Mes vacances à Hourtin

Mes vacances à Hourtin

Vous êtes de plus en plus nombreux à me demander d’enregistrer plus d’épisodes spontanés dans lesquels je parle des choses que je fais. Dans cet épisode je vous raconte mes vacances passées à Hourtin au mois de juillet. Vous pouvez en apprendre encore plus en me suivant sur Instagram (j’y ai posté quelques photos de vacances) ou Twitter (je poste plusieurs tweets par jour en ce moment).

Bonne écoute et lecture 😉

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Pour information voici où se trouve le lac d’Hourtin :

Hourtin global

Hourtin détails

Voici l’épisode :

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique, un podcast spontané dans lequel je ne vais pas vous expliquer le sens d’une nouvelle expression – comme je le fais très souvent – mais dans lequel je vais parler de mes vacances dans l’Ouest de la France.  On me l’a beaucoup demandé ; si vous me suivez sur Twitter, Facebook ou sur Instagram, vous avez vu quelques photos de mes vacances ; vous avez été tenus au courant de ce que je faisais, etc. puisque j’essaye de partager un petit peu avec vous les choses que je fais, les endroits que je visite pour vous permettre de pratiquer un petit peu le Français et aussi pour vous permettre d’en savoir un petit peu plus sur moi. Donc, j’aime bien partager avec vous et garder contact avec vous. On m’a beaucoup demandé sur Facebook : « Ah, j’attends de voir l’épisode dans lequel tu vas nous parler de tes vacances. » et cet épisode, c’est celui d’aujourd’hui, justement.

En fait, je suis allé dans l’Ouest de la France au bord du lac d’Hourtin et ça se trouve à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Ouest de Bordeaux – Bordeaux, c’est la septième ville de France, c’est une ville très connue et une des plus grandes villes de France et ça se trouve au bord de l’Atlantique. Enfin, Bordeaux n’est pas directement au bord de la mer mais relativement proche de l’océan Atlantique – donc, dans l’Ouest et c’est plutôt situé au Sud. Donc, on dit que Bordeaux est dans le Sud-Ouest de la France. Bordeaux est très réputé pour le vin – c’est d’ailleurs la région du Médoc qui se trouve juste à côté au Nord-Ouest de Bordeaux, c’est la région dans laquelle j’ai été.

Alors pourquoi je suis allé là-bas ? Il y a plusieurs raisons. Une des raisons, c’est que quand j’étais enfant j’allais souvent en vacances – je suis allé plusieurs fois en vacances – dans ce coin : Gironde, Charente Maritime, ces départements-là au bord de la côte Atlantique et que ça faisait très longtemps que je n’y étais pas allé et j’avais envie de revisiter cette région une nouvelle fois. Donc, c’est une première raison.

Une autre raison, c’est que c’est une région très très réputée ; il y a beaucoup de touristes qui vont là-bas et qui trouvent cette région formidable. Une autre raison, c’est que – comme vous le savez certainement, si vous vous êtes procurez le pack 1, j’en parle – je suis amateur de vins ; j’aime le vin français et pas seulement français mais également italien, espagnol, du nouveau monde, etc. ; j’aime les vins rouges français de la région de Bordeaux, donc c’était aussi une occasion pour moi.

Et la dernière raison, c’est que ma belle-sœur (la sœur de ma femme, Céline) habite pas très loin ; donc, on s’est dit qu’elle pourra nous rendre visite et nous, on pourra lui rendre visite. Donc, ces toutes ces raisons qui ont fait qu’on a choisi ce coin, le lac d’Hourtin. Vous pouvez regarder sur Google Maps ou peut-être que je mettrai une carte sur l’article sur le site de Français Authentique.

L’avantage d’Hourtin, c’est que déjà, là où nous sommes allés, c’est que c’est au bord d’un lac ; donc, il y a un grand lac – un des plus grands lacs de France et vous êtes à côté de la mer également, à côté de l’océan. L’océan là-bas est un petit peu… – comme dans beaucoup d’endroits, il y a des vagues, des grandes vagues et, pour les enfants, ce n’est pas toujours pratique ; l’océan est toujours un peu plus frais – l’eau était à environ à 18 degrés – et je trouvais vraiment bien d’avoir la combinaison entre un lac (où l’eau était chaude) – puisque le niveau de l’eau n’était pas très élevé – et l’océan où on est au bord de la mer, dans le sable et il y a des vagues. C’est une autre ambiance et j’ai trouvé que la combinaison des deux était très intéressante. Donc, c’est ce qui m’a aussi attiré là-bas et c’est ce que j’ai beaucoup apprécié.

Nous voulions passer des vacances familiales ; l’année dernière, nous étions allés du côté de Bézier (Montpellier) plutôt dans le Sud-Est de la France au bord de la méditerranée – j’avais à l’époque fait un podcast sur le sujet dans lequel je vous avais expliqué que j’étais tombé en panne de voiture – et cette fois, on n’est pas tombé en panne. On a mis une dizaine d’heures – il y a quand même 1000 kilomètres de voiture de chez moi. On a roulé de nuit ; j’ai commencé à rouler ; ma femme Céline a roulé (on a changé et quand c’est comme ça, on dit qu’on s’est relayé. Se relayer, ça veut dire qu’une personne fait quelque chose et qu’une autre personne lui donne un coup de main, lui donne de l’aide, vient après et la relaye.) Ici donc, on s’est relayé : j’ai conduit, Céline a conduit, j’ai conduit, elle a conduit ; on a changé régulièrement et on  a mis une dizaine d’heures pour arriver. On a roulé de nuit et quand on est arrivé, bien sûr on était très fatigué, on a fait les courses, on a fait la sieste et on est immédiatement allé au bord de la mer, au bord de l’océan pour se rafraîchir. C’était vraiment génial ; on a eu une météo superbe ; on a eu deux semaines de beau temps mais pas trop chaud. L’année dernière, pendant mes vacances dans le Sud-Est, au bord de la méditerranée, nous avons eu un petit peu trop chaud. Il n’y avait pas beaucoup de vent et c’était très lourd, très difficile à supporter pour nous qui ne sommes pas habitués. Là, en l’occurrence, c’était bien ; il y avait un petit peu de vent et il y avait toujours la possibilité de se rafraîchir le soir, etc. Donc, c’était vraiment génial.

Et on alternait : un jour, on allait au bord du lac ; un jour, on allait au bord de l’océan et on essayait d’alterner au rythme des enfants et au rythme de notre repos parce que nous avons une année 2015 assez chargée. Entre Céline qui est à l’école de puéricultrice (pour devenir infirmière pour enfants) et moi qui jonglais entre deux travails (employé +Français Authentique + plus des enfants), c’était difficile. Donc, on a vraiment pris le temps de se reposer dans un cadre convivial et sympathique.

Comme je vous le disais, ma belle-sœur, Charlène, la sœur de Céline ma femme, nous a rendu visite avec son copain – qui s’appelle également Yohan ! – et on a passé trois jours dans la maison que nous avions louée à Hourtin avec eux et c’était vraiment sympa ; on a fait plein de trucs différents qui étaient vraiment très sympathiques. On s’est bien reposé et on a eu l’occasion d’avoir une journée pendant laquelle Charlène (ma belle-sœur) et Yohan son copain se sont occupés des enfants et Céline et moi avons pris la voiture pour aller visiter des caves ou des châteaux dans lesquels ils fabriquent le vin. C’était « mon rêve », c’est une chose que je voulais faire depuis longtemps et donc, on a visité trois châteaux du Médoc.

Le Médoc, c’est la région qui au bord de l’estuaire. Si vous regardez la carte que j’ai mise sur le site de Français Authentique, vous verrez qu’il y a un morceau de mer qui rentre dans la terre – c’est l’impression qu’on a – et c’est ce qu’on a appelle un estuaire. Cet estuaire se forme à partir d’un fleuve (la Garonne) et une rivière (la Dordogne) qui se jettent au niveau de la mer et la mer rentre dans les terres et c’est ce qu’on appelle un estuaire. Vous verrez sur la carte l’estuaire et cet estuaire donne un certain nombre de caractéristiques au terroir (au sol) et donc – sans entrer dans les détails – ça permet faire sur les deux côtés de cet estuaire du bon vin, et en particulier sur le côté Sud, le côté qui est proche de Bordeaux de faire de très grands vins. Il y a une route qui s’appelle la route des grands crus classés ; c’est la route sur laquelle il y a plein de châteaux qui ont été classés comme grand crus, comme vins exceptionnels dans un classement qui date de Napoléon III (1855) et les villes les plus connues sont Saint-Estèphe, Pauillac, Margaux, Saint-Julien qui sont les villes dans lesquelles il y a ces grands châteaux – et bien sûr, il y en a d’autres tout autour – : c’est ce qu’on appelle la région du Médoc, et il y a également la région du Haut-Médoc. Tout ça, c’est au même endroit et c’est des vignes qui sont localisées là-bas et on fait du vin rouge vraiment sympathique. Nous, on a visité un château à Saint-Estèphe, un autre à Saint-Julien et un autre près de Pauillac. On n’a pas pu aller jusque Margaux et Saint-Emilion – c’est encore plus loin, c’est plus à l’Est ; on n’a pas pu y aller non plus parce que c’est tellement grand et on manquait de temps. Mais on a passé une journée formidable ; c’est intéressant de voir comment on passe du raisin à une bouteille de vin exceptionnelle : tout le procédé de fabrication, le patrimoine, etc., c’était vraiment très très intéressant et ça m’a beaucoup plus et je pense que je retournerai là-bas. Ça a été bien sûr l’occasion de goûter, d’en acheter – j’ai ramené quelques cartons – et c’était vraiment très très bien.

Ce qu’on a eu l’occasion de faire également – là, en famille à quatre – c’est d’aller du côté de la dune du Pyla qui se trouve pas très loin du bassin d’Arcachon. Tous ces termes, vous les reconnaîtrez si vous vous êtes procurés le Pack 3 parce qu’il y a plusieurs leçons dans lesquelles Jimmy et moi on en parle. Il y a une leçon dans laquelle on parle des spécialités culinaires ; au niveau de Bordeaux, on parle par exemple des cannelés (qui est un dessert), on parle du bassin d’Arcachon, de plein de spécialités culinaires et de spécialités touristiques de la France entière. Et donc, si vous vous êtes procurés le Pack 3 (voir la page d’accueil et profitez du groupe de leçon 3 gratuitement en cliquant ici) et que je vous parle de la dune du Pyla, eh bien, ça vous dira quelque chose, vous aurez appris dans le Pack 3 ce que c’était. Et si vous allez sur mon compte Instagram – Instagram, c’est un réseau social sur lequel vous pouvez publier des photos et je l’utilise assez ces derniers temps puisque j’aime bien cet outil – et là, j’ai publié des photos de moi sur la dune du Pyla. On a mis à peu près une heure et demie à y aller quand même en voiture, près du bassin d’Arcachon mais ça valait vraiment le coup parce qu’en fait, c’est la plus grande dune de sable d’Europe ; elle fait une centaine de mètres de haut ; c’est du sable qui s’est accumulé ou qui s’accumule avec le vent, les marées, etc. juste au bord de l’eau et ça se trouve près du bassin d’Arcachon, c’est très connu, très populaire et très impressionnant. Il y avait pas mal de monde. On y est allé, on est tous monté et j’ai porté Tom mais il y a des escaliers pour y monter – vous pouvez monter dans le sable mais c’est plus difficile. On est monté tous ensemble – Emma a réussi à monter  par les escaliers ; on a passé du temps en haut, on a regardé la superbe vue et ensuite, on est tous redescendu à pieds dans le sable et c’était vraiment très sympa. La dune du Pyla, c’est quelque chose que je vous recommande de visiter si vous avez l’occasion d’aller dans cette jolie région ; c’est à ne pas rater. Et allez sur Instagram pour voir une photo ou tapez « dune du Pyla » sur Internet et vous verrez que c’est très populaire, très connu. Et sur Google, vous trouverez tout un tas de photos. Donc, là, on a pris une journée en famille ; on est parti le matin et on est revenu le soir et c’était vraiment très sympathique également.

Et après, on a passé deux semaines là-bas au bord du lac d’Hourtin. Pour vous situer, il y a peut-être des noms que vous connaissez : ce n’est pas très loin du lac de Lacanau (qui est assez connu) ; ce n’est pas très loin du bassin d’Arcachon, de Biscarosse et un petit peu plus bas, il y a Mimizan mais là, c’est déjà dans les Landes et c’est également très connu. Comme je vous le dis, ce n’est pas très loin de Bordeaux, au bord de l’estuaire, pas très loin du département de la Dordogne qui est un peu plus à l’Est et qui est également très réputé parce qu’il est très touristique. Et au Nord de tout ça, il y a la Charente avec Cognac et tout un tas d’autres spécialités culinaires dont Jimmy et moi parlons dans le Pack 3.

Après ces deux semaines, on a repris la voiture et on est allé passer quelques jours chez la sœur de Céline – ils sont venus nous rendre visite la première semaine et nous, la deuxième semaine, en rentrant, on y est allé. Ça nous a permis de rouler une heure et demie parce qu’elle habite de l’autre côté de l’estuaire, pas très loin de Blaye qu’on est allé visiter avec elle et qui est très sympa parce qu’il y a une fortification de Vauban – Vauban, c’est une personne qui a construit différentes fortifications (on en parle également – je ne m’attarde pas là-dessus – dans le Pack 3) – que nous avons visitée qui est classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO et qui est vraiment très très sympa à voir. Donc, Blaye, de l’autre côté de l’estuaire, un coin sympathique aussi avec également beaucoup de vignes, beaucoup de châteaux où ils font le vin, etc.

Après ces deux semaines, on a repris la route – encore une fois de nuit ; il y avait encore moins de monde et comme on avait déjà fait une petite partie de la route entre Hourtin et Blaye où habite ma belle-sœur, je crois qu’on a mis huit heures pour rentrer. Et nous étions chez nous après deux semaines et trois jours très fatigués d’avoir roulé toute la nuit mais très très heureux de nos vacances et très reposés. Donc, voilà en quelques mots ce que nous avons fait pendant les vacances. Et là, je suis rentré – je travaille, comme je vous l’ai dit dans un de mes épisodes précédents, je travaille deux jours par semaine – lundi et mardi – je travaille chez mon ancien employeur en tant que chef de projet  pour terminer quelques projets jusqu’à la fin de l’année, et il me reste mercredi, jeudi et vendredi pour développer Français Authentique  et en particulier l’académie. Je n’ai pas encore vraiment eu le temps de m’en occuper parce que, comme Emma et Tom sont encore en vacances, mes enfants, je m’occupe d’eux mais d’ici peu je vais travailler à fond sur l’académie Français Authentique.

N’hésitez pas si vous avez des questions sur cette région, sur Bordeaux, sur la Gironde, sur la région du Médoc, sur le lac d’Hourtin, n’hésitez pas à me les poser sur la page Facebook de Français Authentique. Vous m’aviez demandé sur Facebook de poster un peu plus d’épisodes spontanés comme celui-ci dans lequel je parle de différents sujets, de différents coins de France parce que vous me disiez être intéressés par la France, par la géographie de la France, les spécialités, etc., tout ce qui est Francophonie et donc, c’est pour ça que j’ai enregistré cet épisode et j’espère qu’il vous a plus. En tout cas, n’hésitez pas, comme d’habitude, à me suggérer des idées de podcasts sur la page Facebook de Français Authentique et à bientôt pour une l’explication d’une nouvelle expression en Français. A très bientôt.