Je n’en reviens pas

Je n’en reviens pas

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Je n’en reviens pas”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode. J’ai un petit peu de mal à parler aujourd’hui ; je ne sais pas pourquoi, je suis un peu enroué. J’ai beaucoup parlé avant, j’ai enregistré pas mal de choses pour l’académie, etc. Bref, je vais faire de mon mieux, mais excusez-moi si je suis un peu enroué. Aujourd’hui, on va parler de l’expression « je n’en reviens pas » qui m’a été suggérée par notre ami Oliver – un ami allemand –  sur Facebook ; je ne suis plus sûr, c’est Facebook ou mail. En tout cas, c’est une suggestion très intéressante et je remercie Oliver.

Avant de passer à cette expression, je voulais vous parler de l’actualité. J’en ai beaucoup parlé cette semaine, mais il ne vous reste plus que quelques heures pour rejoindre l’académie Français Authentique. Les portes ont été fermées pendant cinq mois, elles ont ré-ouvert pendant une semaine, vous avez été très nombreux à nous rejoindre, comme d’habitude et elles ferment dans quelques heures pour combien de temps, je ne sais pas. Peut-être qu’elles ré-ouvriront en janvier, ce n’est pas encore tout à fait sûr. Je ne sais pas ce que je vais faire, mais, en tout cas, si vous voulez pratiquer le français, si vous voulez faire partie de la communauté privée de Français Authentique, eh bien, je vous attends. En rejoignant l’académie, vous payez un abonnement mensuel, vous obtenez chaque mois un module sur des sujets variés. Ça peut l’histoire comme la révolution, Napoléon ; j’ai fait des modules sur des livres ou des écrivains (Victor Hugo, le Petit Prince, Albert Camus), des trucs plus développement personnel comme le sommeil, de plein de choses, de la France de l’outremer ; au niveau emploi, on a parlé CV, lettre de motivation, entretien d’embauche, donc, vraiment plein de sujets variés. Vous avez une vidéo, vous avez le fichier prononciation dans lequel je vous fais parler, le fichier vocabulaire dans lequel je vous explique tout le vocabulaire et on peut discuter de tout ça ensemble sur le groupe privé  Facebook de l’académie et sur WhatsApp pour les plus motivés d’entre vous.

Il n’y a aucun risque ; si vous nous rejoignez, vous pouvez arrêter votre abonnement à tout moment. Donc, allez jeter un petit coup d’œil à www.francaisauthentique.com/academie. Je vous attends vraiment, mais il ne reste plus que quelques heures et ensuite les portes sont fermées et je ne fais aucune exception.

L’expression d’aujourd’hui – puisque vous m’écoutez pour ça – c’est « je n’en reviens pas ». « Revenir », ça a différents sens, mais le sens numéro 1, c’est venir une autre fois. Par exemple, si je vais à Paris une fois et que j’y retourne une fois plus tard, je dirai : « Je reviens à Paris. » Je reviens parce que je suis déjà venu. Le « re » devant « venir », ça implique une histoire de répétition. On peut par exemple aussi l’utiliser pour – je suis en train de réfléchir à un autre exemple parce que je ne suis pas sûr d’avoir été assez clair. Vous pouvez, par exemple, aussi dire : « Je reviens de vacances. J’étais parti de chez moi pour aller en vacances ; je rentre chez moi, je viens à un endroit dans lequel j’étais déjà venu avant, donc, je reviens. » Je pense que maintenant, c’est un peu plus clair. Voilà pour « revenir ».

Et vous avez le petit mot « en » qui peut être une préposition ou un pronom et qui a plein plein de sens, mais ici, c’est un pronom qui fait référence à quelque chose. Par exemple quand on dit : « Je n’en reviens pas. », ça veut dire : « Je ne reviens pas de quelque chose. » Le « en », il remplace « quelque chose ». Si vous dites, par exemple : « Je ne reviens pas de ton niveau de français » – vous pouvez dire aussi : « Je n’en reviens pas. » – eh bien, le « en » il remplace « de ton niveau de français ». « Je ne reviens pas de ton niveau de français = je n’en reviens pas », le « en » remplace « de ton niveau de français » ou « ton niveau de français ».

Et le sens de cette expression, si vous dites « je n’en reviens pas », ça veut dire que vous êtes très étonné, c’est une grosse surprise pour vous, c’est une grosse émotion ; vous êtes admiratif devant quelque chose. Vous êtes là, waouh, c’est énorme, je n’en reviens pas, je suis étonné, admiratif.

Encore une fois, un champ d’applications très très large. Imaginez que vous n’avez pas vu quelqu’un pendant cinq ans, un ami d’école, par exemple. Et cette personne a beaucoup changé : elle a perdu 20 kilos – avant elle était un peu forte – elle a perdu 20 kilos, elle a une attitude soignée – avant, elle s’habillait mal et elle s’en moquait, mais là, elle a une attitude soignée, elle est en costume, etc. Et après l’avoir vue, vous dites à un autre ami : « Je ne reviens pas de son changement d’apparence, je n’en reviens pas. » Si vous ne revenez pas de son changement d’apparence, eh bien, vous êtes très étonné ; c’était pour vous une grosse surprise, une grosse émotion de voir cette personne qui avait autant changé.

Je vous ai parlé de la conférence des polyglottes à laquelle j’ai participé il y a deux ans, je crois, maintenant. « Polyglotte », ça veut dire « plusieurs langues » et ce sont des gens qui parlent plein de langues étrangères et j’ai rencontré, par exemple, une personne qui parlait plus de 20 langues et franchement, je n’en revenais pas. J’étais vraiment étonné de voir une personne capable comme ça de passer d’une langue à l’autre et de parler parfaitement le français, l’anglais, l’allemand, l’italien, le suédois, l’arabe, enfin, de basculer de plein de langues comme ça. J’étais super étonné, très surpris, admiratif et j’ai dit : « Waouh, je n’en revenais pas ! »

Un autre exemple qui me vient en tête. Imaginez, il y a un match de football et il y a une équipe – voyons qui est-ce qu’on va prendre – de Paris, Paris Saint-Germain qui perd 3-0 contre, on va prendre le Bayern Munich. Et finalement, Paris arrive à gagner 4-3 à la fin, ils marquent 4 buts. Les supporters, en sortant, ils disent : « Je n’en reviens pas ! » Et le « en » ici, ça remplace le fait que Paris ait finalement gagné le match ; je ne reviens du fait que Paris ait finalement gagné ce match alors qu’il perdait 3-0. Vous voyez très bien, vous n’en revenez pas, vous êtes étonné, surpris, plein d’émotion, admiratif, vous allez dire : « Waouh, je n’en reviens pas ! »

Une mise en garde, peut-être, parce qu’il existe un autre sens qu’on entend moins souvent mais qui n’a rien à voir. Par exemple, si une personne part à la guerre et vous dites : « Bon, il part à la guerre, malheureusement, il n’en reviendra pas. » eh bien, ça veut dire qu’il va y laisser sa vie, qu’il va mourir. Donc, ça a un sens complètement différent. Je vous  le dis juste pour que vous ayez dans un coin de votre tête le fait que parfois, dans un journal, vous pourrez lire « il n’en revient pas », mais ça n’a rien à voir, ça un sens complètement différent. Avant de nous quitter, pratiquons un peu votre prononciation. Je vous laisse, comme d’habitude, répéter après moi – c’est important de le faire – c’est parti !

Je n’en reviens pas

Tu n’en reviens pas

Il n’en revient pas

Elle n’en revient pas

Nous n’en revenons pas

Vous n’en revenez pas

Ils n’en reviennent pas

Elles n’en reviennent pas

Merci de m’avoir écouté et j’espère vraiment que vous rejoindrez l’académie. C’est le meilleur moyen de vous faire des amis qui ont la même passion que vous, l’apprentissage du français, de discuter avec moi chaque jour sur WhatsApp. Imaginez-vous, vous vous levez, vous allez faire un tour au moment du petit déjeuner sur le groupe privé de l’académie, vous regardez les nouvelles de vos amis, ce qui a été posté, ce qui a été échangé et quand vous êtes prêts, vous vous êtes lavé, vous avez pris votre douche, vous faites un petit message vocal pour parler le français, pour pratiquer le français. C’est vraiment possible si vous le voulez et si vous visitez www.francaisauthentique.com/academie. Il vous reste que quelques heures, donc regardez-y dès maintenant.

Merci de votre confiance et à bientôt, les amis !