« On » ou « ont » ? Une astuce simple pour ne jamais se tromper

« On » ou « ont » ? Une astuce simple pour ne jamais se tromper

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, on va parler des homonymes « on » et « ont » et je vais vous donner une astuce pour ne plus jamais les confondre.

Bonjour, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de la série « apprentissage du Français et points de langue. » Aujourd’hui, on va parler de deux homonymes. Des homonymes, ce sont des  mots qui se prononcent exactement de la même façon – donc, à l’oral quand vous les entendez, vous entendez la même chose – mais qui s’écrivent de façon différente. Donc, à l’écrit, vous remarquez une différence. Vous avez, par exemple « on » et « ont » ; vous avez « son » et « sont » ; vous avez plein d’homonymes comme ça qui se prononcent de la même façon mais qui s’écrivent différemment. Et ces homonymes posent problème parce que parfois on ne sait pas lequel utiliser, on ne sait pas comment écrire ce mot et c’est source d’erreurs, source de confusion chez les gens qui apprennent le Français mais également chez les francophones. Et en général, il y a des petits trucs et astuces qui permettent de ne plus jamais se tromper et c’est ce que je vais partager avec vous maintenant pour les homonymes « on » et « ont ». Si ce type d’exercice vous intéresse, laissez un petit pouce en l’air, un petit « J’aime » sur YouTube ou Facebook parce que je peux en faire plein, sur « son », « sont », etc. Un petit « J’aime » et si je vois que cette vidéo a du succès, j’en ferai d’autres pour vous.

Commençons par « on ». Il s’agit tout simplement d’un pronom. On peut l’utiliser quand on ne sait pas qui fait l’action. Par exemple, si on dit : « On sonne à la porte. », on ne sait pas qui c’est, on sait que quelqu’un a sonné à la porte, on ne sait pas qui c’est, on dit « on ». On peut également utiliser « on » pour déterminer un groupe de personnes. Si, par exemple, on dit : « En France, on aime bien manger. » Le « on » ici, ça correspond aux gens qui vivent en France, donc, un ensemble de personnes, un groupe de personnes. « On » est surtout utilisé à l’oral dans le langage un petit peu courant pour remplacer la première personne du pluriel. Donc, au lieu de dire « nous », on dit « on ». Par exemple, on ne dit pas : « Nous nous voyons demain. », on dit : « On se voit demain. » C’est plus court, plus facile. On se voit demain, on mange, etc. Ce « on », c’est pour remplacer le « nous », la première personne du pluriel. « On », on le conjugue toujours à la troisième personne du singulier.

Donc, le truc pour savoir si vous devez écrire « on » ou pas, c’est d’essayer de remplacer « on » dans une phrase par « il/elle » au singulier ou par « ils/elles » au pluriel et si la phrase a toujours un sens, c’est que c’est correct, c’est qu’il faut écrire « on ». Si la phrase en fait aucun sens, c’est qu’il faut écrire « ont », on va y revenir. Par exemple, vous dites : « On sonne à la porte. » et vous n’êtes pas sûr si vous devez écrire « on »ou « ont ». Vous remplacez « on » par « il » et vous regardez la phrase : « Il sonne à la porte. » La phrase a tout à fait un sens et correct, vous savez que vous devez écrire « on » et pas « ont ».

En France, on aime manger : vous n’êtes pas sûr si vous devez écrire « on » ou « ont », vous remplacez : « En France, ils aiment manger » – là, on remplace « ils », la phrase a un sens, vous savez que vous devez écrire « on ». « On se voit demain/ils se voient demain. » « Il » peut parfaitement remplacer « on » : la forme correcte, c’est le pronom « on » et pas « ont ».

Le « ont » quant à lui, ce n’est pas un pronom, c’est la conjugaison du verbe « avoir » à la troisième personne du pluriel au présent de l’indicatif. Donc, vous dites : « Ils ont, elles ont ». Vous pouvez, par exemple, dire : « Ils ont faim, elles ont fini de travailler, etc. » Et le truc ici pour savoir si vous devez écrire « ont », c’est d’essayer de remplacer « ont » par « avaient », la troisième personne du pluriel, mais cette fois à l’imparfait : « avaient ». Et si vous dites – au lieu de dire : « ils ont faim », vous ne savez pas comment écrire « ont », vous essayez de le remplacer par « avaient » – ils avaient faim – c’est correct, j’écris « ont ». Si vous aviez essayé de remplacer le « ont » par « il » (comme dans l’exemple précédent), le « ils ont faim » serait devenu « ils il faim », ça ne passe pas, donc, vous savez que ce n’est pas « on », vous savez que c’est  « ont ». Si vous avez « elles ont fini leur travail » et que vous ne savez pas comment écrire « ont », vous essayez de remplacer par « avaient » : elles avaient fini leur travail. C’est parfaitement correct, c’est donc « ont ». Si vous aviez essayé de remplacer par « il/elle » (elle il fini leur travail), ce n’est pas du tout correct, ça ne marche pas du tout, ce n’est donc pas « on » mais « ont ».

J’espère que cette vidéo vous a plus, vous a aidés et vous permettra de ne plus jamais vous tromper quand vous devez écrire « on » ou « ont ». Si vous voulez aller plus loin, plus vite et apprendre à parler le Français à l’oral en prenant du plaisir, vous pouvez vous procurer un des cours de Français Authentique. Il y a trois packs de leçons qui traitent de sujets divers et variés dans lesquels je vous apprends du vocabulaire, de la prononciation ; ils ont été conçus pour vous permettre de parler le Français, donc, pas seulement de le comprendre et il y a déjà plus de 8.000 clients satisfaits aujourd’hui. Et je suis tellement sûr de la qualité de ces cours et du fait qu’ils vous aideront qu’il y a une garantie de trente jours. Ça veut dire que si avant trente jours, vous me dites : « Johan, les cours ne me plaisent pas, ils ne sont pas efficaces pour moi, je vous rembourse sans discuter. » Vous ne prenez donc aucun risque à les acheter. Rejoignez les 8.000 personnes déjà satisfaites et je vais vous mettre un petit lien en bas pour que vous rejoigniez la grande famille  Français Authentique.

Merci et à bientôt !