Peut on vraiment apprendre le français comme un enfant ?

Peut on vraiment apprendre le français comme un enfant ?

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo dans laquelle on va parler de quelque chose qui est sujet à controverse, à discussion et à débat au sein des communautés d’apprentissage de langues étrangères, c’est-à-dire répondre à la question « peut-on vraiment apprendre une langue étrangère comme nous avons appris notre langue maternelle ? » ou, en d’autres termes, « est-il possible d’apprendre une langue étrangère comme un enfant ? » Avant de commencer, je sais que c’est un sujet qui pose débat, c’est un sujet où les gens ne sont pas d’accord et ont souvent des convictions très fortes. Moi, personnellement, je n’ai pas la prétention d’avoir la réponse à cette question, je n’ai pas la prétention de tout savoir, mais je vais vous donner mon avis qui est basé sur mon expérience, l’apprentissage de trois langues étrangères, et sur mon expérience en tant qu’enseignant puisque ça fait maintenant depuis plus de six ans, depuis 2011 que j’aide des non francophones à apprendre à parler le français. J’ai une certaine expertise dans le domaine, mais, encore une fois, je n’ai pas la science infuse et je ne pense pas connaître la vérité. On va parler de mon avis et je serai heureux d’échanger sur le sujet avec vous.

Quel est le débat ? Le débat, il a lieu entre deux écoles ou deux catégories de personnes et chacune des catégories pense connaître la vérité. La première catégorie, la première école, elle dit : « On ne peut apprendre une langue étrangère que de façon théorique. Un adulte n’apprend pas comme un enfant, c’est n’importe quoi. Il faut apprendre seulement avec la théorie, apprendre des règles de grammaire, apprendre des listes de vocabulaire, utiliser son cerveau, son intelligence analytique pour apprendre une langue. » En fait, tous les systèmes d’apprentissage, tous les systèmes scolaires sont basés sur cette approche. Ça, on va l’appeler numéro 1 : apprentissage 100 % théorique.

Et il y a un autre groupe de personnes qui, eux, au contraire, pensent qu’on ne peut pas apprendre correctement une langue étrangère de façon théorique mais qu’il faut l’apprendre de façon naturelle, sans se concentrer sur la grammaire, sans se concentrer sur des règles de vocabulaire, d’écouter, écouter, écouter et seulement commencer à parler quand on est prêt. C’est, en fait, ce qu’on appelle les méthodes d’apprentissage naturelles. Et une personne qui en a beaucoup parlé, c’était un linguiste américain qui s’appelle Stephen Krashen qui, lui, en fait, a fait vraiment la distinction entre l’apprentissage théorique (qui utilise notre tête, l’apprentissage formel) et ce qu’il a appelé l’acquisition qui est l’apprentissage grâce à l’inconscient comme le font les enfants. Et lui disait qu’à son avis l’acquisition (l’apprentissage de façon naturelle) marchait beaucoup mieux. Cette catégorie, on va l’appeler catégorie numéro 2 et on va mettre « apprentissage 100 % pratique ».

Très souvent, ceux du groupe numéro 1, (ceux qui disent qu’il faut apprendre 100 % de façon théorique), ils disent : « Les méthodes d’apprentissage naturelles, ça ne marche pas ; on ne peut pas apprendre une langue étrangère comme un enfant. » Et ceux qui font partie du groupe 2, qui pensent qu’il faut avoir un apprentissage 100 % pratique, ils disent : « Aller à l’école, ça ne sert à rien, c’est nul, il ne faut pas apprendre de grammaire. » Je sais qu’avec mon approche, l’approche Français Authentique, beaucoup de monde pense que je fais partie de la catégorie 2, mais les gens qui pensent ça, ils se trompent parce qu’ils ont mal compris quelque chose. Certainement que je l’ai mal expliqué, mais je vous expliquer vraiment si je fais partie du groupe 2 ou si je fais partie du groupe 1. Ceux qui me connaissent et qui ont bien compris ce que j’ai expliqué savent que je fais partie ni du groupe 1, non, ni du groupe 2, non. Je fais partie d’un groupe intermédiaire que j’appellerais le groupe 1½ parce que je pense vraiment qu’on fait une erreur d’opposer ces deux approches, de dire ça et ça, il faut que ça se combatte et il faut faire soit l’un soit l’autre. Je pense qu’il ne faut pas opposer les deux approches et d’ailleurs, dans la vie, on n’a rien qui est 100 % noir, 100 % blanc, qui est 100 % bien, 100 % mal. C’est toujours une histoire de compromis et de mélange et ici, pour l’apprentissage des langues, je pense que c’est exactement la même chose. Pour moi, il faut vraiment utiliser les deux approches, l’approche 1 et l’approche 2 mais de façon intelligente et dans un ordre particulier.

Au début, quand on ne comprend pas, évidemment, on a besoin de base, donc celle-là où on a besoin de théorie. La grammaire, la théorie, l’étude, un petit peu des masculin/féminin, singulier/pluriel, la mécanique de la langue, il faut l’acquérir, donc, il faut commencer par une approche théorique qui nous permet de progresser. On a besoin de théorie, on a besoin de bases, donc, il faut commencer par là et moi, dans les trois langues que je maîtrise (l’anglais et l’allemand) et la langue étrangère que je suis en train d’apprendre (l’italien), j’utilise ça : j’ai toujours commencé par apprendre la théorie au début. Mon but, c’est toujours de passer le plus rapidement possible d’un état où je ne comprends rien à un état où je suis capable de comprendre du contenu authentique. Et pour ça, j’ai besoin de cette étape 1. Et ensuite, une fois qu’on a un certain niveau de compréhension, on peut passer à l’étape 2, on peut passer à l’apprentissage pratique et on peut faire en sorte d’écouter beaucoup de contenu qu’on aime, beaucoup de contenu qui nous intéresse et qu’on comprend ; on peut passer du temps à écouter du contenu qui est authentique, écouter plusieurs fois la même chose pendant ses temps morts, on peut commencer à se dire : « Je vais apprendre et je vais commencer à parler sans avoir peur de faire des erreurs comme un enfant. » On peut passer à cet apprentissage théorique. L’idée, ce n’est pas de faire brusquement 100 % de théorie et ensuite 100 % de pratique ; ce n’est pas ça qu’il faut faire. Il faut y aller progressivement.

Ce qu’il faut faire et ce que je recommande, c’est… Vous avez ici tout ce qui est proportion d’utilisation d’une méthode et ici, vous avez le temps en mois. Donc, au début, vous faites 100 %, vous ne faites que de la théorie et plus, vous avancez dans le temps, moins vous faites de théorie. Et ici, vous avez la méthode 2, la méthode pratique : au début, vous ne faites pas de pratique, vous êtes à 0 % et plus ça va, plus vous faites de pratique. Donc, au début, vous ne faites que de la théorie, pas de pratique (méthode théorique, méthode naturelle) et ensuite, vous avez méthode naturelle à 100 % et méthode théorique à 0 %. Tout ça, ça évolue avec le temps. Moi, par exemple, en anglais et en allemand, je suis ici – je vais vous montrer – et en italien, je suis là. Donc, ce qui est anglais/allemand, pour moi, c’est des langues que je maîtrise, que je comprends, donc, je fais 100 % de méthode naturelle, 100 % d’écoute authentique ; je n’ai plus vraiment besoin de théorie. En italien, quand j’ai commencé il y a un an – je ne fais que 20 minutes par jour – j’étais ici, je ne faisais que de la théorie, mais plus ça va, moins je fais de théorie et plus je fais de méthode naturelle, de pratique, je suis ici et l’italien va avancer, avancer, je vais faire de plus en plus de méthode naturelle et de moins en moins de méthode théorique. Et je vais vous dire quelque chose : c’est comme ça qu’apprennent les polyglottes, ceux qui connaissent 5 ou qui parlent, maîtrisent 5, 10, 15, 20 langues ; c’est comme ça qu’ils apprennent les langues ; ce n’est pas en faisant 100 % de méthode naturelle ou 100 % de méthode théorique.

Je pense que ceux qui avaient en tête : « Ah, Johan, il veut faire du 100 % pratique, Johan, il est du groupe 2 », ce qu’ils  n’ont pas compris, c’est que moi, je m’adresse à des gens qui comprennent déjà bien le français. Si vous allez sur www.francaisauthentique.com, tout est en français, donc vous connaissez déjà le français. Vous êtes donc plutôt là, vous êtes une personne qui comprend bien et qui n’a plus vraiment besoin de beaucoup de théorie, qui a besoin surtout d’apprentissage naturelle et c’est pour ça que je vous dis : « N’allez plus en cours, n’apprenez plus de listes de vocabulaire, n’apprenez plus de règles de grammaire parce que moi, je vous situe ici, je vous situe loin dans votre apprentissage. » Et l’erreur que fait l’école, l’erreur que font ceux qui font partie de cette catégorie-là, c’est qu’ils continuent à vous dire : « Ça fait cinq ans que tu apprends le français, tu le comprends bien, continue à faire de la grammaire et du vocabulaire. » et ça, je pense que c’est une erreur et je pense que vous avez compris mon petit système et mon idée. J’ai essayé de vous l’expliquer la plus clairement possible et maintenant, je pense que le débat est ouvert ; dans les commentaires, on peut échanger sur le sujet. J’ai hâte de vous lire et j’ai hâte de lire ceux qui disent, par exemple – puisque c’est souvent ça : « Moi, je suis 100 % théorique. » ou alors : « Moi, je suis 100 % pratique. » Moi, je me situe entre les deux, je vous ai montré mon système et j’espère qu’on pourra échanger sur le sujet. Merci de m’avoir regardé.

Si vous voulez justement suivre une méthode qui est entre les deux, mais qui se rapproche surtout de la méthode pratique (d’apprentissage naturel), vous pouvez regarder mes cours, Pack 1, 2 et 3. Ils vous aideront à améliorer votre français en prenant du plaisir et en utilisant une méthode d’apprentissage naturelle.

Merci de me suivre et à très bientôt pour une nouvelle vidéo. Salut !