Sage comme une image

Sage comme une image

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Sage comme une image”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français authentique. Aujourd’hui, je vais t’expliquer le sens de l’expression « sage comme une image », « être sage comme une image ».

Avant ça, je voudrais te rappeler que les inscriptions à l’Académie Français Authentique ferment ce soir. Donc, si tu n’as pas encore pris le temps d’aller jeter un œil à www.francaisauthentique.com/academie, tu as aussi un lien direct dans la description de cet épisode, je te recommande vraiment de le faire, puisque les inscriptions sont fermées 95% de l’année.

Et l’Académie, c’est le projet majeur de Français Authentique depuis plusieurs années déjà. Mais plus on avance et plus j’y accorde de l’attention et de l’énergie et des ressources. Nous avons maintenant 65 modules accessibles immédiatement dans un espace dédié avec des vidéos, vidéos avec ou sans sous-titres, comme tu le veux, comme tu le souhaites, des MP3, des PDF, l’article vocabulaire, prononciation. Donc, tu comprends tout le vocabulaire, on t’aide à prononcer. Tu as un quiz maintenant pour voir si tu as bien compris le sens du module. Tu as chaque mois un fichier SOS grammaire dans lequel on explique de façon authentique et de façon simplifiée les bases de la grammaire française. On a parlé récemment du subjonctif, de la différence entre « en » et « y », du COD et COI.

Et chaque mois, on répond à des questions. Tu peux poser tes questions, on a une sorte de boîte aux lettres où tu peux poser tes questions de grammaire, et notre experte, Valentine, répond à ces questions chaque mois.

On a aussi, c’est la deuxième grande partie de l’Académie, les discussions Zoom. Alors là, c’est tout simplement un espace dédié aussi, réservé aux membres de l’Académie, où tu peux prendre rendez-vous avec l’un de nos trois profs. Donc, il y a des calendriers qui te permettent de réserver ton créneau. Chaque réunion en fait est réservée de 12 à 15 personnes. On a des discussions sur différents fuseaux horaires afin que nos membres américains puissent participer autant que nos membres européens.

On augmente les ressources pour faire en sorte que tout le monde puisse parler, tout le monde puisse avoir au moins deux réunions par semaine et on augmente en permanence les ressources pour que les gens puissent s’exprimer en petit groupe, parce qu’on a vu dans le cadre de l’Académie que c’était la clé, donc on a lancé ça en novembre. Et depuis novembre, on ne cesse d’augmenter les ressources. Trois profs très sympas, très qualifiés, qui sont là pour t’aider.

Et bien sûr, il y a d’autres directs entre membres. On a une salle Zoom ouverte 24 heures sur 24, sept jours sur sept, où les membres vont discuter entre eux, où je me rends moi-même régulièrement. Ma belle-sœur Charlène est là aussi pour t’aider. Il y a beaucoup de monde et beaucoup de ressources dans le cadre de l’Académie. Les inscriptions ferment ce soir, donc va jeter un œil à www.francaisauthentique.com/academie.

On va maintenant passer au sens de l’expression « sage comme une image ». Tu peux aussi télécharger, c’est dans la description également, la fiche PDF qui résume tout ce que je vais dire aujourd’hui, l’explication des mots, le sens de l’expression et les trois exemples. Donc, on y va, « sage comme une image ».

Le mot « sage », il peut avoir plusieurs définitions. Ici, dans le cadre de cette expression, il est utilisé dans le sens d’avoir un comportement calme. On est obéissant, on ne fait pas de bêtise, on n’est pas ce qu’on pourrait appeler un rebelle, c’est-à-dire qu’on se conforme aux règles. On ne fait pas de bêtise, on est obéissant, on a un comportement calme, donc on est sage.

Le mot « comme », c’est une conjonction qu’on utilise pour exprimer la comparaison. Par exemple, elle est française comme toi, ça veut dire moi aussi, la même, nous avons la même nationalité, ces deux personnes sont françaises. « Comme », on l’utilise pour montrer la comparaison, exprimer la comparaison.

Et une « image », c’est une représentation, une illustration qu’on imprime sur papier. Quand j’étais enfant par exemple, il y avait les images Panini, que tu connais peut-être, où on imprimait sur papier des photos des joueurs de football des différentes équipes qu’on pouvait coller dans un album. Donc ça, c’est une image. Ça peut être, quand on parle d’image, une photo, ça peut être un livre pour enfant. C’est quelque chose qu’on va imprimer, c’est une illustration qui est là pour montrer quelque chose, c’est une image.

L’expression « sage comme une image » date en fait du XVIIe siècle et elle fait référence aux représentations des enfants. Quand on avait des images, des représentations, des illustrations d’enfants, on les représentait toujours comme étant calmes, ils étaient dociles, c’est-à-dire qu’ils ne faisaient pas de bêtises. Ils étaient faciles à surveiller, puisqu’ils étaient vraiment toujours calmes, assis. Et ils avaient souvent du coup ces images hein, ces représentations, un comportement qui semblait être le comportement habituel des enfants. Donc, c’est pour ça que les images qu’on avait, représentaient des enfants et on avait du coup tout de suite, dès qu’on pensait au mot « image », on avait tendance à penser à la sagesse des enfants.

Aujourd’hui, cette expression, on l’utilise pour parler de quelqu’un de très calme, de très docile et qui se comporte bien. Ce n’est pas uniquement réservé aux enfants, bien qu’on utilise quand même souvent cette expression quand on parle des enfants, mais on peut l’utiliser pour décrire le comportement d’un adulte si celui-ci se comporte bien et est très calme.

Par exemple, tu peux imaginer, des parents ont laissé leurs enfants à une babysitteur. Et en rentrant, ils lui demandent : « Comment s’est passé la soirée avec les enfants ? ». Et là, la babysitteur répond : « Aucun problème, ils ont été sages comme des images ». En disant ça, la babysitteur confirme qu’ils ont été très sages, ils ont été très calmes, très dociles, ils se sont bien comportés.

Un autre exemple, ce serait de dire : « Elle attendait tranquillement son tour en faisant la queue. Elle était vraiment sage comme une image ». En disant ça, on décrit une personne qui est calme, qui respecte les règles, qui n’essaie pas, il y a une file d’attente très claire, eh bien elle n’essaie pas de la contourner pour aller plus vite. Elle attend son tour de façon sage, calme, docile, en respectant les règles. On dit qu’elle est « sage comme une image », comme l’image des enfants au XVIIe siècle qui représentait le calme et la sagesse.

Dernier exemple, tu imagines un maître d’école qui rentre dans la salle et puis qui dit : « Oh ! Je n’avais même pas vu que vous étiez tous là assis. Vous êtes tous sages comme des images ». En disant ça, il exprime le fait que les enfants, les élèves qui sont en face de lui sont tous très sages, très calmes, très dociles.

Donc, on utilise vraiment cette expression « sage comme une image » pour montrer qu’on a affaire à des gens qui sont calmes et qui respectent les règles. Ça peut être des enfants, très souvent, mais parfois on peut l’utiliser aussi pour des adultes, et j’espère que tu es sage comme une image de ton côté, toi qui m’écoutes.

Avant de nous quitter, je te propose de pratiquer ta prononciation. J’ai quelques petits conseils déjà dans cette expression « sage comme une image ». Tu vois qu’il y a un enchaînement, c’est « comme » et « une », on dit presque « commune ». Je ne dis pas sage « comme_une » image, je dis sage « commune » image. Donc ici, on fait vraiment un enchaînement entre « comme » et « une » pour faire « commune », « commune image ».

Entre justement le mot « une » et le mot « image », on a aussi cet enchaînement. Encore une fois, je n’ai pas dit sage « comme_une image », mais je dis « unimage », « sage communimage ». Donc, on a presque un mot pour faire « comme une image », on a quasiment le mot « communimage ». On fait vraiment un enchaînement entre les trois.

Ce soir, il a été sage comme une image. Tu peux répéter après moi.

Il a été sage comme une image.

Il a été sage comme une image.

Il a été sage comme une image.

Donc, ça te permet vraiment ici de pratiquer le « communimage ».

Au pluriel, tu as aussi, tu fais une liaison entre « ils ont », puisque je vais te dire « ils zont été sages comme des images », tu fais la liaison entre « ils » et « ont ». Donc, tu dis « ils zont ». Souvent, quand on a un mot qui se finit par une consonne et un autre qui commence par une voyelle, on fait la liaison. Donc ici, « ils zont ». Pareil pour « des images ». On dit « dezimages », on ne dit pas « des images » ou « des zimages », mais on dit vraiment « dezimages ». Donc, tu vas répéter après moi.

Ils ont été sages comme des images.

Ils ont été sages comme des images.

Une dernière fois :

Ils ont été sages comme des images.

Super. N’oublie pas d’aller dans la description de cet épisode, télécharger la fiche PDF gratuite qui reprend un peu ces explications ainsi que les exemples. Et évidemment, n’oublie pas d’aller visiter la page www.francaisauthentique.com/academie pour découvrir tout le contenu et toutes les discussions Zoom, toutes les réunions auxquelles tu vas pouvoir assister avec nous dès demain, dès ton inscription.

Merci de ta confiance. À très bientôt ! Salut !