Trempé comme une soupe

Trempé comme une soupe

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Trempé comme une soupe”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, chers amis ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Comme on le fait depuis 10 ans maintenant, eh bien on va étudier une expression idiomatique française. Ça fait 10 ans qu’on en parle. Je pense, on approche les 400 expressions, 400 explications d’expressions dans le podcast de Français Authentique. Tu peux toutes les retrouver sur le site www.francaisauthentique.com.

Aujourd’hui, on va étudier l’expression « trempé comme une soupe », qui est une expression que tu peux vraiment entendre au quotidien surtout dans les endroits où il pleut, tu vas comprendre pourquoi, mais c’est vraiment une expression utilisée par les francophones. Tu n’as pas besoin de réussir à l’utiliser, mais c’est intéressant de la comprendre.

Avant ça, je te rappelle, parce que là ça approche, dans moins d’un mois, les inscriptions à l’Académie Français Authentique seront ouvertes. L’Académie, c’est le projet majeur de Français Authentique. Tu as accès à plein de contenus différents, plus de 100 heures, l’accès à des tuteurs, des réunions avec des tuteurs français de l’Académie français authentique, que j’ai sélectionnés, qui ont l’état d’esprit Français Authentique pour t’aider à progresser par petits groupes, et tu as plein d’autres ressources, des dictées, un club de lecture, un groupe privé Facebook, un groupe privé Telegram etc. Cet espace formidable dont les inscriptions sont fermées ouvrira le 9 janvier.

Donc, tu peux, dès à présent, aller suivre le lien qu’il y a dans la description et t’inscrire à la liste d’attente, parce que tu auras une semaine pour t’inscrire. Souvent, les gens manquent l’inscription, nous contactent, on dit : « Non, il faut attendre les prochaines inscriptions ». Je te recommande donc d’aller dès maintenant suivre le premier lien en bas et tout simplement t’inscrire à la liste d’attente de l’Académie Français Authentique.

Tu verras un deuxième lien qui te permet de télécharger gratuitement le contenu sous forme de PDF dont je vais parler dès maintenant, immédiatement. Donc, retrouve toutes les explications dans un fichier PDF qu’on a créé spécialement pour toi. C’est aussi dans la description de l’épisode.

« Trempé comme une soupe », qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?

« Trempé », ici c’est un participe passé, ça a plusieurs sens. Tremper quelque chose, ici le verbe « tremper », ça serait « immerger », « plonger quelque chose dans un liquide ». Si je trempe ma main dans l’eau, eh bien je plonge ma main, je l’immerge dans un liquide, en l’occurrence de l’eau.

Mais « trempé », sous la forme du participe passé, ça veut dire être complètement mouillé. Si par exemple je fais tomber mon manteau, tu imagines, je marche dans la rue, je fais tomber mon manteau dans une flaque d’eau, je dis : « Oh non ! Il est trempé », ça veut dire il est complètement mouillé, il est très mouillé. Ça, c’est « trempé ».

« Comme », ça veut dire « de la même manière que », « de la même façon que », c’est pour comparer deux choses en disant qu’elles sont semblables, de la même manière que, de la même façon que.

La « soupe », c’est un repas, un repas chaud, liquide, qu’on mange beaucoup en hiver. Chez moi, on mange beaucoup de soupes en hiver, le soir notamment. Ça peut être une soupe avec des légumes, tu peux ajouter de la viande, du poisson, mais retiens que c’est un repas chaud, liquide, qu’on mange surtout en hiver, avec des légumes en général.

Pour comprendre cette expression, il faut comprendre son origine. Tu vas voir que cette origine est assez intéressante. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’auparavant la soupe, ce n’était pas le plat qu’on connaît aujourd’hui. Aujourd’hui, on a un bon bol de soupe avec nos légumes, un peu de viande, et puis on mange directement la soupe. Mais auparavant, dans le passé, il y a longtemps, la soupe c’était juste une tranche de pain qu’on allait tremper dans un bouillon, dans un liquide chaud qui avait un certain goût. Donc, on mettait du pain dans du bouillon, on trempait le pain dans la soupe. Avec le temps, le mot « soupe », il a commencé à désigner autre chose.

Donc « trempé comme une soupe », ici, ou le sens de « trempé comme une soupe », c’est de dire que quelque chose ou quelqu’un est très mouillé, souvent par la pluie. En général, quand on dit « quelqu’un est trempé comme une soupe », c’est qu’il était sous la pluie, qu’il est trempé. Donc « trempé comme une soupe », c’est, à ‘époque, on trempait le pain dans la soupe et donc le pain était plein de bouillon, il était tout mouillé justement, le pain était mou et il était trempé, il était tout mouillé. Aujourd’hui, on ne l’utilise plus dans le même sens, on l’utilise pour dire que quelqu’un ou quelque chose est très mouillé et trempé du coup, « trempé comme une soupe ».

Alors, on t’a préparé quelques exemples pour que tu comprennes mieux comment les francophones utilisent cette expression. Le premier exemple, ce serait quelqu’un qui te conseille de ne pas aller dehors. Il te dit : « Hé, ne sors pas maintenant. Il pleut des cordes, tu vas être trempé comme une soupe ».

Il pleut des cordes, ça veut dire il pleut beaucoup, il pleut très fort. J’ai expliqué cette expression dans un podcast mais aussi dans mon livre 301 expressions pour parler comme les Français. Il pleut des cordes, ça veut dire il pleut beaucoup, il pleut énormément, il pleut très fort. « Il pleut des cordes, tu vas être trempé comme une soupe ».

Donc, cette personne te recommande de ne pas aller dehors, puisque si tu vas dehors, dans la mesure où il pleut très fort, eh bien tu vas être tout mouillé, tu vas être trempé, tu vas être vraiment mouillé. On dit que tu vas être trempé comme une soupe.

Un autre exemple, une maman qui a deux enfants, dit à son mari : « Quand ils sont rentrés, ils étaient tous les deux trempés comme des soupes ». Là, la maman explique que les enfants étaient tous mouillés, ils étaient trempés. Peut-être qu’ils sont restés sous la pluie, peut-être qu’ils sont tombés, je ne sais pas, dans de l’eau, dans une rivière, je ne sais pas. En tout cas, cette femme indique à son mari que les enfants sont rentrés tous mouillés, ils étaient trempés.

Dernier exemple, imagine qu’il y a un groupe d’amis et tu as trois personnes, trois de ces amis, qui vont aller marcher, qui vont partir en randonnée, dans une longue marche. Et là, tu as une quatrième personne qui dit : « Vous allez en randonnée avec ce temps-là ? Moi, je reste ici. Je ne tiens pas à être trempée comme une soupe ». Donc, cette quatrième personne explique qu’elle n’ira pas marcher avec ses amis parce qu’elle n’a pas envie d’être mouillée, elle n’a pas envie d’être trempée, elle n’a pas envie que ses vêtements soient tous mouillés et qu’elle ait froid.

Tu vois, dans tous ces cas, c’est toujours la même chose, « trempé comme une soupe » signifie que quelqu’un est très mouillé, souvent par la pluie, ça peut être une personne, mais on dit souvent pour « trempé comme une soupe », on l’utilise souvent quand même pour les personnes qui sont très mouillées suite à la pluie.

Une petite précision : Quand on utilise l’expression pour une femme, au féminin, on accorde, donc on met un « e » à la fin de « trempé ». Bien que l’expression s’accorde, on n’entend pas la différence de genre.

Je te propose de pratiquer ta prononciation avec moi en répétant quelques phrases. Tu verras qu’il n’y a pas de différence entre un homme et une femme. Donc, je te laisse prendre le temps de copier vraiment ma prononciation, mon intonation, dans les quatre phrases suivantes.

Il est trempé comme une soupe.

Il est trempé comme une soupe.

Elle est trempée comme une soupe.

Elle est trempée comme une soupe.

Tu vois, aucune différence entre « il est trempé » et « elle est trempée ».

Ils sont trempés comme des soupes.

Ils sont trempés comme des soupes.

Elles sont trempées comme des soupes.

Elles sont trempées comme des soupes.

Bravo ! Je dis « bravo » parce que je sais que la majorité d’entre vous avez fait cet exercice très important. Si tu veux améliorer ton français, écouter c’est top ; t’exprimer à l’oral via ce type d’exercice prononciation, c’est encore mieux. D’ailleurs, on utilise cet exercice de prononciation dans l’Académie, on le fait d’une façon plus poussée, pas seulement répéter quelques phrases comme ça. Il y a une façon un peu plus poussée de le faire dans les fichiers prononciation de l’Académie, il y a plein de contenus exclusifs et surtout tu as la possibilité de discuter avec nos tuteurs francophones.

Donc, si tu as envie de rejoindre l’Académie, ça ouvre dans moins d’un mois. La vie est toujours très remplie, donc tu risques d’oublier. C’est pourquoi je te recommande d’aller dans la description dès maintenant et tu peux faire deux choses. La première, c’est mettre ton adresse mail pour t’inscrire à la liste d’attente de l’Académie. Ça ne coûte rien du tout de le faire, c’est sans engagement, mais au moins tu recevras les infos. Tu vas dans la description, c’est le premier lien www.francaisauthentique.com/academie. Et le deuxième lien, c’est ta possibilité de télécharger gratuitement ta fiche PDF.

Voilà pour aujourd’hui. Merci de m’avoir suivi. Je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !