Réinventer la roue

Réinventer la roue

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Réinventer la roue”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bonjour ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique dans lequel je vais expliquer le sens de l’expression « réinventer la roue » qui m’a été suggérée par notre ami Asma du Maroc que je remercie. Et justement le fait qu’Asma du Maroc m’ait proposé, ça me fait penser à une des actualités de Français Authentique qui est que les cours de Français Authentique sont disponibles sous forme physique dans tout le Maroc depuis deux mois déjà et c’est vraiment un grand succès ; je suis très très heureux vraiment d’avoir mené ce projet à bien. C’était très difficile, ça m’a pris beaucoup de temps ; on a mis en place un système qui est super stable, donc, c’est pour ça que je suis heureux d’avoir investi autant de temps. J’ai un partenaire, Julien, qui travaille au Maroc (il vit au Maroc à Marrakech) et qui gère toutes les commandes.

En fait, tout se passe super super bien. On n’est jamais sûr quand on a un projet d’une telle ampleur que ça va marcher et là, c’est génial : vous commandez sur mon site – il y a la partie http://maroc.francaisauthentique.com ; vous passez commande sur le site, Julien reçoit les informations, il vous fait un petit mail, il prépare un colis avec les livres qui sont dans son stock et vous recevez les produits chez vous, vous payez le facteur directement en dirhams et voilà, c’est très très simple, très facile et depuis deux mois, beaucoup beaucoup d’amis marocains en profitent. Donc, je suis fier, très fier de ce projet et je vous remercie de me soutenir d’en profiter.

Pour les membres qui m’écrivent de l’Algérie en me disant : « Johan, nous aussi, on veut la même chose. », j’y pense, j’y travaille, mais franchement, c’est encore plus difficile ; votre gouvernement ne me simplifie pas la tâche. Donc, j’aimerais venir vous aider en Algérie, mais pour l’instant, c’est compliqué. Je cherche des solutions – mon ami Hamza va certainement m’aider, j’espère – mais, pour l’instant, ce n’est pas facile.

Passons à l’expression du jour qui est « réinventer la roue ». Le premier mot, « réinventer », il est composé du préfixe « re » et du mot « inventer ». Le verbe « inventer », ça veut dire concevoir, avoir une idée, créer. Une invention, c’est quelque chose qu’on a inventée, donc, c’est une idée qu’on a eue et qu’on a exécutée, qu’on a créée. Par exemple, la voiture, ça a été une invention. C’est une chose à laquelle on pense, une idée qu’on a et on crée ; ça veut dire « inventer ».

Quand on met le préfixe « re » ou « ré » devant un verbe, ça veut dire « de nouveau ». Donc, « réinventer », ça voudrait dire « inventer quelque chose une nouvelle fois ». On va voir que ça n’est pas possible ; quand on a inventé une chose, on ne peut pas l’inventer une deuxième fois, mais c’est justement toute la subtilité de cette expression, mais, en principe, « réinventer », ça voudrait dire « inventer de nouveau ».

La roue, je pense que c’est clair pour vous, vous connaissez ça. C’est un objet qui est circulaire, en forme de cercle, en forme de rond et qui tourne. Il y a plein d’applications, par exemple, votre voiture a quatre roues qui tournent pour faire avancer la voiture ; un vélo a deux roues, une moto a deux roues. Donc, c’est un objet qui tourne et qui vous permet de faire avancer une voiture ou autre chose ; c’est aussi utilisé dans les machines. Et la roue, ça a été inventé, ça a été créé il y a très très longtemps. Ça aurait – j’utilise le conditionnel parce qu’on n’est jamais sûr – été créée en Mésopotamie (une partie de l’Irak actuel) en -3500 avant Jésus-Christ, donc, c’est une des inventions les plus anciennes de l’homme. Et si on dit qu’on la réinvente, eh bien, ça veut dire : on l’a recréée, on repense une chose qui existe depuis 6000 ans, ce qui n’est pas possible. Quelque chose qui a été créée, inventée il y a 6000 ans, on ne peut la réinventer aujourd’hui. Et c’est tout le sens de cette expression. Le sens de cette expression au quotidien, ça veut dire « refaire une chose qu’on a déjà faite, mais faire quelque chose d’inutile ; repenser aux concepts de quelque chose qui existe déjà. »

Un premier exemple qui me vient comme ça à l’idée, ce serait en politique. Il y a un nouveau président qui arrive et qui propose une loi. Et là, tout de suite, d’autres hommes politiques qui sont contre lui, lui disent : « Mais ça ne sert à rien de réinventer la roue puisqu’une loi similaire existe déjà ; il suffirait de l’appliquer. » Donc, ici, en disant ça, ça veut dire : « C’est inutile parce que la chose que vous proposez, elle existe déjà, elle a été faite, elle a déjà été inventée, donc, ça ne sert à rien de réinventer la roue. » Bien sûr, ça a toujours un sens négatif et critique quand on dit ça.

Vous pouvez aussi imaginer dans le monde de l’entreprise ; il y a des consultants qui ont été engagés pour améliorer l’entreprise et ils proposent un nouveau système pour gérer la production. C’est une entreprise qui fabrique des pièces et les consultants proposent un nouveau système. Là, le PDG, le chef de l’entreprise dit : « Mais, on ne va pas réinventer la roue ; ce système existe déjà chez nous, donc, ça ne sert à rien de le remettre en place. » Encore une fois, là, ce que dit le PDG, c’est que ce que proposent les consultants, c’est inutile parce que c’est une chose qui existe déjà, qui a déjà été inventée et ça ne sert à rien de repenser à ce concept. Vous l’avez peut-être entendu, on a sonné et j’ai dû interrompre rapidement ce podcast pour aller répondre. C’était le facteur qui apportait un colis pour ma femme. Bref, ce n’est pas le sujet du jour. Je venais de vous donner deux exemples d’utilisation de cette expression.

Un troisième, ce serait quelque chose du quotidien. Imaginez, comme beaucoup, comme souvent, vous êtes à la maison et vous avez un petit problème d’organisation le matin ; vous êtes souvent en retard avec les enfants à l’école et la femme dit : « Bon, on devrait se lever plus tôt et peut-être, on devrait aller prendre le petit déjeuner avant de prendre la douche, etc. », donc, elle remet en cause un peu le système et là, l’homme dit : « Oh, on ne va pas réinventer la roue ; le système est là, on a mis longtemps à le mettre en place, il est bon, on reste comme ça. » Donc, ici, quand l’homme dit ça, ça veut dire en gros pour lui, c’est inutile ; vraiment, le sens le plus basique de cette expression, c’est ça ; c’est-à-dire, c’est inutile, on l’a déjà fait et on ne va pas le refaire. Je pense maintenant que cette expression est claire ; ce que je vous propose, c’est de pratiquer un petit peu votre prononciation. On va conjuguer à l’imparfait. Vous répétez après moi sans vous focaliser sur la conjugaison.

Je réinventais la roue

Tu réinventais la roue

Il réinventait la roue

Elle réinventait la roue

Nous réinventions la roue

Vous réinventiez la roue

Ils réinventaient la roue

Elles réinventaient la roue

OK ! Faites bien cet exercice plusieurs fois parce que ça vous aide à pratiquer un petit peu des muscles de votre bouche que vous n’êtes pas habitué à utiliser dans votre langue maternelle et en plus ça vous aide à pratiquer votre conjugaison sans y penser. Je vous rappelle que si vous voulez aller plus loin, plus vite, vous pouvez vous procurer un des cours de Français Authentique – je ne vais pas vous embêter encore une fois comme je le fais trop souvent avec ça. Pack  1, pack 2, pack 3, vous avez les liens en bas, http://www.francaisauthentique.com/cours et je vous rappelle que ces produits sont disponibles sous forme de livrets et de fichiers audio et vidéos dans tout le Maroc ; le lien est en bas aussi, c’est http://maroc.francaisauthentique.com.

Merci de m’avoir écouté et à bientôt ! Salut !