Loin des yeux, loin du coeur

Loin des yeux, loin du coeur

Dans cet épisode je vous explique le sens de l’expression « Loin des yeux, loin du coeur » et vous donne mon avis sur la question. J’attends le votre ! Discutons-en ensemble sur la page Facebook. Merci à Dorina de m’avoir suggéré cette expression.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Salut salut et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast. Alors, voilà, bon, ben, aujourd’hui, j’ai bien travaillé, j’ai enregistré plusieurs épisodes et j’ai beaucoup travaillé sur la présentation que je vais donner ce soir. Donc, au moment où cet épisode sera publié, la conférence aura déjà eu lieu, mais, je donne une conférence sur l’apprentissage sans stress ce soir. Vous avez certainement vu l’interview de Jérôme Hoarau qui est un entrepreneur que j’ai rencontré à la conférence solopreneur à Paris en mai dernier et qui m’avait interviewé pour savoir comment j’apprenais, etc. et dans le cadre de « Pas-de-stress », il m’a demandé de donner une conférence ce soir à 21h30 – on est le 3 septembre – et je vais parler, je vais donner des trucs pour apprendre sans stress.

Comme vous le savez, je suis passionné de développement personnel, j’adore ça, je lis beaucoup et je partage tout ce que j’apprends sur mon blog https://www.pas-de-stress.com et il y a plein plein de monde de Français Authentique qui me suit ; j’adore ça, je suis très très heureux que la communauté Français Authentique soit intéressée comme ça par le développement personnel et ce blog rencontre déjà un franc succès – j’en suis très heureux – et je publie tous les vendredis soirs un article de développement personnel. Je vous enseigne des choses qui sont liées à la gestion du stress, la productivité, le fait de se focaliser et je suis sûr que si vous suivez mes conseils, eh bien, vous obtiendrez ce que vous voulez dans votre vie ; vous serez plus heureux, etc. Donc, visitez vraiment ce site et abonnez-vous à la newsletter, à la lettre d’informations. Je travaille – peut-être pas d’ici la fin de l’année parce que je vais travailler sur l’Académie – mais en début d’année 2016 je vais proposer un cours gratuit pour « Pas-de-stress ». Donc, voilà, suivez-moi si le sujet vous intéresse.

Avant de passer, je vais donner la conférence ce soir mais avant ça, j’avais envie de vous expliquer le sens d’une expression qui m’a été suggérée par Dorina sur la page Facebook de Français Authentique. Donc, Dorina, salut et merci pour ta suggestion. Je vais vous expliquer son expression qui est « loin des yeux, loin du cœur ». C’est une expression qu’on rencontre souvent dans la langue française – je suppose qu’elle existe dans beaucoup d’autres langues également. C’est une philosophie que malheureusement je partage ou disons que je vois dans ma vie que c’est relativement vrai ce qui est dit là. Donc, je vais vous expliquer tout ça et vous donner quelques contextes au niveau de cette expression.

Commençons par le mot « loin » : « loin », c’est le contraire de « près ». Si vous êtes près de quelque chose, vous êtes juste à côté, vous le touchez presque, vous êtes juste à côté de quelque chose. Si vous êtes loin, c’est l’inverse. Cette chose n’est pas du tout près de vous, vous avez du mal à la voir, elle est très très loin ; elle n’est pas à côté de vous.

Les yeux : c’est la partie de votre corps, les deux organes que vous utilisez pour voir. Les yeux, c’est ce qu’il y a au niveau de votre tête et grâce auxquels vous pouvez voir les choses.

Le cœur, c’est l’organe qui bat et qui permet au sang qui est dans votre corps de se déplacer. Donc, c’est un organe très très important, c’est l’organe de la vie et donc, c’est en battant qu’il fait transporter votre sang dans votre corps pour transporter l’oxygène et vous permettre tout simplement de rester en vie. Et c’est également utilisé au sens figuré : on dit que le cœur, c’est l’organe des sentiments. Donc, si vous aimez quelqu’un, c’est par le biais de votre cœur. Le cœur, on dit que c’est l’endroit où il y a vos sentiments. Je ne pense pas que ce soit vrai d’un point de vue physiologique, je ne pense pas que ce soit le cas parce que les émotions sont ailleurs que dans votre cœur. Mais en fait, c’est l’image qu’on a : on dit, comme le cœur, c’est ce qui nous fait vivre, on dit : « J’ai un problème de cœur » et ça veut dire que vous avez un problème d’amour, un problème amoureux. Si vous avez le cœur brisé, c’est que vous êtes très très très triste. Donc, le cœur, on dit que c’est le siège des émotions dans le sens figuré.

Donc, cette expression « loin des yeux, loin du cœur », ça veut dire que des personnes qui sont loin de vous, eh bien, sont moins dans votre cœur. Ça veut quasiment dire que vous les aimez moins. Les personnes qui sont très loin de vous, elles ne sont pas forcément dans votre cœur ; des personnes que vous n’avez pas l’occasion de voir souvent grâce à vos yeux, eh bien, vous avez du mal à les garder dans votre cœur ou à vraiment continuer à les aimer. Moi, je pense que c’est extrême, on peut évidemment vivre très loin de sa famille, par exemple, et continuer à l’aimer mais je pense qu’il y a quelques cas où on a ce proverbe, cette expression qui se confirme.

Donc, moi, par exemple, il y a deux choses qui me viennent à l’idée au niveau contexte. La première chose, c’est quand je vivais à Linz en Autriche. J’avais de très très bons amis que je voyais tout le temps, que je voyais toutes les semaines, on faisait plein de choses ensemble, on est parti en week-end, on faisait du ski, on allait boire des verres ensemble, on allait au restaurant. Donc, je les voyais beaucoup c’étaient de très bons amis. J’ai vécu six ans là-bas et au bout d’un moment, j’ai quitté l’Autriche pour revenir en France – j’habite maintenant Moselle dans le Nord-Est de la France – et ces amis, eh bien, je ne les vois plus. Et en se quittant, on se disait : « On va se donner des nouvelles, on va se téléphoner souvent, s’écrire des e-mails, et même si on ne se voit pas, ce n’est pas grave. » Et malgré tout, on s’aperçoit, avec le temps – ça fait maintenant trois ans que j’ai quitté l’Autriche – on voit qu’effectivement, loin des yeux, loin du cœur : on ne s’appelle jamais, on ne s’envoie jamais des e-mails et même si ces personnes sont encore dans mon cœur, si je les aime beaucoup et si je suis sûr que si je les voyais demain on serait de très bons amis, on serait heureux de se voir, eh bien, on s’oublie quelque part. Et donc, le fait d’être loin des yeux, ça fait quelque part qu’on est loin du cœur, parce que des personnes qu’on ne voit pas souvent, des personnes qu’on n’a pas l’occasion de voir aussi souvent qu’avant, eh bien, on a moins d’amour pour elles, en tout cas, sur le moment ; on pense moins à elles et on les considère moins comme des amis. Donc, comme je vous dis moi, mes amis de Linz, je les ai encore ancrés dans mon cœur et j’ai l’intention de retourner à Linz, les voir etc., mais ce proverbe « loin des yeux, loin du cœur » se confirme malheureusement souvent.

Et là, j’ai encore l’occasion de vivre ça puisque, comme je vous l’ai dit déjà plusieurs fois, j’ai démissionné de mon emploi ; j’y vais encore deux jours par semaine jusqu’à la fin de l’année mais après, à la fin de l’année,  je n’irai plus du tout. J’ai de très bon amis au travail que je vois tous les jours et avec lesquels je vais manger tous les midis, avec lesquels on parle de tout sauf du travail ; on parle de notre vie, etc., et donc, je les considère plus comme des amis que comme des collègues. Et voilà, bizarre, Johan, ça va faire bizarre, on ne te verra plus, etc., et on s’est dit : « Oui, mais on va se donner des nouvelles. » Et même si on n’habite pas loin les uns des autres, moi je suis persuadé qu’on va encore se retrouver dans une situation « loin des yeux, loin du cœur » où malheureusement, comme on ne se voit plus tous les jours, comme malheureusement on n’est plus sous les yeux l’un de l’autre tous les jours, eh bien, on va moins se voir, moins se donner de nouvelles et indirectement être moins amis. Donc, j’ai l’intention forcément de prendre de leurs nouvelles, de les appeler, d’aller les voir mais je sais que quand on est un peu plus loin des yeux, on est malheureusement un peu plus loin du cœur. Donc, voilà pour cette expression.

Je ne sais pas, donnez-moi votre avis de ce que vous, vous pensez du sujet. Je vous ai donné le mieux, je suis assez d’accord avec cette expression « loin des yeux, loin du cœur » et vous, peut-être que vous avez une vue différente ; peut-être que vous dites : « Non, je vis à des milliers de kilomètres d’autres personnes mais on se donne des nouvelles tout le temps et on n’est pas du tout loin du cœur. » Donc, partagez votre avis sur la page Facebook de Français Authentique puisque ça m’intéresse vraiment de savoir ce que vous, vous en pensez, ce qu’en pensent les membres. Et puis, pour vous, c’est également l’opportunité de pratiquer un petit peu votre Français tout simplement en me donnant votre avis ; vous écrivez quelques lignes en Français sur la page Facebook – comme d’habitude, je partage cet article. Vous allez sur la page Facebook de Français Authentique, vous cherchez le jour où j’ai publié cet article et vous me dites : « Bon, Johan, je ne suis pas du tout d’accord » ou « je suis d’accord », etc.

Donc, je vous remercie ; ce que je vais vous dire, c’est que vous tous à la communauté Français Authentique, vous êtes certes loin de mes yeux – parce que la majorité d’entre vous, je ne les connais pas, je ne les ai jamais vus et vous êtes une communauté mondiale, vous êtes basés dans le monde entier. Il y a des gens qui sont basés à des dizaines de milliers de kilomètres de chez moi ; vous êtes certes loin de mes yeux mais vous n’êtes pas loin de mon cœur parce que c’est vous, c’est la communauté Français Authentique qui me permet de vivre mon rêve et de maintenant vivre la vie que j’ai envie de vivre ; c’est-à-dire de travailler de chez moi, d’être libre, de travailler comme je veux, de ne pas avoir un chef qui me dit quoi faire ; de créer mes produits comme je le veux, de mettre mes produits en vente comme je le veux ; de prendre votre avis pour améliorer mes produits et pour améliorer Français Authentique et ça, ça compte beaucoup pour moi parce que je prends beaucoup de plaisir dans mon travail ; j’organise mon travail comme je le veux et je peux également passer beaucoup de temps avec ma famille. Donc, je suis très très heureux d’avoir pu franchir le cap, de sauter le pas, de passer maintenant dans une vie d’entrepreneur à plein-temps où certes je suis le seul responsable de ce qui m’arrive mais où ça me procure une grosse liberté et tout ça, c’est grâce à vous. Donc, vous êtes tous loin de mes yeux mais sachez que vous n’êtes pas loin de mon cœur.

Merci de votre confiance et à très très bientôt pour un nouvel épisode du podcast.