Pourquoi ai-je quitté mon emploi salarié ?

Pourquoi ai-je quitté mon emploi salarié ?

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut chers amis ! Merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Une vidéo sans prétention. Je ne vais pas t’enseigner aujourd’hui une nouvelle expression, je ne vais pas t’enseigner de nouveaux concepts en français. On va simplement parler d’un sujet sur lequel vous m’interrogez très souvent : pourquoi j’ai quitté mon job de salarié, pourquoi j’ai quitté mon emploi et est-ce que je le regrette ?

Donc le but ici, c’est vraiment que tu pratiques ta compréhension orale, puisque je ne pense pas forcément que te raconter ma vie, ce soit intéressant pour toi. Je n’ai pas cette prétention, mais je pense vraiment que c’est un bon exercice de compréhension orale et que tu trouveras peut-être quelques conseils de développement personnel pour ta vie à toi.

Alors, pour ceux qui ne connaissent pas mon histoire, même si je l’ai racontée dans mes podcasts, certains sont nouveaux, je vais te dire brièvement ce qui s’est passé pour moi après mes études.

J’ai fait un diplôme d’ingénieur matériaux. Donc j’ai étudié la métallurgie, la plasturgie, tout ce qui est matériaux, les choses qu’on utilise pour fabriquer des objets et j’ai eu mon premier travail, mon premier emploi à 24 ans en Autriche, à Linz. J’ai travaillé dans une fonderie. C’est un endroit dans lequel on fond un métal, on porte un métal à sa température de fusion pour ensuite le transformer et fabriquer des objets métalliques. C’était pour l’industrie automobile, de la fonderie aluminium et j’étais ingénieur développement.

Je suis ensuite passé chef de projet, donc j’avais une fonction qui n’était plus technique, mais qui était un peu plus dans le management et l’organisation. Donc ça, j’avais 25-26 ans ; c’était un an et demi après mon arrivée en Autriche et j’ai continué à évoluer dans l’entreprise.

A 28 ans, j’ai créé Français Authentique tout en gardant mon travail salarié. Donc, j’avais mon job salarié la journée et le soir et le week-end, je travaillais sur Français Authentique. Au bout de quatre ans, donc j’avais 32 ans à cette époque, j’ai quitté mon travail pour me focaliser à 100 % sur Français Authentique. Même si j’avais un travail avec beaucoup de perspectives, j’ai décidé de me focaliser sur ma passion, qui est Français Authentique.

La question qu’on me pose souvent, c’est : pourquoi j’ai fait ça, pourquoi j’ai décidé de laisser mon travail qui était bien payé, qui était un travail que beaucoup auraient souhaité avoir pour poursuivre mon projet d’enseignement en ligne ? Il y a trois grandes raisons en fait.

La première de ces grandes raisons, c’est que je cherchais la liberté, la liberté dans le temps, c’est-à-dire que j’ai envie de travailler quand je veux. Si j’ai envie d’arrêter de travailler à 16 heures pour aller chercher mes enfants à l’école et qu’en contrepartie, je préfère travailler à partir de 6 heures le matin ou de travailler le week-end, je peux le faire. Je suis libre. Je n’ai pas des horaires dans un contrat de travail à respecter, je n’ai pas un chef qui me dit : « Il faut travailler à cette heure-là ». Donc, je suis libre d’un point de vue temps et organisation de mon temps.

Je suis aussi libre de faire ce que je veux. Je travaille sur des tâches que je juge être utiles. Je travaille sur des choses que je juge être importantes. Et il m’arrivait dans mon job, ceux qui ont un travail salarié se reconnaîtront, de faire des choses parce que le chef voulait que je les fasse. Donc, on fait des tâches tout en sachant que ce n’est pas très utile, et ça, je ne voulais plus. Je voulais une liberté de travailler sur des choses que je jugeais être importantes.

La deuxième grande raison pour laquelle j’ai quitté mon travail, la première c’est la liberté, la deuxième c’est la contribution. J’ai un lien qui est plus direct avec mon audience, donc j’ai l’impression de contribuer au développement des gens. Quand je travaillais sur un projet de pièce automobile, c’était loin. Entre mon travail et la pièce automobile finale, il y avait une grande distance. Là, aujourd’hui, je discute avec des gens, j’enseigne à des gens directement via mes vidéos, via mes contenus, via l’Académie Français Authentique. J’ai des retours directs. Des gens me disent : « Johan, ta méthode m’a débloqué et le fait de parler français a changé ma vie. Ça a changé mes études. Ça a changé mon job. Ça a changé mes vacances. Ça a changé mes projets ». Comme on enseigne un petit peu de choses liées au développement personnel, on a des gens qui nous disent : « Ouah ! Les contenus (ou certains contenus) ont changé ma vie ». Donc, j’ai l’impression de contribuer plus directement au bien autour de moi, en étant indépendant que je ne pouvais le faire quand je travaillais en tant que salarié dans l’industrie automobile.

Et la troisième raison, c’est qu’il y avait dans le monde salarié une différence entre mes valeurs (les choses que je souhaite faire, ma façon de voir le monde) et la façon qu’avaient de voir le monde les gens qui travaillaient avec moi. Pas tous, évidemment, mais l’industrie automobile, c’est quand même un monde un peu spécial. Il est très compétitif, il y a beaucoup de pression de la part des constructeurs et du coup, beaucoup se sentent obligés de ne pas être honnêtes, de mentir. Et j’étais dans des situations où il y avait des mensonges. Les gens se mentaient au sein de la même société, mentaient à nos fournisseurs (les personnes auprès desquelles nous achetions des objets). Des personnes mentaient à nos clients. Donc, il y avait souvent cet esprit un peu de mensonge, cet esprit qui ne passe pas du tout avec mes valeurs. Donc, ça, ça me gênait beaucoup. Beaucoup de politique également, des gens qui essayent de montrer qu’ils sont meilleurs que les autres pour gagner plus d’argent et avoir plus de responsabilités, qui n’hésitent pas parfois à critiquer un collègue pour prendre sa place.

Donc, même si je ne veux pas généraliser – il y avait des gens très sympa ; j’ai encore plein d’amis de cette époque que je vois – ce monde un peu compétitif avait tendance à attirer certaines personnes avec lesquelles je n’avais pas envie de travailler. Et aujourd’hui, je décide des gens avec lesquels je travaille et donc je ne prends que des personnes qui partagent mes valeurs.

Donc, voilà en gros les trois raisons qui m’ont poussé à quitter mon emploi : la liberté, la contribution et l’alignement avec mes valeurs.

On me demande souvent si je regrette cette décision. Ça fait maintenant quatre ans et demi, plus de quatre ans et demi que j’ai quitté mon travail. Et la réponse à la question « Johan, regrettes-tu ? », c’est « Non, absolument pas. Pas du tout ». Je travaille avec des gens formidables, j’ai des clients formidables, je rencontre des gens du monde entier, je travaille avec des gens du monde entier. Pas plus tard qu’hier, j’ai eu une discussion Zoom avec des membres de l’Académie, des gens basés dans 20 pays différents, sur presque tous les continents du globe, des gens qui veulent se développer, qui ont les mêmes valeurs que moi. Donc, évidemment, ça ne me donne aucun regret. Je travaille avec des gens que j’ai choisis, que j’apprécie et les trois conditions que je recherchais (la liberté, la contribution et l’alignement des valeurs) sont complètement remplies.

Est-ce que tout est parfait ? La réponse est « non » également, puisque rien n’est jamais parfait dans la vie. Beaucoup de liberté, c’est ce que je recherche, mais ça crée beaucoup de responsabilités. Je suis responsable de tout dans le cadre de Français Authentique, et c’est OK comme ça. Chaque petits problèmes qui peuvent arriver sont ma responsabilité. Même si je ne fais pas toutes les erreurs, c’est moi qui dois assumer les erreurs. Je dois parler avec des gens de différentes spécialités. Donc, je dois parler avec un comptable, je dois parler avec quelqu’un qui programme, je dois parler avec des gens qui transcrivent, je dois faire de la gestion de projet. Donc, bien sûr, tout n’est pas parfait. Parfois, on se sent un peu seul sous le poids des responsabilités, mais je ne changerais ma place pour rien au monde. Vraiment.

Et voilà, j’espère que j’ai répondu à la question qu’on me pose souvent : pourquoi as-tu démissionné ? J’espère avoir répondu à la deuxième question : est-ce que je regrette ? J’espère que ça t’a plu et que ça t’a inspiré également, parce qu’au final, si je l’ai fait, tu es capable toi-même de le faire. Donc, si tu n’es pas heureux dans ta vie, si tu cherches autre chose, si tu as des valeurs qui sont bafouées tous les jours, que les gens ne respectent pas, peut-être que tu peux essayer, toi, de travailler de façon indépendante.

Donc, si tout ça, ça t’a plu, laisse un petit « j’aime » à cette vidéo, un petit pouce bleu évidemment. Dis-moi en commentaire quelle est ton expérience en termes de liberté. Est-ce que tu as essayé de créer une entreprise ? Est-ce que tu aimerais être indépendant ? Donc, continuons la discussion dans les commentaires. N’oublie pas, évidemment, de t’abonner à la chaîne YouTube de Français Authentique. Aujourd’hui, on a parlé un petit peu de développement personnel, vie en général, mais j’ai pas mal de vidéos qui t’enseignent du français. Donc abonne-toi. N’oublie pas d’activer les notifications, bien sûr, pour être informé de chaque nouvelle vidéo et moi, je te dis à très, très bientôt.

Et avant de nous quitter, eh bien je voudrais te remercier, toi qui regardes cette vidéo parce que tout ce que j’ai décrit aujourd’hui, eh bien, c’est possible grâce à l’audience Français Authentique, puisque si personne ne regardait mes vidéos, si personne n’achetait mes cours, si personne ne s’abonnait à mon Académie, eh bien, je ne pourrais pas, évidemment, développer ce super projet et je serais obligé de retourner à mon ancien travail salarié.

Donc, merci de rendre ça possible et puis je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu. Salut !