Pas de bol / Pas de pot

Pas de bol / Pas de pot

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Pas de bol / Pas de pot”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut et merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique dans lequel on va étudier deux expressions idiomatiques Françaises et la première a été utilisée par notre amie Dominique sur le groupe privé Facebook de l’académie dans le cadre du projet « Le mot du jour ». C’est l’expression « pas de bol » et je voudrais revenir sur cette expression « pas de bol » et y ajouter l’expression « pas de pot » qui est synonyme.

Avant de passer à tout ça, je voulais vous dire que je suis plein de motivation, j’ai plein d’énergie et je suis plein de gratitude pour Français Authentique, pour le fait que vous êtes très nombreux à me suivre, à me témoigner votre confiance, que vous êtes de plus en plus nombreux à me contacter quand vous passez près de Metz. Tout l’été, j’ai rencontré plein de membres et c’est toujours un plaisir, un honneur de pouvoir discuter avec des gens. Et je suis aussi assez heureux d’une de mes lectures et je suis très influencé par cet écrivain qui s’appelle Ryan Holiday qui est un Américain et qui a écrit le livre – je l’ai lu en anglais et je pense qu’il a été traduit en français parce que beaucoup de ses livres sont traduits et ce livre, c’est Ego is the enemy. Je suppose qu’en français, ils l’ont traduit par « L’ego est l’ennemi ». J’en parlerai dans une vidéo, donc, suivez-moi sur YouTube si ce n’est pas encore fait parce que j’ai l’intention là d’ici la fin de l’année, peut-être un peu plus tard, on va voir, de chaque mois faire une revue de livre. Je le faisais avant, j’ai fait pas mal de revues de livres sur ma chaîne YouTube et j’ai arrêté pour différentes raisons, mais j’aimerais reprendre. Ça me permet, moi, en fait, de me pousser à étudier le livre encore plus et partager avec toi ce que j’ai appris. Et en faisant ça, en fait, en partageant ce que j’ai appris, eh bien, j’apprends de façon encore plus intense. Donc, je vais parler de ce livre, L’ego est l’ennemi de Ryan Holiday.

Ça n’a rien à voir avec ce dont on parlait aujourd’hui. Aujourd’hui, on va parler des expressions « Pas de bol », « Pas de pot ». A l’origine, c’est assez amusant, c’est que ces deux expressions du langage courant qui sont familières mais sans être grossières, elles ont pour origine une expression très familière et très grossière qui est « pas de cul ». Le mot « cul », c’est le mot « derrière », c’est les fesses, c’est le derrière, mais en langage grossier (je conseille à tout le monde de ne pas utiliser cette expression, mais c’est bien de la comprendre). Pas de cul, c’est une expression très familière, très grossière qui existe encore aujourd’hui et qui veut dire pas de chance. Pas de cul, ça veut dire pas de chance. J’ai pas de cul = je n’ai pas de chance. Encore une fois, le cul, c’est le derrière et je ne sais pas pourquoi – il ne faut pas me demander pourquoi – il y a eu un lien qui a été fait entre le cul (le derrière) et la chance, puisqu’encore aujourd’hui, on dit « pas de cul » pour dire « pas de chance » dans le langage très familier.

Tu peux penser que le derrière, c’est synonyme de chance. Quand on dit « tu as du cul », ça veut dire « tu as de la chance ». Le derrière porte chance, je ne sais pas pourquoi.

Et en ancien français, un synonyme de cul (de derrière, de fesses), c’était bol ou pot. C’est en ancien français, aujourd’hui, on n’utilise plus ces termes, mais ça voulait dire les fesses. Quand on disait le bol, ça voulait dire les fesses ; quand on disait le pot, ça voulait dire les fesses ou le derrière. Donc, pas de bol, ça veut tout simplement dire pas de pot qui veut tout simplement dire pas de chance. C’est un peu familier, mais ce n’est pas grossier, donc, tu peux utiliser cette expression dans plein de cas différents et ces expressions peuvent être utilisées sous forme « pas de » – si je dis « pas de bol », ça veut dire « pas de chance », « pas de pot », ça veut dire « pas de chance » – ou « manque de ». Si on dit « manque de bol », ça veut dire « manque de chance, pas de chance » ou « manque de pot », ça veut dire « pas de chance, manque de chance ». Donc, pot, bol = chance.

On va étudier quelques exemples dans différents contextes pour que tu comprennes bien de quoi il s’agit. Le premier, imagine moi je dis à un ami : « Ah j’ai voulu venir te voir en vélo, mais manque de bol, il y a eu un orage et j’ai dû faire demi-tour. » Donc, j’étais sur mon vélo, il y a eu un orage, j’ai dû faire demi-tour et j’ai dit à mon ami au téléphone : « Manque de bol ! ». Ça veut dire « manque de chance ». J’aurais pu dire : « J’ai voulu venir te voir en vélo, mais manque de chance, il y a eu un orage et j’ai dû faire demi-tour. » Donc, manque de chance, pas de chance, je dis ici « manque de bol ».

Un autre exemple qu’on va imaginer avoir lu dans les journaux. Il y a une bijouterie qui a été cambriolée (une bijouterie, c’est l’endroit où on vend des bijoux) et on lit dans la presse que les voleurs, ils avaient tout prévu et ils ont réussi à sortir avec les bijoux. Manque de pot pour eux, la police est passée par-là par hasard. En disant tout ça, on raconte cette histoire que les voleurs, ils sortent, qu’ils ont réussi leur coup, ils ont les bijoux, mais ils n’ont vraiment pas de chance parce que c’est le hasard qui fait que la police, elle passe devant la bijouterie à ce moment-là. Elle n’est pas venue spontanément, c’est le hasard et elle arrête donc les cambrioleurs. Manque de pot, manque de chance.

Et enfin, je vais te parler d’une chose qui va m’arriver ce soir. J’ai la possibilité de faire un voyage ou un petit tour en Montgolfière. Montgolfière, c’est un ballon qui se gonfle avec de l’air chaud et qui se promène dans le ciel. Va voir sur mon Instagram, je suis Johan_fa et je vais poster plein d’images sur le sujet, peut-être des petites vidéos, etc., mais mes amis, quand ils me disent : « Waouh, tu vas aller faire de la Montgolfière, tu as vraiment du bol ! » Donc, tu as vraiment de la chance ! Beaucoup aimeraient le faire, beaucoup n’ont pas la possibilité et moi, j’ai du bol, j’ai du pot, j’ai de la chance puisque j’ai un ami qui m’a proposé d’aller avec lui.

Avant de nous quitter, avant de passer même à la prononciation, moi, je vais te parler un petit peu de mon idée de la chance, du pot, du bol. Je trouve personnellement qu’on met beaucoup trop l’accent dessus. Quand quelqu’un réussit, on dit : « Ouais, voilà, il a du pot, il a du bol, il a de la chance », mais souvent, même si la chance joue un rôle et peut être importante, ce n’est pas ce qui est déterminant parce que la chance ça s’équilibre sur toute une vie à peu près. Evidemment, quelqu’un qui est né dans la misère aura du mal à rejoindre quelqu’un qui est né dans la richesse, mais le facteur numéro 1, ce n’est pas la chance. Il y en a qui n’ont pas eu de chance et qui ont bien réussi leur vie, d’autres ont eu de la chance mais n’ont pas bien réussi leur vie. Donc, je trouve qu’on met beaucoup trop l’accent sur la chance et j’en parle dans une vidéo justement de développement personnel sur ma chaîne YouTube qui est « Je ne vous souhaite pas bonne chance ». Donc, si le développement personnel t’intéresse, va jeter un petit coup d’œil à cette vidéo, il y a un lien dans la description du podcast sur la page du site. C’est une vidéo qui a rencontré pas mal de succès, donc, si tu aimes le développement personnel, c’est intéressant à voir.

Pratiquons un peu ta prononciation, il suffit de répéter après moi ces quelques expressions, c’est parti !

Pas de bol

Pas de bol

Pas de pot

Pas de pot

Manque de bol

Manque de bol

Manque de pot

Manque de pot

Merci de m’avoir écouté et désolé d’avoir été un peu grossier, mais c’était pour le bien de l’expression ou de l’explication de cette expression. Et moi je te dis à très bientôt pour un nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Salut salut !