L’impératif en 5 minutes (apprendre le français)

L’impératif en 5 minutes (apprendre le français)

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Vous voyez, l’impératif est beaucoup utilisé ; on en parle dans la vidéo d’aujourd’hui.

Salut à tous ! Vous êtes très nombreux à me demander de plus parler de conjugaison. J’ai essayé de le faire un peu en parlant des bases de conjugaison, en parlant des trois groupes de verbe dans la conjugaison française, en parlant du subjonctif et en parlant du conditionnel. Donc, il y a déjà quatre vidéos, mais vous avez été nombreux à me dire : « Johan, l’impératif (le temps) me pose un souci ; est-ce que tu peux m’aider ? »

Déjà, qu’est-ce que c’est que l’impératif ? Quand l’utilise-t-on ? C’est très simple. En principe, l’impératif, on l’utilise soit pour donner un ordre – par exemple, si vous dites : « Ne rentre pas trop tard à la maison ce soir. » ou alors pour donner un conseil. Si vous dites par exemple : « Fais attention quand tu roules en voiture. » On peut l’utiliser pour faire une demande, mais, moi, personnellement, je n’aime pas parce que je trouve que ce n’est pas poli, mais vous pouvez dire, par exemple : « Passe-moi le sel s’il te plaît ! » Ça, c’est l’impératif utilisé pour une demande, vous demandez à quelqu’un de vous donner le sel. Je préfère utiliser : « Peux-tu me passer le sel s’il te plaît ? »

Vous voyez ? C’est assez simple dans l’utilisation et ça l’est aussi dans la construction en principe même si, comme toujours en français, il y a des exceptions qui viennent un petit peu compliquer les choses. Déjà, l’impératif, il est utilisé à deux temps. On a le passé et le présent – on ne va pas parler du passé dans cette vidéo parce que l’impératif passé est très très peu utilisé et ce n’est pas important, à mon sens, pour vous. On va se focaliser sur le présent. L’impératif, il est conjugué à trois personnes : la deuxième personne du singulier, l’équivalent de « tu », la première personne du pluriel, l’équivalent du « nous » et la deuxième personne du pluriel, l’équivalent de « vous ». Je dis « l’équivalent de » parce qu’à l’impératif, contrairement à tous les autres temps, on n’utilise pas les pronoms personnels « je, tu, il, nous, vous, ils ». Vous m’avez entendu dans l’exemple précédent dire : « Fais attention quand tu roules en voiture. », donc, j’ai dit : « Fais. », je n’ai pas dit : « Tu fais. » Si j’avais dit : « Tu fais. », ça aurait voulu dire autre chose et ça aurait été du présent de l’indicatif. A l’impératif, on n’utilise pas les pronoms et la règle, c’est que pour conjuguer à l’impératif, on utilise la conjugaison du présent de l’indicatif – c’est la règle globale – et les exceptions, c’est que :

N°1 : on ne met pas de « S » à la deuxième personne du singulier pour les verbes du premier groupe – je vais prendre un exemple après pour que ce soit plus clair.

Et la deuxième grande exception, c’est que pour les verbes « être, avoir, savoir et vouloir », on utilise la conjugaison du subjonctif. Par exemple, pour le verbe « manger », vous avez trois personnes, vous n’utilisez pas les pronoms et vous conjuguez comme au présent de l’indicatif, donc, vous direz : « Mange ta soupe. », « Mangeons notre soupe. », « Mangez votre soupe. » Conjugaison au présent de l’indicatif aux trois personnes évoquées sans les pronoms et ici, comme on a l’impératif, pour dire « mange ta soupe », on ne met pas de « s ».

Un autre exemple avec le verbe « être ». On pourrait dire : « Sois à l’heure. », « Soyons à l’heure. », « Soyez à l’heure. » Là, on a, encore une fois, conjugué selon les trois personnes évoquées – sans pronoms – et comme on est avec le verbe « être », on utilise la conjugaison au subjonctif. Bien sûr, il y a d’autres petites exceptions comme avec le verbe « dire », avec le verbe « faire », etc., plein de petites exceptions. Ce que je vous recommande de faire pour commencer, c’est d’apprendre par cœur la conjugaison avec « être », « avoir », « vouloir » et « savoir » parce que ce sont des verbes très utilisés. Vous apprenez ces exceptions, vous apprenez la règle et vous utilisez la règle un petit peu partout. Les exceptions, ça viendra un peu plus tard.

Encore une fois, pas de panique, pas de stress. C’est en écoutant et lisant beaucoup que vous arriverez à vraiment maîtriser l’impératif à 100 %, donc, ne stressez pas, n’essayez pas de trop réfléchir, vous dire : « Là, je dois conjuguer à l’impératif… » Prenez le temps d’écouter et quand vous parlerez, vous arriverez à le faire de façon naturelle.

Dernier rappel : les portes de l’académie Français Authentique ferment dimanche. Ce serait vraiment dommage de ne pas en profiter. Je vous laisse regarder dans le lien. Jetez un œil ; après dimanche, ce ne sera plus possible de nous rejoindre.

Merci et à bientôt !