Il n’y a pas un chat

Il n’y a pas un chat

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Il n’y a pas un chat”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous, merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, je vais expliquer une expression, l’expression “il n’y a pas un chat” et cette expression, j’ai été très impressionné de l’entendre dans la bouche de mon amie Clara lorsque Céline et moi étions au Brésil. J’en ai parlé précédemment déjà, mais Céline et moi, nous nous sommes rendus au Brésil chez des amis, on a passé cinq jours à Sao Polo et cinq jours à Fortaleza. Et Clara qui est une personne qui nous a accueilli très gentiment chez elle à Fortaleza avec son mari Eloy – je les salue tous les deux, je les embrasse – elle a utilisé, lorsqu’on était sur la plage, l’expression “il n’y a pas un chat” et je voulais aujourd’hui t’en parler parce que souvent, quand les non francophones utilisent des expressions comme celle-là, ça impressionne. Moi, j’ai été impressionné par Clara lorsqu’elle a utilisé cette expression.

J’en profite pour faire un coucou à nos amis brésiliens : Clara et Eloy dont je viens de parler, mon ami Fernanda que j’embrasse très fort également avec son mari Patrick ; Fernanda et Patrick nous ont accueillis à Sao Polo, je les embrasse bien fort également et je fais un grand coucou à tous les amis que j’ai pu rencontrer, Rodrigo, Camilla, Louisa, Marcio, Marisa, Nelma, Inès, Rosana, Ruben. J’espère [ne pas] oublier personne, mais ce sont les gens que j’ai eu la chance de rencontrer à Sao Polo et Fortaleza. Salut, salut.

Si tu veux en savoir plus sur ce voyage, écoute un des podcasts que j’ai fait sur le sujet récemment où je te parle de mes dix jours au Brésil et pour ne rater aucun podcast, il suffit de télécharger l’application gratuite de Français Authentique. Tu vas sur n’importe quel navigateur, tu tapes www.francaisauthentique.com/am et tu seras redirigé vers une page sur laquelle tu pourras télécharger la version iOS ou Android, l’application qui rencontre un immense succès et qui te permet d’avoir accès à tous les contenus de Français Authentique sur tes appareils nomades. Elles sont longues, mes intro ; je regarde, on est déjà à 2 minutes 30, mais je voulais saluer nos amis brésiliens.

L’expression “il n’y a pas un chat”, elle est composée du groupe de mots “il n’y a pas”. Quand on dit “il n’y a pas”, ça veut dire que quelque chose est absent. Si tu dis “il y a”, tu veux dire que quelque chose est présent. Par exemple “il y a du soleil” veut dire “le soleil est présent”. “Il n’y a pas”, ça veut dire que quelque chose est absent ; “il n’y a pas de soleil”, ça veut dire que le soleil est absent. “Il y a du soleil” = “le soleil est présent” – “il n’y a pas de soleil” = “le soleil est absent”.

Le chat, eh bien, c’est un animal. Je ne vais pas te refaire le cri du chat, je l’ai déjà fait dans l’avant-dernier épisode quand j’ai parlé de l’expression “donner sa langue au chat”. Donc, écoute ce podcast si tu veux m’entendre faire le chat, mais, le chat, c’est un animal très connu, un animal de compagnie qui est tout mignon et qu’on retrouve dans pas mal de maisons. Un chat.

Donc, si on dit “il n’y a pas un chat”, ça veut dire “il n’y a pas de chat”, les chats sont absents, on est quelque part et il n’y a pas de chat. Si on entend ça, on ne comprend pas forcément, mais au sens figuré quand on dit “il n’y a pas un chat” en français, eh bien, ça veut dire “il n’y a personne”, tout simplement. L’origine de cette expression, ce serait qu’en général, les chats sont où il y a des hommes parce que les chats sauvages, il n’y en a presque plus, aujourd’hui la majorité des chats, ce sont des chats domestiques qui ont besoin d’être nourris par les hommes donc, où il y a des chats, il y a des hommes, et où il n’y a pas de chats, il n’y a pas d’hommes. Donc, si on dit “il n’y a pas un chat”, ça veut dire “il n’y a pas un homme, il y a personne, tout est vide”.

Mon amie Clara à Fortaleza a utilisé cette expression pour dire “tu as vu, sur la plage, il n’y a pas un chat”. Effectivement, un francophone aurait dit la même chose, il aurait dit : « On est bien sur cette plage, il n’y a pas un chat. » et il aurait dit ça en voulant dire qu’il n’y a personne, qu’on est seul sur cette plage. Donc, “il n’y pas un chat”, ça veut dire ‘il n’y a personne, il n’y a pas un chat sur la plage, il n’y a personne sur la plage”.

Tu peux entendre quelqu’un qui te dit: « Tiens, moi, je suis allé au centre commercial samedi matin, il n’y avait pas un chat. » “Il n’y avait pas un chat samedi matin au centre commercial”, ça veut dire “il n’y avait personne, j’étais le seul dans le centre commercial”. Bien sûr, il faut relativiser un petit peu puisque quand on utilise l’expression et qu’on dit “il n’y a pas un chat” ou “il n’y avait pas un chat”, ça veut dire “il n’y avait presque personne, il n’y avait pas de monde”, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y avait pas une ou deux personnes dans le centre commercial. Pareil pour la plage : si t’as une plage immense et qu’il y a deux personnes, eh bien tu peux quand même dire “il n’y a pas un chat”, c’est-à-dire “il n’y a quasiment personne, il n’y a presque personne”. C’est pareil pour cette histoire de centre commercial.

Dernier exemple, tu peux entendre quelqu’un qui dit : « Moi, j’aime aller au bureau de bonne heure, tôt le matin et quand j’arrive au bureau à 7 heures du matin, il n’y a pas un chat. » Ça veut dire “il n’y a personne, le bureau est vide, il n’y a personne ou presque personne dans le bureau” : il n’y a pas un chat.

J’espère que cette expression est claire pour toi et que tu sauras l’utiliser. Il y a une différence entre le vocabulaire actif et passif, il y a une différence entre connaître le sens de l’expression et l’utiliser. Donc, essaye de faire comme Clara et utilise cette expression, tu verras que tu impressionneras les francophones de la même façon que Clara m’a impressionné quand elle a parlé de cette expression.

Avant de nous quitter, je te propose de pratiquer succinctement ta prononciation. Tu répètes tout simplement après moi, on y va !

Il n’y a pas un chat

Il n’y a pas un chat

Il n’y a pas un chat

Il n’y a pas un chat

Il n’y a pas un chat

Super ! Très bien, merci de m’avoir écouté. Un dernier rappel : je l’ai déjà dit, mais je le redis. Si tu ne veux pas manquer les contenus de Français Authentique, télécharge l’application mobile. Tu vas sur www.francaisauthentique.com/am où tu recherches sur iTunes ou sur Play Store ; tu tapes “Français Authentique”, tu trouveras l’appli. Télécharge-la et note-la s’il te plaît. Si tu lui laisses 5 étoiles, moi, ça m’aide beaucoup et ça fait en sorte que les gens découvrent cette application pour découvrir trois contenus par semaine en français authentique.

Merci de ton aide, à très bientôt pour du nouveau contenu. Salut !