Je lis Donald Trump…

Je lis Donald Trump…

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes lectures : un livre de Donald Trump.

Bonjour les amis, merci de me rejoindre dans cette nouvelle vidéo de FA, une vidéo du vendredi axée développement personnel. Et ce que je voulais faire aujourd’hui, c’était partager une de mes dernières lectures, un livre que je suis en train de lire – j’ai lu une bonne moitié maintenant – et c’est un livre assez intéressant surtout dans le contexte actuel (même si c’est un peu controversé) et c’est un livre écrit par Donald Trump. Même si cette personne est très critiquée, très controversée surtout depuis qu’elle a été élue président de la république, je ne souhaite pas me limiter dans mes lectures. Et je dois avouer que j’ai un avis relativement neutre sur cette personne. Ce n’est pas une personne que j’aime beaucoup, ce n’est pas une personne que je déteste, c’est une personne que je trouve intéressante et j’ai souhaité en savoir un peu plus sur sa façon de penser et sur elle. Je considère qu’on peut vraiment apprendre sur tout le monde et je dois dire que j’admire sa réussite et j’admire le fait qu’il ait réussi à être élu président de la république alors que tout le monde était contre lui ; la classe politique était contre lui, les médias étaient contre lui – et on connaît la puissance des médias américains. Donc, il avait, malgré tout, beaucoup de monde contre lui et il a réussi à être élu président américain.

Aujourd’hui, on ne sait pas encore ce que ça va donner ; peut-être que quand vous regarderez cette vidéo et qu’il aura déjà commencé son programme, on dira : « C’est la catastrophe ! » ou on dira : « C’est super ! » Toujours est-il qu’aujourd’hui, je n’ai aucune idée du type de président qu’il sera, mais je garde une certaine admiration pour lui vis-à-vis de ça : face à la critique, face à l’adversité, il a réussi à obtenir ce qu’il cherchait. Et à ceux qui critiqueront cette lecture – puisque je sais que certaines personnes vont dire : « Quoi ? Tu lis Donald Trump ? Mais il est raciste ! Il veut bâtir un mur entre le Mexique et les Etats-Unis, etc. » Je réponds qu’il faut lire sur tout et sur tout le monde et ce n’est pas parce qu’on lit sur une personne qu’on est forcément adepte de cette personne. On m’a reproché une fois – puisque j’ai un livre un peu plus loin que vous ne voyez pas ici… J’ai un livre sur Hitler, qui raconte Hitler, sa chute, etc. et une fois dans un commentaire YouTube, quelqu’un me l’a reproché. Mais ce n’est pas parce que je lis sur Hitler que je suis Nazi et que j’aime ce qu’Hitler a fait ! Je considère qu’il faut en apprendre sur tout et sur tout le monde et qu’il faut balancer. Je lis sur Hitler, sur Staline mais j’ai lu aussi sur le Dalaï Lama et sur Gandhi, donc, j’essaye de vraiment avoir un horizon très large pour essayer d’obtenir des idées et d’apprendre de l’histoire.

Ce n’est pas parce qu’on ne lit pas Staline ou Hitler que leurs crimes s’effaceront. Donc, en les lisant, on ne les soutient pas, surtout que ce sont des livres historiques et je pense que ce n’est pas parce qu’on lit quelqu’un qu’on est adepte de tout ce qu’il dit ou de tout ce qu’il fait. Lisez sur tout, lisez sur des choses graves, positives, négatives, actuelles, du passé, d’il y a 2000 ans, d’il y a 1000 ans, d’il y a 500 ans, d’il y a 10 ans pour essayer d’avoir une vue très large.

En ce qui concerne Donald Trump, j’ai appris pas mal de choses. Comme je vous dis, je ne suis qu’à la moitié du bouquin pour l’instant mais il se lit très bien parce qu’il a écrit de façon un petit peu comme la langue parlée ; on sent qu’il raconte des histoires, des anecdotes, donc, c’est très facile à lire et on apprend pas mal de choses ou j’y ai appris pas mal de choses, notamment je pensais que Donald Trump était né riche puisque son père faisait déjà de l’immobilier. Mais on s’aperçoit qu’il est né effectivement dans une famille aisée, mais il a explosé le business familial, donc, il a quand même eu ce talent – il n’a pas hérité de tout – il a eu ce talent de développer un business qui fonctionnait déjà.

On voit qu’il a beaucoup perdu ; dans les années 1990, il a perdu énormément d’argent, il était à la limite de ce qu’on appelait la banqueroute (de ne plus pouvoir rembourser ses dettes, il a dû se battre avec les banques) et on voit, encore une fois, sa force de caractère puisque malgré cette épreuve, il a réussi à se retourner et à se redévelopper pour devenir une personne de nouveau puissante et même pour être élue président américain.

Ce livre est sorti en 2007, donc bien largement avant que monsieur Trump se lance dans la politique. Et quand on lit ce livre (je l’ai commencé après qu’il ait été élu président, donc vraiment bien après que lui-même certainement ait eu l’idée de se présenter) et on comprend pourquoi il a été élu et on comprend pourquoi il s’est lancé en politique quand on voit sa force de caractère. On voit qu’il a été habitué à se battre dans l’adversité et c’est pourquoi certainement il a réussi, malgré les critiques des médias et d’autres politiques, à faire face. Et c’est une chose que je voulais également apprendre quand j’ai acheté ce livre : c’est comment combattre la critique. Je prends les critiques très personnellement. Quand je mets une vidéo YouTube et que j’ai un « pouce en bas » qui me dit : « Je n’aime pas » ou un commentaire négatif, je le prends très personnellement et – comme tout le monde – je n’aime pas la critique et ça me touche lorsque je suis critiqué. Et je me dis qu’une personne comme lui qui est critiquée par des millions de personnes (sur qui on a raconté des choses très graves, etc.), je voulais voir comment une personne comme lui traitait la critique et comment il arrivait à faire face devant l’adversité et la critique.

Sans rentrer dans le détail, il y a pas mal de choses que j’aime chez lui et dans ce bouquin notamment, le travail – vous savez que je suis un gros travailleur, j’aime travailler, je travaille beaucoup. Et lui aussi, il revendique le travail ; il dit qu’on ne peut rien obtenir si on ne travaille pas. Vous ne pourrez pas apprendre le Français si vous ne travaillez pas un peu en Français chaque jour. Donc, il revendique le travail, il aime une chose que j’adore et qui me touche beaucoup : les gens loyaux. Il n’aime pas les gens faux qui vont vous dire une chose et penser le contraire, les gens en qui vous aller avoir confiance, mais qui vont vous faire des choses négatives. Il déteste ça, il se bat pour les gens loyaux et ça, ça me touche et j’aime beaucoup ces deux points : le travail et le fait d’aimer les gens loyaux. Ce sont des points que j’aime beaucoup.

Il y a d’autres choses que j’aime un peu moins, notamment il dit qu’il faut être dur avec ses employés et il faut que les employés aient peur de vous et ça, ce n’est pas une partie de ma  personnalité. Je ne sais pas s’il a raison, toujours est-il que moi, je ne suis pas comme ça. J’ai des gens qui m’aident maintenant dans FA de plus en plus et je n’ai pas envie d’être dur avec eux, je n’ai pas envie qu’ils aient peur de moi, je veux que ce soit des partenaires qui travaillent en confiance sans stress et qui m’aident à développer FA. Donc, ça, c’est une chose que je n’aime pas trop dans ce qu’il raconte et dans ce qu’il explique et dans laquelle je ne me retrouve pas.

Et la deuxième chose que je n’aime pas trop, c’est qu’il se bat toujours plus plus plus. Il dit qu’en gros, si on n’a pas plus, on va finalement perdre et on va avoir moins, et notamment au niveau de l’argent, pour lui, des millions, ce n’est pas assez, il faut avoir des milliards, etc. Je ne suis pas dans cette course-là, personnellement. Je ne suis pas une personne qui dit : « Il me faut plus plus plus. » Je veux effectivement développer FA, je veux aider plus de monde, mais la vision qui est derrière, ce n’est pas pour avoir plus plus plus d’argent toujours plus d’argent. Il y a un moment où on vit bien, je suis très content de ma situation actuelle et je ne cherche pas à avoir toujours plus plus plus. Il faut essayer de se développer, il faut toujours apprendre, mais chercher, comme lui, l’argent pour l’argent, c’est une chose qui me touche moins.

Et dans l’ensemble, que vous aimiez monsieur Trump ou pas, j’aurais tendance à vous recommander ce livre parce que :

– premièrement il se lit bien, il y a des anecdotes. On en apprend, malgré tout, sur une personne qui va – on est au mois de janvier 2017 – commencer à prendre ses fonctions et qui va forcément avoir une influence sur le monde, donc, ce n’est pas mal de connaître avant qu’il ait sa vision politique, c’est-à-dire que ce qu’il raconte là-dedans, c’est moins filtré que ce que les hommes politiques racontent dans leurs livres parfois puisqu’un homme politique ne veut pas offenser des gens, donc, il essaye souvent de nuancer ses propos – ce n’est pas le cas dans ce livre – donc, je trouve qu’on peut en apprendre sur ce personnage qui va finalement être très puissant dans le monde, dans les mois et dans les années à venir.

– et en plus, vous en apprendrez, malgré tout, sur une personne qui a réussi et, même si vous n’êtes pas fan du personnage, il y a des choses que vous pourrez apprendre et d’autres choses (comme moi) que vous pourrez mettre de côté. Donc, je vous souhaite une bonne lecture.

Je vous rappelle que FA, ce n’est pas seulement des produits pour apprendre le Français, j’ai également des produits de développement personnel, notamment un livre : Les quatre pilules pour une vie riche et sans stress  et un cours sur la productivité sans stress. Je suis passionné de développement personnel et j’aime vous aider à vous développer dans ces domaines-là. Donc, vous pouvez jeter un petit coup d’œil sur mon site – il y a un prix très intéressant pour ces deux produits ensemble – et je vous apprendrai à vivre une vie riche, une vie sans stress, à être plus productif, à faire plus avec moins d’effort, à être plus heureux, à définir vos priorités. Enfin, tout un tas de choses qui vous permettront de vivre une vie riche et sans stress. Et bien sûr, vous ferez tout ça en pratiquant votre Français. C’est ce qu’on appelle faire d’une pierre deux coups.

Merci de votre confiance et à bientôt !