Petit test de grammaire française (avec explication des réponses)

Petit test de grammaire française (avec explication des réponses)

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Tu as envie de tester tes connaissances en grammaire française, tu as envie de le faire en t’amusant, tu as envie de suivre mon petit challenge, eh bien c’est ce que je te propose de faire aujourd’hui.

Salut ! Aujourd’hui, on va vraiment faire quelque chose de différent, on va te tester. Tout au long de cette vidéo, on va faire un petit test de grammaire ensemble. Tu peux, en plus de ça, aller voir dans la description et refaire un autre quiz. Donc si tu as vraiment envie d’être actif ou active, c’est vraiment le moment. Tout au long de la vidéo, on va te poser des questions et tu peux aller, c’est le premier lien dans la description, refaire un autre quiz qui te permettra de voir si tu as bien compris tout ce dont on a parlé aujourd’hui.

Évidemment, c’est un rappel hein, ce n’est pas nécessaire de se focaliser à fond sur la grammaire. Ce n’est pas quelque chose qu’on te conseille de faire. Le plus important, c’est l’exposition, c’est le fait d’écouter beaucoup de contenus français authentiques parlés par des vrais francophones pour vraiment progresser et apprendre de la grammaire de façon automatique. Ceci étant dit, de temps en temps, c’est bien de se tester et de voir où on en est, de voir si on maîtrise les différentes notions de grammaire, et c’est ce que je te propose de faire aujourd’hui.

Alors, comment on va faire ? Je vais te poser 10 questions. Ça va être un quiz en 10 questions. D’abord, dans un premier temps, tu vas voir la question qui s’affiche à l’écran. Ensuite, tu auras différentes propositions qui vont s’afficher. Ça va être une sorte de questionnaire à choix multiples, QCM, où tu auras une question et derrière, on va t’afficher des propositions.

On va te laisser 10 secondes pour répondre. Ensuite, on passera à la question suivante. Et à la fin, une fois qu’on aura fait les 10 questions, une fois que tu auras pu répondre, donc prends un papier et un crayon pour répondre aux questions, eh bien on reverra chacune de ces questions, je te donnerai la bonne réponse et je te donnerai une explication rapide, pourquoi il fallait choisir cette réponse.

Attention, certaines questions sont simples, d’autres sont un peu plus compliquées. Il y a même des questions qui seraient complexes pour des francophones. Et je pense que moi-même je n’aurais pas fait 10 sur 10 à ce challenge, à ce quiz. Donc, prends-le comme un jeu, sois conscient du fait que tu feras peut-être des petites erreurs. Ce n’est pas grave, on est là pour s’amuser, pour progresser. C’est un petit challenge que je te propose. Passons dès maintenant aux 10 questions.

Première question : Complète la phrase : Tu veux … eau ou … café ? Tu veux … eau ou … café ? Et les trois propositions sont : de la, de le ; de l’, de le ; de l’, du.

Deuxième question : Complète la phrase : … les danseurs étaient prêts pour le spectacle. Et les trois propositions : tous, touts ou tout. On te laisse 10 secondes pour répondre.

Troisième question : Quel est le pluriel du mot « vide-grenier » ? Des vides-greniers, des vides-grenier ou des vide-greniers. Tu vois qu’on t’a mis les « s » à différents endroits. Ce n’est pas facile, celle-là. On te laisse 10 secondes.

Quatrièmement : Quelle phrase est correcte ? L’idée qu’il a eu était excellente. L’idée qu’il a eue était excellente. L’idée qu’il a eus était excellente. On a différentes orthographes de « eu »

Cinquièmement : Dans la phrase suivante, comment remplacer « leur vacance » ? Elles pensaient à leur vacance avec impatience. Si tu veux le remplacer, est-ce que tu dirais : Elles en pensaient avec impatience. Elles les pensaient avec impatience. Elles y pensaient avec impatience. a, b ou c, tu as 10 secondes pour décider.

Sixièmement : Quelle phrase est correcte ? Il ne m’a rien dit pour ne pas que je sois vexé ou il ne m’a rien dit pour que je ne sois pas déçu.

Septième question, tu vas compléter la phrase suivante : J’habite en France … 10 ans. Est-ce que c’est « depuis » ? Est-ce que c’est « il y a » ? Ou est-ce que c’est « pendant » ?

Huitième question, complète la phrase suivante : Je ne pense pas … y aller. Est-ce que c’est « que je puisse » ? Est-ce que c’est « pouvoir » ? Est-ce que c’est « que je peux » ?

Neuvième question : Quelle phrase est correcte ? Si j’avais le temps, je voyagerais plus. Si j’aurais le temps, je voyageais plus. Si j’aurais le temps, je voyagerais plus.

Dernier petit effort, dixième question : Laquelle de ces phrases n’est pas à l’imparfait ? Il ne savait pas. Nous courrions. Tu y allais.

Alors, j’espère que ça t’a plu et que tu as pu répondre aux 10 questions. Si ce n’est pas le cas, reviens un peu en arrière, si les 10 secondes étaient un peu trop courtes pour toi. L’idée, c’est que tu aies vraiment en face les 10 questions avec a, b ou c à chaque fois ou le cas échéant la bonne réponse. On va regarder ensemble maintenant aux réponses. On va les découvrir, toi et moi.

La première phrase, il fallait compléter une phrase avec des trous. Et la bonne réponse, c’était la réponse c : Tu veux de l’eau ou du café ? Devant une voyelle ou devant un h muet, on met le « l’ », « de l’ ». C’est le cas de « l’eau », tu veux « de l’eau ». Et devant un partitif masculin, on met « du » et pas « de le ». Donc, on ne dit pas « de le café », mais « du café ». La bonne réponse était la c : Tu veux de l’eau ou du café ?

Deuxième question, la bonne réponse était la réponse a, c’était « tous », c’était : Tous les danseurs étaient prêts pour le spectacle. Tous, « Danseurs » c’est un masculin pluriel, donc il faut mettre « s », « tous ». La réponse b, « touts », n’existe pas, et « tout », la réponse c, c’était au singulier. Nous, on a un pluriel, c’était la réponse a.

Troisième question, avec l’histoire des vide-greniers, comment choisir l’endroit où mettre le ou les « s » ? La bonne réponse était c, c’est-à-dire un « s » à « grenier » mais pas à « vide ». Des vide-greniers, on met un « s » seulement à « grenier », c’était donc la réponse c. Le verbe « vider », il reste invariable dans un nom composé. Vide-grenier, le « vide » est toujours singulier parce que c’est un verbe à la base ou c’est le dérivé d’un verbe. Le nom, il est accordé avec le nombre, pluriel, singulier, donc forcément, plusieurs greniers sont vidés ici. Des vide-greniers, « grenier » doit être au pluriel, on met un « s » à « grenier », pas de « s » à « vide ». C’est la réponse c.

Quatrième question, la réponse correcte était la réponse b. L’idée qu’il a eue était excellente. Ici, l’idée, c’est le COD du verbe avoir. On est dans le cas de l’accord du participe passé. Ici, on a le verbe avoir, on a l’auxiliaire avoir, le COD est placé avant le verbe, donc on accorde « l’idée », on accorde « eu » avec le COD qui est « l’idée ». L’idée, c’est féminin, donc on accorde le participe passé « eu » et on lui met un « e » à la fin. J’ai fait une vidéo sur l’accord du COD, on te met le lien dans la description ou dans le « i » comme info.

Cinquième question, la réponse correcte, c’était la réponse c. Je te demandais par quoi on remplaçait « les vacances ». Est-ce que c’était « en », « les » ou « y » ? Ici, ce qu’il faut penser, c’est que la préposition après « penser », c’est « à », penser « à » leur vacance, la préposition c’est « à ». On remplace le complément d’objet indirect par « y ». Dans un épisode de SOS grammaire de l’académie Français Authentique, Valentine a expliqué l’utilisation de « en », de « y » etc.

Sixième question, on a fait un peu plus de la moitié, la bonne réponse, c’était la b. On dit : Il ne m’a rien dit pour que je ne sois pas déçu. La négation, elle encadre en fait le verbe conjugué. C’était ça, ici, la chose à voir. La deuxième proposition, c’était : Il ne m’a rien dit pour ne pas que je sois vexé. Ici, le « ne pas » n’encadre pas le verbe. Le verbe conjugué, c’est « sois », donc il faut qu’il y ait le « ne », le verbe conjugué « sois » et la négation « pas ». Ce n’est pas le cas ici, il ne m’a rien dit pour ne pas que je sois vexé, c’est faux.

Par contre, dans la deuxième proposition, il ne m’a rien dit pour que je ne sois pas déçu, tu as bien le « sois » qui est encadré par « ne » et « pas », par la négation. Il y a le « ne » avant « sois » et le « pas » après « sois ». Cette erreur, on l’entend énormément à l’oral, même chez les natifs hein. Donc, ce n’est pas correct de ne pas encadrer le verbe conjugué par la négation, mais c’est une erreur très courante.

Septième question, la bonne réponse, c’était la réponse a, « depuis », et on l’a vu. Alors, ce sujet, c’est typiquement ce dont on a parlé dans la vidéo « Sept expressions pour parler du temps qui passe », que je te recommande d’aller voir. C’est une vidéo vraiment très dense. Elle est dans le « i » comme info et dans la description. Elle est très dense et elle te permettra de bien maîtriser ces histoires de « depuis », « il y a », « pendant » etc.

Toujours est-il qu’ici, « depuis », ça exprime une continuité avec le présent, donc c’est quelque chose qui est toujours vrai aujourd’hui, « depuis ». La b, c’était « il y a ». « Il y a », c’est un moment qui est terminé dans le passé, donc la phrase elle est au présent. Et « pendant », c’est un moment continu dans le passé, donc la phrase est au présent. Ici, dans notre cas c’était vraiment « depuis » qui s’imposait, c’était la réponse a.

Huitième question, il y avait un beau piège ici, la bonne réponse c’est b, pouvoir. Et ici, en fait, quand on a « je ne pense pas », on a tout de suite le réflexe de penser au subjonctif, on a le réflexe de se dire : Tiens, je vais utiliser le subjonctif et je vais dire « que je puisse », parce qu’il y a « que ». Ici, le piège, c’est qu’il y a deux fois le même sujet. Et quand il y a deux fois le même sujet, en l’occurrence « je », il faut utiliser un verbe à l’infinitif. Donc ici, la bonne réponse, c’était « pouvoir », je ne pense pas pouvoir y aller, réponse b.

Pour la question 9, la bonne réponse, c’était a : Si j’avais le temps, je voyagerais plus. Pour exprimer un souhait ou pour exprimer un rêve, on utilise si + imparfait avec alors + conditionnel. Attention à ne pas utiliser conditionnel + conditionnel. C’est une erreur très courante même chez les francophones.

Et enfin, dixièmement, la bonne réponse c’était : Nous courrions, réponse b. Ici, le piège, c’est qu’il y a deux « r ». Courrions avec deux « r », c’est du conditionnel. À l’imparfait, c’est « nous courions » avec un seul « r ». Ils sont presque homophones. Tu vas très souvent entendre à l’oral « nous courions » de la même façon qu’il y ait un « r » ou deux « r ». Dans un cas, on va dire « nous courions » et dans l’autre « nous courrions ». On devrait insister sur le « r » quand on a les deux « r » au conditionnel, mais à l’oral, on fait rarement la différence, donc tu as besoin du contexte pour le comprendre. Et ici, dans le cas de cette dixième question, tu avais « il ne savait pas », c’est de l’imparfait, « tu y allais », c’est de l’imparfait, « nous courrions » avec deux « r », c’est du conditionnel. C’était la réponse b qui était correcte.

Si tu veux regarder une autre fois la synthèse des questions et des bonnes réponses, eh bien on va t’afficher ça à l’écran immédiatement pour que tu puisses corriger, pour que tu puisses être sûr et certain d’avoir tout saisi. Donc, on t’affiche à l’écran les bonnes réponses pour chacune des 10 questions.

Donc voilà, j’espère que ça t’a plu, que tu as appris des choses, que tu as réussi à avoir un score dont tu vas être content. C’est important et c’est très bien d’avoir fait un bon score. Si c’est ton cas, je te félicite, mais si ce n’est pas ton cas, pas de panique. Ce n’est pas ça, ce n’est pas faire un 10 sur 10 qui te fera parler parfaitement en français. Ça ne définit pas ton niveau, pas de stress. Si je peux te faire une confidence, je n’aurais clairement pas eu 10 sur 10 si j’avais fait le test alors que je suis français.

Si tu veux aller encore plus loin, il y a un autre quiz qui t’attend, c’est le premier lien dans la description. Donc, tu peux aller faire un autre test pour voir si tu as compris les notions dont on a parlé dans cette vidéo. Et si ça t’intéresse, on peut faire des quiz de ce genre avec des expressions françaises, des questions sur la culture française, sur des livres, sur du vocabulaire ou sur un mélange de plein de choses.

Si ça t’intéresse, n’hésite pas à aller le dire en commentaire en m’indiquant également quel a été ton score. Est-ce que tu as fait 10 sur 10 ? Ce qui serait formidable. Est-ce que tu as fait un peu moins ? Partage ton score avec nous en commentaire. Laisse un petit J’aime si tu as envie d’avoir d’autres quiz de ce type. On peut organiser encore une fois des quiz sur plein d’autres sujets. Et n’oublie pas de t’abonner à la chaîne You Tube de Français Authentique en activant les notifications pour ne rien manquer.

Merci d’avoir regardé ce contenu. Je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !