Porter la poisse / Porter l’oeil

Porter la poisse / Porter l’oeil

Dans ce nouvel épisode je vous explique le sens de deux expressions qui signifient la même chose : « Porter la poisse » et « Porter l’oeil ».

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Salut à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique comme d’habitude enregistré de ma voiture. Je rentre du travail et malheureusement, je n’ai pas la chance que tout roule bien et je suis coincé dans un embouteillage, je suis coincé dans un bouchon. Ça ne m’arrive jamais, donc je ne suis pas vraiment habitué. En général, je mets 30 minutes pour rentrer chez moi sans aucun souci, sans ralentissement mais il semble aujourd’hui qu’il y ait eu un accident et donc, voilà, je suis bloqué sur l’autoroute et ça fait maintenant 20 minutes que je roule tout doucement. Il faut être patient ; comme il est 19 heures le soir, ça m’embête un peu ; j’aimerais bien rentrer, voir ma famille, manger avec ma famille, mais ce sont les aléas de la vie et il faut prendre ce genres de choses avec philosophie et sans stress comme j’essaie de vous enseigner sur mon nouveau site de développement personnel « Pas-de-Stress ». Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’aller lire ce qui s’y passe, je vous recommande d’y aller et de visiter le site https://www.pas-de-stress.com. Là, vous pourrez lire mes conseils ou toutes les choses que j’essaie de mettre en place pour une vie sans stress. Ça commence souvent dans des petites situations du quotidien comme aujourd’hui où je vois dans les voitures autour de moi beaucoup de personnes très stressées, énervées parce qu’elles ne peuvent pas rouler. Et moi, je suis calme parce que même si ça m’embête, même si je préférerais être tranquillement chez moi, je ne peux pas changer la situation et donc, j’essaie de la mettre à profit et de passer un petit peu de temps avec vous dans ce podcast, donc pas de stress.

En ce moment, d’autres nouvelles de Français Authentique : comme vous le savez, j’ai démissionné de mon emploi – il ne me reste plus que trois semaines à faire et je suis très excité à l’idée de pouvoir investir maintenant beaucoup de temps dans Français Authentique. J’ai par contre pris un arrangement avec mon employeur : je vais continuer à travailler pour lui deux jours par semaine jusqu’à la fin de l’année. Ça veut dire que chaque lundi et mardi, je serai chez mon employeur et mercredi, jeudi et vendredi je serai chez moi pour travailler sur Français Authentique. Donc voila, je voulais vraiment aider mon employeur puisqu’ils n’ont pas vraiment trouvé de personne pour l’instant pour me remplacer ; j’ai un projet avec Daimler (Mercedes) qui est assez complexe et assez délicat – nous aurons une phase assez difficile en fin d’année et donc, il m’a demandé si je pouvais rester encore donner un petit coup de main, donc aider, et j’ai accepté parce que j’ai toujours eu de bonnes relations avec mon entreprise et donc, je souhaite que ça continue. Mais par contre, la bonne nouvelle, c’est qu’à partir du mois de juillet, je vais avoir beaucoup  plus de temps pour Français Authentique. Je vais enregistrer les podcasts de chez moi, je ferai plus de vidéos et je vais pouvoir travailler sur mon prochain gros projet qui est l’académie Français Authentique. Donc, plus d’informations à suivre.

Une autre nouvelle, c’est qu’on a dépassé les 200.000 personnes sur la page Facebook de Français Authentique ; merci merci merci pour votre confiance et votre soutien. Aimez la page si vous ne l’avez pas encore fait parce que vous aurez l’occasion de rencontrer des personnes sympathiques et vous aurez l’occasion de lire des témoignages de personnes qui ont du succès. Vous pourrez interagir avec moi, me poser des questions, etc. Et donc, rendez-vous sur votre Facebook : vous tapez « Français Authentique », vous cliquez sur « J’aime » – c’est la première étape pour faire partir de la communauté Français Authentique et surtout, soyez actif avec nous : parlez, échangez, posez des questions, en bref, soyez un membre actif de la communauté Français Authentique, je vous en remercie.

J’avais organisé un petit concours photo pour cet événement sur la page Facebook. J’ai reçu plein de photos super sympa de personnes du monde entier qui m’ont écrit, envoyé une photo sur laquelle ils avaient écrit « J’aime Français Authentique » – c’est ce que j’avais demandé – et je vais bientôt publier les résultats. La plus belle photo que j’aurais choisie gagnera les packs 1, 2 et 3 ; le deuxième aura un pack 3 ; le troisième, un pack 2 et le quatrième un pack 1. Et je ferai une page où je publierai la majorité des photos que j’ai reçues ; vraiment, ça va être très difficile de choisir et je suis vraiment très content et très fier d’avoir pu faire ce concours et d »avoir eu une telle réponse, un tel engouement. J’ai trouvé ça super et vraiment génial.

Maintenant, sans plus attendre, passons à l’expression d’aujourd’hui. En fait, aujourd’hui, je vais même vous expliquer deux expressions qui veulent dire la même chose et ces deux expressions sont : « porter la poisse » et « porter l’œil ». Deux expressions différentes très utilisées dans le français parlé. Commençons mot par mot et ensuite, je vous donnerai le sens de l’expression. Le mot « porter » : ici, il faut faire attention parce que le mot « porter », vous le connaissez certainement. Le sens le plus répandu du mot « porter », c’est : « vous prenez quelque chose dans vos bras ». Par exemple, si votre enfant a mal aux jambes, vous lui dites : « Viens, je vais te porter », vous prenez votre fils ou votre fille dans vos bras et vous marchez avec lui (ou elle). Donc, porter, c’est prendre quelqu’un ou quelque chose – ça peut bien sûr être un objet – et le prendre dans ses mains ou dans ses bras pour le déplacer. Vous pouvez porter tout un tas de choses ; vous pouvez porter une pierre, vous pouvez porter quelque chose de lourd. Porter, c’est vraiment : vous avez dans vos bras ou dans vos mains un objet ou une personne et vous la soutenez. Ça demande une certaine force et un effort physique de votre part. Ca, c’est le sens le plus répandu du verbe « porter » et ce sens n’a rien à voir avec ce que vous avez besoin de savoir pour les expressions « porter la poisse » ou « porter l’œil.» « Porter » veut dire dans ce cas « créer, apporter ». « Créer » serait certainement le meilleur terme ; créer quelque chose, apporter quelque chose, conduire à quelque chose, avoir comme conséquence. On va y revenir tout de suite quand je vais expliquer le sens de l’expression globale.

La poisse, c’est un mot argot, un mot du langage familier que vous ne pouvez pas utiliser au travail ou avec des personnes avec lesquelles vous n’entretenez pas de rapports amicaux. La poisse, ça veut dire la malchance. Si vous dites : « j’ai la poisse », ça veut dire « je n’ai pas de chance ». La poisse, c’est le contraire de la chance. Sur l’expression « porter l’œil », eh bien, là, vous n’allez certainement  pas – même si vous connaissez tous les mots –  comprendre le sens de l’expression.  L’œil, c’est une partie de votre corps qui vous permet de voir. Vous avez deux yeux normalement et ces yeux vous permettent de voir et sont situés sur votre visage.

Et ces deux expressions « porter l’œil » et « porter la poisse » veulent dire exactement la même chose et elles veulent dire : « apporter de la malchance », « avoir pour conséquence qu’il y ait une situation de malchance ». Si vous dites « porter la poisse », ça veut dire « apporter de la malchance », « faire en sorte qu’il y ait de la malchance ». « Porter l’œil », ça veut dire la même chose. Et  pour mieux comprendre ça, je vous propose de vous expliquer quelques expressions ou quelques contextes dans lesquels cette expression peut être utilisée.

Imaginons que vous jouiez au loto (c’est un jeu de hasard dans lequel vous payez une petite somme d’argent où plein de monde paye une somme d’argent, choisit des numéros et il y a un tirage au sort. Si tous les numéros que vous avez choisis sont tirés, eh bien, vous gagnez une grosse somme) chaque semaine et chaque semaine, vous gagnez un tout petit peu – puisqu’au loto si vous avez tous les numéros vous gagnez beaucoup et si vous avez quelques numéros, vous gagnez un peu. Imaginez que vous jouiez cinq fois de suite et cinq fois de suite, vous gagnez à chaque fois : vous investissez 2 euros et vous gagnez 10, 15, 20 euros. Et soudain, votre frère vient jouer avec vous et il dit : « allez, on paye tous les deux et on joue ensemble. » Et là, vous ne gagnez pas, vous gagnez 0. Là, vous direz à votre frère : « hey, tu me portes vraiment la poisse » ou « tu m’as porté la poisse » ou alors « tu portes vraiment l’œil » ou « tu m’as porté l’œil » et ça veut tout simplement dire : « écoute, à cause de toi, j’ai eu de la malchance. Les cinq dernières fois que j’ai joué, j’ai gagné un petit peu ; je n’ai certes pas gagné le gros lot, des millions d’euros, mais j’ai toujours gagné un petit peu. Et là, tu viens jouer avec moi une fois et je gagne 0 euro, je perds tout mon argent. Tu m’as vraiment porté la poisse, tu m’as apporté de la malchance. »

Cette expression peut être également utilisée dans des cas de sport collectif où par exemple il y a une équipe de basketball, football ou rugby ou n’importe quoi et cette équipe gagne dix matchs de suite. Et lors du onzième match, un joueur qui n’avait pas joué les dix matchs d’avant, arrive. Et manque de chance, et l’équipe perd. Là, les coéquipiers (les gens qui ont perdu) qui avaient gagné les dix matchs d’avant et qui ont perdu le onzième match diront au joueur qui est arrivé : « tu nous portes vraiment la poisse » ou « tu nous portes vraiment l’oeil » dans le sens « tu nous apportes de la malchance ; quand tu n’étais pas là, nous avons tout gagné et maintenant que tu arrives, nous perdons. Tu nous as vraiment apporté de la malchance. »

Un autre contexte dans lequel on utilise cette expression, c’est plus un concept « psychologique » où par exemple vous espérez quelque chose, vous discutez avec votre mère et vous lui dites : « j’aimerais bien avoir un nouveau travail ; j’ai eu un entretien d’embauche et j’aimerais vraiment beaucoup avoir ce nouveau travail mais je ne crois pas que je vais l’avoir. » Et elle vous dit : « arrête de parler comme ça, ça va te porter la poisse » ou « arrête de parler comme ça, ça peut te porter l’œil ». Ça veut dire : « garde un esprit positif, garde à l’idée que tu vas avoir le job. Le fait de penser de façon négative et le fait de dire que tu n’auras pas le job, eh bien, ça va t’apporter de la malchance. » Là, il y a un aspect vraiment très psychologique parce que ce n’est pas sûr que sa façon de penser changera les choses mais il y a l’idée vraiment psychologique de dire : « allez pense de façon positive, ça te portera chance ; arrête de parler de façon négative sinon ça te portera la poisse, ça te portera l’œil. »

Vous comprenez vraiment bien maintenant comment utiliser ces expressions « porter la poisse » ou « porter l’œil ». Vous utilisez ces expressions pour dire que quelque chose vous apporte de la malchance, que quelque chose fait que vous n’avez pas de chance. Donc, « porter la poisse », ça veut vraiment dire : « apporter de la malchance, faire que vous n’avez pas de chance, faire qu’une situation ne tourne pas à votre avantage ». Et ça peut vraiment être utilisé dans plein de situations : des situations sportives, des situations d’examen. Vous pouvez par exemple dire : « ça y est ! J’ai passé tous mes examens ; je pense que j’ai bien réussi ». Et là, quelqu’un arrive, et pour rigoler, il dit : « Hum, à mon avis tu vas rater tes examens» et là, la personne dit : « Hey, arrête, tu vas me porter la poisse, arrête, tu vas me  porter l’œil. » Ca veut dire tout simplement : « arrête de dire ça ; en disant ça, tu vas faire que j’ai de la malchance et effectivement je n’aurai pas mes examens. »

Donc voilà on va juste répéter deux-trois fois cette expression pour que vous passiez de l’état de compréhension ou de l’état de passivité où vous m’écoutez à l’état actif où vous pratiquez vous-même. Donc, répétez tout simplement après moi et concentrez-vous sur ma prononciation. Essayez de m’imiter et répétez, c’est très important pour essayer de travailler les muscles que vous n’avez pas l’habitude de travailler quand vous parlez dans votre langue maternelle. Donc c’est parti ! Porter la poisse. Porter la poisse. Porter la poisse. Porter. Porter. Porter. La poisse. La poisse. La poisse. Porter l’œil. Porter l’œil. Porter l’œil. Porter l’œil.

Voilà super. Alors comme d’habitude, pratiquez cette épisode de nombreuses fois, pratiquez cet exercice, écoutez cet épisode plusieurs fois pour vraiment graver un petit peu tout ce que je dis dans votre mémoire et pour apprendre le vocabulaire et la grammaire automatiquement.

J’ai encore une petite faveur à vous demander : rendez-vous vraiment sur la page Facebook sur le cœur de la communauté Français Authentique pour apprendre à parler le Français avec nous. Rendez-vous – si vous ne l’avez pas encore fait bien sûr – sur le site www.francaisauthentique.com et – si vous ne l’avez pas encore fait, ce qui est à mon avis le plus important, – entrez votre adresse mail sur le site et abonnez-vous à mon cours gratuit « les sept règles de Français Authentique » parce que les retours que j’ai de tous les membres sur Facebook, c’est que ce cours donne vraiment les fondations pour que vous passiez de l’état de compréhension (vous comprenez très bien le Français) à l’état d’expression (vous vous exprimez en Français). Abonnez-vous sur la page Facebook, allez sur le site, donnez votre adresse mail pour recevoir mon cours vidéo qui est gratuit et je vous dis à bientôt pour un nouvel épisode.