L’habit ne fait pas le moine

L’habit ne fait pas le moine

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “L’habit ne fait pas le moine”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut chers amis ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Très rapidement, avant de démarrer cet épisode, je te recommande d’aller voir le lien en bas de ce podcast pour rejoindre la lettre d’information de Français Authentique grâce à laquelle tu recevras gratuitement deux e-mails de contenus exclusifs chaque semaine. Chaque semaine dans ta boîte mail, deux contenus exclusifs que je ne publie nulle part ailleurs et tout ça, c’est en description de cet épisode.

Aujourd’hui, on va voir une expression française très connue, très utilisée, qui m’a été suggérée par notre amie Jane sur Instagram. Merci Jane, pour cette expression qui est “l’habit ne fait pas le moine”. L’habit ne fait pas le moine.

Alors, comme d’habitude, on voit aux différents mots “habit” et “moine”. Ensuite, je t’expliquerai le sens de l’expression et on verra à différents contextes, à différents exemples d’utilisation.

Et on démarre avec le mot “habit”. Un habit, c’est un vêtement, tout simplement. Un habit, c’est un vêtement, c’est quelque chose qu’on porte sur soi pour couvrir son corps de vêtement, de quelque chose. Donc un habit, c’est quelque chose qui couvre notre corps hormis la tête et les pieds. Sur la tête, c’est un chapeau ; sur les pieds, ce sont des chaussures. Tout le reste du corps, c’est un vêtement qu’on appelle un habit.

Un moine, c’est un religieux, c’est une personne qui vit dans un monastère isolé. Il n’a pas de femme, pas de famille. Il vit avec d’autres frères et il prie dans un monastère. Il travaille dans le monastère et il a dédié sa vie à la spiritualité. Un moine.

Si tu vois un moine, tu vas le reconnaître tout de suite grâce à son habit. Il a un vêtement particulier et dès que tu vois cette personne avec son vêtement, avec son habit, eh bien tu sais que c’est un moine. Donc quand on voit un moine, on le reconnaît, on juge le moine sur ce qu’on voit ; on juge la personne sur ses vêtements. On voit la personne, on voit ses vêtements, on connaît la personne. On dit : “Cette personne, c’est un moine”.

Et quand on dit : “L’habit ne fait pas le moine”, eh bien, on dit qu’il ne faut pas juger quelqu’un sur ce qu’on voit. Il ne faut pas juger quelqu’un d’après les apparences. Quand tu vois un moine, tu le reconnais grâce aux apparences. Eh bien, l’expression te dit de ne pas le faire, de ne pas juger quelqu’un selon les apparences parce que pour ce proverbe, l’habit ne fait pas le moine. L’apparence n’est pas suffisante pour que l’on juge quelqu’un. Tu vas comprendre en prenant quelques exemples.

Imagine, il y a un jeune garçon, il a des baskets qui sont trouées. Il a des baskets aux pieds qui sont trouées, qui sont sales et il doit faire avec d’autres garçons de sa classe une course. Ils doivent courir et voir qui va être le plus rapide. Donc, tout le monde dit : “Bon, bah, lui, là-bas, avec ses baskets trouées, ses baskets sales, il ne va pas courir vite. C’est celui qui va arriver le dernier de la course”. Et pourtant, quand tous les garçons se mettent à courir, même ceux qui ont des baskets neuves, superbes, rapides, ils courent moins vite que lui. Donc, arrivés à la fin, on dit : “L’habit ne fait pas le moine”. Ça veut dire : “Il ne faut pas juger quelqu’un selon les apparences”. Ce n’est pas parce que quand je l’ai vu, j’ai vu qu’il avait des baskets sales et trouées, ce n’est pas parce que j’ai vu ça que je dois conclure qu’il ne courra pas vite. L’habit ne fait pas le moine. Il ne faut pas juger quelqu’un d’après les apparences ou d’après ce qu’on voit.

Imagine, tu es en discussion avec quelqu’un et vous parlez d’un nouveau collègue. Ce nouveau collègue, il est mal habillé, il est timide, il parle peu. Tu as l’impression qu’il ne comprend pas les choses. Et vous allez en réunion tous ensemble et tu vois que ce nouveau collègue, il est brillant, il a du charisme, il est sûr de lui, il a une idée sur chaque sujet, une idée pertinente, il est très respecté alors qu’avant de rentrer dans la salle, quand tu l’a vu timide, mal habillé, tu t’es dit : “Cette personne ne va pas apporter de valeur”. Eh bien, en sortant, tu dis : “Je l’avais mal jugé. Je l’avais jugé d’après les apparences, d’après ce que j’ai vu. Pourtant, l’habit ne fait pas le moine”. Ce n’est pas parce qu’il est mal habillé, ce n’est pas parce qu’il semble être timide qu’il n’apportera pas de valeur.

Enfin, dernier petit exemple, juste pour renforcer tout ça. Imagine, tu assistes à une conférence où il y a cinq personnes qui vont parler.  Il y en a trois qui sont habillées avec une cravate, un costume. Tu les vois très sûrs d’eux. Et il y en a deux qui sont en jeans baskets, qui sont assis comme ça, sans forcément paraître ou sembler être des gens super sûr d’eux, super charismatiques. Les cinq personnes passent sur scène et à la fin, tu dis : “Ouah ! L’habit ne fait pas le moine. Ce sont les deux personnes qui étaient les moins bien habillées, les deux personnes qui me semblaient avoir le moins de charisme, qui ont fait des interventions les plus intéressantes, les plus complètes. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine. Il ne faut pas juger quelqu’un d’après ses apparences ou d’après ce que l’on voit”.

Donc ça, c’est aussi à retenir. Tu as appris une expression “L’habit ne fait pas le moine”, mais garde ça en tête d’un point de vue de développement personnel. On juge tous les autres via les apparences. C’est humain. On est fait comme ça, mais il faut parfois se raisonner parce que bien souvent, l’habit ne fait pas le moine. Et en jugeant quelqu’un sur ses apparences, on fait une erreur d’appréciation.

Merci d’avoir écouté jusqu’ici. Ce que je te propose de faire maintenant, c’est de pratiquer ta prononciation. Petit exercice qu’on fait à chaque fois de façon classique et tranquille. Je vais répéter plusieurs fois l’expression en laissant un blanc et je te laisse répéter après moi. On y va.

L’habit ne fait pas le moine.

L’habit ne fait pas le moine.

L’habit ne fait pas le moine.

L’habit ne fait pas le moine.

L’habit ne fait pas le moine.

Super ! Merci vraiment de m’avoir suivi. Pratique cet épisode plusieurs fois, ne juge pas les gens et n’oublie pas d’aller jeter un petit coup d’œil sur le lien en bas de l’épisode pour rejoindre la lettre d’information de Français Authentique.

A bientôt. Salut !