Tu ou vous ? Un guide simple et précis

Tu ou vous ? Un guide simple et précis

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut, tu vas bien ? Pardon, vous allez bien ? Non, je veux dire… C’est dur de savoir si on doit tutoyer ou vouvoyer. Tu as déjà certainement été dans une situation dans laquelle tu ne savais pas si tu devais tutoyer la personne ou si tu devais la vouvoyer. Pas de panique, ça arrive même aux francophones et on va voir aujourd’hui quelques conseils pour essayer de savoir si tu dois dire « tu » ou « vous ».

Sois attentif puisqu’en bas de cette vidéo, je vais t’interroger via un quiz, c’est le premier lien qu’il y a dans la description, un quiz qui va tester ta compréhension de tout ce dont on va parler aujourd’hui en ce qui concerne le tutoiement et le vouvoiement.

Pour commencer un petit rappel : en français, on a deux moyens de s’adresser aux gens. On a ce qui est formel, c’est ce qu’on appelle vouvoyer, c’est dire « vous » à la personne, par exemple à son chef. Tu lui demandes, si tu veux savoir comment il va : « Comment allez-vous ? »

Et on a ce qui est informel. Le verbe ici, c’est « tutoyer », c’est dire « tu » à la personne. Par exemple, on peut demander à un ami comment il va en lui disant : « Comment vas-tu ? » C’est parfois un peu perturbant parce que déjà, le tutoiement/vouvoiement n’existe pas dans toutes les langues. Il y a des langues, l’anglais par exemple, dans lesquelles ça n’existe pas.

Il y a d’autres langues qui ont un tutoiement, un vouvoiement, mais qui fonctionnent d’une façon un peu différente que ce qu’on est habitué à voir en français. Donc, ça peut être déstabilisant pour les non-francophones.

Et il faut avouer que le tutoiement ou le vouvoiement, ça pose des problèmes, même aux natifs. Il n’y a pas une règle très claire, très simple, qu’on pourrait suivre tout le temps. Il y a toujours cet aspect un petit peu qui va dépendre des personnes avec lesquelles tu parles, des codes sociaux. On n’a pas une vraie règle qui nous permet de savoir si on doit tutoyer ou vouvoyer quelqu’un.

Quand est-ce qu’on utilise le vouvoiement ?

En général, on vouvoie quelqu’un qu’on ne connaît pas. Au travail, on a tendance aussi à se vouvoyer,  ou dans les commerces. Quand tu es dans un magasin, tu vas vouvoyer le vendeur, tu vas vouvoyer la caissière, etc.

On vouvoie dans les courriers formels. Quand on écrit une lettre à l’administration, on vouvoie.

Le « vous » est aussi utilisé pour les personnes plus âgées que nous.

Quand on rencontre quelqu’un pour la première fois, on va avoir tendance à le vouvoyer.

Et enfin, on vouvoie les personnes d’autorité. Un policier qui nous arrête dans la rue ou un professeur. On va vouvoyer ces personnes. Le président de la République, tu vas le vouvoyer si tu le rencontres.

Il y a bien sûr des cas particuliers. Je te dis qu’en général, on ne vouvoie pas dans sa famille, pourtant, dans certaines familles on va insister pour que les enfants vouvoient les parents par exemple, mais c’est plutôt un cas particulier.

Certaines personnes âgées préfèrent qu’on les tutoie plutôt que le vouvoiement. Ils vont préférer qu’on leur dise « tu ».

Et certains profs en classe peuvent instaurer le tutoiement, donc demander aux élèves de les tutoyer. C’est assez rare. En général, les profs préfèrent le vouvoiement, mais ça peut arriver.

Le tutoiement, le « tu », on va l’utiliser avec des personnes qu’on connaît, bien souvent, des personnes qu’on connaît. On va l’utiliser évidemment avec notre famille, avec nos amis. On va tutoyer ses collègues de travail, on va tutoyer ses camarades de classe. Donc, tu vois, il y a toujours ce lien un petit peu de proximité quand on tutoie.

C’est pour ça que j’ai décidé moi-même de tutoyer dans mes vidéos. Pendant longtemps, je disais « vous » parce que je m’adressais à un public et aujourd’hui, ça fait quelques années maintenant, j’avais fait un sondage : « Est-ce que tu préfères que je vouvoie ou est-ce que tu préfères que je tutoie dans mes contenus ? » Et la majorité voulait que je tutoie, donc j’en suis venu à tutoyer. On ne se connaît pas directement, mais il y a cette notion de proximité et je trouve que le tutoiement est beaucoup plus adapté à mes vidéos.

Et il y a, pour le tutoiement aussi, des cas particuliers. Par exemple, quand tu vas être dans un groupe qui est déjà établi, si tu rencontres des amis de tes amis, même si tu ne les connais pas, tu vas avoir tendance à les tutoyer presque automatiquement.

On tutoie aussi facilement dans les texto. Le langage texto, sur Internet, on va avoir tendance à se tutoyer plus facilement.

On en vient à la grande question : doit-on utiliser « tu » ? Doit-on utilisez « vous » ?

Il peut y avoir deux problèmes en fait. Tu peux être dans une situation dans laquelle tu aurais dû vouvoyer et où tu vas choisir le tutoiement. On peut prendre ça d’une façon impolie. On se dire : « Il est impoli, il n’a pas de bonnes manières. » Donc, ça peut être un problème. Ou tu peux être dans une situation dans laquelle le tutoiement s’est imposé et tu vouvoie les gens. Et là, il va y avoir un sentiment un peu bizarre, un petit peu formel ; on peut penser que tu es quelqu’un d’un peu snob. On a parlé de ce problème dans la vidéo sur les différents registres de langue que je t’invite à aller revoir. Elle se trouve dans le « i » comme info, le lien est dans le « i » comme info ou dans la description et tu peux l’ouvrir dans un autre onglet pour voir comment utiliser les différents registres de la langue française.

Pour choisir entre le tutoiement et le vouvoiement, tu vas le faire en fonction du contexte, évidemment, mais il y a trois points importants.

Le premier point, c’est que le « vous » n’est presque jamais offensant. C’est-à-dire que si tu dis « vous » à la place de « tu », personne ne se sentira offensé. On va peut-être te trouver un peu bizarre, un peu étrange, un peu formel, mais on ne sera pas offensé. Donc, le « vous », ça évite toute offense.

Si tu ne sais pas, demande tout simplement. Tu peux demander une précision, tu peux dire : « Est-ce qu’on peut se tutoyer ? » Ou encore : « Je peux vous tutoyer ? » Ou : « On se tutoie ? » Ou alors tu peux demander : « Vous préférez le “tu” ou le “vous” ? » Tu peux aussi faire le premier pas et dire : « Ah, tu peux me tutoyer. » Ou encore tu peux dire : « Je préfère le vouvoiement. Est-ce que ça vous convient ? »

Donc, tu vois, il n’y a pas de problème à poser la question, à demander des précisions, à demander l’avis de ton interlocuteur. Il n’y a absolument aucun problème avec ça. Et je pense qu’un des meilleurs conseils, c’est de dire : « Observe un peu ton environnement, regarde comment se parlent les autres. Est-ce que ces deux personnes avec lesquelles tu vas interagir se tutoient ou est-ce qu’elles se vouvoient ? » Donc observe l’environnement et essaie de suivre les petites règles qu’on a vues précédemment.

C’est souvent une bonne idée d’essayer de copier ce que font les autres et de calquer son comportement à celui des autres parce qu’on est plus ou moins sûr, dans des cas comme celui-là, de ne pas se tromper, de ne pas faire d’erreur.

Encore une fois, pas de stress. Dis-toi que les francophones eux-mêmes ont des problèmes, ne savent pas toujours si on doit tutoyer, vouvoyer. Ils ont, c’est une histoire de goût, des envies différentes, ils ne sont pas tous d’accord sur le sujet.

Très souvent, savoir si on tutoie ou vouvoie, c’est lié à la personnalité. Donc, n’hésite pas à demander, comme on l’a dit l’avis de ton interlocuteur et n’hésite pas à donner ton avis personnel en disant : « Je préfère que l’on se tutoie », par exemple.

Et surtout, pas de stress. Ne te mets pas de pression, on peut changer d’avis. Tu peux commencer par le vouvoiement et finir par proposer le tutoiement, donc ce n’est pas une chose figée, impossible à changer. Tu peux toujours faire évoluer les choses sans pression, de façon cool, sans stress.

En ce qui me concerne, je préfère le tutoiement. J’ai, comme je dis toujours, le tutoiement facile. Quand je rencontre des personnes de mon âge, même si on ne se connaît pas encore bien, je vais avoir tendance à proposer le tutoiement assez rapidement et je n’aime pas, par exemple, quand les enfants me vouvoient. Quand les amis de mes enfants me vouvoient, je leur dis : « Non, tu peux me tutoyer sans problème. » C’est mon goût, c’est ma préférence, je préfère avoir un tutoiement assez rapidement.

Donc voilà pour cette vidéo, voilà pour les conseils que je souhaitais te donner sur le sujet. N’oublie pas d’aller suivre le premier lien dans le bas de cette vidéo, pour suivre le quiz. Ça te permettra de voir si tu as bien tout compris, si tu as bien tout saisi. C’est le premier lien, tu cliques dessus et tu peux répondre aux questions sur le sujet du tutoiement ou du vouvoiement.

Partage avec nous en commentaire ton expérience : est-ce que tu t’es trompé parfois ? Est-ce que tu as tutoyé au lieu de vouvoyer ou vouvoyer au lieu de tutoyer ? Est-ce que tu as hésité ? Partage ça avec nous en commentaires. Montre-nous si tu as aimé la vidéo. Un petit « j’aime », un petit pouce en l’air, ça fait toujours plaisir. Et n’oublie pas de t’abonner bien sûr, à la chaîne YouTube de Français Authentique en activant les notifications pour être sûr de ne rien manquer.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Je te remercie parce que je te tutoie et je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !