Tirer des plans sur la comète

Tirer des plans sur la comète

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Tirer des plans sur la comète”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, nous allons voir une expression idiomatique française que tu as très certainement déjà entendue. Il s’agit d’une des expressions qui peut poser problème aux non francophones. Tu peux connaître l’ensemble des mots sans comprendre cette expression et c’est ça qui est toujours sympathique. Il s’agit de « tirer des plans sur la comète ».

Si tu veux aller un peu plus loin et travailler avec plus d’efficacité, en ce qui concerne ce podcast, cette leçon, je te conseille d’aller télécharger la fiche PDF gratuite qui est dans la description ou le lien en tout cas est dans la description de cet épisode. Ça te permettra de bien revoir l’ensemble des termes, des mots de l’expression, et de découvrir les exemples. Donc, ça te permet de réviser de façon beaucoup plus efficace.

« Tirer des plans sur la comète ». Cette expression est composée déjà du verbe « tirer ». Tirer a plein de sens. Ici, ça veut dire tracer, dessiner. Tu as déjà entendu « tirer un trait » peut-être, ça veut dire tracer, dessiner.

Un « plan », c’est un projet, une planification. Tu peux planifier par exemple tes vacances. Donc là, tu vas faire un plan pour tes vacances. Tu vas dire : « On va partir de telle date à telle date, on ira à cet endroit-là ». Donc, tu fais ton plan. C’est un plan, une planification. Ou ça peut être un dessin, si tu prends un crayon et que tu dessines par exemple le plan d’une maison. Là, c’est sur papier, c’est plus concret, plus physique. Tu peux avoir un plan qui est une planification ou ça peut être quelque chose que tu vas dessiner ou tu vas écrire sur papier.

Une comète, c’est un astre, donc c’est quelque chose qui est dans l’espace qu’on peut voir avec un anneau. C’est assez caractéristique. Si tu tapes « comète » sur Google et que tu vas voir les images, tu vas te rendre compte que c’est un astre, donc c’est un objet non-vivant qui se trouve dans l’espace et qui a un anneau.

Et on peut dire qu’il y a une sorte de tête qui brille. Donc, tu as l’avant de la comète, c’est une sorte de tête qui brille et qui renvoie beaucoup de lumière, et une queue gazeuse, donc c’est une sorte de traînée. C’est assez compliqué à expliquer, surtout pour des non francophones, mais une sorte de traînée, comme si tu avais une trace laissée par la comète. Tape « comète » sur Google et tu auras l’occasion de voir ce que c’est, de voir une image. Donc, c’est une comète.

Pour déterminer l’expression de « tirer des plans sur la comète », c’est toujours délicat parce que parfois il y a plusieurs explications. Mais une des explications qui aurait donné l’origine à cette expression, ce serait que les comètes, avant qu’on les comprenne, qu’on les identifie, elles avaient tendance à effrayer les gens. On ne savait pas comment expliquer qu’il y avait ces astres dans le ciel, donc c’était un signe de malheur. Les gens pensaient que quand on voyait une comète il y allait avoir un malheur. Donc, les gens tiraient des plans sur la comète, c’est-à-dire ils essayaient de prédire quel allait être le prochain malheur qui allait s’abattre sur le village parce qu’ils avaient vu une comète. Ça peut être une explication assez concrète.

Aujourd’hui, quand on parle de tirer des plans sur la comète, on indique qu’on pense à des projets qui sont irréalisables où là on fait des hypothèses qui sont peu vraisemblables, où on projette des choses irréalistes. « Tirer des plans sur la comète », ça veut dire tu penses à quelque chose qui n’est pas facile ou pas réalisable, pas facile à réaliser ou alors réalisable ou tu fais des hypothèses qui ont peu de chances d’être vraies, de se vérifier, ou tu projettes des choses irréalistes.

Parfois, il peut y avoir aussi le sens de se compliquer un petit peu la tâche. Quand tu es en train de réfléchir à un sujet, discuter avec quelqu’un, et que cette personne te dit de ne pas tirer de plans sur la comète, c’est-à-dire arrête de penser à toutes les choses qui pourraient arriver et essaie de simplifier un petit peu tes pensées.

On va prendre quelques exemples. Le premier, ce serait : « J’aimerais partir en vacances à la mer, mais je ne pense pas avoir assez d’argent. Alors, inutile de tirer des plans sur la comète. » Ici, c’est une personne qui a envie d’aller en vacances à la mer, mais elle sait que son budget ne lui permettra pas de partir, donc c’est inutile de tirer des plans sur la comète, ça veut dire c’est inutile de penser à un projet irréalisable, de faire des hypothèses peu vraisemblables, parce que ça n’arrivera pas, c’est inutile de projeter des choses irréalistes. Inutile de « tirer des plans sur la comète ».

Deuxième exemple, tu peux entendre quelqu’un dire : « Ils sont très optimistes, mais je trouve qu’ils ont tendance à tirer des plans sur la comète ». Là, c’est une phrase en deux temps où la personne dit qu’elle trouve que les autres sont optimistes, donc ça c’est un compliment, ils voient les choses de façon positive, ils sont optimistes, ce sont des personnes positives, mais ils sont un peu trop optimistes, c’est-à-dire qu’ils pensent à des choses irréalisables, qu’ils font des hypothèses peu vraisemblables. Les choses auxquelles ils pensent n’arriveront pas. Donc, ils projettent des choses qui ne sont absolument pas réalistes, ils tirent des plans sur la comète.

Dernier exemple, imagine une personne qui dit : « Je ne pense pas que tu tires des plans sur la comète en préparant ton tour du monde. Je suis sûr que ça va être possible ». Ici, au contraire de l’exemple précédent, l’interlocuteur indique que le projet est réaliste, le projet est réalisable. L’hypothèse qu’elle fait en disant : « Je peux faire un tour du monde », elle est vraisemblable et elle projette une chose qui est réaliste. C’est tout à fait réaliste de penser que cette personne va faire son tour du monde.

Pour synthétiser tout ça, pour imager tout ça, elle lui dit qu’elle ne pense pas que cette personne fasse ou tire des plans sur la comète. Je ne pense pas que tu tires des plans sur la comète, ça veut dire tu es réaliste, ton projet va se réaliser, c’est possible. Donc ici, la négation donne l’inverse finalement au niveau de l’expression, donne le sens inverse. Et en disant ça, on indique que le projet est réalisable et réaliste.

Ce que je te propose de faire maintenant, c’est de pratiquer ta prononciation. Comme d’habitude, je vais te laisser un petit peu de temps. Je vais prononcer et je vais te laisser du temps pour répéter et copier exactement mon intonation. Donc, on y va. Je te fais des longues phrases, donc prends bien le temps d’écouter. Tu peux mettre pause si je vais trop vite. C’est important que tu le pratiques, cet exercice.

Je ne pense pas qu’elle tire des plans sur la comète.

Tu ne pensais pas qu’elle tirait des plans sur la comète.

Il savait qu’elle tirait des plans sur la comète.

On va reprendre ces trois phrases.

Je ne pense pas qu’elle tire des plans sur la comète.

Tu ne pensais pas qu’elle tirait des plans sur la comète.

Je savais qu’elle tirait des plans sur la comète.

Très bien. Tu peux réécouter cet épisode. Tu peux repratiquer aussi l’exercice de prononciation. Ce que je te conseille de faire avant ça, c’est de télécharger ta fiche PDF gratuite dans la description de l’épisode, comme ça tu peux aussi lire une partie des explications et tu peux prendre des notes, souligner etc. Je te souhaite bon courage.

Merci d’être fidèle à Français Authentique. On se retrouve très bientôt pour plus de contenus en français authentique. Salut !