Il ne faut pas pousser mémé dans les orties

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Il ne faut pas pousser mémé dans les orties”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast. Aujourd’hui, je pense qu’on va rire un peu parce que c’est une expression amusante que tu n’entendras pas tous les jours quand tu vas parler ou quand tu vas entendre du français. C’est une expression familière, mais qu’il est intéressant de comprendre. Pas forcément pour savoir l’utiliser. On ne t’en voudra pas si, en tant que non francophone, tu n’utilises pas cette expression mais c’est quelque chose qui est quand même intéressant à comprendre parce que tu peux l’entendre dans un film ou même dans une discussion avec des francophones.

C’est mon amie Fernanda, amie brésilienne, qui habite São Paulo, qui est une grande fidèle de Français Authentique (elle suit Français Authentique depuis 2011, depuis sa création) qui m’a suggéré cette expression “Il ne faut pas pousser mémé dans les orties”. Tu vas voir que c’est amusant. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Avant de passer à l’explication, je rappelle à ceux qui ne sont pas au courant, ceux qui n’ont pas suivi ce cours, qu’ils peuvent suivre le cours gratuit de Français Authentique en allant sur www.francaisauthentique.com/cours-gratuit. Et si tu fais partie de la majorité qui n’a pas eu le temps d’écrire, eh bien il y a aussi un lien dans la description de ce podcast.

Alors, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire, “il ne faut pas pousser mémé dans les orties” ? On va décomposer tout ça.

On a déjà le verbe “pousser” donc, si on dit “il ne faut pas”, ça veut dire que c’est une chose qu’il est mieux de ne pas faire. Donc, on commence par le verbe “pousser”. Pousser, ça veut dire faire pression, appliquer une force pour déplacer quelque chose ou quelqu’un. Imagines, tu es dans la rue et quelqu’un arrive et te pousse. Ça veut dire qu’il utilise ses mains pour te déplacer parce que tu es sur son chemin, par exemple. Pousser quelqu’un, c’est souvent prendre ses mains ou son épaule pour appliquer une force pour que la personne en face de toi se déplace. Pousser.

Mémé, c’est là où ça devient amusant, mémé, ça veut dire grand-mère. Quand on parle de mémé, ça veut dire grand-mère. En français, on peut dire mémé ou mémère. Quand on entend mémé, une mémé, c’est une grand-mère, donc, c’est une dame âgée. Et les orties, ce sont des plantes, des plantes piquantes. C’est des plantes vertes qui sont urticantes. On dit urticantes pour dire piquantes. C’est à dire que si cette plante entre en contact avec ta peau, eh bien elle va te piquer, tu vas avoir des petits boutons et ça va être douloureux. D’accord ? Donc, tu imagines bien que si tu fais pression, tu utilises de la force pour déplacer une grand-mère dans les orties, tu imagines bien que cette pauvre dame va avoir très mal. C’est pour ça qu’on dit qu’il ne faut pas pousser mémé dans les orties parce que ce n’est pas bien de faire ça. C’est pas bien de faire ça. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Et on utilise cette expression pas pour dire – puisque je pense que tout le monde est au courant – on ne l’utilise pas pour dire que c’est pas bien de pousser mémé dans les orties, mais on l’utilise pour dire qu’il ne faut pas exagérer. Il ne faut pas abuser. D’ailleurs, comme c’est une expression familière, tu entendras souvent “faut pas pousser mémé dans les orties”. C’est-à-dire que le “il ne” qui vient en début d’expression, bien souvent, on ne le dit même pas. Donc, tu peux entendre : “Hey, faut pas pousser mémé dans les orties”. Et si on dit ça, ça veut dire “il ne faut pas exagérer, il ne faut pas abuser”.

Donc, par exemple, on va prendre comme d’habitude quelques petits contextes différents pour que tu comprennes bien de quoi il s’agit ici, tu as un enfant qui vient voir son père et qui lui dit : “Hey papa, tu peux me donner 100 euros pour ma sortie entre amis de ce soir ?” Et là, le père, il dit : “Hey, ça va pas ? Faut pas pousser mémé dans les orties !” Ça veut dire : “Il ne faut pas exagérer. Il ne faut pas abuser. Je suis gentil, je suis ton papa. Je vais te donner un peu d’argent, mais je ne vais pas te donner 100 euros. 100 euros, c’est exagéré, c’est abusé, c’est trop. Faut pas pousser mémé dans les orties.” Ça veut dire “il ne faut pas exagérer”, tout simplement.

Qu’est-ce qu’on peut avoir d’autre ? Tu as deux collègues au travail qui discutent et il y en a un qui dit : “Hey, tu veux bien me remplacer à la réunion cet après-midi ?” Et l’autre collègue dit : “Quoi ? Encore ? Tu m’as déjà demandé trois fois cette semaine ! Faut pas pousser mémé dans les orties.” Donc, encore une fois, ça veut dire “il ne faut pas exagérer”. « Tu me demandes d’aller à une réunion à ta place. Tu me l’as déjà demandé trois fois, donc, me le demander une quatrième fois, c’est exagéré ; tu abuses de ma gentillesse. Donc, pour protester je te dis “faut pas abuser, faut pas exagérer, faut pas pousser mémé dans les orties”.

Dernier exemple. Qu’est-ce qui pourrait me venir ? Oui, tiens ! Imagine, parfois je lis ça dans les commentaires. Tu sais que je fais trois contenus par semaine de Français Authentique ; trois contenus gratuits : vidéo du lundi, podcast de développement personnel le mercredi et podcast le dimanche ; plus mon cours gratuit, etc. Et parfois, je lis : « Johan, tu pourrais faire plus de contenu ? » c’est-à-dire plus de vidéos et plus de podcasts ? Et là, parfois, j’ai envie de dire : « Faut pas pousser mémé dans les orties. » Ça veut dire “faut pas exagérer, faut pas abuser”. Je fais de mon mieux pour mettre à disposition plein de contenu, mais j’ai aussi une communauté, une deuxième communauté à servir via l’Académie Français Authentique, via mes autres cours. Donc, c’est exagéré. C’est abusé de me demander de faire plus de trois contenus par semaine. C’est déjà beaucoup et me demander d’en faire plus, c’est un peu exagéré et donc, je réponds (même si je ne l’ai jamais fait), je pourrais répondre : faut pas pousser mémé dans les orties. Donc il ne faut pas exagérer.

Un diminutif, parfois, ce que tu peux entendre, tu peux entendre, au lieu de “faut pas pousser mémé dans les orties”, tu peux entendre : “faut pas pousser, faut pas pousser”. Ça veut dire la même chose. Si tu entends “faut pas pousser”, eh bien, ça veut dire, “il ne faut pas exagérer, Il ne faut pas abuser”. D’accord ?

Donc voilà, j’espère que tu as maintenant compris cette expression amusante. Merci Fernanda de me l’avoir suggérée et merci d’être aussi fidèle à Français Authentique depuis 2011. C’est toujours un plaisir de t’avoir avec nous. Je vous propose à tous de pratiquer un petit peu votre expression – pardon – votre prononciation. Il vous suffit de répéter après moi ; on va répéter cette expression ensemble. Donc, c’est parti !

Il ne faut pas… On va se la faire, on va se la découper. D’accord ?

Il ne faut pas pousser.

Il ne faut pas pousser.

Il ne faut pas pousser.

Mémé dans les orties

Mémé dans les orties

Mémé dans les orties

Donc, on fait, l’expression complète maintenant.

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

OK ! Merci d’avoir suivi ce podcast. Pour ceux qui ne l’ont pas fait, allez jeter un coup d’œil via le lien en bas sur www.francaisauthentique.com/cours-gratuit pour tout simplement un cours gratuit.

Merci à tous et à très bientôt. Salut !