Partir en vrille

Partir en vrille

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Partir en vrille”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, chers amis ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, on va partir en vrille. C’est le sujet de cet épisode et cette expression m’a été suggérée par notre amie Silvia sur Instagram. Si tu me suis sur Instagram, tu verras chaque jour des photos des vidéos, des stories. Donc, si tu veux suivre un peu les coulisses de Français Authentique, c’est sur Instagram qu’il faut me suivre. Je m’appelle… Comment, je m’appelle ? Fa_johan ou Johan_fa, je ne plus, mais si tu cherches, tu trouveras.

Dans l’actualité, je suis là. Tu le sens certainement, je suis très motivé, très, très, comment dire, très heureux. J’ai vraiment hâte d’être à mercredi parce que mercredi 13 novembre, un grand évènement va se produire. Le cours Discussions Authentiques – Volume 2, dont je parle depuis des mois, sur lequel je travaille depuis des mois, va sortir. Youhou ! Le cours est prêt. Ça va être le grand lancement. Tu en as forcément entendu parler récemment si tu suis Français Authentique. Tu peux encore rejoindre la liste d’attente. Tous ceux qui seront sur la liste d’attente auront des petits cadeaux, des petits bonus. Donc je te mets le lien en bas de cet épisode. C’est www.francaisauthentique.com/da2-attente. “Da2” comme “Discussions authentiques 2” et attente comme attente. Et il y a un lien en bas sur lequel tu peux cliquer et rejoindre la liste d’attente pour avoir des petits cadeaux, des petits bonus. Et on va faire une grande fête pendant une semaine. Du 13.11 au 20.11, on va faire un grand événement pour le lancement de ce nouveau cours. D’ailleurs jusqu’au 20.11, donc, en une semaine, tu pourras te procurer ce cours avec une réduction de plus de 30 %.

Il y a 12 groupes de leçons dans ce cours Discussions Authentiques. Chaque groupe de leçons correspond à une discussion entre soit, ma femme Céline et moi ou ma belle-sœur Charlène et moi, ou mon fils Tom et moi ou ma fille Emma et moi. Donc, il y a en tout cinq francophones qui ont participé à ce cours. Et chaque groupe de leçons correspond en fait à plusieurs documents, plusieurs fichiers. Il y a une vidéo de base avec la discussion, on n’avait pas de script. C’est comme Discussions Authentiques – Volume 1, le Pack 2 que tu connais déjà certainement. On n’avait pas de script, on avait juste des idées et on s’est mis à parler spontanément, comme le font les francophones. Ensuite, en vidéo, tu as le MP3, le PDF, etc.

J’ai pris plusieurs professionnels ici pour essayer de corriger un peu les fichiers de transcription pour qu’il n’y ait pas d’erreur, que ce soit parfait. J’ai pris un professionnel pour faire le design, pour essayer de rendre ça plaisant. Ça, ce sont les fichiers de base. Et ensuite un fichier vocabulaire dans lequel j’explique tout le vocabulaire et des fichiers prononciation qui t’aident à pratiquer ta prononciation.

Donc, voilà, je pourrais en parler des heures, mais je ne vais pas le faire. Tu vas sur www.francaisauthentique.com/da2-attente et dès mercredi 13 novembre, tu vas en entendre parler à fond de ce nouveau cours parce que j’en suis fier et je suis super, super heureux.

Donc allons-y maintenant ! Voilà, une longue intro de quatre minutes, mais on va maintenant voir à cette expression “partir en vrille”. Tu l’as certainement déjà entendue, cette expression. Quand on dit “partir en quelque chose” le “partir en” ça montre qu’on évolue vers, qu’il y a une évolution dans une situation. D’accord ? Tu es dans un état, dans une situation et si tu pars en quelque chose, il y a une évolution vers un nouvel état. Et tu vas tout de suite comprendre quand je vais t’expliquer le sens du mot “vrille” ce que ça signifie ici.

Une vrille c’est, reste avec moi, tu vas entendre des mots compliqués, mais en fait, c’est simple, tu vas comprendre. Le mot “vrille” correspond à un mouvement qu’on appelle hélicoïdal. Ça paraît complexe. Un mouvement hélicoïdal, c’est un mouvement qui allie une rotation (qui tourne) et une translation (qui avance). D’accord ? Donc, par exemple, une spirale, c’est un mouvement hélicoïdal, c’est-à-dire que ça tourne et ça bouge. Une spirale qui monte ou qui descend. C’est-à-dire que si tu prends ton doigt, tu tournes, (donc tu fais un cercle avec ton doigt), et si, en faisant ce cercle, tu montes ou tu déplaces ton doigt, eh bien, tu fais un mouvement hélicoïdal comme l’escalier d’un château, par exemple, puisque ça tourne forcément pour monter l’escalier et ça monte vers le haut. Donc, un mouvement hélicoïdal, une vrille, c’est un mouvement qui correspond à quelque chose qui tourne et qui avance.

Un autre moyen de se représenter ça, c’est si tu prends par exemple une gymnaste. Tu sais les gymnastes, parfois ils courent, ensuite ils sautent et ils tournent, telle une toupie, sur eux-mêmes. Eh bien, ça, c’est un mouvement hélicoïdal parce que la personne tourne en avançant (puisqu’elle courait). Mais je pense que l’exemple de l’escalier du château, c’est le plus facile à comprendre pour ce mouvement hélicoïdal qui correspond à une rotation et une translation. Ou alors, tu prends ton doigt tout simplement, tu fais tourner ton doigt et en même temps, tu le montes. Eh bien, tu auras fait avec le bout de ton doigt une vrille.

Alors, tu vas me dire : “Attends ! J’évolue d’un état stable à un état qui vrille. Qu’est-ce que ça veut dire” ? Une vrille, c’est un mouvement qui ne semble pas très net, pas très régulier. Ça tourne, ça avance. Ce n’est pas quelque chose de très net et régulier. On a l’impression que ça manque de contrôle un petit peu, ce mouvement.

Et l’expression “partir en vrille”, c’est justement ça. Ça caractérise une situation qui dégénère, dans laquelle on n’a plus le contrôle. Quelque chose qui part en vrille, c’est quelque chose qu’on ne contrôle pas, qui dégénère complètement.

Donc, imagine, on va prendre comme d’habitude quelques exemples. Ton collègue dit : “Hé, tu as manqué la réunion d’hier. C’est vraiment parti en vrille. La réunion est partie en vrille”. Ça veut dire : la réunion, elle était calme, posée, normale, structurée et tout d’un coup, ça a dégénéré. On a perdu le contrôle. Peut-être que des gens se sont disputés ou alors peut-être qu’on a commencé à parler de plein de sujets en même temps. Donc, on n’avait plus de contrôle. Mais dire que la réunion est partie en vrille, ça veut dire qu’on a perdu le contrôle de cette réunion.

Imagine maintenant un autre exemple. Tu participes à une soirée étudiante. Il y a une soirée, des étudiants sont là, les étudiants sont calmes au début. Ensuite, ils commencent à boire. Et là, ça part en vrille. Ça part en vrille. Si cette soirée étudiante part en vrille, ça veut dire qu’elle dégénère complètement. On ne contrôle plus les étudiants puisqu’ils ont bu et ils font n’importe quoi. La soirée part en vrille.

Dernier exemple qui me vient. Tu peux entendre des parents dire : “Bon, en ce moment, j’ai mon fils à la maison qui est en pleine adolescence et il part complètement en vrille.” Ça veut dire qu’il y a une perte de contrôle, que ça dégénère, qu’il est dans une période de sa vie – l’adolescence un peu difficile – et que j’ai perdu le contrôle, que la situation a dégénéré. Ça part en vrille.

Alors, tu as d’autres façons de dire que ça part en vrille, qu’une situation dégénère, que tu perds le contrôle. Tu pourrais entendre “partir en sucette”. Je vais lister quelques expressions comme ça. Si tu entends “ça part en sucette”, ça veut dire ça part en vrille, ça veut dire que la situation dégénère. Ne me demande pas pourquoi on parle de sucette. Une sucette, c’est un bonbon qu’on met dans la bouche. Pourquoi ça part en sucette ? Je ne sais pas. Toujours est-il que ça s’utilise. Inutile de préciser que toutes ces expressions, ce sont des expressions du langage assez courant, voire familier, voire grossier pour une que je vais peut-être te donner. Donc, partir en vrille, partir en sucette.

Tu peux entendre “partir en live”. Ça part en live. Je ne sais pas pourquoi on dit “partir en live”, toujours est-il que tu l’entendras dans le langage courant. Quelque chose qui part en live, c’est quelque chose qui part en sucette, c’est quelque chose qui part en vrille, c’est quelque chose qui dégénère, dont on perd le contrôle.

Tu peux entendre encore “partir en jus de boudin”. Alors c’est pareil. Comme ça, on se demande pourquoi on parle de jus de boudin. Le boudin, c’est une sorte de saucisse. Le jus de boudin, c’est le jus de la saucisse. Et quand on dit “ça part en jus de boudin”, ça veut dire “ça part en live”, “ça part en sucette”, “ça part en vrille”, la situation dégénère, nous échappe.

Il y en a un dernier. J’hésite à le dire parce que c’est très grossier. Est-ce que je le dis ou je ne le dis pas ? Bon, je vais le dire. Je vais le dire une fois, je vais le dire rapidement. Donc, si – je sais qu’il y a des enfants parfois qui écoutent ce podcast ou si tu es là, père de famille, que tu avec ton fils (j’ai plusieurs amis qui écoutent le podcast avec leur fils) – bouchez les oreilles des enfants. Les enfants, bouchez-vous les oreilles s’il vous plaît. Les papas, les mamans, bouchez les oreilles de vos enfants. Moi, je ne voudrais pas que mes enfants entendent ce que je vais dire. Donc, bouchez-leur les oreilles.

5, 4, 3, 2, 1 : partir en couille.

Voilà, je l’ai dit. Le mot que je viens de dire partir en … Hum hum, c’est un gros mot, c’est un mot très grossier et si tu entends cette expression, eh bien, ça veut dire la même chose que partir en jus de boudin, partir en live, partir en sucette ou partir en vrille. Mais si un jour tu entends ce mot partir en… hum, avec le gros mot que j’ai utilisé avant, eh bien ça veut dire la même chose, sauf que c’est encore plus grossier.

Donc voilà, pour cet épisode. Je te propose de répéter. Je vais te faire répéter les différentes expressions qu’on a vues, sauf la toute dernière. Donc, tu répètes après moi. Je vais laisser un blanc et tu copies exactement ma prononciation. On y va.

Partir en vrille

Partir en vrille

Partir en sucette

Partir en sucette

Partir en live

Partir en live

Partir en jus d’boudin

Tu remarques, on ne dit pas “jus de boudin”, mais on dit “jus d’boudin”.

Donc, encore une fois.

Partir en jus d’boudin.

OK, donc, voilà, t’as appris plein de façons de dire qu’on perd le contrôle, que quelque chose nous échappe. J’espère que ça t’a plus. Et ce qui te plaira encore plus, c’est le cours Discussions Authentique – Volume 2. Tu apprendras comme aujourd’hui, mais dans un autre contexte. Des dizaines et des dizaines et des dizaines d’expressions utilisées au quotidien par des francophones. Donc, rends-toi dès maintenant via le lien en bas sur la page d’attente, mets ton adresse pour recevoir tous tes cadeaux et tous tes bonus dès mercredi 13 novembre. Tu vas sur www.francaisauthentique.com/da2-attente et j’espère que tout ça, ça ne va pas partir en vrille.

Une bonne journée à tous. A très bientôt. Salut !