Il n’y a que la vérité qui blesse

Il n’y a que la vérité qui blesse

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Il n’y a que la vérité qui blesse”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bonjour les amis ! Merci du fond du cœur de me rejoindre pour cet épisode du podcast de Français Authentique. Avant de commencer, je vous rappelle, si vous n’êtes pas encore au courant et si vous ne l’avez pas encore fait, que vous pouvez bénéficier de mon cours gratuit Les sept règles de Français Authentique qui vous permettra de découvrir le système d’apprentissage naturel de Français Authentique. Il vous suffit pour ça de vous rendre sur la page www.francaisauthentique.com/cours-gratuit. Vous avez également un lien sur le site, je  pense que vous arriverez à vous y retrouver.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je ne vais pas vous expliquer une expression idiomatique classique dans le sens où vous savez que ce sont ce genre d’expressions où vous comprenez chaque mot, mais vous ne comprenez pas le sens de l’expression – ça arrive souvent et c’est en général ce type d’expression que je vous explique – mais, aujourd’hui, je vais vous expliquer un proverbe. En fait, je pense que si vous connaissez chacun des mots, vous pouvez comprendre le sens du proverbe.

Ce proverbe, cette expression française qui est utilisée relativement souvent, c’est « il n’y a que la vérité qui blesse ». Comme d’habitude, je vais vous expliquer le sens des mots séparés et ensuite, on regardera l’expression en entier.

Le mot « vérité ». La vérité, c’est ce qui est vrai ; c’est le contraire d’un mensonge. Un mensonge, c’est quelque chose qui est faux ; la vérité, c’est quelque chose qui est vraie.

Le verbe « blesser », ça veut dire « occasionner une blessure soit physique (comme une plaie sur le corps »). Donc, si vous frappez quelqu’un et qu’il saigne et qu’il a des traces sur son corps, eh bien, vous l’avez blessé. Ou ça peut être une blessure morale. Si, par exemple, vous êtes avec un homme ou une femme dans une relation amoureuse et que vous quittez cette personne (donc, vous décidez de stopper la relation), cette personne peut être blessée. Elle a mal, elle est triste, c’est une blessure morale. Donc, le verbe « blesser », c’est occasionner une blessure, c’est-à-dire soit un coup sur le corps, soit quelque chose à l’esprit à l’humeur.

Et quand vous dites : « Il n’y a que … », ça veut dire « c’est la seule chose qui … ». Donc, si vous dites : « Il n’y a que des gens bien dans cette salle. », ça veut dire que c’est que ça ; il y a des gens bien, et il n’y a pas de gens mal. C’est la seule chose qu’il y a, le reste ne le fait pas. Donc, vous comprenez, je pense, que si vous dites : « Il n’y a que la vérité qui blesse. », ça veut dire que seules les choses qui sont vraies font mal ; seules les choses qui ont raison d’être, qui sont vraies, qui constituent la vérité font mal ou peuvent blesser quelqu’un. On utilise souvent ça quand on reproche quelque chose à quelqu’un. Ça ne peut vous faire du mal que si c’est vrai, finalement. Si on vous reproche quelque chose et que ce n’est pas vrai, eh bien, en principe, ça ne vous fait pas mal. Donc, indirectement, quand on dit : « Il n’y a que la vérité qui fait blesse. », on dit que si on vous reproche quelque chose et que ça vous fait mal, c’est que certainement, ce reproche, cette chose qu’on vous reproche est vraie.

Comme d’habitude, voyons quelques exemples pour bien comprendre le sens de cette expression. Imaginez qu’on vous critique et qu’on vous dit : « Tu es une personne malhonnête. » Et vous, au fond de vous, vous savez que ce n’est pas vrai, vous savez que c’est faux, donc, vous répondez : « Il n’y a que la vérité qui blesse. » Donc, en disant ça, vous dites : « Ta critique, ce n’est pas la vérité ; je ne suis pas une personne malhonnête, ce n’est pas vrai, donc, ça ne me blesse pas. Il n’y a que la vérité qui peut me blesser, et ce que tu viens de me dire, ce n’est pas la vérité. Je ne suis donc pas blessé, je ne suis donc pas embêté par ce que tu dis. »

Un autre exemple serait de dire. Un enfant rentre de l’école et il pleure ; il va voir sa maman et il dit : « Il y a un garçon de ma classe qui a dit que je n’étais pas beau. » Et là, la maman répond : « Mon chéri, il n’y a que la vérité qui blesse ! Tu es beau, donc, tu n’as pas à être blessé par ce qu’on t’a dit. Ce qu’on vient de te dire, c’est faux, ce n’est pas la vérité, donc, tu  n’as pas à être blessé. »

Dernier  petit exemple. Imaginez que vous discutez avec quelqu’un (vous débattez avec une personne) et l’autre personne s’énerve pendant la discussion. Et elle dit : « Est-ce que tu veux dire que je suis un menteur ? » et vous, vous dites : « Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, mais il n’y a que la vérité qui blesse. Pourquoi tu t’énerves ? » En disant ça, ça veut dire que finalement, vous insinuez que le fait que la personne s’énerve en pensant que vous avez dit que c’était un menteur, ça signifiait que cette personne, finalement, est un menteur parce qu’elle est blessée par quelque chose et, comme il n’y a que la vérité qui blesse, cette personne est certainement un menteur.

Voilà, j’espère que c’est un petit peu plus clair pour vous et compréhensible. Ce type d’expression, vous pouvez l’entendre à la télévision, vous pouvez la lire dans les journaux,  parfois dans les interviews, donc, c’est quand même une expression qu’on rencontre assez souvent. Et je vous propose, avant de nous quitter, de pratiquer brièvement votre prononciation. Vous répétez tout simplement après moi et vous copiez ma prononciation.

Il n’y a que la vérité

Il n’y a que la vérité

Il n’y a que la vérité

Qui blesse

Qui blesse

Qui blesse

Il n’y a que la vérité qui blesse

Il n’y a que la vérité qui blesse

Parfait ! N’oubliez pas que si vous voulez aller plus loin, plus vite, que si vous souhaitez apprendre à parler le Français en prenant du  plaisir, vous pouvez jeter un œil à mes cours sur www.francaisauthentique.com/cours et là, vous trouverez différents packs (comme je les appelle). Il y en a un c’est une discussion avec ma femme Céline dans différentes situations de la vie courante ; il y en a un autre c’est des discussions avec mon frère en vidéo également sur la France et sa culture. Donc, tout ça, c’est basé sur le système Français Authentique et je vous laisse jeter un petit coup d’œil. En attendant, je vous retrouve dès demain pour une nouvelle vidéo de Français Authentique sur la chaîne YouTube.

Je vous souhaite à tous une bonne soirée, une bonne journée et à très bientôt !