La préposition « en » en français

La préposition « en » en français

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut chers amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo qui fait partie de la série des vidéos sur les prépositions. On a parlé de la préposition « à », on a parlé de la préposition « de » et aujourd’hui, on va parler de la préposition « en ». Avant de commencer, encore un rappel parce que dans mes deux premières vidéos sur « à » et « de », certains ont écrit : « Oui, mais Johan, il y a plein d’exceptions ; tu as oublié de parler de ça, tu n’as pas parlé de ça, etc. » Mais le but de ces vidéos sur les prépositions, ce n’est pas d’être exhaustif. Comme je le disais en introduction de la première vidéo sur la préposition « à », il y a tellement d’exceptions et tellement de cas que je ne peux pas, en quelques minutes, tout traiter. Donc, c’est volontaire, ce sont des vidéos très synthétiques dans lesquelles on essaye de vous donner les points majeurs pour maîtriser ces différentes prépositions.

 

On va parler aujourd’hui de la préposition « en » ; « en » peut également être un pronom personnel ou ça peut également être un adverbe, mais nous, on va se focaliser sur « en » en tant que préposition. Et j’ai retenu cinq cas majeurs d’utilisation de la préposition « en ». Encore une fois, il y en a d’autres, mais nous, on va se focaliser sur cinq cas, et le premier cas, c’est l’utilisation de « en » pour introduire un lieu. Je sais que c’est une chose qui pose pas mal de problèmes ; vous ne savez pas si vous devez utiliser « en » ou si vous devez utiliser « à » pour les lieux. Une chose qui est claire, c’est que pour les villes, on utilise « à » comme on l’a vu dans la vidéo précédente. « Je vais à Paris. » Pour les continents, on utilise « en ». « Je vis en Europe. » « J’ai des amis en Afrique. » « Je vais aller en Asie. » Donc, pour les continents, on utilise « en ».

Pour les pays, c’est un peu plus subtile que ça. En fait, il faut savoir si le pays est masculin ou féminin. Si, par exemple, le pays est masculin et qu’il commence par une consone (comme le Brésil), eh bien, on utilise « au ». « Je vais au Brésil. Je vais au Maroc ou je suis au Maroc. » Donc, un pays masculin qui commence par une consone, il est introduit par « au ». Un pays masculin qui commence par une voyelle, il est introduit par « en ». Je vais en Irak.

Pour les pays féminins, eh bien, on les introduit par « en ». Il est en France. Il va en Algérie. C’est féminin – on dit bien la France, l’Algérie alors qu’on disait le Maroc ou le Brésil. Pour les pays féminins, on utilise « en ». Et quand vous avez un pays introduit par un pluriel, vous utilisez « aux ». Je vis aux Etats-Unis. Je vais en vacances aux Maldives.

Vous voyez, la principale difficulté, ce n’est pas la préposition, c’est de savoir si le pays est masculin ou féminin. Il n’y a pas de règle pourquoi c’est le Maroc et la France. On ne sait pas, c’est comme ça, il faut le savoir. Il y a plein d’autres exceptions, donc, vous voyez, c’est un peu complexe, mais en plus, il y a des exceptions. Pas de stress, écoutez beaucoup et ça viendra au fur et à mesure.

Deuxième utilisation de « en », c’est pour introduire un moyen de locomotion. Je voyage en avion ou en train ou en voiture. Et on utilise « en » comme moyen de locomotion quand on entre dedans ; vous entrez dans la voiture, vous entrez dans l’avion, vous entrez dans le train. Quand on entre dans le moyen de locomotion, on utilise « en ». Par contre, quand on n’est pas dedans – c’est ce que j’expliquais sur la vidéo sur la préposition « à », on utilise « à ». « Je voyage à pied. » Ou : « Je voyage à vélo. » On n’entre pas dedans, c’est « à ». Quand on entre dedans, c’est « en ».

On utilise « en » également – c’est le troisième cas que j’ai choisi d’illustrer – pour parler d’une matière, pour parler du matériau qui constitue un objet. Par exemple, c’est une table en bois. On introduit le terme « bois » qui est le matériau, la matière qui constitue l’objet par la préposition « en ». Ce sont des bijoux en or. Donc, chaque fois que vous voulez donner la matière qui constitue un objet, vous utilisez « en ».

Quatrièmement, on peut utiliser « en » pour parler d’une durée, d’un temps qui nous est nécessaire pour faire quelque chose. Par exemple, je peux enregistrer une vidéo en 10 minutes. Le « en », c’est la durée. Il me faut 10 minutes pour enregistrer la vidéo. Je peux écrire un rapport (pour vous) en une semaine. Vous avez besoin d’une semaine pour faire le rapport. Je peux apprendre l’italien en deux ans. C’est une durée qu’il me faut pour apprendre l’italien. Donc, « en » peut également être utilisé pour définir une durée, un temps nécessaire pour faire quelque chose.

Et enfin – même s’il y a d’autres utilisations, moi, je me limite à ces cinq-là pour le moment – vous utilisez « en » devant un gérondif. On en a parlé dans ma vidéo sur le gérondif. Pour construire une phrase dans laquelle vous dites ce que vous faites en ce moment. Jetez un œil à la vidéo sur le gérondif pour plus de clarté, mais vous dites, par exemple : « J’apprends à parler le français en prenant du plaisir. » ou : « Je suis en train de téléphoner en conduisant. » – ce n’est pas bien, on me l’a dit dans la vidéo sur le gérondif. Donc, le « en » introduit également un gérondif. Plus d’infos sur ma vidéo, ça ne sert à rien de rentrer une autre fois sur ce sujet.

Voilà pour les cinq cas que je voulais développer en ce qui concerne la préposition « en ». Et comme je le disais en introduction, il y a plein d’autres cas. Vous avez par exemple : « Je suis en retard. » Vous avez « en ». « Je suis en pleine forme. » Ce sont des expressions toutes faites dans lesquelles on a le petit mot « en ». « Je parle en français, je parle en allemand, je vais vous expliquer quelque chose en quelques mots. » Vous voyez que la préposition « en », on la retrouve dans plein d’autres cas. « Je crois en toi. » Il y a plein d’autres expressions qu’il faudra apprendre, mais pour ça, je vous conseille vraiment de ne pas vous stresser, d’écouter beaucoup de français parce que, vous l’avez compris, les prépositions, ce n’est pas une science exacte.

Merci de m’avoir regardé et j’espère vous avoir aidé un petit peu avec cette fameuse préposition « en ».

A bientôt !