Une technique pour résister dans les moments de stress

Une technique pour résister dans les moments de stress

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, cher ami ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode de Marcher avec Johan. Je suis très heureux de te retrouver. C’est comme si on était ensemble. Je suis en train de marcher tranquillement et c’est comme si tu étais à côté de moi en train d’écouter des choses dont je suis inspiré actuellement de par mes lectures, de par ce que j’essaie d’appliquer dans ma vie. Et c’est toujours un plaisir de voir que vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ces épisodes de Marcher avec Johan.

On va parler développement personnel. Et comme d’habitude, je ne cesserai de le dire, puisque c’est ce qui sponsorise cet épisode, si tu es intéressé par le développement personnel, n’hésite pas à jeter un œil à mon livre “4 Pilules pour une vie riche et sans stress”. Je suis sûr qu’il t’aidera si tu as envie de te développer dans les quatre dimensions de ta vie que sont la dimension physique, la dimension émotionnelle, la dimension mentale et la dimension spirituelle. Plus d’infos dans www.francaisauthentique.com/4p, comme 4 pilules.

Aujourd’hui, je voudrais te donner une technique pour résister dans des moments de stress, dans des moments vraiment d’anxiété. Et cette technique simple, tu vas voir, tu peux l’appliquer dès maintenant. C’est très facile à appliquer, cette technique. Je l’ai découverte il y a plusieurs années dans mon livre préféré, le livre qui a eu le plus d’impact sur ma vie, je pense, qui est “Comment dominer le stress et les soucis” de Dale Carnegie, Dale Carnegie. J’ai lu la version anglaise, mais peu importe. La version anglaise, c’est How to stop worrying and start living ? Comment dominer le stress et les soucis ?

Cette technique s’applique quand tu as un événement vraiment stressant, un truc qui te stresse, qui te fait perdre tes moyens. Tu es tellement stressé, tellement anxieux que tu n’arrives pas à ne pas y penser, tu y penses tout le temps, en permanence, tu te fais des scénarios dans ta tête, tu te racontes des histoires négatives, on a parlé de ça la semaine dernière, tu te fais des histoires, des scénarios, tu n’arrêtes pas d’imaginer le pire par rapport à une situation.

Et quand ce genre de choses t’arrive, ça m’est arrivé récemment, tu peux utiliser la technique suivante pour faire en sorte d’être serein. Je ne te dis pas, il n’y a rien de magique, ce n’est pas parce que tu vas utiliser cette technique qu’en cinq minutes tout ira mieux et tu ne penseras plus jamais à ce qui te stresse, mais en tout cas, à mon sens, c’est quelque chose de super puissant.

La technique, elle est simple. La première chose à faire quand il y a un événement comme ça qui te stresse, qui te fait super peur, c’est de te poser et de réfléchir au pire qui puisse arriver, quel est le pire qui puisse arriver dans ma situation ? C’est la première chose, c’est le premier point. On va aller dans le détail après.

Le deuxième point, la deuxième chose, c’est de l’accepter, l’accepter, te dire : « OK. Je sais quel est le pire qui peut m’arriver dans cette situation et je vais l’accepter. Je vais l’accepter parce que déjà c’est la base de la psychologie ». Je suis loin d’être un psychologue, mais tout ce que j’ai pu lire et qui touche à la psychologie m’a emmené à penser que la première étape pour résoudre un problème, c’est de l’accepter. Si tu n’acceptes pas quelque chose, tu ne pourras jamais finalement être guéri, être en paix. Donc, il faut l’accepter, c’est comme ça.

C’est très stoïcien comme approche. Je parle souvent du stoïcisme dans mes contenus, mais c’est la même chose. Si tu ne peux pas le changer, il faut l’accepter, parce que sinon c’est se battre contre des choses impossibles à résoudre, ce n’est pas du tout ce qu’on veut. Donc la deuxième étape, c’est d’accepter le pire qui puisse arriver.

La troisième étape, c’est de bâtir un plan d’action pour l’améliorer, c’est-à-dire tu penses au pire qui puisse arriver, tu l’acceptes et tu bâtis un plan pour essayer de l’améliorer parce que ce n’est pas parce que la chose ou ce n’est pas parce que tu as déterminé le pire qui puisse arriver que ça va forcément arriver. Entre le pire qui puisse arriver et la réalité, il peut y avoir plein de scénarios différents. Donc, tu vas bâtir un plan d’action, des choses que tu peux faire, des choses concrètes sur lesquelles tu peux agir pour améliorer ça. Et ça, ce ne sera que du bonus puisque tu as déjà amélioré le pire qui puisse arriver.

Et enfin, quatrièmement, tu vas agir tout de suite. Super important. Souvent, quand on stresse et qu’on se fait des scénarios noirs etc. c’est parce qu’on ne sait pas quoi faire, on n’agit pas, donc on ne fait que penser, on se fait un film dans notre tête et ce qui se passe dans notre tête, ce n’est pas du tout la réalité, c’est un monde parallèle, c’est un autre monde. Donc, Le fait d’agir tout de suite sur ton plan d’action qui va te permettre d’améliorer la situation, eh bien ça va te faire rester dans le monde réel. Tu vas t’apercevoir qu’entre le monde réel sur lequel tu agis et le monde parallèle, irréel, qui est dans ta tête, qui ne fait partie que des histoires que tu te racontes, eh bien il y a une grande différence.

Donc, la technique est simple tu vois ? Déterminer le pire qui puisse arriver, l’accepter, faire un plan d’action pour améliorer cette chose et agir tout de suite.

Par exemple, je ne vais te prendre mon exemple personnel, mais je l’ai vraiment appliquée à la lettre avec un souci qui m’est arrivé récemment, mais tu peux de ton côté, imaginons, tu as fait une erreur au travail, tu as fait une erreur dans ton travail et tu stresses, parce que cette erreur elle est grave quand même, elle a fait perdre des centaines de milliers d’euros à ton entreprise, donc ça te stresse. Et toi, tu te fais plein d’histoires dans ta tête. Quand tu rentres le soir, tu as peur, tu t’imagines à la rue, dormir dehors avec ta famille. Tu te fais plein, plein, plein, plein, plein, plein de scénarios qui sont irréalistes. Dons, que faire dans un cas comme celui-ci ?

La première chose, c’est de déterminer le pire qui puisse arriver. Tu as fait une erreur grave, très grave qui fait perdre beaucoup d’argent à ta société, quel est le pire qui puisse arriver ? Tu ne vas pas aller en prison, on ne va pas t’exécuter. C’est irréaliste de penser ça. Par contre, tu peux perdre ton travail. Donc Imaginons, c’est ça le pire, tu le notes sur une feuille de papier. Quel est le pire qui puisse arriver ? Je peux perdre mon travail. C’est le pire qui peut t’arriver.

Deuxièmement, tu vas l’accepter. Tu vas te faire à l’idée : « OK. J’ai fait une grosse erreur, je risque de perdre mon travail ». Ça, c’est la deuxième étape.

La troisième étape, tu vas préparer un plan d’action qui va te permettre de réparer ton erreur. Par exemple, tu vas de tire : « Bon ben attends ! Là, j’ai fait une erreur, ça a fait perdre des centaines de milliers d’euros, mais je peux peut-être réparer en mettant en place un nouveau système ou en annulant des choses qui ont été faites ». Il y a toujours des solutions pour rendre un problème moins grave. Ça peut être une partie de ton plan d’action. Ça peut aussi être remettre ton CV à jour, réactiver tes contacts si jamais tu as besoin de trouver un nouveau job.

Donc, tu vas faire un petit plan d’action tout seul, que tu vas noter sur un bout de papier et tu vas agir tout de suite, c’est-à-dire qu’au lieu de te faire du souci à t’imaginer à la rue avec ta famille ou à t’imaginer en prison, je ne sais pas, tu vas agir concrètement sur des éléments qui vont permettre d’atténuer le problème.

Et quoi qu’il arrive, déjà le fait d’agir, ça va te déstresser complètement. Et quoi qu’il puisse arriver par la suite, le fait d’avoir agi, ça ne sera que du bonus parce que tu as déjà accepté au fond de toi le pire qu’il puisse arriver. Tu as dit : « le pire qu’il puisse arriver, c’est de perdre ton job » et tu l’as accepté. Quoi qu’il arrive, si jamais le pire se produit, c’est tout, tu l’as déjà accepté, donc ce n’est pas grave.

Mais si, par chance, les actions que tu as mises en place permettent de rendre le problème moins grave, eh bien tu auras un bonus en fait. Tu as accepté de perdre ton job et finalement tu ne le perds pas parce que tu as mis en place un certain nombre d’actions.

Donc voilà, ça c’est un exemple basique, mais ça s’applique dans énormément de situations très stressantes. Encore une fois, je l’ai appliquée dans une situation récemment et ça m’a énormément aidé et ça marche vraiment quand on a des gros soucis à rester cohérent, rationnel, encore une fois, quand les émotions sont trop fortes, on n’arrive pas à réfléchir, puisque le stress, l’anxiété, ça détruit notre capacité à réfléchir. Donc, le fait de prendre le temps, de suivre cette méthode en quatre points, ça te permet de diminuer tes soucis. Et franchement, ça marche super bien.

Est-ce que tu vois dans ta vie une chose pour laquelle tu pourrais utiliser ça ? Ça m’intéresserait de le savoir. Tu peux le partager dans les réseaux ou en privé avec moi. Si tu souhaites rester confidentiel, tu peux m’envoyer un mail et me dire comment tu penses utiliser cette méthode, cette technique en quatre points tirée du livre “Comment dominer le stress et les soucis” de Dale Carnegie et qui est :

Numéro 1, détermine le pire qu’il puisse arriver.

Numéro 2, accepte-le.

Numéro 3, prépare un plan d’action pour l’améliorer.

Et numéro 4, agis tout de suite.

J’ai hâte de te lire. Je te souhaite bon courage. Garde ça dans un coin, note toi ces quatre points sur un petit bout de papier que tu pourras ressortir au moment où tu auras un gros souci. Et crois-moi, ça va beaucoup t’aider.

Merci de ta confiance. N’oublie pas aussi d’aller jeter un œil à www.francaisauthentique.com/4p, comme 4 pilules, pour découvrir mon bouquin de développement personnel.

Merci de ta confiance. À très bientôt. Salut !