Tirer les vers du nez

Tirer les vers du nez

Il s’agit ici d’un épisode spécial puisque je me suis filmé en enregistrant le podcast. Je souhaitais vous montrer l’envers du décor 🙂

Regardez la vidéo ici (n’oubliez pas de vous abonnez à la chaîne pour ne manquer aucune vidéo).

J’y réponds à Magdalena qui m’a demandé la signification de « Tirer les vers du nez ».

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Transcription de l’épisode :

Bonjour à tous, membres de la famille Français Authentique. Aujourd’hui, je fais un petit exercice particulier puisque j’enregistre ce podcast, comme je le fais d’habitude de chez moi avec mon ordinateur et j’enregistre une vidéo en même temps que je posterai sur ma chaîne YouTube. Donc, vous pouvez écouter le podcast et regarder la vidéo pour voir comment j’enregistre mes podcasts. Ça m’est venu comme ça et je voulais uniquement vous montrer un petit peu comment c’était fait et comment étaient faits mes podcasts.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens d’une expression qui m’a été suggérée par Magdalena et qui est « tirer les vers du nez ». Comme d’habitude, je vais vous expliquer le sens propre de cette expression, le sens des différents mots qui composent cette expression, et ensuite, je vous expliquerai le sens de l’expression avant de vous donner quelques exemples d’utilisation. Je suis désolé, je suis un petit peu enroué aujourd’hui ; mes deux enfants ont été malades : Tom a été malade, Emma a été malade et du coup, j’ai la voix un petit peu enrouée, donc, j’ai un petit peu de mal à parler mais je pense que ça ne se ressentira pas dans les explications du podcast.

Le verbe « tirer » ça veut dire – et c’est là où la camera  peut parfois aider – faire un mouvement vers vous. Donc, si vous tirez quelque chose, vous prenez avec votre main, vous tirez un objet ; vous prenez cet objet vers vous. Si, par exemple, vous avez une feuille de papier qui est posée loin de vous sur le bureau, eh bien, le mouvement de prendre la feuille et de la ramener vers vous, c’est « tirer ». Donc, si vous tirez quelque chose, vous la prenez et vous la ramenez vers vous. Si votre enfant est en train de courir et est en train de partir loin, vous l’attrapez par la main et vous le tirez vers vous, c’est-à-dire que vous l’apportez vers vous. Donc, tirer, c’est un mouvement qui va de l’extérieur vers vous ou alors de haut en bas ou c’est donner un mouvement de ce type.

Les vers : dans ce cas, on parle des vers comme les vers de terre. Un ver de terre, c’est un petit animal qu’on voit souvent quand il pleut, par exemple. Ça ressemble un petit peu à ça – je montre à la caméra –, un fil et c’est un animal qu’on retrouve notamment quand c’est humide.

Et le nez, c’est tout simplement ce qui se trouve au milieu de votre visage et ce que vous utilisez pour sentir.

Donc, si on met tout ça bout à bout (tirer les vers du nez), ça veut dire qu’il y a des vers dans votre nez et avec votre main, vous tirez les vers de ce nez. Ça ne veut pas dire grand-chose au sens propre mais au sens figuré, vous allez comprendre ce que ça veut dire parce que « tirer les vers du nez », ça veut tout simplement dire : « essayer par le biais de différentes questions posées de façon adroites, de faire dire quelque chose à quelqu’un. » Quelqu’un vous cache quelque chose, vous essayez de le savoir et vous lui posez plein de questions relativement adroites jusqu’à ce que vous arriviez à savoir ce qu’il ne veut pas vous dire. Donc, le ver, en fait, représente ce que la personne ne veut pas vous dire et vous, vous lui tirer les vers du nez, vous lui posez plein de questions pour faire sortir ce secret. Le ver, c’est le secret, et « tirer les vers du nez », eh bien, vous sortez le secret que la personne a dans sa tête et ne veut pas vous dire.

Ça va être peut-être plus clair si on parle un petit peu de différents contextes. Imaginez que vous avez deux enfants – c’est mon cas – et ils se disputent souvent. Et vous n’êtes pas là, vous ne voyez pas ce qui se passe et les deux enfants se disputent et pleurent et il y en a un qui dit : « Mon frère m’a tapé. » mais vous n’avez pas vu, donc, vous ne savez pas. Et vous dites : « Est-ce que c’est vrai que tu as tapé ta sœur ? » et il dit : « Non, ce n’est pas vrai ! » mais vous sentez dans son comportement qu’il vous cache quelque chose. Et là, vous lui posez plein de questions : « Est-ce que tu es sûr et qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi elle pleure ? » Vous lui posez tout un tas de questions jusqu’à ce qu’il finisse par avouer que finalement il l’a vraiment frappée. Donc, là, vous lui avez tiré les vers du nez. Il y avait une chose qu’il ne voulait pas vous dire et vous avez fini, grâce à votre perspicacité, à lui faire dire cette chose qui était claire pour vous. Donc, vous lui avez tiré les vers du nez, vous lui avez fait avouer quelque chose qu’il ne voulait pas vous dire.

Vous pouvez également parler de ça dans l’université : imaginez qu’il va y avoir un examen et vous dites : « Ah, j’ai rencontré le professeur dans le couloir, je l’ai interrogé sur les sujets du prochain examen mais j’ai beau lui tirer les vers du nez, il ne  m’a rien dit. » Dans ce cas-là, il y a eu un échec mais « tirer les vers du nez », ça veut dire : « Vous lui avez posé plein de questions. » « Ah, monsieur, qu’est-ce que vous comptez nous demander à l’examen et est-ce que vous allez nous demander quelque chose liée à ce sujet ? Etc. » Vous lui posez 4-5-6 questions indirectes pour connaître les sujets de l’examen et ça, c’est ce qu’on appelle « tirer les vers du nez ».

Un dernier exemple pour être sûr que tout soit très clair : imaginez que vous êtes dans le monde de l’entreprise et vous savez que vous allez avoir un nouveau chef dans votre service et vous savez que la secrétaire est au courant – parce que souvent, les secrétaires, les assistantes sont au courant de plein de choses ; elles voient passer plein de mails, etc. Et là, vous lui dites : « Est-ce que tu sais qui sera notre chef ? » Elle dit : « Oui, mais je ne peux pas le dire. » et vous lui posez plein de questions, vous lui dites : « Tu peux au moins me dire si c’est un homme ou une femme ; tu peux au moins me dire quel âge il a. » Vous essayez, en lui posant plein de questions, de savoir qui sera votre prochain chef et cette personne reste imperturbable et dit : « Non, je ne peux pas te dire qui c’est ; n’essaye pas de me tirer les vers du nez, je ne te dirai pas qui sera le prochain chef. » Encore une fois, « tirer le vers du nez », ça veut dire « il y a une personne qui ne veut rien vous dire, qui ne veut pas vous donner une information et vous lui posez plein de questions pour essayer de savoir ce qu’elle veut vous cacher. » Donc, vous essayez de lui tirer les vers du nez.

Voilà, Magdalena, j’espère avoir été clair et j’espère que tu as maintenant compris le sens de l’expression « tirer les vers du nez ». Et ce que je vous propose, bien que je sois un petit peu enroué, je vais essayer de vous faire pratiquer votre prononciation.

[Je vais juste vous demander un instant pour tousser. Ça me fait bizarre d’avoir la caméra en même temps… d’avoir les deux outils à gérer – la caméra qui est sur ma droite et l’ordinateur qui est en face de moi. Je ne suis pas habitué mais c’est assez sympathique.]

Donc, c’est parti ! Vous répétez après moi comme d’habitude.

Je tire les vers du nez

Tu tires les vers du nez

Il tire les vers du nez

Elle tire les vers du nez

Nous tirons les vers du nez

Vous tirez les vers du nez

Ils tirent les vers du nez

Elles tirent les vers du nez

Donc, voilà pour cette expression. Je suis très heureux que vous me rejoigniez. Si vous êtes nouveau, visitez le site https://www.francaisauthentique.com et abonnez-vous au cours gratuit parce que vous recevrez pendant une semaine une vidéo, le MP3, le PDF : ça s’appelle Les sept règles de Français Authentique et ça vous explique clairement ma méthode qui est suivie par plusieurs milliers de personnes – elle a été utilisée par plus de 100.000 personnes, cette méthode. Vous me direz si vous êtes convaincu. Je pense maintenant, avec toute cette expérience et avec tous ces gens qui nous suivent et qui  nous rejoignent régulièrement, vraiment que la méthode Français Authentique, c’est l’idéal pour des gens qui comprennent le Français et qui veulent apprendre à le parler en prenant du plaisir bien sûr. Donc, rejoignez-nous, allez sur le site, entrez votre adresse mail et vous recevrez les cours gratuitement. Et n’oubliez pas de  nous rendre visite sur la page Facebook de Français Authentique pour échanger avec nous. Je vous dis à très bientôt pour un épisode de Français Authentique.