La méthode idéale pour améliorer ton français oral

La méthode idéale pour améliorer ton français oral

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Parle le français sans bloquer- vidéo 2

Salut ! Merci du fond du cœur de me rejoindre pour cette deuxième vidéo de la série qui constitue le grand événement, que Français Authentique te propose de suivre,  qui s’appelle : « Parle le français sans bloquer ». On a vu une vidéo hier, on a aujourd’hui un nouveau contenu, je vais partager avec toi des choses très concrètes. Et demain, on aura la troisième vidéo de cette série du grand événement « Parle le français sans bloquer ».

Je suis très heureux de tous les retours qu’on a déjà pu avoir suite à la vidéo d’hier, la première vidéo. Je t’encourage, si tu ne l’as pas encore fait, à suivre cette vidéo, à regarder cette vidéo, parce qu’elle pose les fondations de ce que je vais te dire aujourd’hui. Donc si tu ne l’as pas vue, je t’encourage à aller voir soit dans la description, soit dans le « i » comme info qui apparaît tout en haut là-bas de ton écran pour aller découvrir ce que j’ai partagé avec toi, hier. Je n’ai pas peur d’utiliser des grands mots, ça risque de littéralement révolutionner ton apprentissage du français ou tout du moins ta capacité à parler français sans bloquer.

Je sais que tu es très sérieux et que tu vas aller voir cette première vidéo avant de regarder celle-là, mais pour ceux qui l’ont déjà vue, je vais te faire un petit rappel des points clés que j’ai abordés hier. Il s’agit d’enseignements majeurs qui ont permis à des millions de personnes, qui suivent Français Authentique, à progresser depuis 2011. Ça fait presque 10 ans qu’on essaie d’aider nos étudiants avec ces techniques, avec ces différentes méthodes.

Ce que je te disais déjà, c’est que pour être capable de parler français sans bloquer, pour être capable de parler le français de façon fluide, rien ne sert d’apprendre des listes de vocabulaire impressionnantes et interminables. Apprendre du vocabulaire, c’est super important, c’est très utile. Les langues sont composées de mots. Donc connaître plein de mots, ça aide à mieux maîtriser une langue. On est d’accord là-dessus et je ne vais pas dire le contraire.

Mais souvent, ceux qui m’écrivent et qui me disent « bloquer en français », eh bien ils ont déjà un niveau de vocabulaire qui est suffisant pour s’exprimer à l’oral, ce n’est pas leur vrai problème. Le vrai problème, ce n’est pas qu’ils manquent de vocabulaire, parce que souvent quand il nous manque un mot, même dans notre langue maternelle, on arrive à exprimer ce qu’on veut dire sans connaître le mot.

Si, par exemple, j’ai cette bouteille d’eau et j’ai oublié le mot « bouteille », je ne sais plus ce qu’est le mot « bouteille » et je veux exprimer ce qu’est une bouteille, eh bien je vais dire : « Tu sais, il s’agit de l’objet qu’on achète, il est en plastique, et dans lequel on met l’eau. Donc tu peux ouvrir… Ce mot que je ne sais plus, tu peux l’ouvrir avec un bouchon et tu peux boire directement l’eau ». En expliquant ça à ton interlocuteur, tu as réussi à t’exprimer et ton interlocuteur va dire : « Ah oui, une bouteille ! » et toi tu diras : « Voilà, une bouteille. C’est exactement le mot que j’avais oublié ».

Donc, on peut s’exprimer sans bloquer même quand il nous manque quelques mots de vocabulaire. La vraie clé, c’est de savoir improviser et expliquer d’une façon différente. Et pour ça, il faut développer des compétences spécifiques. C’est ce que je te disais hier. Pour réussir à parler à l’oral sans bloquer, avec fluidité, il faut développer des compétences très spécifiques, il faut que tu sois capable d’improviser, c’est-à-dire de parler sans être préparé. Les mots doivent arriver inconsciemment dans ta bouche, automatiquement. Tu ne dois pas avoir à traduire ou à préparer des phrases à l’avance.

Ce que je te disais hier, on en vient au contenu d’aujourd’hui, c’est qu’il existe des techniques, il existe plein de techniques particulières qui t’aident à développer ces compétences spécifiques et qui t’aident à apprendre à improviser. C’est comme tout, il faut l’apprendre. Ça ne vient pas naturellement. Il faut apprendre à improviser.

Je vais partager avec toi quatre outils, que j’utilise pour aider les étudiants de Français Authentique à parler sans bloquer. Premièrement, c’est à la base de cette méthode, la première technique, c’est d’utiliser des histoires.

Pourquoi des histoires ? Parce que les histoires, elles permettent d’expliquer plein d’idées différentes avec plein de vocabulaires différents, de manières différentes. Parfois tu peux avoir des histoires qui sont des récits où quelqu’un raconte quelque chose ou des dialogues, donc avoir deux personnages qui discutent. Ces histoires peuvent avoir lieu dans différents moments, c’est-à-dire au passé, dans le futur, au présent. Le vocabulaire peut y être très varié et tu peux découvrir plusieurs registres de langue, parfois du langage courant, familier ou soutenu. Donc, les histoires te permettent vraiment de balayer beaucoup de choses différentes.

En plus, les histoires, souvent c’est amusant, c’est intéressant à écouter. Donc moi, j’en utilise beaucoup pour aider les gens à mieux comprendre et parler le français. La première chose que tu auras donc à faire dans ma technique en quatre étapes, avec quatre outils, c’est d’écouter des histoires. On choisit des sujets différents : des sujets du quotidien, des sujets un peu plus éloignés, des sujets un peu plus abstraits, différentes choses inventées. Ça va de la science-fiction à des choses très concrètes. Donc, les histoires nous permettent de t’intéresser et de balayer énormément de choses différentes.

Ces histoires sont intéressantes et je te demande du coup de les écouter plusieurs fois. C’est une des bases de Français Authentique, tu écoutes plusieurs fois les mêmes histoires, plusieurs fois les mêmes choses. La clé, c’est que tu comprennes ce que tu écoutes au moins 80% et que tu aimes, que ça t’intéresse. Sinon, tu n’écouteras pas plein de fois comme je te recommande de le faire. Donc premier outil : écouter des histoires.

Le deuxième outil, c’est d’écouter des documents dans lesquels je t’explique du vocabulaire ou le vocabulaire des histoires, celui que tu ne connais pas encore ou qui est un peu spécifique. Ici, on est loin des listes de vocabulaire ennuyeuses et sans rapport avec un sujet concret. Tu as écouté une histoire concrète et tu écoutes un fichier vocabulaire dans lequel on t’explique de façon simple, naturelle, en français, avec le contexte, on t’explique les différents mots qui peuvent te poser problème.

Donc, on ne traduit pas dans une autre langue, on t’explique, encore une fois, comme je le disais au début de cette vidéo, pour t’aider à improviser. Si jamais, toi, il te manque un mot, tu dois être capable d’expliquer ce que tu as voulu dire, eh bien c’est ce qu’on fait avec ces fichiers vocabulaire.

Comme tu le vois, ces deux étapes sont plutôt passives. D’un côté, tu écoutes des histoires ; de l’autre, tu écoutes des explications de vocabulaire. Parler, ce n’est pas quelque chose de passif. Donc, tu as besoin d’autres outils qui vont te faire passer de l’état passif à l’état actif. C’est la deuxième grande phase de la méthode. Et pour ça, j’utilise deux outils.

Le premier outil, ce sont nos fameuses questions/réponses. C’est super simple, c’est concret, mais c’est vraiment puissant. L’idée, c’est qu’on te pose des questions plus ou moins simples au sujet des histoires que tu as écoutées. Tu as écouté les histoires, tu connais le vocabulaire, et nous, on te propose, à l’oral, dans des fichiers MP3, des questions, on te pose des questions plus ou moins difficiles.

Ta mission, c’est de répondre à ces questions et de répondre le plus vite possible. Tu prends le moins de temps possible pour réfléchir, parce qu’encore une fois on travaille ton improvisation. Donc, tu écoutes la question et tu réponds au plus vite, le plus vite possible. Tu pratiques l’improvisation. Il n’y a aucune préparation et aucune traduction dans ta tête. Il y a peu de réflexion consciente. Donc, tu entraînes justement ton cerveau à travailler de façon inconsciente. C’est pour ça que certaines questions sont assez faciles, d’autres un peu moins.

Mais l’idée, c’est vraiment que tu pratiques de façon inconsciente et automatique, que tu entraînes ton cerveau à improviser et à parler automatiquement sans bloquer. Tu le fais en répondant à des questions simples. Ces questions, elles sont variées et on les a choisies spécifiquement pour t’aider à améliorer ton improvisation. C’est pour ça qu’il y en a des simples, mais il y en a des un peu plus compliquées parce qu’on cherche à toujours te pousser un peu plus.

Le deuxième outil pour te rendre actif, il est un peu plus simple ou encore plus simple, il s’agit de nos fichiers prononciation dans lesquels tu répètes tout simplement. Donc nous, on va te prononcer un certain nombre de phrases. Je dis « nous » parce que Valentine, qui travaille avec moi dans les contenus de Français Authentique, a aussi enregistré sa voix, donc parfois c’est elle, parfois c’est moi. Donc, tu entends la prononciation d’un natif ou d’une native et toi tu répètes en copiant exactement notre intonation, en copiant exactement notre façon de prononcer.

En faisant ça, tu vas déjà travailler des muscles de ta bouche, que tu n’utilises pas dans ta langue maternelle, et tu vas aussi t’entraîner à t’écouter, à t’entendre. Parfois on est un peu gêné de s’entendre parler une langue étrangère en ayant pratiqué avec ces fichiers prononciation, eh bien tu auras l’habitude de t’entendre parler, prononcer, en français. Donc, ces fichiers prononciation sont vraiment très utiles pour ça.

Elle est super simple, cette technique en quatre étapes. Elle est super simple, mais elle est d’une efficacité redoutable. Elle fonctionne parce qu’elle t’aide à résoudre ton vrai problème qui n’est pas, je le rappelle et je vais continuer de le rappeler, un manque de vocabulaire. Elle t’aide ici à apprendre à improviser. Ces quatre techniques, ces quatre outils sont là pour ça. Tu peux donc pratiquer et développer les compétences qui te sont indispensables à une bonne expression orale. Ça te permettra de parler avec fluidité, sans bloquer. Je ne connais aucune technique qui fonctionne mieux que celle-là.

Je te la rappelle, elle est très simple, cette méthode en quatre étapes ou en quatre outils. Premièrement, tu écoutes des histoires intéressantes dans différents temps, différents registres. Tu apprends différents mots de vocabulaire. Tu as différents types, parfois du récit, parfois du dialogue. Donc ça, ce sont les histoires. C’est la première partie, la première technique.

Ensuite, deuxième étape, tu écoutes nos explications du vocabulaire important, pas sous la forme de liste ennuyeuse, mais on t’explique avec d’autres mots ce que signifie le vocabulaire qui te pose problème.

Troisièmement, super important, on passe à la pratique, tu réponds à des questions. Tu pratiques l’oral avec nos fichiers questions/réponses. Tu as un fichier MP3 dans lequel on te pose des questions et tu dois répondre au plus vite à ces différentes questions plus ou moins simples.

Et enfin, tu répètes plein de phrases différentes prononcées par des natifs en copiant leur intonation, leur prononciation. Et c’est tout, ni plus ni moins.

Est-ce que tu ne penses pas que, si tu suis ce type de méthode, si tu utilises ces outils de façon sérieuse, tu n’arriveras pas à parler français à l’oral sans bloquer ? Tu ne penses pas que tu arriveras grâce à ça à parler français avec fluidité ? Personnellement, je pense que si, mais c’est vraiment à toi d’en être convaincu.

Et ça fonctionne même si tu as peu de temps. Tu peux utiliser tes temps morts pour pratiquer et tu as vraiment des fichiers relativement courts. Les histoires, c’est 10-15 minutes. Le vocabulaire, ça prend environ 15 à 20 minutes d’écoute. Les questions/réponses, ça peut te prendre 10 à 20 minutes. Et la prononciation, c’est 5-7-10 minutes. Donc tu vois, ce sont plein de petits exercices courts à répéter pendant tes temps morts. Tu peux utiliser ces ressources sur smartphone, sur ordinateur, où tu veux, quand tu veux. Donc, même si tu n’as pas le temps, ça fonctionnera pour toi.

Même si tu penses ne pas être doué en langue, ça marchera. Ce que je te demande de faire, c’est d’écouter des fichiers, de répondre à des questions simples et de répéter. Tout le monde peut faire ça. Donc, cette technique, ces outils fonctionnent même si tu penses ne pas être doué en langue ou si tu penses ne pas être capable d’apprendre le français. Avec ça, ça marche.

Bien sûr, ça marche même si tu ne vis pas en France. Tu peux utiliser toutes ces ressources sur smartphone de chez toi. Pas besoin d’être en France pour apprendre à parler français. Et bien sûr, ça marche aussi si rien n’a fonctionné pour toi jusqu’à présent. Si tu veux des résultats différents, il faut essayer des choses différentes. Donc moi, je te recommande vraiment d’essayer ces différents outils, ces différentes techniques au sein de cette méthode en quatre étapes que je viens de partager avec toi.

Après-demain, il y aura une autre vidéo, la troisième vidéo de cette série. Et dans cette vidéo, j’inviterai Valentine dont je t’ai parlé, qui crée le contenu de Français Authentique avec moi, à participer et à te présenter des courts extraits de nos histoires, de nos fichiers vocabulaire, de nos questions/réponses, de nos fichiers prononciation, vraiment juste des tous petits extraits.

L’idée, ce n’est pas d’aller trop loin, mais juste des petits extraits pour que tu vois dans la pratique à quoi ça ressemble. Ce sera court vraiment. On ne va pas passer des heures et des heures, mais ça te montrera exactement comment ça fonctionne. Je suis sûr que tu aimeras ça.

Ne manque donc surtout pas cette vidéo, la troisième vidéo de la série, qui sort après-demain. Elle est super importante, donc ne la manque absolument pas. En attendant, dis-moi en commentaire, dis-nous en commentaire ce que tu penses de ces quatre techniques, de ces quatre outils et de cette grande méthode en quatre étapes : écouter des histoires, écouter des fichiers vocabulaire, parler grâce aux fichiers questions/réponses et répéter via des fichiers prononciation. Dis-nous en commentaire si tu trouves ça logique, si tu penses que ça peut vraiment t’aider.

On se retrouve après demain pour la troisième vidéo de la série. En attendant, merci à tous de votre participation, de votre engagement. Je suis très content que vous soyez si nombreux à suivre ce grand événement : « Parle le français sans bloquer ».

À Après-demain, salut !