Une histoire à dormir debout

Une histoire à dormir debout

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Une histoire à dormir debout”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut chers membres de la famille Français Authentique et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast, dans lequel nous allons voir à l’expression, « une histoire à dormir debout », « une histoire à dormir debout ». C’est une expression qui a été suggérée par notre ami Junior sur Facebook. Tu peux toi aussi aller sur les différents réseaux de Français Authentique (Facebook, Instagram, YouTube) et nous suggérer des expressions. Tu peux le faire aussi par mail, tu peux nous contacter aussi à [email protected]

Avant de passer au sens de cette expression, je te rappelle que si tu as envie d’aller plus loin et plus vite dans ton apprentissage du français, eh bien tu peux aller jeter un œil aux différents cours premium de Français Authentique. Je ne vais pas tous te les décrire parce qu’il y en a beaucoup. Le Pack 1, le Pack 2, le Pack 3, le Pack 4, Prononciation Authentique, Discussions Authentiques – volume 2, Expressions Authentiques, etc. etc. Le mieux, c’est que tu ailles voir sur www.francaisauthentique.com/cours. Tout est décrit et tu pourras en apprendre plus pour aller plus loin et plus vite. Et bien sûr, on est à ta disposition par mail pour répondre à toutes tes questions.

Cette semaine, nous allons voir à l’expression « une histoire à dormir debout ».

« Une histoire », c’est une suite d’actions. Raconter une histoire, c’est dire à l’oral avec des mots ce qui se passe. Quels sont les événements ? Quelles sont les actions ? Si je te raconte une histoire, ça peut être : « Le week-end dernier, j’étais avec mon frère. Nous sommes allés nous promener derrière chez moi, dans la forêt, et nous avons croisé un animal ». Le fait de raconter comme ça des événements, des faits, des actions, c’est raconter une histoire.

« Dormir », je pense que c’est assez clair, c’est l’action de se reposer. Tu as les yeux fermés, tu es inconscient (on dort la nuit bien souvent), et on appelle ça dormir. L’action de se reposer.

« Debout », c’est une position. C’est le contraire de « couché ». Si tu es debout, tu as tes pieds au sol, ton corps qui est vertical et ta tête qui est tout en haut. Là, tu es debout.

Si tu es couché, eh bien tu es horizontale, tu es sur ton lit. Les pieds sont à la même hauteur que ta tête. Là, tu es couché. Si tu es debout, c’est l’inverse.

Donc imagine un peu, si je te raconte une histoire et que toi, tu t’endors debout. En fait, déjà, c’est impossible. On ne peut pas s’endormir debout, ou alors c’est vraiment qu’il y a quelque chose de spécial. Est-ce que si tu t’endormais debout, ce serait que l’histoire que j’ai racontée est super intéressante et vraiment facile à croire ? Non, ce serait que l’histoire est vraiment bizarre. L’histoire que je te raconte est tellement bizarre que tu t’endors debout.

Eh bien, c’est exactement le sens de l’expression au sens figuré. Une histoire à dormir debout, c’est une histoire qui n’a aucun sens, qui est complètement illogique, qui est incroyable, qui est absurde, qui ne peut pas être vraie. Cette histoire, elle ne peut pas être vraie. Elle n’a aucun sens. Elle est incroyable, absurde, illogique. Voyons à quelques exemples puisque tu peux rencontrer cette expression, évidemment, dans des contenus proposés par des francophones.

Imagine, premier exemple, un enfant, le matin il se lève et il raconte à ses parents que la nuit, il s’est réveillé et il a vu des fantômes dans la maison. Et là, la mère dit : « Mais, c’est une histoire à dormir debout. Tu as sûrement rêvé ». En disant ça, la maman, si elle dit que c’est une histoire à dormir debout, elle lui dit que c’est une histoire qui ne peut pas être vraie. C’est une histoire qui n’a aucun sens, qui est absurde, illogique. Donc, elle décrit ça comme étant une histoire à dormir debout.

Tu peux – un autre exemple, un autre cas, un autre contexte – participer à une discussion avec un ami au sujet d’un collègue de travail. C’est un nouveau collègue, il vient d’arriver dans l’entreprise et vous parlez de lui. Et là, ton ami, il dit : « Moi, je me méfie du nouveau. Il raconte sans arrêt des histoires à dormir debout. Il nous dit, J’ai fait 12 ans d’études, J’ai été le patron d’une de mon ancienne entreprise, il ne fait que raconter des histoires à dormir debout ». Si ton ami te dit ça, eh bien, il veut dire que ce nouveau, il ne raconte que des histoires qui n’ont aucun sens et qui sont difficiles à croire, qui sont quelque peu absurdes. Et pour synthétiser tout ça, pour illustrer tout ça, il dit que ce sont des histoires à dormir debout.

Dernier exemple : il y a un homme et une femme qui sont sur le point d’aller dormir, et la femme elle dit à son mari : « Je vais encore mal dormir cette nuit parce que c’est la pleine lune ». Et là, le mari lui dit : « Mais ça c’est une histoire à dormir debout ! En quoi la lune pourrait t’empêcher de dormir ? ». Le mari, s’il dit ça à sa femme, c’est qu’il ne croit pas du tout à cette histoire de pleine lune qui l’empêcherait de dormir. Pour lui, c’est une histoire qui ne peut pas être vraie, c’est une histoire qui est absurde, illogique, une histoire qui n’a aucun sens. Et pour dire ça, il dit que c’est une histoire à dormir debout.

Donc, tu pourrais très bien lire ou entendre cette histoire dans la presse, dans un film, dans une série ou même en discutant avec un francophone. Donc c’est toujours intéressant de la comprendre et de la connaitre.

Avant de nous quitter, je te propose de pratiquer un peu ta prononciation. Donc il te suffit de répéter après moi pendant les blancs que je vais laisser et te concentrer sur mon intonation. Donc on y va.

C’est une histoire à dormir debout

C’est une histoire à dormir debout

C’est une histoire à dormir debout

C’est une histoire à dormir debout

C’est une histoire à dormir debout

Très, très bien. Merci d’avoir suivi cet épisode. Encore une fois, si tu veux aller plus loin et plus vite dans ton apprentissage du français, jette un coup d’œil à nos cours à www.francaisauthentique.com/cours. Il y a forcément un cours qui sera pour toi en fonction de tes intérêts (développement personnel, discussions entre francophones, prononciation, 300 expressions), donc il y a vraiment, forcément un cours pour toi dans la bibliothèque. Je te rassure tout de suite : aucun de ces cours ne te propose d’histoires à dormir debout.

Merci de ta confiance. A très bientôt.