Prendre à la légère

Prendre à la légère

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Prendre à la légère”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, nous allons voir une expression française très, très utilisée par les francophones qui est « prendre à la légère ». Cette expression m’a été suggérée par notre ami Salim du Maroc sur Facebook. Donc, merci Salim. On note toutes les suggestions que nous donnent les membres. On a encore une longue, longue liste. Donc, merci pour ça.

Et avant de t’expliquer le sens de cette expression, je te rappelle très brièvement que c’est le dernier jour pour profiter des promos d’hiver de Français Authentique. Ce soir, à 23h59, le prix du cours va repasser au prix normal, c’est-à-dire qu’il y aura une augmentation de 20%. Donc, c’est maintenant ou jamais pour découvrir tous mes cours, notamment le dernier cours sorti en novembre, « 30 jours pour booster ton français ». C’est mon meilleur cours jusqu’à présent. Les retours sont vraiment excellents. Je t’invite à regarder la page de description.

Les membres arrivent à se focaliser pendant 30 jours sur ce cours. Je les prends par la main pour progresser rapidement. Bien sûr, le cours te permet de consommer le contenu plus de 30 jours. L’idée, c’est que tu sois encadré, suivi, tenu par la main pendant 30 jours et qu’ensuite tu puisses consommer le reste du contenu ou reconsommer le contenu de nouveau pendant plusieurs mois.

Donc, si tu veux découvrir ce cours et tous les autres, mon pack 1, 2, 3, mon cours de prononciation, mes différents cours de discussion entre francophones, suis le lien qu’il y a dans la description de cet épisode pour avoir une belle promotion. C’est mon petit cadeau de Noël pour te remercier de ta confiance.

Passons maintenant à cette expression « prendre à la légère ». Le verbe « prendre » a plein de sens différents, mais ici, il est à comprendre dans le sens de recevoir, interpréter, voire même accepter. On parle par exemple de prendre une nouvelle ou un événement. « J’ai bien pris la nouvelle », ça veut dire « j’ai bien reçu, bien accepté, bien interprété cette nouvelle ». Donc, c’est vraiment quelque chose d’abstrait, on ne prend pas avec nos mains, on ne prend pas un objet avec nos mains, mais on interprète quelque chose, une nouvelle ou un événement. C’est dans ce sens-là qu’on utilise le verbe « prendre » dans cette expression.

À la légère. Dans « à la légère », tu as le mot « léger » et léger, c’est le contraire de lourd. Quelque chose de lourd, c’est quelque chose qui a une masse élevée, qui pèse lourd. Par exemple, moi je fais 1,72m, je mesure 1,72m, c’est ma taille et je suis plutôt léger, je pèse 64 kilos. Quelqu’un qui pèserait 90 kilos et qui aurait la même taille serait lourd. Donc, lourd, léger, ce sont deux mots contraires, léger étant avoir une masse faible.

Donc, « prendre à la légère », au sens propre, ça voudrait dire accepter ou interpréter un événement de façon légère. Ça, c’est un peu le sens propre qui donne un sens figuré qui est « ne pas trop donner d’importance à quelque chose ». Prendre à la légère, c’est sous-estimer quelque chose, prendre une nouvelle sans lui accorder beaucoup d’attention, d’intérêts, ne pas vraiment se mettre sous pression. C’est vraiment recevoir quelque chose sans trop lui accorder d’importance.

On va prendre comme d’habitude quelques exemples qui te permettront de bien assimiler le sens de cette expression. Tu imagines qu’il y a un père qui explique à son fils, qui vient d’avoir 18 ans, qu’il est très dangereux de boire de l’alcool avant de prendre la voiture etc. Donc, il lui explique pourquoi, il prend des exemples. Et à la fin de la discussion, il lui dit : « ne prends pas ce conseil à la légère ». Ça veut dire, en faisant ça, il lui explique que ce conseil est super important, qu’il ne faut pas le sous-estimer, il faut à tout prix suivre le conseil, il faut qu’il écoute ce conseil en lui accordant de l’importance, en lui accordant de l’intérêt, de l’attention. Il ne faut pas le sous-estimer, il ne faut pas le prendre à la légère.

Un autre exemple, ce serait, tu imagines avant un combat de boxe, il va y avoir donc deux boxeurs, deux sportifs qui vont s’affronter sur un ring. Et il est clair que l’un des deux boxeurs prend son adversaire à la légère. Il est sûr de gagner, il est plus fort, il a un meilleur palmarès. Et donc, il montre qu’il est sûr de gagner, qu’il très sûr de lui. Et, on peut dire également qu’il prend son adversaire à la légère. Ça veut dire qu’il le sous-estime, il n’accorde pas vraiment d’importance, d’attention, d’intérêt à ce combat parce qu’il pense déjà avoir gagné. Ce n’est jamais bon de penser avoir gagné avant même d’avoir démarré le combat. Toujours est-il que s’il le prend à la légère, eh bien il ne lui accorde pas d’importance, d’intérêt, il le sous-estime.

Un dernier exemple qu’on va prendre, ce serait, j’essaie d’inventer un exemple spontanément, mais je te promets dans les contenus de Français Authentique de t’aider à améliorer ton oral. Je te dis : « Avec les contenus de Français Authentique, tu vas t’améliorer en français ». Et je pourrai te dire : « je ne prends pas cette promesse à la légère ». Ça veut dire : « Je sais que cette promesse est importante pour toi, je sais que je dois accorder de l’intérêt, de l’attention, à tenir cette promesse. Cette promesse est très,très importante, je ne la sous-estime pas ». Donc, en disant que je ne la prends pas à la légère, cette promesse, je t’indique que je lui accorde beaucoup d’importance, d’intérêts, d’attention. Je me mets une sorte de pression parce que je sais qu’il ne faut pas sous-estimer ce que je t’ai promis.

Donc, voilà pour le sens de cette expression. Elle n’a plus aucun secret pour toi. Je te propose de pratiquer un peu ta prononciation. Tu répètes, comme d’habitude, après moi tout simplement en copiant mon intonation et ma façon de prononcer les différents mots. On y va.

Je prends à la légère.

Tu prends à la légère.

Il prend à la légère.

Elle prend à la légère.

Nous prenons à la légère.

Vous prenez à la légère.

Ils prennent à la légère.

Elles prennent à la légère.

Très bien. Tu notes que j’ai fait la liaison. Alors ici, c’est une liaison qui n’est pas obligatoire. J’ai d’ailleurs fait une vidéo sur la liaison en français sur ma chaîne You Tube, mais quand je dis : « tu prends (z)à la légère », parce qu’il y a un S à la fin de « prends », donc on fait la liaison entre un mot qui finit par une consonne et un autre qui commence par une voyelle. Tu prends (z)à, je dis : « nous prenons (z)à la légère » et je dis : « ils prennent (t)à la légère » parce que « prennent » finit par un T. Donc voilà, c’était la parenthèse prononciation.

N’oublie pas d’aller jeter un œil aux promos de Noël. Tu as un lien dans la description de cet épisode de ce podcast et ne prends pas cette information à la légère. Profite des promos d’hiver de Français Authentique.

À bientôt !