Rouler dans la farine

Rouler dans la farine

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Rouler dans la farine”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut et bienvenue dans ce nouvel épisode – aujourd’hui, je vais faire court – dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Je vais vous expliquer aujourd’hui le sens d’une expression idiomatique française – rouler dans la farine – et celle-ci m’a été suggérée par Emma sur Facebook. Très très joli prénom ; je l’aime tellement que j’ai choisi d’appeler ma fille comme ça. Merci Emma pour ta suggestion d’expression. Vous pouvez vous-même m’en suggérer ; on note tout et c’est super intéressant pour nous d’avoir votre avis. Merci de votre fidélité si vous suivez Français Authentique depuis longtemps ; pour ceux qui nous rejoignent, vous pouvez en découvrir un peu plus et obtenir mon cours gratuit en allant sur https://www.francaisauthentique.com. Je compte sur vous pour jeter un petit coup d’œil. Passons au sens de l’expression d’aujourd’hui.

Je vais vous expliquer la structure, les deux mots qui composent cette expression, ensuite le sens propre, le sens figuré et enfin, un peu de contexte ; on étudiera différents exemples.

Le mot « rouler », ça veut dire avancer avec un mouvement de rotation. Par exemple, une voiture, elle roule, elle avance en roulant parce que ces roues (ses parties qui touchent le sol) ont un mouvement de rotation. Donc, une voiture roule. Si vous faites avancer une bille ou une boule (donc, un objet sphérique) ou un ballon, vous le poser sur le sol et vous lui donnez un mouvement, vous le faites rouler, vous le faites avancer avec un mouvement de rotation. Donc, ça, c’est rouler.

Le mot « farine » : on en a parlé dans un podcast précédent. La farine, c’est une poudre blanche, c’est quelque chose de très fin, de blanc qui est obtenue quand on moud les grains de céréales. Vous prenez des grains de céréales (du blé, du froment, tout un tas de choses) et vous les écrasez jusqu’à en obtenir une sorte de poussière, vraiment une poudre toute fine et blanche : c’est ce qu’on appelle la farine et on utilise ensuite la farine pour faire du pain ou des gâteaux ou d’autres choses à manger. C’est le mot « farine ».

Au sens propre, vous imaginez qu’il n’y a pas beaucoup de sens en fait. Rouler dans la farine, ça veut dire : vous prenez quelque chose ou quelqu’un et vous le faites avancer avec un mouvement de rotation dans de la farine. Il n’y a absolument aucun sens là-dans. Mais, c’est au sens figuré que cette expression prend vraiment tout son sens.

Rouler dans la farine, ça veut dire tromper, arnaquer, être malhonnête avec quelqu’un, lui mentir pour obtenir quelque chose. Le synonyme peu utilisé à l’oral, mais un peu du langage soutenu, ce serait [berner] ou duper. [Berner] ou duper, ça veut dire rouler dans la farine.

L’origine – c’est toujours difficile de savoir exactement d’où vient une expression, mais ça viendrait de l’époque où les comédiens se maquillaient avec de la farine (ils se mettaient de la farine sur le visage) pour se déguiser et donc tromper le public et ressembler à des personnes qu’ils ne sont pas. Ce serait l’origine, mais en fait, peu importe l’origine. Aujourd’hui, c’est une expression très utilisée, très répandue (dans les films, les journaux, etc. et à  l’oral, bien sûr) et qui a pour sens tromper, être malhonnête, mentir. Je vais vous donner trois petits exemples, comme d’habitude, dans trois différents contextes.

Imaginez que vous discutez avec quelqu’un et vous lui dites : « Hey, je me suis fait rouler dans la farine. J’ai commandé un objet sur Internet et je n’ai rien reçu. Je suis allé sur Internet, j’ai payé – on m’a dit : « Si tu payes, tu auras ça. » – et je n’ai rien reçu, je me suis fait rouler dans la farine. »  Vous voyez, ici, je me suis fait trompé. Les gens m’ont dit : « Si tu payes, tu auras ça. » et ils ne m’ont rien envoyé : ils m’ont trompé, arnaqué, menti. Ils m’ont roulé dans la farine.

Vous pouvez également entendre dans un film : « Ah, il m’avait promis de m’épouser – c’est une femme qui [parle] – il avait promis de se marier avec moi, mais il vient de me quitter. Il m’a roulée dans la farine. Il m’a trompé, il m’a menti, il a été malhonnête, il m’a arnaqué, il m’a roulé dans la farine. »

Vous pouvez également dire : « Ceux qui croient toutes les promesses des hommes politiques se font rouler dans la farine. » Ça veut dire que si vous croyez tout ce que disent les hommes politiques, vous vous faites finalement tromper. En ce moment, c’est la période pré-électorale en France – il y a l’élection présidentielle au mois de mai, donc, au mois de mai, on aura un nouveau président – et tous les candidats, pour se faire élire, ils disent plein de choses, des choses gentilles, mais ils ne disent pas les choses négatives. Donc, si vous croyez toutes leurs promesses, vous vous faites rouler dans la farine parce que celui qui sera élu, il vous aura trompé, il vous aura menti, il n’aura pas été très honnête puisqu’il vous aura dit des mensonges. A nuancer parce que les hommes politiques ont un programme qu’ils appliquent ; ça ne veut pas dire qu’ils ne font que mentir, mais ils sont obligés de mentir pour se faire élire et nous, on se fait rouler dans la farine, on se fait tromper.

J’espère que cette expression est maintenant claire pour vous. Ce que je vous propose de faire maintenant, c’est de passer à la partie « prononciation » ; vous répétez après moi sans vous focaliser sur la grammaire et on y va !

Je me suis fait rouler dans la farine

Tu t’es fait rouler dans la farine

Il s’est fait rouler dans la farine

Elle s’est fait rouler dans la farine

Nous nous sommes fait rouler dans la farine

Vous vous êtes fait rouler dans la farine

Ils se sont fait rouler dans la farine

Elles se sont fait rouler dans la farine

Très bien ! Reste à vous remercier de me suivre, de prendre le temps d’écouter mes podcasts et de regarder mes vidéos sur YouTube. Avant de nous quitter, un petit rappel rapide – je vais être rapide parce qu’on me le reproche souvent : Johan, tu parles trop de tes produits. Je veux vraiment, pour ceux qui ne les connaissent pas, vous rappeler que si vous voulez aller plus loin, plus vite dans votre apprentissage du français, que vous souhaitez apprendre à parler le français en prenant du plaisir, en allant très très vite et en réussissant à passer de l’état de compréhension à l’état d’expression, vous pouvez vous procurer les cours de Français Authentique. J’ai trois cours : Pack 1, Pack 2, Pack 3. Vous pouvez jeter un œil sur https://www.francaisauthentique.com/cours – il y a un lien dans la description du podcast. Jetez un œil, dites-moi ce que vous en pensez. C’est à mon sens et c’est aussi le sens des presque 9.000 personnes qui se sont procuré ces cours le meilleur moyen d’apprendre à parler le français. Et quand  je vous dis ça, vous pouvez être sûr que je ne vous roule dans la farine.

Merci de m’avoir écouté, les amis et à bientôt !