Un exercice pour améliorer ta prononciation en français

Un exercice pour améliorer ta prononciation en français

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Apprendre le français, c’est développer plusieurs compétences différentes : la grammaire, le vocabulaire, la compréhension orale, la compréhension écrite. Le fait de travailler sa prononciation, d’avoir une bonne prononciation, c’est souvent mis de côté par les étudiants. Aujourd’hui, nous te proposons une activité orale pour pratiquer ta prononciation de chez toi.

Avant de commencer, je voudrais faire une annonce, puisque ça approche, ça approche, le 9 janvier prochain, nous allons ré-ouvrir les inscriptions à l’Académie Français Authentique. L’Académie Français Authentique, j’en parle très souvent, c’est la plus grosse ressource de Français Authentique.

Il s’agit d’une grande communauté qui offre énormément de choses différentes. On te propose des contenus exclusifs, on a plus de 100 heures de contenus exclusifs. On te propose de travailler ta compréhension orale, ton vocabulaire. On te propose de rejoindre des groupes privés, sur Facebook et Telegram, pour discuter avec la communauté, te faire des amis. On te propose une dictée mensuelle, un club de lecture et une compétence très importante qu’on t’aide à développer, c’est la prononciation.

Ce que je te recommande de faire, c’est de visiter un des premiers liens qu’il y a dans la description de cette vidéo et tu y trouveras toutes les infos liées à l’Académie, toutes les ressources que nous te proposons, que nous mettons à ta disposition, et tu pourras rejoindre la liste d’attente pour ne pas manquer les inscriptions, puisque les inscriptions à l’Académie ne seront ouvertes que pendant une semaine, elles sont fermées 95% de l’année.

Parlons maintenant prononciation. Quand on dit « avoir une bonne prononciation », on ne veut pas dire « avoir la prononciation d’un natif ». On m’écrit souvent sur les réseaux sociaux : « Johan, j’aimerais avoir ta prononciation en français ». Ce n’est pas vraiment possible, ce n’est pas réaliste et ce n’est pas nécessaire. Tu peux avoir une bonne prononciation sans avoir la prononciation d’un natif. Donc, je ne pense pas que cela doit être ton objectif.

L’objectif, c’est d’avoir une prononciation claire qui permet aux gens avec lesquels tu communiques en français de te comprendre. Il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir un bon niveau de français et de ne pas être compris par les autres parce que notre prononciation n’est pas correcte. Tu peux avoir le meilleur niveau de grammaire au monde en français, le meilleur niveau de conjugaison, le vocabulaire le plus enrichi du monde, si ta prononciation n’est pas claire, si les gens ne te comprennent pas, ce sera malheureusement inutile. Par contre, ton objectif doit être d’avoir une prononciation suffisamment claire pour être compris par les autres quand tu parles en français.

Aujourd’hui, on te propose quelques petits exercices pour atteindre cet objectif. On ne va pas faire de gros exercices, on n’a pas le temps dans cette vidéo, mais on te propose quelques petits exercices pour t’aider à pratiquer ta prononciation de chez toi. Un des objectifs, c’est aussi de t’enseigner une méthode, de te montrer comment tu peux, par toi-même, pratiquer ta prononciation à la maison.

L’activité du jour, elle consiste en trois petits exercices. Premièrement, un exercice de discrimination. L’idée, c’est de prononcer des sons qui sont proches les uns des autres pour que tu apprennes à les différencier. Le deuxième exercice, ça va être un exercice de liaison, savoir quand est-ce que tu dois faire une liaison, quand est-ce qu’il ne faut pas la faire. Et enfin, on fera un petit exercice de lecture, ce sera l’exercice 3, qui comprend un petit peu des parties des exercices 1 et 2.

Donc, on y va. On commence par l’exercice de discrimination. Le but, c’est de s’entraîner à enchaîner des sons qui sont proches. Parfois, on confond certains sons et le fait de prononcer quelques mots, quelques phrases, qui reprennent ces sons proches, ça te permet tout simplement de les différencier et ça enseigne ton cerveau à faire la différence entre eux. Ici, ce que je te propose de faire, moi je vais prononcer une phrase, je vais la prononcer deux fois, elle va s’afficher à l’écran, et on te demande de la répéter à ton tour deux fois.

On commence par les sons « ou » et « u » : « C’est pour nous ou c’est pour vous ? » Je répète. « C’est pour nous ou c’est pour vous ? » Répète cette phrase deux fois…

Parfois, on confond les sons « ou » et « u ». Donc, une belle phrase à répéter, que je vais te demander de répéter deux fois, c’est : « Tu as vu la foule ? » « Tu as vu la foule ? » Répète cette phrase deux fois…

Parfois, les étudiants confondent le son « s » et le son « z ». Donc, on va te faire répéter deux phrases pour travailler ça. « Elles en ont 606 ». Je répète. « Elles en ont 606 ». Répète cette phrase deux fois…

« Cette soupe au poisson, c’est du poison ». « Cette soupe au poisson, c’est du poison ». À ton tour…

Certains étudiants confondent un peu les sons « en » et « on ». « Elles en ont mangé ». « Elles en ont mangé ». À ton tour…

« On en entend encore maintenant ». « On en entend encore maintenant ». À toi…

Tu vois, cet exercice, il est très puissant si tu le pratiques régulièrement. Ici, c’est juste un exemple pour te montrer comment ça marche, mais tu peux voir que répéter des phrases qui contiennent des sons proches les uns des autres, eh bien ça te permet vraiment de travailler ce qu’on appelle la discrimination, faire la différence entre deux sons.

Le deuxième exercice, c’est un exercice de liaison. Alors, je te renvoie, tu peux ouvrir cette vidéo dans un deuxième onglet, on va te le mettre dans la description et dans le « i » comme info, je te renvoie à ma vidéo sur les liaisons ou la liaison en français.

Donc ici, on va t’afficher quelques phrases ou morceaux de phrases et on va t’expliquer quand est-ce qu’il faut faire la liaison et quand est-ce qu’on ne la fait pas. Donc, on t’affiche une première phrase… Ici, la liaison est obligatoire. On fait la liaison entre les noms et les adjectifs qui précèdent. Donc, on dit bien : « De bons_amis ». On fait la liaison. « De bons_amis ».

Une autre phrase… Ici, la liaison est ce qu’on appelle facultative entre « avoir » et le participe passé. Facultatif, ça veut dire « pas obligatoire ». Soit on fait la liaison, soit on ne la fait pas. Personnellement, j’aurais tendance à prononcer : « Nous_avons_aimé ». Mais on peut aussi dire : « Nous_avons aimé ». Les deux sont corrects, puisque la liaison entre « avons » et « aimé » est facultative.

Troisième exemple… Ici, on ne fait pas de liaison. On dit : « Un chat et un chien ». La liaison est interdite après un mot au singulier, donc on ne fait pas de liaison après « chat ». Même si « chat » finit par un « t ». La liaison est interdite après un nom au singulier, donc on ne dit pas : « Un chat_et un chien », on ne fait pas cette liaison, elle est interdite. Et la liaison est interdite après « et ». On ne dit donc pas : « Un chat et_un chien ». Ça ne fonctionne pas. Donc, il n’y a pas de liaison après « et » ou après un nom au singulier, comme « chat ». On dit ici : « Un chat et un chien ».

Tu vois et c’est ce que je t’expliquais dans ma vidéo sur la liaison, il y a des liaisons obligatoires, c’est-à-dire il faut faire la liaison, comme « de bons_amis », il y a des liaisons facultatives, ça veut dire tu peux la faire, ce n’est pas une faute, mais tu n’es pas obligé. Si tu ne la fais pas, ce n’est pas une faute non plus. Par exemple : « Nous_avons_aimé » ou « nous_avons aimé ». Et il y a des liaisons interdites, « un chat et un chien », pas de liaison, c’est interdit.

Troisième exercice : un exercice de lecture. On va t’afficher trois phrases une par une. L’idée, c’est que toi tu vois comment tu prononcerais cette phrase, donc que tu la lises toi-même, et ensuite, je te dirai comment il faut prononcer ces phrases. Ici, l’idée, c’est de faire attention aux notions que nous avons vues dans les exercices 1 et 2.

On y va. On t’affiche la première phrase. Comment tu la prononcerais ?…. Ça se prononce : « Comment êtes-vous venus chez nous ? » « Comment êtes-vous venus chez nous ? » Après « comment », on ne fait pas de liaison. Entre « comment » et « êtes », il n’y a pas de liaison. On ne dit pas : « Comment_êtes ». Et bien sûr, il y avait la notion entre deux prononciations du « u » et du « ou ». « Comment êtes-vous venus chez nous » ?

Deuxième phrase… Moi, je la prononcerais : » Quand_ils sont_arrivés, ils_avaient déjà tout rangé. » Ici, la liaison est obligatoire. On fait la liaison entre « quand » et « ils », quand_ils. Fais attention ici, le « quand » se termine par un « d », mais à l’oral, on dit « quant_ils ». On ne dit pas « quand_ils », on dit « quant_ils ». Par contre, entre « ils » et « avaient », la liaison est obligatoire, donc il faut bien dire « ils_avaient ». Ça, c’est important, c’est obligatoire. On ne peut pas dire « ils avaient ». Ici, l’idée, c’est de savoir qu’on parle au pluriel. Et ça t’a permis de pratiquer un peu la discrimination entre le « s » et le « z ». « Quand_ils sont_arrivés, ils_avaient tout rangé ».

Et enfin, dernière phrase qu’on t’affiche à l’écran… Moi, je dirais : « Je pense que vous_avez raison. » « Je pense que vous_avez raison ». La liaison entre « vous » et « avez » est obligatoire, donc il faut bien dire : « Vous_avez. » On ne dit pas « vous avez », mais « vous_avez ». C’est une liaison obligatoire. Tu as pu, ici, pratiquer la discrimination entre « en » et « on ». « Je pense que vous_avez raison ».

Donc voilà, j’espère que ça t’a plu. Pourquoi on te propose ce type d’exercices ? Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en français, savoir comment prononcer une lettre, ça ne suffit pas. Il faut prendre en compte toutes les lettres qu’il y a autour. Ce n’est pas le cas dans toutes les langues, mais en français, c’est comme ça. Et bien sûr, certains sons sont très proches. C’est pour ça qu’il faut apprendre à les différencier. C’est pour ces trois raisons que les exercices du type qu’on vient de te proposer sont très puissants.

Bien sûr, ici, ce ne sont que des exemples, ce n’est que des petits morceaux d’exercices. Tu peux donc t’entraîner par toi-même à essayer de réaliser ce type d’exercices pour toi, par toi-même, avec des contenus en français. Je pense que c’est une bonne idée de l’ajouter à sa routine d’apprentissage, sans le faire tous les jours, essayer de le faire régulièrement.

Bien sûr, si tu veux être aidé pour pratiquer ta prononciation, on a des exercices du type de ceux qu’on vient de te suggérer dans l’Académie.

Chaque mois, tu as un module dans l’Académie. Quand tu arrives dans l’Académie, il y a déjà 75 modules de disponibles, accessibles immédiatement, et chaque mois, on ajoute un module. Dans chaque module, qui traite de sujets riches et variés en vidéo, tu as un fichier vocabulaire pour pratiquer le vocabulaire, bien sûr, mais tu as un fichier prononciation qui te permet d’avoir des exercices de prononciation pour t’améliorer à l’oral.

Donc, si tu veux faire partie de la nouvelle promotion qui va nous rejoindre à partir du 9 janvier, n’oublie pas d’aller dans la description, de mettre ton adresse mail pour rejoindre la liste d’attente. Je serai heureux de t’accueillir en personne au mois de janvier et de faire connaissance avec toi.

Si tu as aimé cette vidéo, fais-le savoir en laissant un petit pouce en l’air, un petit J’aime. N’hésite pas à commenter, à nous dire ce que tu penses de ce type d’exercices, ou si tu as des compléments, si tu fais des choses pour améliorer ta prononciation, d’autres choses. Et bien sûr, abonne-toi à la chaîne You Tube de Français Authentique en activant les notifications. Partage cette vidéo avec tes amis qui apprennent le français, tu leur feras peut-être un grand service.

Merci du fond du cœur et je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !