Mieux vaut tard que jamais

Mieux vaut tard que jamais

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Mieux vaut tard que jamais”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast et aujourd’hui, nous allons voir une expression française ou un proverbe français qui est très répandu et que tu pourras entendre assez souvent dans la bouche des francophones.

Et ce proverbe, il s’agit de « mieux vaut tard que jamais ». « Mieux vaut tard que jamais ». C’est notre ami Hamed, qui est membre de l’Académie marocaine de Français Authentique, qui nous a suggéré cette expression. Et j’ai choisi l’expression de Hamed aujourd’hui, parce qu’au moment où tu entendras cet épisode, eh bien, je serai en voyage au Maroc. Je serai à Casa. Bon, j’en parlerai dans mon prochain épisode de « Marchez avec Johan » de mercredi prochain, mais j’y suis pour plusieurs raisons : pour développer l’Académie marocaine de Français Authentique, pour proposer des nouvelles vidéos, pour essayer d’enregistrer des interviews, pour développer des partenariats au Maroc et pour préparer le grand séminaire Français Authentique qui aura lieu à Casablanca le 13 juin.

Tout cela, eh bien, tu en entendras parler dans les prochains contenus de Français Authentique.

Et si nous revenons à notre expression « Mieux vaut tard que jamais », eh bien, on voit qu’elle est composée de plusieurs mots. Le premier, c’est le mot « mieux ». Le mot « Mieux », c’est tout simplement un comparatif de « bien ». On ne peut pas dire en français « plus bien » – ça n’existe pas. On ne dit pas : « Cette chose est plus bien ». On dit que c’est mieux. J’ai fait une vidéo – je te renvoie à cette vidéo sur la chaîne YouTube de Français Authentique – dans laquelle j’explique le sens de « mieux », le sens de « meilleur » et la différence entre les deux. Retiens que « mieux », ça voudrait dire « plus bien ». « Plus bien », ça n’existe pas. On dit « mieux ».

« Vaut », c’est le verbe « valoir ». Quand on dit « mieux vaut tard que jamais », « vaut », ça vient du verbe « valoir » et « valoir mieux », ça veut dire « être meilleur, être préférable ». Si par exemple, je te dis : « Il vaut mieux manger des légumes que des sucreries », eh bien ça veut dire : « Il est préférable, il est meilleur de manger des légumes que des choses sucrées ».

Le mot « tard », je pense qu’il est clair. « Tard », ça veut dire « après beaucoup de temps ». Si tu fais quelque chose tard dans la journée, eh bien ça veut dire tu le fais après beaucoup de temps dans la journée. C’est le contraire de « tôt ». « Tôt », ça veut dire « après peu de temps ». « Tard », ça veut dire « après beaucoup de temps ».

Et le mot « jamais », c’est le mot qui veut dire « le moins fréquent ». Quelque chose qui n’arrive jamais, c’est quelque chose qui ne se produit pas. C’est le contraire de « toujours ». « Jamais », c’est le contraire de « toujours » et par exemple, si je te dis : « Il ne mange jamais de légumes. », ça veut dire qu’il n’en mange pas. Ici, le « jamais », ça veut dire « ça n’arrive pas, ça n’arrive jamais ».

Donc, une fois que tu as compris tout le sens de ces mots, tu comprends que « mieux vaut tard que jamais » ça veut dire qu’il est préférable de faire quelque chose tard, de faire quelque chose en retard que de ne jamais le faire. Donc, il y a une idée qu’on a attendu longtemps avant de faire quelque chose, que ça aurait été mieux de le faire avant, mais que malgré tout, on reconnaît le fait qu’il soit positif de le faire maintenant. Il est mieux que cette chose soit faite maintenant, même si c’est tard, plutôt que de ne pas la faire. Donc, il y a d’une part un reproche, un petit reproche qui indique « hé, tu fais cette chose tard ; ça aurait été mieux avant », mais il y a aussi quelque chose de positif. On reconnait que tu as fait une bonne chose et qu’il vaut mieux la faire maintenant, c’est-à-dire tard, que de ne jamais la faire.

Voyons, comme d’habitude, à quelques exemples.

Le premier exemple, ça pourrait être quelqu’un, tu vois, qui a à peu près mon âge, qui a 37-38 ans. On va prendre quelqu’un de 40 ans qui dit : « Hé, ça y est ! Je me suis mis à faire du sport. Je fais du sport trois fois par semaine ». Et la personne qui est en face de lui, lui dit : « Mieux vaut tard que jamais ». Ça veut dire qu’il vaut mieux commencer le sport à un âge assez avancé (à 40 ans) que de ne jamais le commencer du tout. Donc ici, il y a, j’insiste vraiment là-dessus, il y a deux idées. La première idée, on indique que c’est tard. Quelqu’un qui commence le sport à 40 ans, il commence tard. Ça aurait été mieux de commencer avant. Ça, c’est la première idée. C’est tard. Mais on lui dit qu’il vaut mieux le faire tard à 40 ans que de ne jamais le faire. Donc, il vaut mieux pour quelqu’un qui vit 90 ans, il vaut mieux avoir commencé le sport à 40 ans que de ne jamais avoir fait de sport du tout. Donc, il y a toujours cette double idée. C’est tard, donc on le rappelle quand on dit « mieux vaut tard que jamais », mais c’est bien, malgré tout, de l’avoir fait. Mieux vaut tard que jamais.

Prenons un autre exemple. Tu habites dans un village et dans ton village, il y a une route qui est détruite depuis des mois. A chaque fois que les voitures passent, ça fait plein de bruit, tu as peur d’abîmer ta voiture, tout le monde se plaint et ça fait longtemps que ça dure. Ça fait des mois et des mois. Et à un moment, le maire du village annonce : « Ça y est, chers concitoyens, chères personnes du village, nous allons réparer la route ». Et là, il y a des gens qui disent : « Eh bien, mieux vaut tard que jamais ». Donc, il y a d’une part une petite critique en disant que c’est tard. On aurait bien voulu que cette route soit réparée avant, mais on reconnaît que c’est mieux, que ça se fasse maintenant plutôt que ça ne se fasse jamais.

Je peux te proposer un dernier petit exemple qui est lié à Français Authentique. À chaque fois que je parle de l’Académie marocaine, nos amis algériens qui sont aussi très nombreux à nous suivre, disent : « Johan, quand est-ce que tu vas créer une académie Français Authentique en Algérie ? ». Je me suis déjà beaucoup expliqué sur le sujet. Je vais certainement y travailler, vraisemblablement pour 2021 et au moment où cette académie sera ouverte en Algérie, eh bien, tu pourras me dire « mieux vaut tard que jamais ». Mieux vaut tard parce qu’il aura fallu attendre dix ans après la création de Français Authentique avant de voir cette académie en Algérie, mais c’est mieux que jamais, puisqu’il vaut mieux qu’elle arrive en 2021 plutôt qu’elle n’arrive jamais. Donc, tu me diras, je l’espère, « mieux vaut tard que jamais ».

Donc, maintenant que cette expression n’a plus aucun secret pour toi, je propose de travailler à ta prononciation. Donc, comme d’habitude, tu prends un petit peu de temps pour répéter après mois en copiant exactement mon intonation au moment où je te laisse des blancs. On y va.

Mieux vaut tard que jamais.

Mieux vaut tard que jamais.

Mieux vaut tard que jamais.

Mieux vaut tard que jamais.

Mieux vaut tard que jamais.

Très, très bien ! Donc, pour toutes les personnes qui sont comme notre ami Hamed au Maroc et qui souhaitent rejoindre l’Académie marocaine, il n’y a qu’une adresse, c’est très facile, tout est expliqué, c’est : maroc.francaisauthentique.com. Tu as un lien en bas de l’épisode et reste connecté si tu souhaites faire partie des participants de la conférence que j’organiserai à Casablanca le 13 juin. Il y aura des infos qui vont arriver par mail, sur Facebook, sur le podcast, un peu partout. Si tu es un membre de Français Authentique qui réside en Algérie, n’oublie pas que mieux vaut tard que jamais.

Merci d’avoir écouté cet épisode et je vous dis à très bientôt ! Salut !