Quand on parle du loup on en voit la queue

Quand on parle du loup on en voit la queue

Dans ce nouvel épisode je vous explique le sens de l’expression « Quand on parle du loup on en voit la queue ». Cette expression est utilisée relativement souvent par les francophones. Merci à Atabda pour la suggestion sur la page Facebook.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Bonjour et merci de me rejoindre pour cet épisode du podcast de Français Authentique. Je suis toujours heureux d’enregistrer des épisodes dans lesquels soit, je parle un petit peu de différents sujets qui vous intéressent, soit je vous explique des expressions. J’aime tous ces épisodes parce que quand je vois tous les retours que j’ai sur Facebook ; quand je vois l’attente qu’ont les gens le dimanche lorsque mon podcast va sortir, et quand je vois tous les retours que j’ai après, eh bien, ça me rend très très motivé et excité à l’idée de les enregistrer parce que finalement, j’ai l’impression que vous êtes tous là, vous êtes des milliers avec moi, en train de m’écouter, en train d’attendre l’explication de cette expression et ça me motive terriblement. Merci vraiment du fond du cœur pour votre fidélité, pour tous vos encouragements, pour tous les échanges qu’il y a sur la page Facebook de Français Authentique ; tous les mails que vous m’envoyez – j’en reçois énormément et c’est d’ailleurs pour ça que je ne peux répondre à tout le monde et donc, je m’excuse si vous m’avez écrit pour me poser une question et que je ne vous ai pas répondu, mais je ne peux pas vraiment répondre à tout le monde, sinon, je ne pourrais plus enregistrer d’épisode du podcast et je pense que ce ne serait pas intéressant pour vous.

Donc, très très très heureux, très excité à l’idée de développer Français Authentique à  mi-temps – puisque, comme vous le savez, j’ai arrêté de travailler à 100% en tant que salarié. Il me reste trois jours par semaine pour développer Français Authentique et là, je me focalise vraiment énormément sur l’académie Français Authentique qui devrait sortir d’ici la fin de l’année. Et en parallèle, j’essaye de développer mon site de développement personnel Pas-de-Stress qui rencontre déjà pas mal de succès auprès de membres de la famille Français Authentique et d’autres. J’espère ouvrir ce site à encore plus de monde. Je suis vraiment très heureux de tout ce qui m’arrive et tout ça c’est grâce à vous, donc, je vous en remercie.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous expliquer le sens d’une expression française et celle-ci m’a été suggérée par notre ami Atabda sur la page Facebook de Français Authentique. Si vous avez une question, une suggestion d’expression à expliquer, etc., rendez-vous sur la page Facebook de Français Authentique, posez votre question et moi, je note – j’ai encore une liste énorme d’expressions ; il me faudrait des jours pour enregistrer des épisodes sur toutes ces expressions mais on a le temps, on a l’esprit Kaizen et on y va tranquillement. Et donc, je cliquerai très certainement sur « J’aime » votre suggestion et je la prendrai dans ma liste pour vous l’expliquer.

Notre ami Atabda a demandé qu’on lui explique l’expression « quand on parle du loup, on en voit la queue ». Cette expression est assez intéressante, assez marrante. Elle est utilisée dans le langage courant ; ce n’est pas une expression que vous utiliserez chaque jour mais vous pouvez la rencontrez au quotidien lorsque vous discutez avec une personne ou vous pouvez l’entendre dans un film ou la lire dans un livre. C’est pour ça que c’est quand même toujours intéressant de connaître le sens de ces expressions-là  parce que vous pouvez à tout moment les rencontrer quand vous avez affaire à des francophones. C’est pour ça que je vous recommande d’au moins écouter cet épisode de nombreuses fois, et même si vous n’utilisez pas cette expression, si vous ne l’employez pas, au moins, vous la comprendrez et ça, c’est le plus important.

« Quand on parle du loup, on en voit la queue » : passons aux mots comme d’habitude.

« Quand on parle » : je pense que c’est clair ; le mot « quand », vous le connaissez ; « parler », vous connaissez. Le loup, c’est un animal sauvage qui ressemble un petit peu à un chien et qu’on rencontre de moins en moins en France – mais qu’on rencontre (en voit dans les zoos encore) ; il y en a encore en liberté mais moins qu’avant. C’est un animal sauvage qui ressemble à un chien qu’on reproche d’attaquer les poules des paysans. Ça a été un petit peu un mythe au cinéma puisqu’on disait qu’on avait des loups garous qui se mettaient au clair de lune et qui faisaient ahouuuuu ! Donc, c’est ce fameux animal, le loup, qui a ce cri caractéristique.

La queue : la queue du chien, c’est ce qui est derrière le chien ; la queue du chat, c’est ce qui est derrière, vraiment, la partie arrière du corps de cet animal. Il y a beaucoup d’animaux qui ont une queue : le chien, le chat, les chevaux, les vaches. Plein d’animaux ont une queue et c’est vraiment la partie qui est située tout à l’arrière et qui est plus petite que le corps. Vous avez le corps et la queue, c’est beaucoup plus petit. Les éléphants ont une queue aussi ; les zèbres, les animaux sauvages aussi. La queue d’un animal, c’est la partie arrière du corps qui est plus petite que le reste du corps ; c’est relativement long et fin.

Cette expression n’a certainement aucun sens si vous y pensez comme ça puisque ça veut dire que quand on parle du loup – on est en train de parler du loup tous les deux, on a une discussion sur le loup et on voit la queue ; on voit la queue du loup quand on parle. Ça, ce serait le sens littéral qui n’a vraiment aucune signification mais cette expression est utilisée quand vous parlez de quelqu’un, vous avez une conversation avec une personne au sujet de quelqu’un et au moment où vous parlez de cette personne, eh bien, elle arrive ; elle se joint à vous. Et là, vous dites : « Ah, quand on parle du loup, on en voit la queue ! ». Ça veut dire : « On était en train de parler de cette personne et cette personne arrive. Comme si elle nous avait entendu, comme si elle avait senti qu’on parlait d’elle, elle arrive et elle nous rejoint. » Donc, là, on dit : « Quand on parle du loup, on en voit la queue. »

Aujourd’hui, je ne vais pas pouvoir vous donner plusieurs contextes pour cette expression parce qu’il n’y en a vraiment qu’un : c’est ce que je viens de vous expliquer. Imaginez que vous êtes à l’école ou au travail ; vous discutez avec une personne, un ami ; vous discutez de votre ami Jean. Vous êtes là : « Ah, Jean, tu as vu ? Il a un nouveau travail, il gagne un  peu plus d’argent qu’avant, il est très heureux, ça l’intéresse, etc. » Et au moment où vous êtes en train de parler de Jean, vous discutez avec votre ami, il y a Jean qui arrive. Jean arrive, il vous voit : « Salut, comment allez-vous ? » Et là, vous dites : « Quand on parle du loup, on en voit la queue » parce que vous étiez en train de parler de cette personne, vous aviez mentionné le nom de cette personne dans votre conversation et, comme par hasard, sans savoir qu’elle était là, sans savoir qu’elle allait arriver et le hasard fait que cette personne arrive. Là, vous dites : « Quand on parle du loup, on en voit la queue. » Donc, vous voyez ? Un contexte, c’est très simple. Si vous entendez cette expression, vous saurez que ça veut vraiment dire qu’il y a une personne qui est mentionnée dans une discussion, dans une conversation et cette personne apparaît exactement à ce moment-là, pile poil au moment où vous étiez en train de parler d’elle.

Donc, voilà, Atabda, j’espère que c’est un peu plus clair maintenant et que le sens de cette expression est clair pour vous. Je propose qu’on pratique un petit peu votre prononciation afin que vous passiez de l’état passif à l’état actif. Laissez-moi réfléchir…Il n’y a pas de difficulté particulière dans cette expression, donc, je vous propose de copier exactement ma prononciation – comme d’habitude – et vous répétez après moi, vous essayez de faire en sorte de parler exactement comme moi. Vous êtes prêts ? C’est parti !

Loup

Le loup

Quand on parle du loup

Quand on parle du loup

Quand on parle du loup

Queue

Queue

La queue

On en voit la queue

On en voit la queue

On en voit la queue.

Là, je vais vous faire répéter maintenant les deux morceaux ensemble.

Quand on parle du loup, on en voit la queue.

Quand on parle du loup, on en voit la queue.

Quand on parle du loup, on en voit la queue.

Une dernière fois : Quand on parle du loup, on en voit la queue.

Très bien ! Voilà, vous connaissez une nouvelle expression, vous avez une nouvelle expression dans votre boîte à outils du Français. Une expression utilisée par les francophones dans leur vie quotidienne. Si vous regardez un film, le réalisateur ne se posera pas la question de savoir si vous comprenez cette expression et il l’utilisera. Donc, c’est pour ça que c’est intéressant pour vous de comprendre ce type d’expressions.

Je me réjouis que vous ayez passé ces quelques minutes avec moi pour cet épisode du podcast ; je me réjouis – comme je vous l’ai dit en début d’épisode – de votre confiance, de tous les projets qui arrivent, de l’académie qui arrive et rendez-vous sur la page Facebook de Français Authentique pour me donner votre avis sur cet épisode, me proposer d’autres épisodes. Visitez mon site Pas-de-Stress pour peut-être avoir d’autres types d’articles que ceux que je poste sur Français Authentique et évidemment, si vous ne l’avez pas encore fait, si vous êtes nouveau, bienvenue à vous ! Rendez-vous sur mon site https://www.francaisauthentique.com et abonnez-vous gratuitement à mon cours gratuit « Les sept règles de Français Authentique » pour obtenir les piliers qui vous permettront d’apprendre à parler le Français de façon automatique et sans effort.

Je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode.