La première question est d’Alexei qui a un problème pour savoir quel accent il doit utiliser sur le « e » (un accent aigu, un accent grave, etc.). En fait, on pourrait dédier, cher Alexei – déjà merci pour ta question et pour ta fidélité sur le groupe privé Facebook de l’académie – une vidéo complète à ta très bonne question. Malheureusement, ce n’est pas vraiment une science exacte – il y a quelques règles que je vais essayer de partager avec toi – et ce problème que tu as, des Français l’ont. Plein de Français ont des problèmes avec les accents. Je dois dire que moi, parfois, j’hésite aussi : « Est-ce que je dois mettre un accent oui ou non ? » Donc, ce n’est pas toujours facile, mais je vais essayer de partager avec toi quelques règles.

Déjà, la première chose, c’est que l’accent aigu, il n’existe que sur le « e » et l’accent grave, il existe sur le « e », le « a » et le « u ». On va oublier l’accent circonflexe pour aujourd’hui, on va juste prendre l’accent grave et l’accent aigu. Tu sais certainement que l’accent aigu et l’accent grave, ils donnent un son différent. L’accent aigu, il donne le son « é », comme « éléphant ». L’accent grave, lui, il donne le son « è » comme « père ». Le problème, c’est que parfois, on a le son « é », mais on n’a pas d’accent. Par exemple, le mot « terrible ». Il n’y a pas d’accent à « terrible », pourtant, il y a bien le mot « é » : « terrible », « éléphant », c’est la même chose, pourtant, à « terrible », il n’y a pas d’accent.

Pour savoir s’il faut mettre un accent ou pas, on coupe le mot en syllabes. Ter-ri-ble, trois syllabes. Et tu regardes la syllabe où il y a le son « é » (ter ici), tu regardes si celle-ci finit par une consonne ou pas. Si ça finit par une consonne, il n’y a pas d’accent. « Ter », ça finit par un « r », y a pas d’accent, donc « terrible », on ne met pas d’accent. Par contre, si tu coupes le mot – on va prendre le mot « intéressant » – in-té-res-sant, tu regardes la syllabe où il y a le son « é » ; ici, c’est « té », elle ne finit pas par une consonne, donc, il y a un accent.

Pour savoir s’il faut mettre un accent grave ou aigu, je te conseille de beaucoup t’orienter vers le son, comme je disais tout à l’heure. « Père » – accent grave ; « éléphant » – accent aigu. Il y a une règle pour savoir quoi mettre comme accent, elle est assez théorique. Encore une fois, tu coupes le mot en syllabes et tu regardes la syllabe qu’il y a à droite du mot où il y a le son « è » et si cette syllabe qui est à droite de celle où il y a le son « è » contient un « e » muet, alors tu mets un accent grave, sinon, tu mets un accent aigu. J’ai rien compris. On va prendre un exemple pour être un peu plus clair. Tu prends, par exemple, le mot « père » et tu ne sais pas si tu dois mettre un accent grave ou aigu. Personnellement, j’aurais tendance à dire « père », tu as le son « è », tu mets un accent grave sans me poser de question. Mais si tu prends la règle, tu coupes « pè-re », tu regardes la syllabe qu’il y a à droite de la syllabe qui contient le « è » – c’est la deuxième syllabe – et il y a un « e » muet dedans (puisqu’on ne dit pas « pè-re », on dit « père » ; le « e », on ne le prononce pas, c’est un « e » muet). Et comme il y a un « e » dans la syllabe qu’il y a à droite de la syllabe où il y a le son « è », on met un accent grave : « père ». Par contre, si tu prends le mot « éléphant », que tu coupes les syllabes, tu as la syllabe par exemple avec « lé », tu regardes la syllabe de droite, c’est « phant », il n’y a pas de « e » muet dans la syllabe « phant », donc, on met un accent aigu.

Donc, pas de stress, tout ça, c’est très théorique ; tu m’as posé la question, j’ai fait des recherches – je n’étais même pas conscient de ces deux règles que je viens de te citer puisque moi, je me base sur le « è » et le « é » sur le son. Et je suis Français, donc, c’est un peu plus facile pour moi d’avoir le feeling de ce qui est bon ou pas. Voici la théorie, essaye de la lire et de la comprendre mais ne te prends pas la tête là-dessus (pas de stress). Essaye plutôt de beaucoup lire et de beaucoup écouter et si tu lis le mot « père » et le mot « éléphant » cinquante fois, tu finiras par savoir quel accent mettre. Voilà mes conseils sur le sujet.

Notre amie me demande : « Quand utilise-t-on « j’arrive pas à » et « je viens de » ? ». Merci Anna pour tes questions. En fait, ce sont deux questions. Ces deux expressions, je  pense que tu le sais, n’ont rien à voir. « Je n’arrive pas à » et « je viens de », elles n’ont rien à voir. « Je n’arrive pas à », ça veut dire « je n’ai pas la capacité de faire quelque chose, je ne peux pas faire quelque chose. » « Je n’arrive pas à parler français », ça veut dire : « Je n’ai pas la capacité de parler française ; j’essaye, mais je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à parler français ; je fais tout ce que je peux, mais je n’en ai pas la capacité, je ne peux pas le faire. » Ça, c’est pour « je n’arrive pas à ».

La deuxième, c’était « je viens de ». Il y a différents sens. Si tu dis : « Je viens de France. », eh bien, ça veut dire : « Je suis originaire de France. », mais je pense que toi, tu l’emploies dans un autre contexte qui est … Si tu dis : « Je viens de… », ça veut dire : « J’ai fait quelque chose, mais il y a un instant, il y a quelques minutes. » « Je viens de finir ma vidéo. », ça veut dire : « J’ai fini ma vidéo, mais tout de suite, il y a quelques minutes. » Donc, si tu dis : « Je viens de faire quelque chose. », ça veut dire que cette chose, tu l’as faite vraiment il y a un instant. C’est vraiment cet aspect de proximité dans le temps. Merci Anna pour ces deux belles questions.

Notre ami Saïdi m’a demandé – merci Saïdi pour la question : « Je regarde des films francophones chaque jour, pensez-vous que ça va m’aider à parler français ? » Cette question, on me la pose souvent et c’est pour ça que j’ai voulu y répondre encore une fois pour aider tous les gens qui n’ont pas eu la chance d’entendre mes réponses auparavant – j’en ai parlé dans plein de directs Facebook où on me demande ça très très souvent. Et ma réponse, c’est « oui, mais … » Oui, ça t’aide ; oui, regarder des films francophones chaque jour t’aidera, mais il y a deux conditions : la première condition, la plus importante, c’est que tu dois comprendre. Si tu regardes des films francophones et que tu comprends la moitié ou tu comprends moins de la moitié ou moins de 70 %, ça ne t’aidera pas parce que tu as beau écouter quelque chose, si tu ne la comprends pas, ton cerveau, il ne va pas la retenir et il ne va pas faire en sorte que ça t’aide. Donc, oui, ça t’aidera si tu comprends ce que tu regardes.

Et la deuxième chose, il faut que tu sois intéressé par le sujet. Ne regarde pas un film juste parce qu’il est en français ; regarde un film parce qu’il t’intéresse en premier, parce que le sujet t’intéresse. Et ensuite, le  petit bonus, c’est qu’il soit en français. Donc, si effectivement, chaque jour, tu regardes des films en français qui t’intéressent et que tu comprends – tu dois comprendre au moins 70 à 80 % du film – là, ça t’aidera. Et si tu le fais tous les jours, c’est une super pratique parce que tu vas apprendre plein d’expressions, plein de vocabulaire, plein de grammaire et le tout finalement en prenant du plaisir. Donc, je te recommande vraiment de le faire si ça t’intéresse et si tu comprends. C’est valable pour plein d’autres choses.

On me demande : « Est-ce que lire des livres en français m’aide ? » Oui, si ça t’intéresse, si tu comprends. On m’a demandé, j’y ai répondu dans Demandez à Johan 2 : « Est-ce qu’écouter de la musique en français m’aide ? » Encore une fois : « Oui, si tu comprends et si ça t’intéresse. » Si c’est de la musique que tu aimes, il ne faut pas écouter de la musique juste parce qu’elle est en français, il faut écouter de la musique parce que tu l’aimes, qu’elle te touche, que tu as des émotions quand tu l’écoutes, que tu  prends du plaisir et, en plus de ça, si elle est en français, c’est mieux. Moi, j’ai recherché beaucoup de musiques en italien – vous savez que j’apprends l’italien – et au départ, je faisais l’erreur d’écouter des choses juste parce que c’était en italien, mais, là, ça ne me touchait pas émotionnellement. Et j’ai trouvé un artiste que j’adore qui s’appelle Mannarino et j’écoute tous ses albums en permanence ; je n’arrête pas d’écouter ; c’est en italien, ça me touche émotionnellement, j’ai envie de chantonner, il y a plein de mots, des expressions qui me restent dans la tête, donc, ça m’aide à condition de comprendre. Comme je suis un peu au début de mon apprentissage, je dois un peu traduire, prendre des notes, essayer de comprendre les chansons, mais si tu comprends et que ça t’intéresse, tu apprendras, que ce soit des chansons, des livres ou des films.

Une autre question qui revient souvent de notre amie Nadjoua qui dit qu’elle a un problème de manque de confiance en elle, surtout quand elle doit s’exprimer devant du monde avec des professeurs, notamment à l’université. C’est un vaste sujet, la confiance en soi, et je ne peux pas répondre comme ça en quelques secondes. Ce que je te recommande de faire, puisque j’ai dédié quasiment un livre complet … J’ai écrit un livre, ce que j’avais appelé à l’époque mon e-book, mon livre PDF digital gratuit que je mets à disposition – je vais mettre un lien en-dessous ; vous pouvez vous procurez la version PDF, entièrement gratuite, pas besoin de mettre votre e-mail – je vais mettre le lien en-dessous. Et dans ce livre, j’ai essayé, justement, de vous aider à prendre confiance en vous parce que c’est la clé. Si tu as des émotions négatives, tu n’arriveras pas à parler français. Donc, l’idée de ce livre, c’est de prendre conscience du fait que tu as des émotions négatives, les détruire – pas facile, mais c’est faisable – les remplacer par des émotions positives et faire en sorte, justement ensuite d’avoir de la confiance. C’est difficile, ça demande du travail, ça demande de la pratique, mais c’est tout à fait faisable. Donc, je te mets le lien en-dessous, tu pourras développer tout ça, essayer de lire un petit peu mes conseils sur le sujet et si tu as vraiment la conviction que c’est possible et si tu suis mes conseils, tu arriveras à parler français de façon détendue. Tu auras toujours une petite appréhension quand tu devras parler devant des gens et c’est normal. Moi-même, j’ai l’habitude de parler en public et quand je parle devant des centaines de personnes, j’ai forcément un problème d’émotion. Avant, [j’étais] un petit peu stressé, je dois respirer, c’est normal, c’est tout à fait normal, mais si tu suis ces conseils, tu arriveras justement à tirer bénéfice de ce stress parce que le stress peut être bon : ça veut dire que tu as peur de décevoir, ça veut dire que tu es quelqu’un de consciencieux et que tu as envie de bien faire. Donc, ce stress, il faut le transformer en énergie positive. Bon courage.

Dernière question de notre ami dont le pseudonyme Facebook Line Rouge Line Rouge et qui est très présent, donc, merci cher ami pour ta question et pour ta présence à chaque fois lors des directs Facebook, ça fait plaisir, je reconnais très bien ton pseudo. Et elle me demande : « [Johan] Est-ce que [tu] as l’intention d’assembler le contenu de l’académie Français Authentique dans un livre ? » La réponse est « non » parce que : premièrement, la puissance de l’académie, c’est l’accès à un groupe privé Facebook et WhatsApp pour les plus motivés. Donc, la puissance de l’académie, c’est de faire en sorte de discuter avec moi et les autres membres, donc, c’est l’échange entre nous qui rend l’académie intéressante. D’autre part, l’académie est composée de vidéos [et] chaque mois, je vous envoie des vidéos, donc, évidemment, je ne peux pas mettre ces vidéos dans un livre. Donc, je n’ai pas l’intention de créer un livre avec le contenu de l’académie, par contre, même si ce n’est pas à l’ordre du jour, même si je n’ai pas l’intention de le faire maintenant, pourquoi pas plus tard regrouper certains contenus de l’académie et les proposer à la vente soit sur mon site, soit en tant que produits physiques au Maroc puisque j’y travaille et qu’à partir du mois de mars/avril, vous devriez être en mesure d’acheter les packs de Français Authentique de façon physique, les recevoir chez vous à la maison ? Je travaille avec un partenaire marocain pour ça et ça arrive très bientôt.

Merci pour toutes vos questions. Je vous rappelle que si vous avez envie d’aller plus vite et plus loin dans votre apprentissage du français, vous pouvez vous procurer un de mes packs ; mes cours pack 1, pack 2, pack 3 sont là pour vous aider à apprendre à parler le français en prenant du plaisir et donc, ça vous permettra d’aller plus vite, plus loin. Cet investissement, vous le retrouverez dans votre français parlé.

Merci pour toutes vos questions, je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo de Français Authentique.