Les pâtisseries et viennoiseries préférées des français

Les pâtisseries et viennoiseries préférées des français

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut chers amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, nous allons parler de culture, culture française et on ne peut pas parler de culture sans parler de ce que les gens mangent. C’est vrai dans le monde entier, c’est vrai particulièrement en France. Ce qu’on mange fait littéralement partie de la culture d’un pays ou d’une région. Et aujourd’hui, le sujet, ça va être les pâtisseries et les viennoiseries préférées par les Français, celles qui sont les plus consommées. En France, nous sommes de gros consommateurs de pâtisseries et de viennoiseries et je voudrais te montrer celles qui sont le plus consommées. J’en ai même acheté quelques-unes que je vais te montrer à l’écran. Reste bien jusqu’au bout parce qu’on va même parler d’un grand débat qu’il y a en France sur le nom d’une viennoiserie célèbre. J’ai invité un ami du Sud-Ouest de la France pour m’aider à traiter de ce sujet.

Alors, bien sûr, ce ne sera pas exhaustif. Nous n’allons pas pouvoir balayer toutes les pâtisseries et viennoiseries qui existent. On va parler des plus célèbres, des plus populaires, et on va essayer de voir comment ça s’articule en fonction des régions.

Alors, qu’est-ce qu’une pâtisserie, tout d’abord ? Une pâtisserie, c’est une préparation qui peut être soit sucrée, soit salée et qui est à base de pâte cuite au four. La pâte, c’est quelque chose qui est fait à partir de farine. On va mettre ça au four et on va ajouter un certain nombre d’ingrédients (un certain nombre d’autres choses sucrées ou salées). Ça, ce sont les pâtisseries. On a bien sûr les gâteaux et un synonyme de pâtisserie, ça pourrait être gâteau. Les gâteaux, ce sont des pâtisseries sucrées.

La pâtisserie, c’est également l’endroit dans lequel on achète les pâtisseries. On appelle les endroits dans lesquels on achète des pâtisseries, on appelle ça une pâtisserie. Et bien souvent, on parle de boulangerie pâtisserie. C’est ce que tu peux voir sur les devantures des boulangeries pâtisseries en France. C’est là où on vend du pain, des pâtisseries et des viennoiseries.

Les viennoiseries, ce sont des produits de boulangerie, donc fabriqués dans une boulangerie à base de farine, d’œuf, de beurre, de sucre bien souvent. Ce sont très souvent des produits sucrés, les viennoiseries, et elles ont une pâte feuilletée. Je vais te montrer tout à l’heure. Quand on gratte la pâte, souvent, ça fait des petites feuilles, des petits copeaux. Ça, ce sont les viennoiseries vendues également en boulangerie.

Alors commençons par les pâtisseries. La pâtisserie la plus consommée par les Français, c’est la tarte au citron. La tarte au citron, il y a plusieurs façons de la préparer, mais il y a toujours du citron. Il y a toujours un petit goût de citron. Il y a une base qui est une base de pâtes avec de la farine et il y a souvent une crème qui est ajoutée et il y a bien sûr des arômes de citron. C’est quelque chose d’assez rafraîchissant et c’est la pâtisserie la plus consommée par les Français.

Deuxième pâtisserie la plus consommée par les Français : la tarte aux fruits. Là, je te montre une tarte à la framboise, mais il en existe de toutes sortes. On peut ajouter des morceaux de kiwi, de pomme, d’orange, de poire. On peut ajouter tous les fruits qu’on veut. Donc bien souvent on a la base, c’est une tarte à base de farine, on va ajouter de la crème et différents fruits, donc ici en l’occurrence des framboises, mais on peut également avoir d’autres types de fruits.

Troisième position, troisième pâtisserie la plus consommée par les Français : le fraisier. C’est donc une tarte aux fruits également sauf que le fruit ici, c’est la fraise. Donc il y a souvent une pâte à tarte. On met de la crème et par-dessus, nous ajoutons des fraises. Donc c’est un type particulier de tarte aux fruits qu’on appelle un fraisier et qui est très appréciée des Français.

Quatrième position : l’Eclair, le très, très célèbre et le fameux éclair.  Il en existe différents types. Là, ce que je te présente, c’est un éclair au café. Il existe un éclair au chocolat. Il existe un éclair à la vanille. Il existe différents types d’éclairs. On peut avoir des éclairs aux fruits également et donc, en fait, on met à l’intérieur une crème qui a donc un goût ici de café et il y a également une crème au-dessus qui est un petit peu caramélisée. L’Éclair, c’est une pâtisserie très, très connue, très appréciée des Français.

Cinquième position : la religieuse. C’est une pâtisserie très connue, très populaire. Il y a de la crème également à l’intérieur. On ne la consomme pas énormément dans le Nord-Est de la France. Donc dans ma pâtisserie habituelle, il n’y en avait pas, mais je me souviens qu’elle est très consommée chez moi, dans les Ardennes, plus à l’Ouest de l’endroit dans lequel j’habite actuellement. Et c’est donc la cinquième pâtisserie la plus consommée par les Français : la religieuse.

Sixième position : le Paris-Brest, très, très connu. C’est une pâtisserie… C’est personnellement ma pâtisserie préférée. Il y a une crème à l’intérieur qui est délicieuse. Encore une fois, il n’y en avait pas dans ma pâtisserie préférée aujourd’hui, donc je ne peux pas te la présenter, mais c’est une pâtisserie très populaire et très consommée par les Français.

Septième position : le mille-feuille. J’en ai pas à te présenter aujourd’hui, mais c’est une pâtisserie qui est également très connue et très consommée. C’est la septième. Elle est conçue à l’aide de plusieurs couches. Tu as une couche de crème, une couche de pâte feuilletée, une couche de crème, une couche de pêche pâte feuilletée. Il n’y a pas mille feuilles comme son nom pourrait l’indiquer, mais c’est quelque chose d’assez épais et d’assez délicieux. Personnellement, mes deux pâtisseries préférées, ce sont le mille-feuille et le Paris-Brest. Délicieux, délicieux.

On peut se procurer tout ça dans les boulangeries pâtisseries. On peut en acheter aussi en grande surface, même si souvent, la qualité est inférieure à ce qu’on trouve en boulangerie pâtisserie. Et bien sûr, certains arrivent à faire ces différentes pâtisseries chez eux.

Passons maintenant aux viennoiseries. La viennoiserie la plus consommée par les Français, c’est bien sûr le fameux croissant, le croissant qui peut être comme celui-ci, (c’est un croissant au beurre. On appelle ça un croissant au beurre) ou on peut voir des croissants aux amandes, comme Emma te l’a montré dans l’introduction. Moi j’adore les croissants aux amandes, Emma aussi. Il peut y avoir des croissants avec du chocolat à l’intérieur, notamment dans le Nord-Est de la France, ou des croissants avec de la crème, pâte à tartiner. On appelle ça également dans le Nord-Est de la France. Mais le croissant le plus connu consommé partout en France, c’est celui-ci, qu’on appelle le croissant au beurre.

Deuxième position, on va en parler après, je te donne juste un petit indice. C’est ça. Plus d’infos qui arrivent.

Troisième position en termes de viennoiserie : le chausson aux pommes. Chausson aux pommes. Le chausson aux pommes, comme son nom l’indique, il est fourré, il est rempli de compote de pommes. Donc c’est quelque chose de très consommé, d’assez bon. Il y a une pâte feuilletée tout autour et il y a donc de la compote de pommes à l’intérieur.

Quatrième position : le pain au lait. Alors ça, c’est quelque chose d’assez populaire, notamment chez les enfants. C’est quelque chose de simple, facile, facile à manger, contrairement aux croissants où quand on croque, il y a plein de miettes qui tombent. Le pain au lait, c’est un peu plus facile à manger, un peu plus propre, et les enfants aiment beaucoup ça.

Et cinquième position : le pain aux raisins. Donc, c’est une pâte feuilletée et on a mis des morceaux de raisins à l’intérieur. Il y a aussi bien souvent de la crème. C’est une viennoiserie que ma fille Emma aime beaucoup et qui est très, très populaire chez les Français.

Alors, tout à l’heure, je te parlais de pâte feuilletée un petit peu en copeaux quand je te parlais des viennoiseries. Tu le vois ici avec le croissant. Tu vois que quand on gratte, il y a des petits morceaux, des petites miettes comme celles-ci qui tombent. C’est ça qu’on appelle de la pâte feuilletée, puisque ça ressemble finalement à des petites feuilles. C’est ce qu’on appelle les pâtes feuilletée.

Alors, quelle est donc la viennoiserie numéro 2 ? Je te l’ai montrée brièvement tout à l’heure. Celle-ci, je te l’ai montrée, mais je ne t’ai pas dit de quoi il s’agissait. Alors moi personnellement, j’appelle ça un pain au chocolat et on ne peut pas parler des viennoiseries françaises sans parler d’un débat qui anime la France depuis des décennies. Et pour illustrer ça, je voudrais te montrer un petit exemple. Et ça commence par une petite vidéo que j’ai publiée sur ma chaîne Instagram.

Tom, Emma et moi, on va faire une petite vidéo sur des viennoiseries françaises.

J’ai trop envie d’en manger.

T’as envie d’en manger ? On va les manger après. C’est quoi ça ? Tu peux me dire ?

Pain au chocolat !

Donc mon fils Tom, il y décrit cette fameuse viennoiserie ici comme étant un pain au chocolat, ce qui est tout à fait logique pour moi. Et juste après cette story publiée sur Instagram, mon ami Nicolas (Nico Pen), qui est originaire du Sud-Ouest de la France, il m’écrit que Tom, en fait, il s’est trompé, que ce n’est pas un pain en chocolat, mais que c’est une chocolatine. Et pour aller plus loin sur le sujet, j’ai invité mon ami Nico à venir nous expliquer pourquoi il appelle ça une chocolatine et à parler de ce débat très vif entre les Français pour savoir si on doit appeler ça une chocolatine ou un pain au chocolat.

Johan : Salut Nico !

Nico : Salut Johan.

Johan : Nico, j’ai enregistré une story sur mon compte Instagram avec mon fils Tom dans laquelle je lui montrais une viennoiserie, cette viennoiserie-là, et il l’a décrite comme étant un pain au chocolat. Et toi, tu as eu la gentillesse de m’écrire un petit message privé en me disant : « Il s’est trompé. Ce n’est pas un pain au chocolat, c’est une : Chocolatine ». Est-ce que tu peux m’expliquer, Nico, pourquoi tu m’as écrit ça ?

Nico : Parce que je trouve déjà important de trouver, de poser les bons mots sur les bonnes choses, tout d’abord. Et chocolatine pourquoi ? Parce qu’un pain au chocolat, si on prend la sémantique, pain et chocolat, on imagine un pain que l’on ouvre en deux dans lequel on met le chocolat alors que une chocolatine, c’est un élément de pâtisserie à lui-même. Donc, ça caractérise la pâtisserie en elle-même, donc, ce n’est pas un pain au chocolat.

Johan : Alors, d’un point de vue sémantique, je dois avouer que ce que tu dis a du sens. Après, je sais que c’est géographique. Moi, je suis du Nord de la France. J’ai jamais entendu chocolatine dans le Nord de la France. Il y a des régions…. Comment c’est coupé la France ? Où est-ce qu’on dit pain au chocolat, où est ce qu’on dit chocolatine ?

Nico : Oui, c’est vrai qu’il y a vraiment une délimitation. C’est essentiellement le Sud, et plus particulièrement le Sud-Ouest de la France. J’avais une carte… Alors, je ne pourrais pas te dire où c’est à la limite, mais à Bordeaux, j’ai vu des chocolatines ; bien évidemment, à Toulouse, dans le grand Sud-Ouest, c’est la chocolatine. Montpellier aussi chocolatine. Y’a vraiment des résistants de la chocolatine.

Johan : Super ! Mais pas dans le Sud-Est. Si je vais à Marseille, ils disent pain au chocolat.

Nico : Ouais, il me semble. A confirmer.

Johan : D’accord ! Bon, c’est vrai que d’un point de vue sémantique, ce que tu dis a du sens, pain au chocolat, chocolatine. La question que je me pose, c’est qu’est-ce qui se passe ? On imagine… Moi, je vais à Toulouse, donc ta ville dans laquelle tu habitais, je vais à Toulouse, je commande un pain au chocolat. Qu’est-ce qu’il se passe ?

Nico : Je crois que ce qui va se passer, c’est qu’on risque de plus te revoir.

Nico : Ah oui, oui, oui.

Nico : Non plus sérieusement, effectivement, c’est vrai qu’il y a toujours… Je pense que c’est aussi une forme de chauvinisme qu’on a, tu vois, par rapport à la chocolatine. Et parler de pain au chocolat, ça serait peut-être un peu plus associé à quelqu’un qui n’est pas dans les codes de la région. C’est un peu plus ça quoi. Donc, c’est pour ça qu’il est important de pouvoir utiliser le terme qui soit adapté à la région en question, comme on va utiliser le langage, les intonations et la culture à laquelle on va s’adapter.

Johan : Oui, c’est intéressant. Donc, en fait, ils le prendraient comme… parce que bien sûr que la personne comprendrait que je veux une chocolatine si je demande un pain au chocolat, mais peut-être qu’elle le prendrait comme un manque de volonté de ma part, c’est ça ? Puisque c’est à moi de m’adapter en venant quelque part et à demander une chocolatine.

Nico : Après, je pense qu’ils sont habitués aussi. Tu vois, ils ont quand même pas mal de clients qui viennent régulièrement, mais si il y a… c’est toujours pareil, ça va dépendre de la personne que tu as en face de toi. C’est vrai que on apprécie, on va dire, plutôt ça. C’est que quand tu viens dans le Sud-Ouest, on apprécie qu’on dise chocolatine, surtout avec le gros débat qu’il y a sur Internet entre la guerre finalement, la guerre rigolote, amusante entre chocolatine et pain au chocolat.

Johan : Exact. Et après, tu vois, c’est intéressant, comme tu le sais, on est sur une chaîne d’apprentissage du français, justement de s’intéresser à d’autres cultures. Et moi, je trouve ça effectivement logique. Quand tu vas quelque part, que ce soit un pays étranger, eh bien, tu t’adaptes un peu à la culture et aux langages, mais ça va plus loin. C’est ce que tu disais : s’adapter finalement à la région dans laquelle on est. Donc OK, merci pour tout ça, Nico. Moi, je voudrais juste, pour conclure, puisque tu parlais de guerre entre pain au chocolat et chocolatine, savoir ce qu’il faut dire. Moi, j’ai demandé à Google et Google, pour moi, c’est quand même, tu vois, une grande référence. J’ai fait une recherche Google. « Pain au chocolat » m’a donné 59 millions de résultats et « Chocolatine » m’a donné 971 000 résultats, c’est-à-dire même pas un million. Donc je pense que Google est avec moi et d’accord avec moi pour dire que ça, c’est un pain au chocolat.

Nico : Moi je ne suis pas d’accord. C’est un argument de preuve sociale, de majorité. Et si la majorité avait raison, eh bien, je pense que ça se verrait plus fréquemment que ce qu’on peut voir.

Johan : Dans plein d’autres choses. C’est vrai Nico. En tout cas, merci d’avoir pris du temps de nous avoir éclairés, et puis d’avoir apporté un peu de joie et ton avis de personne du Sud-Ouest et fière de l’être. Merci Nico.

Nico : Avec plaisir. Merci à toi.

Donc voilà les amis. J’espère que vous avez apprécié cette vidéo dans laquelle on a parlé des pâtisseries préférées des francophones. On a parlé de la tarte au citron, la tarte aux fruits, le fraisier, les éclairs au chocolat, café, à la vanille, la religieuse, le Paris-Brest et le mille-feuille.

Et on a vu quelles étaient les viennoiseries préférées par les Français. Le croissant, le pain au chocolat (ou chocolatine si tu es dans le Sud-Ouest de la France), le chausson aux pommes, le pain au  lait et bien sûr, le pain aux raisins.

J’espère que tu as aimé cette vidéo. Si c’est le cas, tu peux le signaler en nous mettant un petit « j’aime », un petit pouce bleu ; ça nous encourage, évidemment. Commente et dis-nous quelle est ta pâtisserie préférée. Quelle pâtisserie française ou viennoiserie française apprécies-tu, ou quelle pâtisserie ou viennoiserie de ton pays tu préfères ? Ça m’intéresse de savoir ça, je lirai ça dans les commentaires. Et bien sûr, n’oublie pas de t’abonner à la chaîne YouTube de Français Authentique et d’activer les notifications pour recevoir une info chaque lundi quand une nouvelle vidéo est en ligne.

Merci de ta confiance ! A très, très bientôt. Salut !