Noyer le poisson

Noyer le poisson

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Noyer le poisson”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bienvenue dans l’épisode du podcast de cette semaine dans lequel je vais répondre à notre ami Carina qui, sur Facebook, m’a demandé de parler de l’expression « noyer le poisson ». Ici, dans le Nord-Est de la France, le printemps arrive, mais il se fait quand même attendre parce qu’on a eu pas mal de pluie ; aujourd’hui, il pleut beaucoup, le soleil a un petit peu de mal à venir, donc, c’est difficile de bricoler. Moi, j’ai des choses à faire dehors dans le jardin puisqu’on a une maison ici et donc, c’est difficile de bricoler dehors, c’est difficile d’aller dehors avec la famille, mais je pense que ça va venir.

En ce qui concerne l’actualité de Français Authentique, eh bien – je vous en parle depuis longtemps – mais on avance sur le nouveau site. J’espère qu’il tiendra ses promesses. En tout cas, ça avance et je travaille beaucoup dessus. Ceci étant dit, on va passer à l’expression du jour. Merci, Carina de m’avoir suggéré cette expression et si vous êtes intéressé par d’autres ou si vous avez des suggestions, envoyez-les-nous par mail ou sur Facebook, n’importe où. Nous, on a plusieurs tableaux de suivi avec Jean Didier qui m’aide et du coup, on peut noter tout ça et répondre à vos différentes questions.

On va déjà commencer comme d’habitude par le sens des mots de cette expression. Le mot « noyer », c’est quand un être humain ou un animal va sous l’eau trop longtemps et que cet animal ne peut pas respirer sous l’eau. Si c’est un chien, un chat, un homme, tous ces êtres vivants ne peuvent pas respirer sous l’eau. Donc, si on reste trop longtemps sous l’eau, on ne peut pas respirer et on meurt. Ça s’appelle « être asphyxier », on n’a plus d’air, plus d’oxygène et on meurt. Et ça, c’est se noyer. Quand on est sous l’eau ou sous un liquide, qu’on ne peut plus respirer et qu’on meurt, eh bien, on s’est noyé.

Un poisson, c’est un animal et lui, c’est un animal qui vit sous l’eau. Les poissons (il en existe plein) ont la particularité de pouvoir respirer sous l’eau, donc, un poisson, il ne peut pas se noyer. C’est pour ça que déjà l’expression au sens propre, elle est impossible. On ne peut pas noyer un poisson. Noyer le poisson, ce n’est pas possible ; on va passer beaucoup de temps à essayer, mais on n’y arrivera pas.

Le sens de cette expression (sens figuré), le sens qui est utilisé par les Français, par les francophones – très souvent, on l’entend au journal télévisé, on le lit dans le journal – « noyer le poisson », elle signifie « créer la confusion, ne pas répondre directement ou clairement à une question ». En fait, on parle autour du sujet, mais on ne répond pas à la question. On essaye en quelque sorte de noyer la personne qui est en face de nous par des mots pour éviter un sujet. C’est ce que signifie « noyer le poisson ». Pour que vous compreniez mieux (comme d’habitude), on va regarder à différents contextes pour cette expression et différents exemples.

Le premier, imaginons que vous êtes convoqué par votre patron, par votre chef au travail parce que vous avez fait une erreur grave. Donc, votre patron commence à vous parler ; il vous explique que vous avez fait une erreur, que c’est très grave, que ça coûte très cher à l’entreprise, etc. et au moment où il vous donne la parole pour que vous vous exprimiez, eh bien, vous commencez à changer de sujet et vous dites : « Ah, j’ai découvert quelque chose dans notre service… » et vous parlez, vous parlez, vous parlez sur un autre sujet et vous ne lui laissez pas le temps de vraiment comprendre ce qui se passe et vous enchaînez : « Et le problème que j’ai découvert, il dure depuis longtemps et il est très grave. » Et là, votre chef, il s’arrête et il vous dit : « Eh, ça, c’est un autre sujet ; n’essayez pas de noyer le poisson. » En disant ça : « N’essayez pas de noyer le poisson. », votre patron, votre chef vous dit : « N’essayez pas de créer la confusion, n’essayez pas de vous sortir de cette situation difficile en parlant d’un autre sujet, en parlant autour du sujet sans répondre clairement à notre problème, n’essayez pas de me noyer par des mots pour éviter de parler d’un sujet. » C’est un bon exemple d’utilisation de l’expression « noyer le poisson ».

Les grands spécialistes pour noyer le poisson, en France comme ailleurs, ce sont les hommes politiques (ou les femmes politiques), les personnes qui font de la politique. Et vous pouvez lire, par exemple, quelqu’un qui va dire : « Il y a un gros problème de chômage en France et pour noyer le poisson, le gouvernement communique plutôt sur la sécurité et essaye de faire peur aux gens. » Donc, ici, ça voudrait dire que le gouvernement, il a un problème, un problème de chômage (les gens n’ont pas de travail) et il n’a pas la solution à ce problème. Quand on l’interroge à ce problème ou pour éviter d’être interrogé sur ce problème, le gouvernement communique, parle sur un autre sujet qui n’a rien à voir, sur la sécurité et il essaye de faire peur aux gens, il crée la confusion, il ne répond pas clairement aux questions liées au chômage, il parle autour du sujet, mais il ne parle pas directement ; il essaye de noyer un petit peu la population en communiquant sur d’autres sujets. On dit qu’il noie le poisson. C’est un exemple typique, encore une fois, de ce que font nos hommes et femmes politiques.

On peut dire d’une personne (c’est un autre exemple) : « Cette personne a vraiment l’art de noyer le poisson. » Là, on décrit une personne comme étant spécialiste, comme étant quelqu’un qui a tendance à beaucoup noyer le poisson. J’espère que cette expression est maintenant plus claire pour toi, chère Carina et pour vous tous qui m’avez écouté aujourd’hui. Cette expression est proche… – ah, on sonne à la porte, je reviens. Me revoilà ! On a sonné à la porte, j’étais obligé d’aller ouvrir, c’était le facteur. J’étais en train de vous expliquer qu’une expression proche de « noyer le poisson », c’était « tourner autour du pot ». J’ai fait une vidéo sur cette expression « tourner autour du pot » et « tourner autour du pot », c’est proche de l’expression « noyer le poisson ». Ce n’est pas tout à fait la même chose, mais c’est assez proche. On va pratiquer un petit peu votre prononciation avant de nous quitter. C’est parti ! Comme d’habitude, vous répétez après moi en copiant exactement ma prononciation. C’est parti !

Je noie le poisson

Tu noies le poisson

Il noie le poisson

Elle noie le poisson

Nous noyons le poisson

Vous noyez le poisson

Ils noient le poisson

Elles noient le poisson

Merci d’être fidèles à Français Authentique ; un grand merci également à tous les donateurs du projet Patreon qui, chaque mois, aident financièrement Français Authentique pour le contenu gratuit mis à votre disposition soit sur YouTube, soit via le podcast. Il y a 270 donateurs ou quelque chose comme ça qui, chaque mois, décident de donner une somme. Ça démarre à 1 dollar, ça peut être dans une autre monnaie, bien sûr, et certains donnent depuis un an et demi maintenant, d’autres ont donné quelques mois et ont arrêté, donc, c’est très très flexible et ça aide Français Authentique à développer sa mission. Et moi, j’utilise ces fonds à 100 % pour me faire aider et pour notamment rémunérer Jean Didier qui m’aide pour le service client, etc. et c’est ce qui me permet aujourd’hui de proposer quatre contenus par semaine, minimum (il y a des semaines où je fais un peu plus). Merci à vous tous ! Vous pouvez en savoir plus, il y a un lien en bas. C’est www.francaisauthentique.com/patreon.

Merci du fond du cœur à tous et à bientôt pour un nouveau contenu en français authentique.

Salut !