Quand prononcer le “t” de “fait” ?

Quand prononcer le “t” de “fait” ?

Abonne-toi à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut chers amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo et aujourd’hui, on va parler du mot, du nom “fait” et on va voir quand est-ce qu’on doit le prononcer avec le T à la fin (fait-e) ou sans le T à la fin (fait).

Cette discussion, on l’a eue, cette discussion super intéressante, dans le cadre de l’académie Française Authentique. C’est notre amie Louisa du Brésil (que je salue et que j’embrasse) qui, pendant le direct privé Facebook mensuel, chaque mois je fais ce direct, je réponds à toutes les questions, elle me disait, a lancé le sujet en fait : “Est-ce qu’on doit dire un fait ou est-ce qu’on doit dire un fait-e ?”

J’en profite, je profite de cette petite parenthèse, puisqu’on parle de l’académie, pour te dire que les inscriptions sont ouvertes jusque dimanche. Jusque dimanche 15 septembre – il me semble que c’est le 15 septembre ; oui, c’est le 15 septembre – tu peux t’inscrire à l’académie. Et ensuite, eh bien, après dimanche, c’est impossible de nous rejoindre. La session d’inscription est terminée pour 2019. La prochaine, la prochaine ce sera en 2020, je ne sais pas encore quand.

L’académie, juste trois mots là-dessus – il y a un lien en bas qui donne tous les détails – mais ça te permet de faire partie d’un groupe privé sur Facebook, d’un groupe privé sur WhatsApp. Ça te donne accès à un forum privé pour échanger sur différents sujets. Ça te donne accès à un espace de visioconférence sur lequel tu peux discuter avec les autres membres. On est quatre francophones à gérer l’académie. Donc moi, j’y suis au quotidien et on a d’autres francophones pour vraiment t’accompagner au quotidien. En plus de tout ça, tu as une bibliothèque de plus de 45 modules qui te permettent d’obtenir du contenu (vidéo MP3, PDF, vocabulaire, prononciation), il y a tout ce qu’il faut. Les 45 modules, c’est l’équivalent de plus de 48 heures de vidéo, de contenus, enfin, c’est énorme. Et en plus de ça, chaque mois, il y a un nouveau module. Donc, ce serait dommage de manquer ça. Regarde le lien en bas où il y a le « i » comme info quelque part pour rejoindre l’académie avant dimanche.

Revenons-en à notre mot “fait” ou “fait-e”. Déjà, ce n’est pas intuitif, ce n’est pas intuitif. Il n’y a pas de règle super établie, c’est la question qu’on me posait. Il y a une règle, mais même les linguistes ne sont pas d’accord entre eux. Ce qu’il faut déjà comprendre, c’est que ce n’est pas super critique. Si jamais tu te trompes, tu dis un “fait” ou un “fait-e”, ce n’est pas trop trop grave. Pour que ça devienne intuitif, il faudrait écouter beaucoup de français. On parle ici, on ne parle pas du verbe. Quand on parle de “fait”, on parle du nom “un fait”, on ne parle pas du verbe conjugué “il fait”. “Il fait”, on ne prononce pas le T. Jamais ! Il fait, elle fait, on fait, c’est “F A I T”, toujours, sauf quand on fait, on pose une question. Fait-il beau ? Là, on dit “F A I T” tiret “il”. Fait-il beau ?  Donc, tu vois, même dans le cas du verbe, il y a parfois des exceptions. “Il fait”, on ne prononce jamais le T. Quand on inverse pour poser une question, on prononce le T. : fait-il ? Ça, c’est pour le verbe.

Pour le nom, on parle du nom “fait”, pas du mot “fête” (FE avec l’accent circonflexe TE). Celui-là, une fête, quand on fait la fête pour s’amuser, eh bien, on prononce le T, forcément, mais sur le “fait”, qui veut dire un acte, une action, eh bien là, parfois on le prononce, parfois on ne le prononce pas. Au singulier, on prononce le T qu’il y a à la fin.

On dit “un fait-e”. Je me suis renseigné parce que j’ai eu un doute lorsque Louisa m’a posé la question dans le direct de l’académie ; j’ai eu un doute. Personnellement, je le prononce. Je dis “un fait-e”, “un fait-e”, “c’est un fait-e”. Certains recommandent de ne pas le dire. J’ai vu que même des linguistes n’étaient pas d’accord entre eux ; des professionnels de la langue française n’étaient pas d’accord. Personnellement, je le prononce et beaucoup de règles que j’ai trouvées conseillent de le prononcer au singulier. Donc, par exemple, si je dis : ” Lire, ça permet de s’ouvrir l’esprit. C’est un fait-e.” Je ne dis pas “c’est un fait”, je dis “c’est un fait-e”, je prononce le T parce que c’est au singulier.

Au pluriel, on ne le prononce pas. On dit “les faits” et là, il n’y a pas… c’est clair, c’est obligatoire. Il n’y a pas de litige. Au pluriel, on rajoute un S, on ne le prononce pas. Donc, on dit : “Pour prendre une décision, il faut d’abord rassembler les faits.” On ne dit pas “les fait-es”, ce serait faux. On dit “les faits”. Donc, au singulier, on prononce le T ; au pluriel, on ne le prononce pas.

Où ça se complique un peu – puisque c’est la langue française, il faut bien que ce soit compliqué, sinon ce ne serait pas drôle pour vous – c’est avec les locutions qui sont des petits groupes de mots, (en fait, au fait, tout à fait) où là, en fait – en fait – ce n’est pas régulier. Parfois, on le prononce, parfois on ne le prononce pas. C’est un peu moins clair. En général, on le prononce, le T.

Par exemple, dans “en fait-e”. En fait, il faut le prononcer, le T. On utilise “en fait-e” avant de décrire quelque chose. Si tu me poses une question et tu me dis : « Johan, il faut prononcer le T à la fin du mot “fait” ? », je vais dire : « Bon, en fait-e, il y a des cas dans lesquels on le prononce et d’autres dans lesquels on ne le prononce pas. » “En fait-e”, on le met au début d’une phrase avant d’expliquer quelque chose. Et dans “en fait-e”, on prononce le T.

“Au fait-e” (qui est une autre locution qui veut dire “ah, il y a quelque chose qui vient de me revenir en mémoire”), eh bien, on le prononce aussi. Donc, par exemple, je suis en train de parler avec toi et je te dis : « Ah, au fait-e, il y a mon frère qui te dit bonjour. » Au fait-e, il y a quelque chose qui vient de me revenir, il y a une information qui vient de me revenir. Au fait-e.

“En fait-e”, on le prononce ; “au fait-e”, on le prononce. Sur le fait-e (qui veut dire “sur le moment”, “sur l’instant”), eh bien, on prononce aussi. En fait-e, au fait-e, sur le fait-e, de fait-e, on va prononcer aussi.

Et il y a d’autres locutions, notamment une qui est très utilisée et dont Tom a parlé dans l’introduction, qui est “tout à fait” pour confirmer quelque chose, où là, on ne le prononce pas. On ne dit pas “tout à fait-e”, on dit “tout à fait”. “Tout à fait”, c’est pour confirmer. Par exemple, si tu me dis : « Tu aimes le foot ? » et je te dis : « Tout à fait ! », ça veut dire oui, je confirme. J’aime le foot ; et là, on ne le prononce pas.

On a aussi la petite locution “en fait de”, “en fait de”. “En fait de”, ça veut dire “s’agissant de quelque chose”. Ça, on le retrouve plus à l’écrit. Et là, on ne prononce pas le T.

Donc, pour résumer, si on utilise le mot “fait” au singulier, on va prononcer le T ; on va dire un “fait-e”.

Si on utilise, on emploie le mot “fait” au pluriel, eh bien, on ne va pas prononcer le T, on va dire “des faits”. On ne prononce pas au pluriel.

Il y a des locutions dans lesquelles on prononce le T : en fait-e, au fait-e, de fait-e, sur le fait-e. Et il y a des locutions dans lesquelles on ne prononce pas le T. Tout à fait, en fait de.

Garde en tête que ce n’est pas critique. Si tu prononces un T ou tu ne le prononces pas, on va te comprendre. Donc, ce n’est pas critique, c’est intéressant et dis-toi aussi que ce n’est pas 100 % clair. Donc, c’est plus de la culture générale qu’autre chose. Maintenant, si tu retiens ce que je viens de résumer, tu en sauras autant que les francophones et tu peux passer à autre chose, écouter beaucoup de contenus pour que tout ça, ce soit automatique pour pas que tu dises : « On dit “tout à fait” ou “tout à fait-e” ? » Ton cerveau saura parce que tu auras écouté beaucoup de Français.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Ça me fait toujours plaisir de voir que vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre. Et au fait-e, (avec un T), si tu veux rejoindre l’académie Français Authentique, j’en ai parlé en introduction, tu peux le faire jusque dimanche. Regarde le lien en bas, suis le lien en bas. Pose ta question par mail ou en commentaire. Je pense que notre page est relativement claire, tu as toutes les informations, tout le contenu de l’académie. Tu peux nous rejoindre d’ici dimanche. Tu peux annuler ton abonnement quand tu veux, donc, si tu veux essayer un mois, voir si ça te plaît, eh bien, tu peux le faire. Je sais que si tu nous rejoins, eh bien tu resteras avec nous, mais dans tous les cas, c’est maintenant ou jamais puisque dimanche, les inscriptions ferment et je ne fais jamais d’exception. Donc, si tu ne nous rejoins pas avant dimanche, tu ne pourras pas être membre de l’académie.

Merci d’avoir regardé cette vidéo, à très bientôt !