Lâcher du lest

Lâcher du lest

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Lâcher du lest”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, salut ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, nous allons parler de l’expression lâcher du lest qui m’a été suggérée par notre amie Grace qui nous vient du Royaume-Uni. Merci pour cette proposition sur Facebook, chère amie.

En termes d’actualités, j’en ai déjà parlé par le passé, mais ça approche. Je vais partir pour 10 jours au Brésil et j’en suis super heureux pour deux raisons. La première raison, c’est que ce pays m’intéresse beaucoup ; j’adore voyager, ma femme Céline aussi et du coup, forcément, on est très excité à l’idée de découvrir un nouveau continent, un nouveau pays et donc quelque chose de nouveau. On est très heureux et on attend avec impatience le début de ce voyage.

Et la deuxième raison, c’est que la communauté Français Authentique au Brésil est très large. Le Brésil est dans le top 5 en ce qui concerne le nombre de personnes qui me suivent par pays. Je parle tout le temps du Maroc, Algérie, ils sont très forts, les Etats-Unis sont très forts et le Brésil est très fort également. Ensuite, on a quelques pays européens comme l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, mais le Brésil fait vraiment partie du top 5 en ce qui concerne la communauté Français Authentique et je suis du coup très heureux d’y aller et de rencontrer des membres. Je serai à Sao Paulo du 7 au 12 et je serai à Fortaleza dans le Nord du pays du 12 au 17. Et mon amie Fernanda, une grande fidèle de Français Authentique qui me suit vraiment depuis le début organise une rencontre entre membres dans un café à Sao Paulo. Je n’ai plus la date en tête, mais ceux qui sont intéressés peuvent me contacter par mail ou sur Facebook, on leur donnera les éléments pour qu’on se rencontre en personne à Sao Paulo. C’est entre le 7 et le 12 mars.

Revenons à nos moutons : l’expression « lâcher du lest » suggérée par Grace. Elle est composée du mot « lâcher ». Le verbe « lâcher » veut dire « libérer, laisser tomber ». Imaginons que j’aie une feuille de papier dans la main. Si je la lâche, ça veut dire que je la laisse tomber sur le bureau. Je l’avais dans ma main, j’ouvre ma main et je lâche la feuille, je ne l’ai plus dans ma main, je l’ai lâchée. Ça marche pour un stylo, ça marche pour plein de choses. Donc, « lâcher » ça veut dire « laisser tomber, libérer quelque chose ».

Et le lest, c’est des sacs de sable ou alors des matières un peu lourdes. On utilisait ça (le lest) – on l’utilise encore parfois – au fond des bateaux pour les stabiliser ; ce sont en général des choses lourdes qu’on utilise pour stabiliser. Les montgolfières (les ballons qui volent dans le ciel qui sont gonflés grâce au gaz, grâce à la chaleur), on mettait du lest et en enlevant du lest (des sacs de sable), eh bien on enlevait du poids, de la masse. Ça enlevait de la stabilité, mais ça faisait monter le ballon, monter la montgolfière. Donc, le lest, c’est quelque chose de lourd (du sable ou des matières lourdes, des cailloux ou des pierres).

On voit bien que « lâcher du lest », ça veut dire « limiter le poids de quelque chose, rendre quelque chose plus léger ». Puisqu’on a quelque chose de lourd comme du sable ou des pierres mais on le lâche, on le libère, on le laisse tomber, donc, on rend quelque chose plus léger.

Et au sens figuré, au sens utilisé quand on parle de lâcher du lest en français authentique lors de discussions entre francophones, ça veut dire « accepter quelque chose, faire une concession, accorder quelque chose à quelqu’un ». Souvent, on l’utilise dans une situation de désaccord entre plusieurs personnes. La personne qui lâche du lest, eh bien, elle fait une concession, elle fait un geste, elle accepte des choses qu’elle ne voulait pas faire pour faire plaisir aux autres personnes.

Par exemple, imaginons : il y a une mère de famille qui est très stricte et qui interdit à sa fille de 17 ans de sortir. Elle dit : « Non, tu n’as pas le droit de sortir de la maison, tu es trop jeune, c’est trop dangereux. » Et le mari dit à sa femme : « Mais attends ! Elle a 17 ans, il faudrait lâcher du lest ! » « Il faudrait lâcher du lest », ça veut dire : « Il faudrait faire des concessions, lui accorder quelque chose » et dans ce cas bien précis, ça veut dire l’autoriser à sortir. Donc, si la mère de famille lâche du lest, elle accepte quelque chose, elle fait une concession et donc, elle autorise sa fille à sortir.

Si tu lis la presse française, c’est encore  là depuis la fin de l’année 2018, assez mouvementé en ce qui concerne la politique et les contestations, mais tu pourras lire : « Emmanuel Macron a lâché du lest suite à la crise des gilets jaunes. » En disant ça, ça veut dire : « Il a fait des concessions, il a fait des gestes, il a accepté des choses, il a accepté des compromis, il a accordé des choses à ceux qui manifestaient. » Concrètement, il leur a accordé des avantages et il a assoupli sa position. Il disait : « Non, je ne veux pas changer. », il a changé : il a augmenté le SMIC (le salaire minimum), il a donné des primes, il a donc fait des gestes pour ceux qui manifestaient. On dit qu’il a lâché du lest.

Un autre exemple, ce serait dans l’armée. Imagine, il y a un colonel super super strict qui arrive devant ses soldats et qui dit : « Ne comptez pas sur moi pour lâcher du lest. » Ça veut dire : « Ne comptez pas sur moi pour faire des concessions, je serai très sévère, je serai très dur, je ne ferai pas de compromis. » Donc, quelqu’un qui ne lâche pas de lest, c’est quelqu’un qui ne fait pas de compromis, qui ne fait pas de concession et qui est toujours toujours très très strict.

Voilà, chère Grace, le sens de l’expression « lâcher du lest ». Je propose à tout le monde de répéter après mois pour pratiquer un peu votre prononciation. On y va !

Je lâche du lest

Tu lâches du lest

Il lâche du lest

Elle lâche du lest

Nous lâchons du lest

Vous lâchez du lest

Ils lâchent du lest

Elles lâchent du lest

OK ! J’aime bien cet exercice de prononciation parce que déjà, vous êtes actif, ça vous rend actif ; ça enseigne de la conjugaison automatiquement. Là, j’ai conjugué le verbe « lâcher » et en répétant, eh bien tu le pratiques, tu le travailles sans t’en rendre compte. Ton cerveau, lui, il est boulot, il sait que : « Ah, il a dit “nous”, à la fin, c’est “ons” ; il a dit “vous” et à la fin, c’est “ez”. » et ça, à force de répéter, ça t’aide énormément.

C’est sur ce modèle que j’ai basé mon cours Prononciation authentique qui rencontre vraiment un franc succès et j’en suis fier puisque je l’ai enregistré avec ma femme, ma fille, mon fils ; j’ai fait en sorte qu’il y ait quatre francophones qui prononcent plein de sons ; j’ai choisi de me focaliser sur vraiment les 20 % de sons qui entraînent 80 % des problèmes, donc, vraiment un cours très pratique en 10 semaines. Si tu jettes un coup d’œil à ce cours, il y a un lien en bas, c’est www.francaisauthentique.com/pa comme prononciation authentique. Si tu jettes un coup d’œil dans la description, tu verras qu’en 10 semaines, vraiment c’est ma promesse et le cours est sorti depuis suffisamment longtemps pour que je sache que ma promesse est tenue puisque j’ai plein de messages positifs.  En 10 semaines, tu amélioreras ta prononciation notamment pour tous les sons difficiles : le R, les voyelles nasales, le H (savoir si c’est un H muet ou aspiré), on a plein d’autres modules dans ce cours ; on a le GN, on a énormément de choses. Donc, jette un coup d’œil au cours de prononciation authentique, il est un peu basé sur le modèle de ce que je viens de te faire pratiquer même si, évidemment, c’est beaucoup plus complexe que ça.

Merci en tout cas d’avoir écouté cet épisode et on se retrouve très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !