Piquer

Piquer

Dans l’épisode d’aujourd’hui je vous explique les sens du verbe « piquer ». Bonne écoute.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Salut à tous, merci de me rejoindre pour cet épisode du podcast de Français Authentique. J’ai décidé aujourd’hui de ne pas vous expliquer forcément une expression, mais je vais vous expliquer un verbe qui a deux sens ; un verbe, un mot que vous pourrez utiliser dans différentes situations, dans différents contextes et qui a donc, comme beaucoup de mots français, plusieurs sens. Donc, en l’occurrence, ici, ce verbe il a deux sens : un au sens propre et un au sens figuré. Le sens propre d’un mot, c’est toujours le sens premier, le sens dont on utilise tout le temps le mot, ce que le mot veut dire. Et le sens figuré, c’est souvent l’utilisation de ce mot pour quelque  chose qui est  plus abstrait, pour quelque chose qui est plus relatif à une idée, quelque chose qui n’est pas forcément relatif à quelque chose de concret mais qui est relatif à une idée, à quelque chose d’abstrait, quelque chose qu’on ne peut pas toucher. Et donc, le verbe que j’ai choisi et dont je vais expliquer le sens propre et le sens figuré, c’est le verbe « piquer ». Ça s’écrit : P – I – Q – U – E – R et, comme je vous l’ai dit, je vais vous expliquer ses deux sens.

Le sens propre du verbe « piquer », vous le connaissez peut-être, c’est le sens premier, c’est le sens concret, c’est le sens qui n’est pas lié aux idées ou quoi que ce soit. Imaginez que vous prenez un couteau ou quelque chose de pointu, quelque chose qui a une pointe au bout et vous la mettez en contact avec votre peau. Eh bien, là, on dit que vous vous piquez. Vous pouvez vous piquer avec tout ce qui est pointu. A partir du moment où quelque chose de pointu vient en contact avec votre peau, vous vous piquez. Donc, vous pouvez par exemple dire : « Aïe » ; vous coupez quelque chose avec votre couteau et au dernier moment, la pointe touche votre peau et vous dites : « Aïe, je me suis piqué avec mon couteau. » Ca veut dire que la partie pointue, l’extrémité du couteau a touché votre peau, vous vous êtes piqué. Vous pouvez vous piquer avec ce qu’on appelle un cure-dent (c’est un petit morceau de bois qu’on utilise pour enlever les aliments qu’on a dans nos dents quand on a mangé.) Vous avez dû utiliser un cure-dent. Donc, c’est un petit morceau de bois qu’on prend et qu’on utilise après avoir mangé pour enlever des aliments, des choses qu’on a mangées qui se sont coincées dans nos dents, qui sont dans nos dents. Donc, puisque c’est censé enlever de la nourriture qui est entre nos dents, il faut que ce soit pointu. Et si vous utilisez le cure-dent et que sans faire exprès, vous touchez un bout de votre peau, vous dites : « Aïe, je me suis piqué, je me suis fait mal » parce que bien sûr quand on se pique avec quelque chose, c’est douloureux et vous dites : « Je me suis piqué avec le cure-dent. » Par exemple vous avez un stylo ouvert et vous écrivez et ensuite, hop, vous faites autre chose, vous discutez avec un collègue au téléphone et avec votre stylo, vous vous touchez le bras, une partie de votre peau et vous vous dites : « Aïe, je me suis piqué avec le bout de mon stylo. » Donc, vous voyez, « piquer », ça veut vraiment dire qu’il y a quelque chose de fin, de pointu qui vient en contact avec votre peau et qui vous fait mal et donc, vous vous piquez. Vous pouvez aussi piquer quelqu’un si vous prenez quelque chose de pointu et que vous le mettez contre sa peau : là, vous le piquez.

Vous pouvez aussi piquer quelque chose si vous prenez un objet pointu et que vous l’enfoncez dans un objet. Par exemple, là il commence à faire beau, c’est la saison des barbecues et donc, vous pouvez prendre un morceau de métal très fin et pointu et vous le piquez dans la viande afin d’avoir la viande qui est maintenue sur cette tige métallique et ça s’appelle une brochette. Donc, pour faire une brochette, vous piquez la viande à l’aide d’un objet, long, fin et pointu, vous piquez la viande. Donc, voilà, vous pouvez vous piquez, vous pouvez piquer quelqu’un et vous pouvez piquer quelque chose. On peut piquer beaucoup de choses. Ça, c’est le sens propre.

Le sens figuré du mot « piquer », ça veut tout simplement dire : « voler ». Mais, là, comme souvent au sens figuré, c’est un mot un petit peu du langage familier, donc, il ne faut surtout pas employer ce mot au travail, avec votre chef ou à l’université avec vos professeurs ; il faut vraiment l’utiliser seulement avec votre famille ou ne pas l’utiliser et se contenter de le comprendre parce que c’est très important de comprendre ce genre de mots lorsque vous parlez ou lorsque vous écoutez du Français parlé par des francophones. Ça peut être dans des livres ou dans les films, etc. ; vous pouvez lire ce mot et c’est important de le comprendre et donc, comme je vous ai dit, – ah, il y a quelqu’un qui klaxonne, qui fait tuut, tuut avec sa voiture ; je suis dans ma voiture dans un bouchon. Je vous disais que « piquer » était dans le langage figuré, dans l’argot. « Piquer », ça veut tout simplement dire : « voler ». Donc, si vous dites : « On m’a piqué mon stylo. » eh bien, ça veut tout simplement dire : « On m’a volé mon stylo. » Si vous dites : « On m’a piqué mes chaussures. », ça veut dire : « On m’a volé mes chaussures. » Si vous dites : « Je lui ai piqué son t-shirt. », ça veut dire : « Je lui ai volé son t-shirt. » Tout ça, ça veut dire que vous avez pris ces objets sans avoir l’autorisation du propriétaire. Parfois, on utilise le mot « piquer », pas à 100% dans le sens « voler », par exemple : « Je lui ai piqué son tee-shirt et je ne le lui rendrai jamais. » Mais on dit : « Je lui ai piqué son t-shirt. », ça veut dire que je lui ai pris sans lui demander et je le lui rendrai plus tard. Il y a vraiment l’idée d’avoir emprunté sans en avoir l’autorisation. Vous dites : « Je lui ai piqué son t-shirt. » mais vous avez l’intention de le lui rendre plus tard. Piquer, voler. Donc, « piquer » peut avoir au sens figuré, vraiment, soit l’idée de voler quelque chose ; donc, vraiment, vous prenez quelque chose et vous la volez, vous ne la rendez pas. Soit l’expression, si c’est un ami ou la famille, vous dites : « Je lui ai piqué » mais dans le sens « Je lui ai emprunté sans lui dire. »

Donc, c’était un épisode un peu plus court que d’habitude mais on m’a demandé de faire des petits épisodes comme ça dans lesquels j’explique le sens de verbes ou de mots et je trouve effectivement que c’est quelque chose d’intéressant et c’est pour ça que je vous remercie de m’avoir donné cette idée sur Facebook ; je le ferai de temps en temps. Je vais, bien sûr, continuer mes podcasts plus longs dans lesquels je vous explique des expressions ; mes autres podcasts aussi un peu plus longs encore dans lesquels je vous parle de la vie en général ou de mes activités, mais je trouve intéressant de  pouvoir vous parler du sens propre et figuré de certains mots, de certains verbes et c’est pour ça que je continuerai à le faire. Donc, je vous remercie de m’avoir proposé cela sur Facebook et je vous invite tous à me rejoindre sur la page Facebook de Français Authentique pour me donner justement ce genre d’idées. Donc, il vous suffit pour cela d’aller sur votre page Facebook, vous tapez « Français Authentique » et vous cliquez sur « J’aime » et vous me rejoignez. Vous pouvez discuter avec nous, vous pouvez donner des idées, échanger. C’est quelque chose de génial à mon sens de pouvoir échanger comme ça avec vous ; j’adore ça.

Un autre conseil que je vous donne : si vous ne vous êtes pas encore abonné au cours gratuit des sept règles de Français Authentique, rendez-vous sur mon site, vous entrez votre adresse mail dans la petite boite prévue à cet effet et vous recevrez gratuitement mon cours gratuit des sept règles de Français Authentique. Ce sont des règles vidéos – j’ai enregistré des vidéos chez moi dans lesquelles je vous donne les clefs pour apprendre à parler le Français et c’est le tronc commun, c’est vraiment la base qu’il y a entre tous les membres de la communauté Français Authentique, c’est vraiment ce cours gratuit, c’est-à-dire que toutes les personnes qui ont suivi ce cours gratuit et qui rejoignent la communauté Français Authentique, eh bien, ont compris qu’on n’apprenait pas à parler le Français, en allant à l’école, mais en étudiant du Français Authentique et en suivant les sept règles de Français Authentique. Et je vous invite vivement, si vous ne l’avez pas fait, à vous abonnez à ce cours gratuit ; il n’y a aucun risque puisque c’est gratuit. Je me réjouis que vous me rejoigniez et je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode du podcast.