L’échapper belle

L’échapper belle

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “L’échapper belle”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous, chers amis ! Merci de me rejoindre pour cet épisode du podcast dans lequel nous allons découvrir une expression française authentique qui est “l’échapper belle”. Cette expression très très répandue m’a été suggérée par, un pseudonyme bien sûr, Seeking Provence sur Instagram. Son nom de profil sur Instagram, c’est Seeking Provence (cherchant la Provence). Je suis actif et même très actif sur Instagram. Actuellement, c’est l’une des plateformes sur laquelle je propose le plus de contenus (si on excepte YouTube), donc, tu peux m’y retrouver. Si tu as un compte Instagram, tu cherches « fa_johan ». Je poste des petites stories au quotidien, je poste des citations, mes enfants postent des expressions, donc, on est assez actif sur Instagram.

L’expression “l’échapper belle”, merci Seeking Provence pour cette belle expression, elle est composée de deux mots. Le verbe “échapper” et l’adjectif “belle”. “Echapper” a plusieurs sens, mais ici, ça veut dire “se sortir d’une situation négative”. On peut échapper à un ennemi. S’il y a un ennemi qui te veut du mal et que tu arrives à te sauver, à partir, eh bien, tu as échappé à l’ennemi. On peut échapper à une maladie. Si on a une maladie grave mais qu’on se soigne bien, on peut dire : « J’ai échappé à cette maladie. » Donc, “échapper”, ça veut dire “se sortir d’une situation négative”.

Le mot “belle”, c’est un adjectif accordé au féminin ; l’équivalent masculin, c’est “beau”. Belle/beau. Une femme est belle, un homme est beau. Une petite fille est belle, un petit garçon est beau. Et quand on l’utilise ici, c’est dans le sens de bon, de bien, de positif. Donc, “échapper belle”, ça voudrait dire, si on prend les mots comme ça, “se sortir d’une situation négative de façon positive” et toutes ces explications mènent au sens figuré de l’expression telle qu’on l’utilise qui veut dire “éviter un problème, éviter une menace”. Donc, si on dit : « Tu l’as échappé belle. », ça veut dire : « Tu as évité un problème, tu as évité une menace. » et il y a une petite idée de chance et ça aurait pu être grave (il y a deux idées). La première idée, c’est que tu as eu la chance d’éviter ce problème, cette menace et la deuxième idée derrière, c’est “ça aurait pu être quelque chose de grave” si tu avais vraiment eu ce problème, si tu étais tombé dans cette menace. On va prendre quelques exemples, comme d’habitude, pour bien comprendre ce que signifie cette expression “l’échapper belle”. Il y a un « l’ » au départ parce qu’on échappe à quelque chose. Ce n’est pas “j’ai échappé belle”, c’est “je l’ai échappé belle” puisqu’on échappe à quelque chose.

Premier exemple. Imagine qu’il y a deux hommes en train de travailler sur un chantier, ils bricolent et ils discutent et tout d’un coup, il y en un des deux qui a le pied qui est proche d’un trou ; en fait, il est prêt à tomber dans le vide, dans un gros trou et un de ses amis, la personne avec laquelle il travaille lui dit : « Fais attention, stop ! » Et la personne qui allait tomber se redresse et regarde le trou et dit : « Oh, je l’ai échappé belle ! Merci. » Donc, ici, quand il dit “je l’ai échappé belle”, ça veut dire “j’ai évité un gros problème, j’ai évité une grosse menace parce que tu m’as prévenu. Si tu ne m’avais rien dit, mon pied serait allé dans le trou et je serais tombé.” Il y a une idée de chance (j’ai de la chance parce que tu m’as prévenu) et il y a une idée (ça aurait pu être grave parce que si j’étais tombé dans ce trou, je me serais fait très mal). Je l’ai échappé belle.

Un autre exemple de ce type. La veille d’un examen, il y a deux personnes qui discutent ; il y a un examen super important le lendemain et une des deux personnes dit à l’autre : « Ah, je viens de terminer de réviser la leçon 12. C’était dur, mais je pense qu’elle est importante. » Et là, l’autre personne dit : « La leçon 12 ? Mais moi, dans mon cahier, je n’ai que 11 leçons ! Il manque une leçon, je ne savais pas ! » Donc, là, ils discutent et l’autre personne lui dit : « Tiens, je te donne la leçon 12, il faut que tu la travailles. Révise-la bien pour demain. » La nuit se passe, l’examen se passe et en sortant, la personne qui, initialement, n’avait pas révisé la leçon 12 lui dit : « Ah, tu as vu ? La leçon 12, elle était très importante pour l’examen ! Je l’ai échappé belle. Sans toi, je n’aurais jamais révisé la leçon 12 et j’aurai manqué mon examen. Je l’ai échappé belle. Donc, j’ai évité un problème et le problème, ça aurait été de manquer l’examen parce que je n’avais pas révisé la leçon 12, mais grâce à toi, j’ai révisé cette leçon 12, j’ai donc échappé au problème. J’ai de la chance parce que si je ne t’avais pas rencontré, si nous n’en avions pas parlé, je n’aurais pas révisé la leçon 12, donc, j’ai de la chance. Et ça aurait pu être assez grave puisque j’aurais manqué mon examen. Je l’ai échappé belle. »

Dernier exemple,  un petit contexte. On va reprendre un peu une notion d’accident. Tu te promènes sur un trottoir tranquillement avec tes enfants et tu marches, tu marches, tu marches et tout d’un coup, tu entends un gros bruit et tu te retournes et tu vois que dix mètres derrière toi à l’endroit où tu étais il y a quelques secondes, eh bien, il y a une grosse voiture qui a eu un accident. Toi, tu étais à cet endroit quelques secondes avant. Là, tu dis : « On l’a échappé belle ! » et ça veut dire : « On a vraiment évité une grosse menace, on a vraiment évité un gros problème. On a eu de la chance parce que cette voiture aurait pu nous percuter, nous blesser, nous faire très mal. On a eu de la chance qu’elle arrive quelques secondes plus tard et ça aurait pu être très grave parce que si cette voiture nous avait percutés, nous aurions été très blessés. Donc, nous avons vraiment eu de la chance, nous avons évité une menace, nous l’avons échappé belle. » J’espère que tout ça, c’est clair pour toi, cette idée de “l’échapper belle” et on va maintenant, comme d’habitude, pratiquer un petit peu ta prononciation. Si tu es seul chez toi ou si tu es dans un endroit où il n’y a personne autour, c’est super important de faire cet exercice. Tu répètes après moi sans te focaliser sur la conjugaison, etc. ; tu te contentes de répéter et c’est ton cerveau qui va faire le reste du travail. On y va !

Je l’ai échappé belle

Tu l’as échappé belle

Il l’a échappé belle

Elle l’a échappé belle

Nous l’avons échappé belle

Vous l’avez échappé belle

Ils l’ont échappé belle

Elles l’ont échappé belle

Super ! Pratique cet exercice plusieurs fois et n’oublie pas, il y aura un petit lien en bas de toute façon, d’aller me suivre sur Instagram pour des petites vidéos au quotidien et pour du contenu en français authentique.

Merci de ta confiance, à très bientôt ! Salut !