Vendre la mèche

Vendre la mèche

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Vendre la mèche”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, chers amis ! Bienvenue dans ce nouvel épisode. Aujourd’hui, on va voir ensemble à une expression française idiomatique qui est « vendre la mèche », « vendre la mèche ». Je remercie notre ami Adjar d’avoir suggéré cette expression. C’était sur Facebook, me semble-t-il. On va voir ensemble ce que signifie « vendre la mèche ».

Avant ça, je rappelle à ceux qui ont envie d’avoir un peu plus de contenus, d’avoir la possibilité toutes les semaines de recevoir deux contenus exclusifs de Français Authentique, que  vous pouvez rejoindre la lettre d’information, il y a un lien dans la description de ce podcast. En faisant ça, tu reçois chaque mercredi, un mail axé un peu développement personnel, apprentissage du français. Et vendredi, tu reçois un autre mail dans lequel tu obtiens une chanson, donc la chanson de la semaine, le livre de la semaine, on essaie de te fournir des infos pertinentes pour ton apprentissage du français. Donc, rejoins-nous. Le lien est dans la description de profil. Tu entres ton mail et tu recevras cette lettre d’information deux fois par semaine.

En ce qui concerne l’expression « vendre la mèche », on va, comme d’habitude, la décomposer quelque peu et regarder au sens des différents mots qui la composent.  On a dans un premier temps le verbe « vendre », que tu connais très certainement. Vendre, c’est donner contre de l’argent. Si je te vends mon téléphone, je te donne mon téléphone, et toi en échange tu me donnes de l’argent. Ça, c’est vendre. C’est le contraire d’acheter finalement, puisque si je te vends mon téléphone, toi tu m’achètes mon téléphone. La personne qui donne l’objet, c’est le vendeur ; la personne qui donne l’argent, c’est l’acheteur. Vendre, c’est donner contre de l’argent.

Une « mèche », c’est un assemblage de fils qu’on utilise pour, par exemple allumer une bougie ou un pétard. Tu sais, les pétards qu’on va utiliser souvent pour fêter la nouvelle année, on prend un briquet, on allume ce qu’on appelle la mèche. Au moment où tu allumes cette partie, cet assemblage de fils qui sort du pétard, la mèche se consume et le pétard explose. Pour la bougie, c’est l’endroit que tu vas allumer. Tu allumes la mèche de la bougie et ensuite, cette mèche reste à produire de la lumière pendant un long moment. Ça, c’est la mèche.

Tu vois qu’au sens propre, « vendre la mèche », ça ne veut pas dire grand-chose. Cette expression, elle aurait une origine militaire. J’ai vu ça en préparant cet épisode sur le site de l’armée française. On nous explique sur le site qu’autrefois, quand un artificier, c’est-à-dire un spécialiste des explosifs, il découvrait une mèche quelque part lors de conflits avec des ennemis, il découvrait la mèche d’une bombe ennemie, eh bien on disait qu’il éventait la mèche. Il découvrait la mèche, il éventait la mèche. Ça a commencé comme ça cette expression. C’était quand un artificier, un spécialiste des explosifs découvrait, trouvait la mèche des bombes ennemies.

Et plus tard, au fur et à mesure, ça à évolué, et on a commencé à dire que quelqu’un vendait la mèche quand il trahissait son camp, quand il disait à l’ennemi où se trouve les bombes de son camp. Donc, si quelqu’un connaissait la position des bombes de son armée avec leurs mèches et qu’il donnait cette information aux ennemis, on dit qu’il vendait la mèche, il vendait la mèche.

Aujourd’hui, cette expression a encore un sens très proche, puisque « vendre la mèche », ça veut dire « dévoiler un secret », « révéler un secret », c’est dire quelque chose qui est normalement censé rester secret. « Vendre la mèche », c’est dévoiler un secret. Il y a une petite idée de trahison comme ce que je te décrivais avant avec la trahison militaire. Donc il y a une petite idée, tu as donné un secret, tu as dévoilé un secret alors que tu n’aurais pas dû le faire, mais il faut bien comprendre que, parfois, cette expression s’utilise dans des cas involontaires. Donc, ça peut être : dévoiler un secret de façon volontaire ou de façon involontaire.

Prenons quelques exemples pour illustrer cette expression « vendre la mèche ». Imagine que j’organise une grande soirée surprise pour l’anniversaire de ma femme. J’ai invité sa famille, nos meilleurs amis, mais je ne lui ai pas dit. Les enfants, mes enfants, nos enfants sont au courant de cette soirée. Et sans le faire exprès, de façon involontaire, un des enfants dévoile le secret à ma femme. Il dit : « Ah ! Il va y avoir ta soirée. » Il l’a fait involontairement. Eh bien on dit malgré tout qu’il a vendu la mèche.

On va dire que c’est mon fils Tom qui a fait cette erreur. Il a dévoilé le secret à ma femme, il a indiqué à ma femme qu’on lui préparait une soirée d’anniversaire qui aurait dû être une surprise, qui aurait dû rester un secret, eh bien on dit qu’il a vendu la mèche. Tu vois, dans ce cas-là, c’est totalement involontaire. On ne peut pas parler de trahison puisque c’est un enfant qui, involontairement, a dévoilé un secret. « Vendre la mèche » peut être aussi utilisé dans des cas involontaires comme celui-là.

Un autre exemple : Il y a dans une entreprise une invention qui a été faite, un secret industriel, une invention, une découverte qui va permettre de produire des choses superbes. Donc c’est très important de conserver cette invention comme étant un secret. Malheureusement, un des ingénieurs commence à en parler à sa famille, à ses amis. Et de fil en aiguille, au fur et à mesure, c’est ce que veut dire « de fil en aiguille », au fur et à mesure cette information censée être un secret vient aux oreilles du public, parce que le premier ingénieur a vendu la mèche, il a dévoilé un secret, il a révélé un secret à son entourage qui, par la suite, l’a dit à tout le monde.

Dernier exemple : Il y a un accord secret entre un joueur de basket professionnel qui joue en NBA par exemple, et un club. Le joueur s’est engagé à signer dans ce club, à devenir un joueur de ce club. C’est un secret, personne ne doit le savoir. Et il y a une personne dans l’entourage du joueur qui est au courant de ça. Ce qu’il fait, il va voir la presse et il leur demande de l’argent pour leur donner une information, pour « vendre la mèche ». Il va, contre de l’argent, dévoiler le secret, révéler le secret, dire que ce grand joueur de basket va changer de club. Donc il vend la mèche, c’est-à-dire il dévoile le secret, il révèle le secret. Et ici, dans ce cas, tu vois qu’il y a une idée de trahison. Il a volontairement donné un secret, il sait que ce n’est pas bien, mais il le fait volontairement pour son intérêt personnel. Donc là, on a l’effet de trahison.

J’espère que tu comprends bien le sens et que tu comprends bien qu’on peut l’utiliser dans plein de contextes différents. « Vendre la mèche », ça veut dire « révéler un secret », « dire quelque chose qui aurait dû rester secret ». Et il peut y avoir soit une idée de trahison, la personne le fait volontairement ou une idée de maladresse, elle n’a pas fait exprès de dévoiler le secret.

Ce que je te propose maintenant, c’est de pratiquer un petit peu ta prononciation avant de résumé cet épisode. On y va.

J’ai vendu la mèche.

Tu as vendu la mèche.

Je précise pour ceux qui découvrent Français Authentique qu’il faut répéter quand je laisse un petit peu de vide. Il faut essayer de copier ma prononciation et mon intonation sans se focaliser sur le reste. Donc, on continue.

Il a vendu la mèche.

Elle a vendu la mèche.

Nous avons vendu la mèche.

Vous avez vendu la mèche.

Ils ont vendu la mèche.

Elles ont vendu la mèche.

Très, très  bien ! Donc j’espère que cet épisode t’a plu. N’oublie pas d’aller voir sur le blog de Français Authentique pour obtenir le lien vers la lettre d’information. Tu auras deux contenus exclusifs par semaine, un le mercredi et un le vendredi. Et je vais te vendre la mèche : j’y offre souvent des petits cadeaux et des promotions sur les cours de Français Authentique.

À très bientôt !