Une qualité extraordinaire que nous avons tous

Une qualité extraordinaire que nous avons tous

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Eh bien, salut chers amis ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode de “Marcher avec Johan”. C’est vraiment un plaisir que tu m’accompagnes pour cette balade en forêt. Tu entends peut-être les oiseaux. On entend les oiseaux chanter. Tu entends peut-être aussi les feuilles sous mes pieds. Donc, je te propose de faire, comme tous les mercredis, comme si tu étais avec moi et qu’on marchait ensemble. On va parler un peu de développement personnel. Je vais te parler d’une qualité extraordinaire que nous avons tous, que tous les êtres humains ont et partagent.

Avant ça, je voudrais te rappeler que tu peux encore profiter des promos d’hiver sur tous les cours de Français Authentique. Il y a une page qui récapitule tout ça. Tu as un lien en bas, dans la description, mais tu peux, jusqu’au 26 décembre, donc il te reste quelques jours, tu peux tout simplement avoir n’importe quel cours de Français Authentique avec une très belle promotion. C’est le moment peut-être de te procurer du contenu qui te permettra d’aller beaucoup plus loin, beaucoup plus vite, dans ton apprentissage du français et qui te permettra certainement de faire de 2022, l’année pendant laquelle tu parles le français.

C’est valable sur tous les cours de Français Authentique. C’est valable sur mon tout dernier cours, « Fluidité authentique », qui est sorti au mois de novembre et qui a rencontré un grand succès. C’est un cours qui t’aide à parler sans bloquer. C’est la promesse du cours : fluidité authentique. C’est valable sur le cours qui a le plus de succès dans le cadre de Français Authentique, à savoir « 30 jours pour booster ton français », sorti en novembre 2020 et qui rencontre, lui, vraiment un succès encore plus grand. 30 jours a rencontré plus de succès que Fluidité authentique. Il y a plein de raisons pour ça. C’est expliqué dans la description.

C’est aussi valable sur les cours historiques : le pack 1, pack 2, pack 3, Discussions authentiques volume 2, Prononciation authentique, tous les cours, Expressions authentiques, ils sont tous là à t’attendre dans la page en bas. Fais-le par contre avant le 26, puisqu’ensuite les cours reprendront tous leur prix normal.

Parlons un peu maintenant de cette qualité extraordinaire que nous avons tous et que je citais en introduction. Encore une fois, tu vas le voir quand je vais te dire de quoi il s’agit, il n’y a rien de magique, il n’y a rien de nouveau. C’est même, cette qualité, une chose dont parlaient mes philosophes préférés, les philosophes stoïciens, il y a 2 000 ans. Épictète, lui-même, en parlait. C’est une de ses citations qui m’a inspiré à enregistrer cet épisode.

Si tu suis les contenus de “Marcher avec Johan”, tu sais que j’aime beaucoup lire et que j’aime beaucoup en particulier la philosophie stoïcienne. Je trouve qu’elle apporte une grande sagesse. Et bien que ces philosophes aient vécu il y a 2 000 ans et plus, tout ce qu’ils partageaient, les grands principes qu’ils enseignaient sont encore valables aujourd’hui. C’est vraiment ce que je trouve absolument fantastique.

Alors, je ne vais pas reprendre la citation exacte d’Épictète, mais j’ai lu… c’est un extrait des discours hein. Épictète a écrit ou… il n’a pas écrit lui-même d’ailleurs, il a enseigné et ses étudiants écrivaient. Et un de ses étudiants a publié plus tard les discours. Dans un de ses écrits, il dit : « Pourquoi les dieux… » Alors, il parle des dieux parce qu’à l’époque ils étaient polythéistes, ils croyaient en plusieurs dieux. « Pourquoi les dieux ne nous ont donné le contrôle que sur une chose : la capacité à bien utiliser les événements extérieurs, pas le reste. Ils ne voulaient pas ? » Il pose la question hein. « Est-ce qu’ils ne voulaient pas nous donner plus que ça ?  La réponse est, à mon avis, qu’ils ne pouvaient pas ».

Je vais répéter ça et je vais t’expliquer bien sûr ce que j’ai compris de cette citation. Il se demande pourquoi les dieux ne nous ont pas donné, donc aux êtres humains, le contrôle… pourquoi les dieux ne nous ont donné uniquement le contrôle sur une seule chose. Donc, il y a une seule chose que nous, êtres humains, pouvons contrôler, nous avons le contrôle sur une seule chose. Pas plein de choses, une seule chose. Cette chose, c’est la capacité à bien utiliser les événements extérieurs. C’est-à-dire qu’il y a plein d’événements extérieurs qui arrivent : la météo… tu verras, je prendrai des exemples après, mais la météo, le comportement des autres… il y a plein d’événements qui arrivent.

Et nous, il nous a seulement donné la possibilité ou les dieux nous ont seulement donné la possibilité d’utiliser ces événements extérieurs, pas le reste, c’est-à-dire on ne peut pas, ça c’est clair, changer les événements extérieurs. On ne peut pas changer la météo. Si je fais une chute dans la forêt et que je me casse le poignet, comme ça m’est arrivé il y a un an, je ne peux pas le changer. Donc tous ces événements extérieurs, tous ces éléments extérieurs, on n’a pas de pouvoir sur eux.

Par contre, on a la capacité à bien les utiliser. Et il se demande pourquoi en fait, pourquoi les dieux tout-puissants ou… ensuite, ça va dépendre de nos croyances à tous, mais la personne ou la chose qui fait que les hommes ont été créés, pourquoi on ne nous a donné le pouvoir que de changer ou en tout cas d’avoir une influence sur l’utilisation qu’on fait des événements extérieurs et pas des événements eux-mêmes. Pourquoi ? C’est la question qu’il pose. Est-ce qu’ils ne voulaient pas ? Est-ce que les dieux, ceux qui nous ont créés, ne pouvaient pas ? Et il dit : « Je pense qu’ils ne pouvaient pas ».

C’est un peu lié, quand on y réfléchit un peu plus en détail, un peu plus en profondeur, cette histoire est un peu liée à ce qu’on appelle « le libre arbitre ». Le libre arbitre, c’est le fait que chaque être humain, finalement, il peut décider de ses actions par lui-même, il est libre. Un arbitre, c’est celui qui décide. Et quand on parle de libre arbitre, on indique qu’une personne ou que les gens, les êtres humains peuvent décider. C’est le libre arbitre. On a tous notre libre arbitre. On peut tous décider de ce qu’on va faire, on peut tous décider de nos actions, on est tous libres de ça.

Et si on avait la capacité… C’est là où ça devient un peu profond. Si on avait la capacité à changer les événements extérieurs, si on pouvait changer la météo, si on pouvait changer le comportement des autres etc. eh bien finalement, les autres ne seraient plus libres.

Si moi, je pouvais par exemple souhaiter qu’il fasse toujours beau là où j’habite, si je pouvais dire : « Aujourd’hui, je veux qu’il y ait du soleil », donc je peux changer les événements extérieurs, si nos créateurs nous avaient permis ça, les autres n’auraient pas été libres puisque moi j’aurais souhaité qu’il fasse beau, mais il y a peut-être une personne qui aurait dit : « Oh moi, j’aurais aimé qu’il pleuve, parce que je suis agriculteur, je fais pousser des légumes et j’ai besoin qu’il pleuve ». Si jamais on avait cette possibilité de changer les éléments et les événements extérieurs, les autres ne seraient plus libres.

Si j’avais le pouvoir de faire en sorte que les gens ne soient jamais en retard, ceux qui actuellement sont en retard n’auraient plus de libre arbitre, puisqu’ils ne pourraient pas ne pas être en retard. Finalement, si on était libres ou si on pouvait changer les éléments extérieurs, les autres ne seraient plus libres. Le seul moyen que nous avons d’être libres, c’est de ne pas pouvoir influencer les événements extérieurs. C’est, en tout cas, ce que moi je comprends de cette citation d’Épictète ou de ce que j’ai paraphrasé en tout cas.

Et il nous dit : « Par contre, ce qu’on nous a donné, qui est encore mieux que de pouvoir changer les événements extérieurs, c’est notre capacité à les utiliser, notre capacité à s’y adapter ». C’est quand même quelque chose, c’est là quand on parle d’une qualité extraordinaire que nous avons en tant qu’être humain, on a la capacité à s’adapter, on a la capacité à utiliser les événements extérieurs et à faire en sorte de les prendre tels qu’ils sont sans les changer et de les utiliser ou de faire en sorte d’en obtenir le meilleur.

Et ça, nous, ça nous paraît un peu évident, mais ce n’est pas évident pour tout le monde. La majorité des animaux, par exemple, ils n’ont pas cette capacité de s’adapter aux événements extérieurs ou en tout cas de les utiliser. Ils vont être programmés génétiquement et ils n’auront pas ce libre arbitre.

J’ai par exemple lu que les oies, en automne, ne pouvaient seulement voler vers le Sud, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’oies… Tu sais, l’oie c’est un oiseau, c’est un assez grand oiseau d’ailleurs, une oie ne peut pas dire : « Tiens, c’est l’automne. Moi, je vais voler vers le Nord ». Non, elle est programmée génétiquement pour ne pouvoir voler que vers le Sud pour rejoindre les endroits dans lesquels il fait un peu plus chaud pour survivre.

Les humains ne sont pas comme ça. Même si la génétique nous poussera à faire quelque chose, on ne vole pas, donc on ne volera pas vers le Sud, mais si la génétique a tendance à nous pousser à faire quelque chose en tant qu’espèce humaine, il y aura toujours des gens qui… parce qu’on a le libre arbitre et parce qu’on a cette capacité à utiliser les événements extérieurs, il y aura toujours des gens qui décideront de faire autre chose. On n’est pas des oies, on n’est pas d’autres espèces animales, nous sommes des êtres humains. Et tous les êtres humains ont cette qualité extraordinaire qui est de pouvoir s’adapter et utiliser les événements extérieurs.

On peut choisir finalement, et ça c’est encore une chose qui est enseignée dans la philosophie stoïcienne, mais on peut choisir, on peut en tout cas s’entraîner à vouloir ce qui est. Qu’est-ce que ça veut dire, à vouloir ce qui est ? Et ça, c’est Épictète qui en parlait également dans les discours, il disait : « Plutôt que de vouloir changer la météo, plutôt que de te dire : Tiens, moi j’ai envie qu’il fasse beau, eh bien fais en sorte de vouloir le temps qu’il fait », c’est-à-dire que s’il pleut, il faut que tu veuilles qu’il pleuve, s’il y a du vent, il faut que tu sois content qu’il y ait du vent.

On en a déjà parlé. Tu peux faire une recherche sur Google. Tu tapes « amor fati et français authentique » et tu tomberas sur mon podcast. On en revient à finalement  aimer notre destin, aimer ce qui se passe, parce qu’on ne peut finalement pas influer là-dessus. Donc, si des gens par exemple sont en retard alors que toi tu es à l’heure et que tu dois les attendre, eh bien il faut être content de ça finalement, il faut se dire : « Tiens, chouette, c’est l’occasion pour moi de travailler ma patience ».

Encore une fois, tu utilises, en faisant ça, les événements extérieurs, c’est-à-dire tu ne peux pas changer le fait qu’une personne est en retard, elle a son libre arbitre, tu ne peux pas la changer. Par contre, tu peux changer ta perception de cette chose et tu peux l’utiliser en te disant : « Bon, en principe, ça m’énerve. D’habitude, je suis en colère quand les gens sont en retard, mais je ne peux pas le changer, je vais l’utiliser. Donc, je vais travailler par exemple ma patience ».

C’est vraiment des exemples un peu basiques que je prends, mais c’est vrai pour tous les aspects de nos vies, de nos quotidiens. L’idée, c’est vraiment de décider de la signification des événements. On décide de ce qu’un événement signifie pour nous. Et ça, c’est vraiment une qualité extraordinaire que je te conseille d’utiliser.

Donc, voilà un petit peu mes pensées sur ce petit passage d’un grand philosophe stoïcien ou tiré d’un de ses livres en tout cas, Épictète. J’espère que ça t’a plu. Si c’est le cas, n’hésite pas à me le dire. Tu sais où me contacter, tu sais où me trouver sur les différents réseaux ou sur le site de Français Authentique.

Et bien sûr, n’oublie pas d’aller visiter les différents liens qu’il y a dans la description. Il y a plusieurs liens vers d’autres ressources pour aller plus loin avec moi. Et en particulier, le premier lien t’emmènera vers la page des promotions d’hiver sur tous les cours de Français Authentique. Fais vite, ça expire le 26 décembre. Donc, tu peux aller jeter un œil. Si tu ne sais pas par où commencer, si tu ne sais pas quel cours te procurer, j’aurais tendance à te conseiller « 30 jours pour booster ton français ».

Merci de ta confiance. Je te dis à très bientôt. Salut !