Quelle, quel ou qu’elle ?

Quelle, quel ou qu’elle ?

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour les amis et merci de me rejoindre dans cette nouvelle vidéo de la série « t’as cinq minutes ». Dans ces vidéos, je vous explique une notion sur le français, la France ou la francophonie en moins de cinq minutes. Aujourd’hui, nous allons voir trois homonymes. Des homonymes, ce sont des mots que l’on entend de la même façon, qui se prononcent pareil, qui ont le même son, mais qui s’écrivent de façon différente. Ceux que j’ai choisis pour vous sont source d’erreurs fréquentes à  l’écrit même chez les francophones et je vais vous donner une astuce pour savoir quelle orthographe utiliser. Et on va parler de « quelle, quel et qu’elle ». Quand vous entendez « quelle », le meilleur moyen, pour commencer, est déjà de faire la distinction entre « quel ou quelle » [qui] est un adjectif exclamatif. Quand on s’exclame, par exemple, quand on dit : « Ah ! Quel beau temps ! Quelle belle voiture ! » ou ça peut être un adjectif interrogatif. Par exemple : « Quelle heure est-il ? »

Et l’autre catégorie, c’est « qu’elle ». C’est tout simplement une conjonction de subordination avec « qu » suivie de « elle » (que elle). Par exemple : je pense qu’elle va venir. En arrière-plan dans sa tête, on peut se dire que c’est pareil : je pense que elle va venir. Cette phrase n’est pas correcte – je pense que elle va venir – mais c’est la construction qui est utilisée à la base pour dire « je pense qu’elle va venir. » Là, on met « qu’elle ».

Donc, le premier travail, ça va consister à faire la différence entre les deux et pour savoir si on est dans le cas de « qu’ » (conjonction de subordination) ou dans le cas de l’adjectif (quelle), il suffit de se poser la question : est-ce que je peux remplacer le « quelle » – que j’entends « quelle » – par « qu’il ». Par exemple : je pense qu’elle va venir ; vous remplacez « qu’elle » par « qu’il » : je pense qu’il va venir. Et si ça marche comme dans cet exemple, ça veut dire qu’on est en présence de la conjonction de subordination et qu’on doit écrire « qu’elle ». Et si ça ne marche pas, par exemple : « quelle heure est-il ? » – vous ne savez pas comment écrire « quelle », vous remplacez « quelle » par « qu’il », vous dites : « qu’il heure est-il ? ». Ce n’est pas tout correct, donc, vous savez que vous êtes dans le cas de l’adjectif. Et si vous savez que vous êtes dans le cas de l’adjectif, il vous suffit d’accorder pour savoir si vous devez écrire « quel », « quelle », « quels » ou « quelles ». Vous accordez tout simplement en genre et en nombre. Par exemple : quel jour on est ? Quelle heure est-il ? Quelles chaussures préfères-tu ? Quels sites Internet aimes-tu ?

Je pense que cette logique est relativement facile à comprendre – logique en deux étapes :

1/ je remplace par « qu’il » pour savoir si je suis dans le cas de l’adjectif ou de la conjonction de subordination ;

2/ si je suis dans le cas de l’adjectif, j’accorde en genre et en nombre ; je cherche est-ce que c’est féminin, masculin, singulier ou pluriel. Mais, je vais vous dire, comme d’habitude : ne vous concentrez pas trop sur la théorie et essayez d’écouter et lire beaucoup de français authentique pour déceler ces nuances et sentir la bonne réponse [feeling]. C’est toujours mieux de sentir la bonne réponse, de savoir quelle est la bonne réponse, le bon orthographe sans devoir réfléchir parce que si vous réfléchissez, c’est que ce n’est pas encore naturel, gravé dans votre mémoire et vous pouvez avoir certaines difficultés. Alors, pas de stress, écoutez beaucoup de français et je vous dis de mon côté à très bientôt pour une  nouvelle vidéo de Français Authentique.

Salut !