Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 12 juillet)
Plus d'informations

Je me suis méprisé

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, très chers amis ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode de Marchez avec Johan. Aujourd’hui, comme chaque mercredi, on se retrouve pour une petite balade, pour une petite promenade, pour une petite marche au cours de laquelle nous allons parler d’un sujet de développement personnel. Je vais partager avec toi une erreur que j’ai tendance à faire et que je te recommande du coup d’éviter, parce que ça peut toucher tout le monde.

Avant ça, avant de te parler de cette erreur, de te mettre en garde et de peut-être t’aider à ne pas la faire toi-même, laisse-moi te rappeler que nous avons remis complètement à jour le cours « 7 règles pour parler français sans bloquer ». C’est en fait le cœur du cœur de Français Authentique. J’ai créé les 7 règles en 2011 à la création de Français Authentique, je les ai mises à jour en 2014, et là, en 2023, nous avons complètement revu ces règles.

Et je t’invite vraiment à les regarder soit sur You Tube, mais le mieux c’est d’aller sur www.francaisauthentique.com/cours-gratuit, tu as un lien dans la description de cet épisode, comme d’habitude, et tu pourras profiter des 7 règles. Tu reçois une règle par jour, une vidéo par jour avec le PDF, le MP3 etc. et tu peux tout simplement progresser. C’est la base. Et même si tu as vu les anciennes règles, je t’invite à regarder les nouvelles.

Alors aujourd’hui, comme je le disais, nous allons parler développement personnel. Tu sais que c’est le cœur de ces épisodes de Marcher avec Johan, tu sais que je suis très intéressé par le développement personnel et par ce qu’on appelle l’amélioration continue. C’est le fait de finalement s’améliorer tout le temps. On ne se dit pas : « Bon ben voilà, j’ai fini, je suis au top, je n’avance plus, je ne progresse plus, je n’apprends plus ». C’est un peu la mentalité de on n’arrive jamais tout en haut, on n’arrive jamais au pic. Quand on meurt, on était encore meilleur le jour de sa mort qu’on ne l’était trois jours avant. Voilà cette idée tout du moins en théorie, bien sûr.

Donc c’est une chose que j’applique aussi bien dans mon développement personnel que dans Français Authentique, l’amélioration continue. C’est d’ailleurs le sujet de la règle 4 de Français Authentique dans laquelle je t’aide à ne pas stresser et je t’aide à utiliser la puissance du kaizen. Voilà, règle 4 du cours.

Et souvent, une bonne chose… parce que je considère que c’est une bonne chose, voire une très bonne chose, de chercher à toujours s’améliorer. Eh bien souvent, les bonnes choses, quand on les fait à l’excès, ça devient contreproductif, ça devient mauvais.

Je le dis souvent hein, parce qu’il faut toujours mettre en garde quand on propose des bonnes choses à ce que ça ne devienne pas trop, et en l’occurrence trop de volonté de s’améliorer, eh bien ça peut être contreproductif, comme on a besoin d’eau pour vivre, on a besoin d’oxygène pour vivre, et pourtant si on en a trop, on peut en mourir. Trop d’oxygène, on peut en mourir ; trop d’eau, on peut en mourir ; trop de nourriture, on peut en mourir, alors que ces choses sont en principe bonnes pour nous, tellement bonnes qu’on en a besoin. Donc je prends souvent cet exemple pour montrer qu’il faut faire attention à tout excès.

Et l’excès de cette volonté de s’améliorer en continue, eh bien ça peut être la culpabilité. On a un sentiment de culpabilité quand on se retourne, quand on regarde ce qu’on était hier ou ce qu’on produisait dans le passé. Je parlerai prochainement de ce sujet, la culpabilité, parce que je m’aperçois en ce moment dans mes réflexions, dans mon introspection, que c’est un souci sur lequel je dois vraiment travailler.

Donc je vais pas trop rentrer dans le détail, mais sache que j’ai tendance à être beaucoup trop dur avec moi, à éprouver de la culpabilité en regardant mon passé, parce que forcément quand on se dit « je me développe, je progresse, j’avance », il peut un petit peu avoir l’idée « je ne suis pas assez bon aujourd’hui ». Si je progresse, si je cherche toujours à m’améliorer, on peut avoir cette idée « je ne suis pas assez bon aujourd’hui ». Et quand on se retourne, c’est encore pire, parce qu’on se dit : « Mais j’étais vraiment nul il y a un an », quand on progresse en permanence. Donc bien sûr, je fais exprès de résumer et d’amplifier et d’exagérer un peu, mais c’est un vrai risque. Tout ça, ça peut créer vraiment beaucoup d’émotions négatives.

Et le titre de cet épisode, c’est « je me suis méprisé ». Le verbe « mépriser », il veut dire : estimer indigne d’intérêt. Si je méprise quelqu’un, je vais dire, cette personne n’a aucun intérêt. C’est donc voir quelqu’un ou quelque chose d’une façon très négative. En gros, quand je dis « je me suis méprisé », ça veut dire je me suis vu comme quelqu’un qui était mauvais par le passé.

Et ça se manifeste un peu, cette chose de dire « je me suis méprisé, je me suis vu comme une personne avec peu d’intérêt », ça se manifeste un petit peu dans mon développement personnel et pas mal, un peu plus, dans le cadre de Français Authentique. Donc je vais te donner quelques exemples.

D’un point de vue développement personnel, il m’arrive de me retourner vers mon passé et de me dire : « Oh mon Dieu, qu’est-ce que tu as été stupide pendant des années à négliger ton sommeil, alors que le sommeil c’est une des choses les plus importantes, c’est une des clés de nos organismes. Et toi, qu’est-ce que tu as fait ? Sous prétexte de vouloir faire du sport tous les jours, méditer tous les jours, développer Français Authentique, avoir ta famille, lire, faire du yoga, etc. tu as négligé ton sommeil. Mais qu’est-ce que tu as été bête ».

Encore une fois, j’exagère volontairement, mais il y vraiment cette idée, il y a vraiment cette idée de culpabilité de je me retourne en me disant : « Avec ce que je sais aujourd’hui, je vois que j’ai fait des choses qui n’étaient vraiment vraiment pas intelligentes », donc négliger mon sommeil, j’ai eu des phases de procrastination pendant lesquelles j’aurais dû faire plus, j’aurais pu faire plus. J’étais même dans une obligation morale d’en faire encore plus et de moins procrastiner, de moins perdre de temps, d’être plus efficace. Donc tu vois, ça c’est des petites choses qui peuvent m’arriver de temps en temps.

Mais comme je te le disais, c’est pas la chose majeure. La chose majeure, c’est vraiment au niveau de Français Authentique où j’ai tendance à culpabiliser, à voir la gestion que j’ai pu avoir auprès de certains partenaires pendant lesquels… Je pense en avoir déjà parlé et je veux pas forcément ici parler d’exemple très particulier, mais j’ai eu un partenaire dans le cas du projet Français Authentique au Maroc qui m’a littéralement volé et qui a littéralement abusé de ma confiance et je m’en suis beaucoup voulu, je me suis dit : « Johan, tu as été trop faible ».

Quand je regarde certains contenus de Français Authentique, je me dis : « Ah, c’est pas le standard ». Si je regarde l’académie, là, je suis en train de travailler sur le module 100 de l’Académie Français Authentique, et on peut dire que… je dirais, allez, les 30-35 derniers modules sont d’une qualité de réalisation professionnelle, c’est-à-dire caméra professionnelle, son professionnel, tout est professionnel dans l’exécution.

Les premiers modules, ils étaient très pertinents dans le contenu, parce que je faisais beaucoup de recherches. Si je prends le module 2 sur la Révolution française, eh bien c’est un module très complet. On parle de plein de choses sur la Révolution française. J’avais des heures de recherche. Donc le contenu est pertinent, mais l’exécution ne l’était pas. J’avais pas de moyen professionnel niveau son, pas de moyen professionnel niveau image. Et quand je regarde ça aujourd’hui, je me méprise, je me dis : « Qu’est-ce que… Comment as-tu pu faire ça ? » Je prends mes lunettes d’aujourd’hui pour juger un travail qui a été fait il y a 7 ans, donc forcément c’est compliqué.

Pareil pour les 7 règles, je parlais des 7 règles de Français Authentique, elles sont d’une grande qualité, les dernières règles, d’un point de vue encore une fois exécution, d’un point de vue son, d’un point de vue lumière, d’un point de vue micro, d’un point de vue montage vidéo, on a des supers animations. Et les anciennes étaient extrêmement pertinentes. Elles ont été plus de 5 millions de personnes, entre 2014 et 2023. Donc c’est que le contenu est pertinent. Pourtant quand je regarde ces règles aujourd’hui, je me dis : « Ah non, Johan, c’était pas digne de ton travail », alors qu’à l’époque je faisais de mon mieux. Mais j’ai toujours cette volonté en étant meilleur aujourd’hui, ‘fin j’ai cette culpabilité en étant meilleur aujourd’hui de me dire : « Finalement, est-ce que j’étais bon hier ? »

Alors c’est quoi la solution ? C’est quoi la solution à tout ça ? C’est certainement pas d’arrêter de chercher à être meilleur. On cherche à être meilleur et ça doit nous animer. Si tu m’écoutes, tu cherches à être meilleur aussi, en écoutant ces podcasts de développement personnel, en apprenant une langue étrangère ou en développant une langue étrangère. Donc forcément, c’est la même chose en fait que moi. Donc il faut s’améliorer, il faut travailler dur, mais il y a deux choses indispensables.

La première, c’est respecter le soi du passé. C’est donc ne pas tomber dans le piège, comme j’ai pu le faire, de dire : « Ah ouais, mais avant, j’étais pas bon parce que j’ai pas fait des belles vidéos pour les 7 règles, parce que le micro était moyen, parce que le micro-cravate ne passait pas sous la chemise, mais il passait sur la chemise et c’est pas beau, parce qu’on n’avait pas fait d’édition vidéo, de montage ». Il faut se respecter et reconnaître qu’on faisait de son mieux à cette époque. À aucun moment dans ma vie, je me suis dit : « Je vais faire quelque chose de moyen ». J’ai toujours fait de mon mieux.

Donc c’est ça les clés, chercher à s’améliorer, avoir l’esprit kaizen, vouloir être un tout petit peu meilleur chaque jour, évoluer, mais se respecter, se respecter actuellement, aujourd’hui, mais respecter l’ancienne personne qu’on était même si cette ancienne personne a moins de qualités, de connaissances, de compétences, que la personne qu’on est aujourd’hui.

Si on fait ça en fait, ça nous apporte de la sérénité. Ça enlève la culpabilité. Et la grande grande clé, c’est une chose que je dis à ma fille Emma en permanence : « Fais de ton mieux, c’est tout ce que je te demande. Si tu ne fais pas de ton mieux, que tu prends les choses à la légère, que tu ne travailles pas assez et que tu as des mauvais résultats, je serai pas content, même si tu as des bons résultats. Si tu as des bons résultats alors que tu n’as pas travaillé, je ne serai pas content. Par contre, quels que soient tes résultats à l’école, si tu as fait de ton mieux, je serai satisfait. Et si tu as des mauvais résultats, je chercherai à comprendre, je chercherai à t’aider. Mais pour moi, la clé, c’est que tu fasses de ton mieux ».

Donc aujourd’hui, je suis très très fier du travail accompli pour les 7 règles de Français Authentique et j’essaie de respecter le Johan de 2014 qui avait mis à disposition 7 règles d’une façon moins professionnelle qu’aujourd’hui.

Je t’invite à aller voir ces nouvelles règles. Donc tu tapes www.francaisauthentique.com/cours-gratuit ou tu cliques sur le lien dans la description, tu mets ton adresse, il y a une belle vidéo de présentation dont je suis fier aussi sur cette page, tu vois ce que ce cours peut faire pour toi et tu recevras, si tu mets ton adresse mail, la première règle dès demain.

Merci de ta confiance, merci de suivre Français Authentique, merci à ceux qui ont aussi fait confiance à l’ancien Johan avant qu’il n’ait acquis les compétences qu’il a aujourd’hui, merci à ceux qui me font confiance aujourd’hui alors que je suis moins bon que je ne le serai demain. Merci de m’avoir suivi. Je vous dis à très bientôt les amis pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !