Nos vacances d’été

Nos vacances d’été

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, cher ami ! Bienvenue dans ce nouvel épisode de “Marcher avec Johan”. Certains d’entre vous seront contents, puisque je ne suis pas en voiture, je suis vraiment en train de marcher près de la forêt. J’avais reçu pas mal de messages des gens qui disaient : « Johan, les “Rouler avec Johan”, c’est intéressant, mais on entend le bruit de la voiture. C’est mieux quand on entend le bruit des oiseaux ou du vent, ou de tes pas dans l’herbe ou dans les chemins ».

Je sais évidemment qu’il y a une majorité que ça ne dérange pas quand j’enregistre dans la voiture, comme j’ai pu le faire il y a de nombreuses années quand je travaillais dans l’industrie automobile, mais j’ai voulu, aujourd’hui, revenir un peu à cet ancien format. Ce sera le cas pour les prochaines semaines. On verra ensuite comment ça évolue. Est-ce que j’enregistre de nouveau un peu de ma voiture ou est-ce que je reste dehors ?

Ce sera probablement des mixes entre les deux, puisque comme je l’ai expliqué, premièrement, je propose ces “Marcher avec Johan” alors que je suis dans une situation dans laquelle Français Authentique a beaucoup de projets, donc j’avais un petit manque de temps et je voulais quand même continuer à proposer ces podcasts gratuits chaque mercredi. Donc, je m’étais dit entre ne plus les faire pour cause de manque de temps ou les faire dans la voiture, j’ai choisi de les faire dans la voiture.

Et deuxièmement, parce que certains s’interrogent sur la santé et le risque. Franchement, si j’avais un passager à côté de moi avec lequel je discuterai, ce serait la même chose, puisque j’ai un dispositif pour tenir le micro, donc j’ai vraiment les deux mains sur mon volant, je ne lis rien, je suis vraiment 100% spontané et flexible. Donc, si j’avais un passager à côté de moi, je parlerai avec lui de la même façon.

Ceci étant dit, aujourd’hui, je voudrais te parler de mes vacances, non pas parce que je pense que ma vie t’intéresse, mais surtout parce que c’est un bon prétexte pour t’enseigner du vocabulaire. Ce que je trouve intéressant, c’est de prendre un sujet au hasard, c’est ce que j’ai toujours fait dans le cadre de Français Authentique, ou un sujet général, et on en parle, et on essaie de tout simplement développer.

Et toi, inconsciemment, tu écoutes et tu apprends des choses. Là aujourd’hui, tu vas peut-être apprendre des choses sur la France, parce que je vais te parler de mon lieu de vacances en France, et tu peux aussi apprendre des choses liées au vocabulaire et à la tournure de phrases. Donc, c’est du contenu pour que tu puisses apprendre le français et j’espère que ça te plaira.

Si tu ne l’as pas encore fait et que tu veux encore plus de contenus en français authentique, n’oublie pas de te rendre sur… ou de suivre le lien qui est en bas de cet épisode pour rejoindre la lettre d’information qui te permet de recevoir gratuitement du contenu par mail supplémentaire. Donc, en plus de tout ce que j’offre via les vidéos You Tube ou les podcasts, tu as du contenu écrit supplémentaire. Donc, n’oublie pas d’aller jeter un œil à ça.

Donc mes vacances ou nos vacances, parce que je suis parti en famille, c’était déjà un peu particulier, parce que premièrement, nous n’avions pas eu de vacances, nous sommes partis en vacances l’année dernière, mais c’était seulement une semaine. Nous n’étions pas à la mer à cause évidemment du contexte sanitaire. Donc, nous n’avions rien réservé et on était partis juste une semaine pas très loin de chez moi pour se détendre. Et donc cette année, nous étions très heureux de pouvoir aller au bord de la mer. Donc ça, c’était la première caractéristique. Et la deuxième, c’est que nous n’étions plus quatre comme d’habitude, nous étions cinq, puisque Raphael, mon troisième enfant, mon fils, a rejoint la famille en janvier.

J’espère que tu m’entends bien, il y a beaucoup de rafales de vent et il y a vraiment un gros nuage noir là. J’espère que déjà tu vas bien m’entendre et j’espère qu’on ne va pas avoir un orage, parce que c’est vraiment très noir. On verra. Quand on se promène au mois d’août, il faut parfois s’attendre à ce genre de choses. C’est dingue, je pensais avoir un bel été, mais bref.

Ce que je disais, c’est que nous étions une personne de plus. Et avec Raphael, qui a six mois et demi, ce n’était pas tout à fait clair ou il n’était pas tout à fait clair qu’on arriverait à passer des vacances flexibles en faisant un certain nombre d’activités. Donc, c’était vraiment les deux grandes différences par rapport à d’habitude et ça a conduit à pas mal de choses, notamment au fait que nous nous sommes arrêtés, nous avons fait le voyage en plusieurs étapes.

La destination, c’était l’Île de Ré. J’en ai parlé dans un email. Donc pour ceux qui sont sur la liste de diffusion, ceux qui sont abonnés à la lettre d’information de Français Authentique, ils ont pu voir quelques photos de vacances à l’Île de Ré, mais c’est où nous nous sommes rendus. L’Île de Ré, c’est à peu près, je pense en termes d’heure de route, c’est environ huit heures de chez moi.

Nous avons fait le voyage en deux étapes. À l’aller, nous nous sommes arrêtés à Sens. Tu peux regarder où ça se trouve sur Google Maps. Et au retour, nous nous sommes arrêtés à Cergy-Pontoise. Cergy-Pontoise, c’est où habite ou en tout cas juste à côté, où habite ma belle-sœur Charlène, que les membres de l’académie Français Authentique connaissent bien, puisqu’elle est là pour animer les communautés. Tous les membres de l’académie connaissent bien Charlène. Ça a été vraiment la première spécificité, faire le voyage en plusieurs étapes.

Notre arrivée sur l’Île de Ré s’est super bien passée. L’Île de Ré, c’est vraiment un coin splendide, on a vraiment beaucoup aimé. Tu pourras regarder sur la côte atlantique, c’est très proche de la ville de La Rochelle, La Rochelle que nous connaissons, puisque nous y avions passé nos vacances d’été il y a trois ans, me semble-t-il. Ça se trouve dans le département de Charente-Maritime.

Vraiment très sympa. Il y a plusieurs îles, il y a l’Île de Ré. Juste en face, il y a l’Île d’Oléron. Il y a une autre petite île, qui est l’Île d’Aix. Et juste à côté de l’Île d’Aix, il y a le Fort Boyard, que tu connais vraisemblablement grâce à l’émission télé Fort Boyard, tu as certainement déjà entendu. Le Fort Boyard, c’est un fort qui est situé là-bas et où pas mal d’épreuves se passent dans un jeu télévisé. Voilà pour te situer tout ça.

Ce que j’ai beaucoup aimé sur l’île, c’est déjà les maisons. Il y a beaucoup de petites maisons, donc ce n’est pas haut. C’est des petites maisons assez traditionnelles, assez anciennes, avec beaucoup de pierres, des volets bleus, très souvent verts, plus souvent verts d’ailleurs, plus souvent verts les volets, parfois un peu bleus. Quand on se promène dans l’île, on a vraiment cette impression de calme, de tranquillité. Donc ça, c’est un point vraiment très sympa, très intéressant pour des vacances.

Il y a énormément de pistes cyclables. Énormément de monde se rend à l’Île de Ré pour y faire du vélo. Il est d’ailleurs possible d’aller de La Rochelle à l’Île de Ré en vélo. Nous ne l’avons pas fait parce que Raphael est trop petit et on ne voulait pas l’attacher seul sur un vélo. Toujours est-il que c’est vraiment une chose très sympa à faire quand on est là-bas.

Il y a bien sûr l’océan. Moi, j’aime beaucoup l’océan. La façade atlantique est géniale, notamment parce qu’il y a des belles marées. Donc ça, c’était amusant avec les enfants de profiter des marées. Parfois, les enfants allaient jouer tout simplement, s’amuser, dans les rochers pour aller chercher ou observer des crabes, pour observer des coquillages. Parfois, quand la mer était haute, ils étaient sur le sable à faire des châteaux de sable. Donc, ça permet quand même une belle diversité.

Comme il y a beaucoup d’algues qui sont amenées par la marée, il y aussi une très belle odeur. Donc, c’est un ensemble, un environnement, qui est vraiment très sympa et très plaisant. On a eu la chance de pouvoir voir nos amis autrichiens. On a des amis autrichiens qui étaient en vacances à côté ou dans une ville un peu plus loin et qui ont passé la journée avec nous. Donc, ça nous a permis de… les adultes ont beaucoup discuté et les enfants ont joué ensemble, puisqu’ils ont aussi deux enfants. Donc ça, c’était aussi un moment très sympa.

Sur l’île, il y a beaucoup de choses à faire, mais nous, nous nous sommes focalisés sur vraiment deux activités : la plage, comme je le disais, ou l’océan, et la deuxième chose, c’était la piscine, parce que les enfants adorent l’eau, surtout Emma, Tom aime beaucoup l’eau aussi. Donc, ils pouvaient se baigner tous les jours dans la piscine et profiter de l’océan pour faire d’autres activités. Donc ça, c’était vraiment très sympa.

Nous avons visité « le phare des Baleines ». Un phare, c’est une grande… une tour en pierre qui est au bout d’une île souvent et qui a une lumière en haut qui tourne. Cette lumière est là pour montrer aux bateaux qu’il ne faut pas s’approcher la nuit afin qu’il n’y ait pas d’accident. « Le phare des Baleines » à l’Île de Ré a été nommé comme ça parce qu’apparemment, avant qu’il y ait un phare à cet endroit, des baleines s’échouaient, c’est-à-dire que les baleines, la nuit, elles ne voyaient pas la terre, elles ne voyaient pas qu’il y avait une île, et elles s’échouaient, et elles mouraient, parce qu’elles ne pouvaient pas retourner à la mer. Donc, on a appelé ce phare « le phare des Baleines » pour cette raison-là. Donc, c’est très intéressant.

C’est un super beau phare. Je crois que c’est environ 250 marches, je crois que c’est 247, mais je ne suis pas sûr à 100%. Tu montes à pied et en haut, c’est de l’ordre de 50 mètres. Je crois que c’est 53 mètres de haut et ça te donne une superbe vue sur l’océan et sur une partie de l’île. Donc, c’est vraiment très sympa.

Il y a aussi un musée et il y a un autre petit phare, l’ancien phare qui, lui est beaucoup plus petit, mais qui date, si je me souviens bien, de 1640 environ, et donc qui est beaucoup plus ancien et donc moins moderne. Donc ça, c’était une très belle journée.

On a également visité la ville de Saint-Martin-de-Ré, qui est entourée d’une fortification de Vauban. Une fortification, ce sont des grands murs en pierre qui sont là pour la défense, tout simplement. C’était aussi une très belle visite. Vauban, il en a fait énormément des fortifications. Il est très connu pour ça. C’est pareil, c’est dans les années 1600. Je ne sais plus exactement à quelle époque, mais plutôt la deuxième partie, je dirais, du XVIIe siècle, les fortifications de Vauban un peu en étoile. Ça, c’était une très belle journée.

On a aussi pu voir des marais salants. La marée, c’est quand la mer monte ou descend sous l’effet de la lune, l’attraction de la lune. Et on utilise dans certaines régions, notamment à l’Île de Ré, on utilise les marées pour qu’à certains endroits… pour récolter en fait le sel. Il y a une sorte de bassin. Le bassin se remplit quand la marée est haute. Quand la marée est basse, le bassin est vidé. Et sous l’effet du soleil, quand il y a du soleil, une partie de l’eau s’évapore et ça permet à la personne qui travaille là-bas de récupérer.

Il y a énormément de vent. Je pense, vous allez regretter les épisodes de “Rouler avec Johan”, parce que là on a beaucoup de vent. Je vais essayer de me mettre à l’abri, près des arbres, pour que vraiment on puisse s’entendre.

Donc, voilà ce qu’est un marais salant. Ça permet de récupérer le sel de mer. C’est très intéressant à voir. Malheureusement, on a le musée, il y a un écomusée qui présente tout ça et il était fermé, mais c’est vraiment un très chouette endroit et j’aime ce genre de choses pédagogiques pour enseigner aux enfants la façon dont les choses fonctionnent. Donc ça, c’était aussi vraiment sympathique.

Hormis tout ça, moi, de mon côté, si je résume mes activités, c’était évidemment beaucoup de temps en famille, on a pu énormément profiter des enfants ; beaucoup de lectures, j’ai lu Germinal de Zola, donc c’est 700 pages, et j’ai aussi lu un deuxième livre en anglais dont je parlerai certainement, mais c’est en gros… je crois que le titre c’est… je ne me souviens plus du titre. En tout cas, ça parle de la volonté.

Et une des thèses du livre, c’est qu’il ne faut pas essayer de se forcer à faire les choses. Ce n’est pas la volonté qui est là pour nous permettre d’avoir du succès, ce n’est pas la volonté, pas la motivation, mais c’est l’environnement. Donc, c’est une des thèses du livre. Je crois que c’est Willpower doesn’t matter ou quelque chose comme ça. En gros, la volonté n’est pas très importante. Une des thèses du livre, c’est ça, c’est que l’environnement est plus important que la volonté. C’était super intéressant.

Ça m’a permis de beaucoup lire, de passer pas mal de temps à bouquiner, à lire. Ça m’a permis aussi de beaucoup réfléchir. Je réfléchis toujours, mais de façon un peu différente de ce que je fais d’habitude, c’est-à-dire que je pense à Français Authentique, à son avenir, aux projets en cours, notamment toutes les nouveautés qu’on est en train de mettre en place dans l’académie Français Authentique, mais je le fais d’une façon plus cool, j’ai beaucoup de notes sur lesquelles je suis en train de travailler maintenant que je suis rentré. C’est toujours un bon moment pour moi cette période estivale, cette période des vacances d’été, pour travailler là-dessus.

Donc, beaucoup de lectures, beaucoup de temps en famille, beaucoup de repos, beaucoup de réflexions et beaucoup de marches aussi, puisqu’en général je ne suis pas ma routine matinale, donc je ne me lève pas très tôt pendant les vacances d’été, mais le soir, je me baladais. Pendant que les enfants dormaient, j’allais me balader une heure, une heure et demie, deux heures, au bord de la mer. Et comme j’aime beaucoup marcher, c’était vraiment top. Donc, voilà un petit peu les grands points de mes vacances.

Ce que je te propose maintenant… Avant de te dire que nous avons eu la chance d’avoir une très belle météo, chez moi, avant de partir, il y avait beaucoup de pluie, il a d’ailleurs plu. Lorsque j’étais en vacances, il pleuvait chez moi. Et à l’Île de Ré, là-bas, nous avons eu vraiment du beau temps. Les trois premiers jours étaient un peu mitigés, c’est-à-dire qu’il n’y avait pas de pluie, mais c’était un peu de nuage, un peu de soleil, ça changeait beaucoup. Par contre, la deuxième partie était top avec énormément… le reste hein des deux semaines, nous sommes partis deux semaines, était top parce qu’on a eu vraiment plein de soleil. Donc, c’était vraiment cool de pouvoir en profiter de cette façon.

Ce que tu peux faire, c’est me dire ce que tu as fait pendant les vacances, comme d’habitude, sur la page Facebook de Français Authentique, il y a un lien vers cet épisode, et tu peux aller sur la page Facebook de Français Authentique et commenter et me dire ce que tu as fait pendant les vacances, où tu étais.

Je sais que beaucoup n’ont pas pu partir à cause de la pandémie, c’est quelque chose d’assez compliqué, la pandémie de Covid avec le nouveau variant dont on parle beaucoup en ce moment. Donc, beaucoup n’ont pas pu partir, je le sais, mais ceux qui ont pu partir, dites-moi ; ceux qui n’ont pas pu partir, dites-moi ce que vous avez fait, puisque même si on ne part pas, il y a toujours beaucoup de belles choses à faire chez soi. Donc, tu peux faire tout ça sur les réseaux et tu peux aussi aller dans la description de cet épisode pour me dire tout simplement… pour télécha…

Je suis un peu fatigué après les vacances. Peut-être que je n’ai pas eu assez de repos. C’est surtout que je suis en haut d’une petite colline, donc je suis un peu essoufflé. Mais tu peux aller dans la description et cliquer sur le premier lien pour rejoindre la lettre d’information de Français Authentique dans laquelle tu auras du contenu exclusif chaque semaine.

Merci de m’avoir suivi. À très bientôt pour du contenu en français authentique. Salut !